« L’Autre individualisme », d’Alain Laurent

Publié Par Fabrice Copeau, le dans Lecture

Par Fabrice Copeau.

L'autre individualisme d'Alain Laurent

L’autre individualisme d’Alain Laurent

Contre un anti-individualisme idéologiquement hégémonique, vieux de deux siècles et plus que jamais virulent, qui ne voit intentionnellement dans l’individualisme qu’égoïsme, narcissisme et repli sur soi, cet ouvrage redonne droit intellectuel et moral à l’autre individualisme : celui dont presque plus personne ne parle et que nul ne défend. Cet individualisme bien compris se caractérise par son refus du conformisme, du paternalisme et de tous les collectivismes, ceci au nom de la primauté de l’autonomie, de l’indépendance et de la responsabilité individuelle, de la souveraineté morale sur soi pour tous les individus.

Illustré par un « grand récit » en forme d’anthologie, « L’Autre individualisme » se compose de textes signés des plus grands noms de la littérature, de la philosophie, parfois de la politique – de Montaigne à Mario Vargas Llosa, en passant par Constant, Tocqueville, Bastiat, Kierkegaard, Emerson, John Stuart Mill, Nietzsche, Ibsen, Oscar Wilde, Jaurès, Durkheim, Alain, Ortega y Gasset, Ayn Rand, Karl Popper, Hayek, Zinoviev et J-F Revel… Il révèle aussi l’importance des contributions d’auteurs moins connus du XIXe et des débuts du XXe siècle, en particulier des anarchistes américains et français ou de certains libéraux français et anglais.

Par l’ampleur de son corpus et son souci d’ouverture à la diversité des interprétations (démocratiques, aristocratiques, libertaires, socialistes, libérales – et non alignées) de l’ « individualisme savant », cette anthologie est sans aucun précédent. Elle est précédée d’une présentation générale qui fait le point sur la prégnance des anti-individualismes historiques et contemporains et pose des jalons pour la reconstruction lexicale de la notion d’individualisme. Et ne néglige pas de s’interroger sur l’avenir incertain de cet individualisme mieux compris.

Philosophe, essayiste, Alain Laurent est l’auteur de La Philosophie libérale (Les Belles Lettres, 2002 ; prix de philosophie politique de l’Académie française), Le Libéralisme américain (Les Belles Lettres, 2006), et, plus récemment, d’Ayn Rand ou la passion de l’égoïsme rationnel (Les Belles Lettres, 2011), Les Penseurs libéraux (en collaboration avec Vincent Valentin, Les Belles Lettres, 2012), et En Finir avec l’angélisme pénal (2013). Il dirige les collections « Bibliothèque classique de la liberté » et « Penseurs de la liberté » aux Belles Lettres.

Sur le web