La COP21 coûtera 90 000 milliards de dollars

Publié Par Benoit Rittaud, le dans Environnement

Par Benoît Rittaud.

Deux lois de la nature : les bourgeons recouvrent les arbres au printemps, et les rapports sur le climat fleurissent à l’approche des COP. Le comité Théodule qui s’y colle cette semaine, un mois avant la COP22 est la « commission mondiale sur l’économie et le climat« . Vous l’aviez ratée, celle-là, pas vrai ? Pour cette fois, elle au moins le mérite de quantifier le niveau de délire des climatozélotes. Voir les éléments de langage de leur dernier rapport figurer dans les journaux du jour ailleurs que dans la partie « humour » a quand même un côté pénible.

90 000 milliards de dollars pour les quinze prochaines années, voilà donc le montant nécessaire, nous dit le rapport en question, pour être en ligne avec les bonnes intentions de l’accord de Paris signé l’an dernier. Histoire de situer : c’est 23% de plus que le PIB mondial de l’année 2015. Mais dans leur communiqué de presse, ils nous rassurent : cette somme devrait leur suffire. Ouf.

The good news is that it does not need to cost much more to ensure that this infrastructure delivers a low-carbon economy consistent with the climate goals agreed in Paris, and fuel and other operational savings can fully offset any additional up-front investments.

On ne sera pas surpris de découvrir que le Théodule en chef n’est autre que Nicholas Stern, auteur d’un fameux rapport éponyme en 2006 sur les terribles « coûts de l’inaction ».

4 solutions pour sauver la planète

Le rapport identifie quatre axes pour faire les malins sauver la planète. Le premier est particulièrement gratiné : cesser les « subventions aux énergies fossiles », évaluées à 550 milliards de dollars pour 2014. On peut se demander s’ils croient eux-mêmes à ce chiffre complètement délirant, répété en boucle depuis des mois comme toute idiotie dont on veut faire une vérité.

Toujours est-il que, en France, l’automobiliste qui fait le plein et paye, selon les années, entre 50 et 60 centimes par litre au titre de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques ignorait, bête qu’il est, que son carburant lui était « subventionné ». Selon ce raisonnement inversé, les « énergies sauveuses de planète » (genre solaire et éolien), sont, elles, lourdement taxées… Voyez par exemple ici pour l’éolien : c’est terrible, n’est-ce pas ?

Il est vrai qu’il y a des pays qui subventionnent honteusement le pétrole. Certains producteurs osent vendre le carburant à leurs ressortissants moins cher qu’au cours du marché international (les 550 milliards de « subventions au pétrole », c’est ça, entre autres joyeusetés comptables). Il faut que cela cesse, bien sûr.

Les pays producteurs doivent sans délai prendre exemple sur la Syrie qui a précisément mis fin à cette « distorsion du marché » il y a quelques années, et ainsi brutalement mis à terre l’ensemble de son appareil productif agricole (les agriculteurs ne pouvant plus payer le plein de leurs tracteurs, ni faire fonctionner leurs systèmes d’irrigation). C’est là l’une des causes qui ont transformé la Syrie en ce que l’on sait, mais bien sûr, il vaut mieux expliquer que si la Syrie ne s’est pas transformée en pays de cocagne bien qu’ayant pris la mesure-sauveuse-de-planète, c’est à cause du réchauffement climatique. La preuve que c’est vrai, c’est Nicolas Hulot qui nous le dit : « En Syrie, le conflit a été, sinon déclenché, en tout cas amplifié par un facteur climatique ».

Les trois autres axes de nos Théodules climatiques se résument à exhorter le monde à se ranger sous la bannière d’une économie administrée, la pertinence de ce modèle environnemental ayant été démontrée aussi bien au bon vieux temps de l’URSS que par le riant Grand Bond en avant chinois, ce dernier pouvant prétendre au titre envié de catastrophe environnementale la plus grave de l’Histoire.

Mais à quoi bon s’époumoner contre un énième rapport. Dès demain celui-ci aura été oublié au profit d’un autre, et n’aura laissé dans le souvenir collectif que l’empreinte des mots-valises traditionnels : l’ « urgence », les « efforts à faire », la « rédemption possible »… Les vrais enjeux collectifs attendront.

Sur le web

  1. quand vous dites que cela aura un cout de 50 000 milliards de dollars vous voulez dire que cela générera 50 000 milliards de chiffre d’affaire pour l’écolo- bizness …miam miam !

  2. la cop 21 ou bientôt 22 qu’une illusion il est trop tard pour la planète

  3. l’extermination des abeilles très peu de personne en discute si les abeilles meurent l’être humain suivra monsanto a une part de responsabilité sur la planète comme les industries la cop 21 ne sert a rien sauf pour les ecolos bobo car les vrais écolos vous ne les trouverez pas a la cop21 ils sont sur le terrain et essaye de trouver des solutions pour sauver des récoltes mais on ne leur demande jamais leur avis

    1. l’extermination des abeilles…. mythes et légendes parlons plutôt de la disparition des écureuils et de l’expansion exponentielle des cigales 😉

    2. si vous choisissez de dire l’extermination des abeilles c’est que vous pensez que des gens agissent volontairement pour détuire les abeilles…que c’est leur but… avez vous des preuves que des gens suivent ce but , qui est diffent bien sur de tuer une abeille comme tout e onde le fait tous les jours…
      sinon que dire…trouver des solutions pour sauver les récoltes???? par manque de pollinisation vous voulez dire?
      tiens donc…
      en général il suffit d’amenner des ruches ou des bourdons…et je vais vous dire un secret un abroriculteur n’est pas complétement idiot dès lors qu’il rencontre un problème de pollinisation, il agit en conséquence , car contrairement aux propos diffamant qui introduisent votre commentaires je ne connais pas grand monde qui extermine les abeilles.
      A titre personnel les problèmes de pollinisiation que j’ai vus et auxquels je peux penser ont toujours été météorolgiques

      1. si les champs Ogm avec les pesticides Monsanto dans ma région c’est flagrant les apiculteurs ne sont pas écoutés

        1. Tant que vous y êtes, Carmen (pas celle de Georges Bizet), pourquoi vous limiter aux abeilles « facteur de pollinisation » ? Bien d’autres insectes collaborent à cette belle œuvre de la nature ! Ah les méchants ?
          Ici, vous passez habilement sous silence les causes alternative de la perte de vos abeilles que sont des parasites et non Monsanto !

          Lisez p.ex. l’échantillon des articles sur cette cause perverse :
          https://www.google.be/#q=maladies+parasites+abeilles

        2. et en effet il y a aussi une disparition d’ agriculteurs …surement que le frelon asiatique est en cause et mosanto , of course

        3. Ah, Carmen, c’est toujours féerique de vous lire 🙂

          En 1950 la France comptait encore 6 millions d’agriculteurs dont une bonne proportion détenait des ruches.
          En 2010, il ne restait plus que 12’000 apiculteurs professionnels qui possèdent au moins 10 ruches dont 2000 seulement produisent plus de 50% du miel.

          Les autres sont des amateurs (70’000 !!!) qui ne viennent pas du monde agricole et ont une vision de la nature et de leur métier aussi fausse que la vôtre.

          Ainsi d’après des professionnels du métier, beaucoup sont des incompétents notoires qui placent mal leurs ruches, ne savent plus collaborer avec les agriculteurs ni comprendre l’environnement, ils ont une hygiène et des méthodes défectueuses qui contribuent aux infections de l’essaim avec une palme pour les doux-dingue du bio qui laissent mourir leurs essaims faute de soins.

          Pour faire bonne mesure, beaucoup font venir sans précaution des reines d’autres pays qui voyagent par enveloppes postales, dans de petites cages en plastique, avec un peu de sucres et 2 ou 3 abeilles. Ça marche très bien… pour introduire des varroas et des maladies dans ses ruchers. (Les varroas ne sont pas venus à pied).

          Une étude scientifique pointe d’ailleurs du doigt la responsabilité de ces apiculteurs dans le déclin des abeilles:
          http://www.20min.ch/ro/news/science/story/17338855

          Au final les causes du déclin des abeilles sont multifactorielles avec en tout premier lieu la perte des apiculteurs et l’amateurisme généralisé de ceux qui restent.

          Votre vision monomaniaque du monde avec vos méchants et vos gentils de cinéma et vos slogans copiés/collés fait vraiment pitié.

          1. Ilmryn ,

            Carmen a raison , même les apiculteurs professionnels ( En 2010, il ne restait plus que 12’000 apiculteurs professionnels qui possèdent au moins 10 ruches dont 2000 seulement produisent plus de 50% du miel.) se plaignent de l’énorme mortalité observée dans leurs ruches , sans incriminer particulièrement le frelon asiatique…

            D’ailleurs , pour vous expliquer un des pb entraînant la mort des abeilles , cad , leur mort par absence de pollen , il suffit de se promener dans les champs ,, au printemps , été , automne , et vous constaterez des  » déserts verts  » soit de grands champs de céréales sans fleurs , des prés avec uniquement de l’herbe , avec pour csq , une absence de pollen à butiner par les abeilles et pollenisateurs …

            Le pire , si l’on peut dire , étant , qu’actuellement , les apiculteurs produisent du miel , dans les banlieues des villes , là où les jardiniers amateurs produisent des fleurs permettant la nourriture des pollenisateurs…

            1. merci volna pour votre commentaire

            2. volna: il suffit de se promener dans les champs

              Ou au bistrot… essentiel pour tirer des conclusions qui relèvent d’études poussées.
              Donc les apiculteurs plantent leurs ruches au milieu des déserts et il n’y a quasi plus de pollen en France selon toi. Sacré volna 🙂

              Faits:
              -L’interdiction de certains pesticides et leur réduction drastique depuis 40 ans n’a eu aucun effet sur le syndrome d’effondrement. Le Gaucho, la bête noire des écolos, est interdit depuis 17 ans.
              -Les explications sont diverses selon les pays, mais un consensus scientifique émerge toutefois sur les causes (varroas, virus, champignons, mauvais traitement cf. études plus bas).

              Pour chaque professionnel réellement productif en France il y a 35 amateurs dotés de millions d’abeilles mal soignées et de provenances incertaines qui sont autant de portes d’entrée pour des contaminations chez les autres. Pour rappel, les Varroas ne se téléportent pas et la génération spontanée est une théorie morte depuis 120 ans.

              Wikipédia sur le sujet avec des liens vers les études scientifiques:
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27effondrement_des_colonies_d%27abeilles#Hypoth.C3.A8ses_explicatives

              1. Ilmryn…

                Ici , nous discutons , nous opposons des arguments aux parties avec qui nous sommes en désaccord …Anathémiser , diaboliser , sataniser , envoyer du Godwin ou de la réductio ad hitlérium est inutile et bloque toute réflexion…Ce n’st pas non plus en envoyant des liens pompés chez Pierre et Paul que vous convaincrez le moindre contradicteur …par contre , à la fin de la discussion , vous pourrez vous sentir heureux mais vous n’aurez pas fait avancer d’un pet de mouche la validité de vos arguments…

                Et puis , tt un chacun peut connaître , s’il est curieux , le petit opuscule de Schopenhauer ( comment avoir tjrs raison en 36 moyens…)…

                Non , votre suffisance et votre mépris sont contreproductifs…

                Essayez d’imaginer que vous n’êtes pas seul au monde mais que vous voisinez avec d’autres , qui ont aussi leurs certitudes…et peut-être pourrez vous les convaincre…

                1. volna: sataniser , envoyer du Godwin ou de la réductio ad hitlérium

                  C’est phénoménal…

                  La réduction des pesticides depuis 40 ans se transforme en « invocation d’Hitler », l’interdiction d’autres c’est du « satanisme » et les études scientifiques référencées sur le Wikipédia ce sont « des liens pompés chez Jacques ».

                  Mes enfants lycéens ont éclaté de rire quand ils ont lu ta réponse loufoque 🙂

                  Par contre, j’ai tendance à mépriser les gens qui ne sont pas intelligents, ça, c’est tout à fait vrai, mais ça n’influe pas du tout sur ma défense de leurs droits et libertés.

                  volna: et peut-être pourrez vous les convaincre…

                  C’est peine perdue pour toi comme je te le dis régulièrement, mais j’ai discuté avec des gens perspicaces qui sont maintenant sur le forum liborg et beaucoup d’autres ont suffisamment de moyens intellectuels pour reconnaître un fait qui constitue un argument souvent décisif sur un sujet.

                  Psychologiquement, l’humain ne change pas d’avis facilement, ça fait partie des biais cognitifs, les moins intelligents sont d’ailleurs les plus imperméables. C’est par petites touches, en montrant que des croyances sont erronées qu’on peut amener les gens à une nouvelle réflexion.

                  Un lien de chez Paul à ce sujet:
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger

                  Un autre de chez Jacques:
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif

                  Et un troisième très intéressant qui vient de chez Robert-le-scientifique:
                  « Notre cerveau et notre système nerveux constituent un véritable moteur générant des croyances, un système qui a évolué non pas pour nous assurer la vérité, la logique ou la raison, mais bien plutôt la survie. Cette « machine à croire » possède sept composants majeurs… »
                  http://www.charlatans.info/machine.shtml

                  1. Ilmryn ,

                    «  »La réduction des pesticides depuis 40 ans se transforme en « invocation d’Hitler », l’interdiction d’autres c’est du « satanisme » et les études scientifiques référencées sur le Wikipédia ce sont « des liens pompés chez Jacques ».

                    En établissant une confusion entre deux fais de nature différente ( l’anathémisation et la réduction des pesticides , ici ) vous êtes dans un des 36 moyens de Schopenhauer…c’est classique…
                    Bref , je vous convie à quitter peu ou prou votre clavier d’ordinateur et à vous promener au printemps ( le printemps silencieux d’un auteur us , des années 60…) dans des zones céréalières , dans des zones de prairies et dans des zones de friches / jachères…
                    Vous ne verrez quasiment plus de fleurs ( les butineurs se nourrissent de leur pollen ,pour mémoire) dans les premières et les fleurs des champs cultivés y sont poivrées aux pesticides…, de moins en moins de fleurs dans les prairies et par contre , encore beaucoup de fleurs dans les zones non travaillées par l’homme ( friches , sentiers de forêts ) ou prairies où l’on ne met pas d’engrais…

                    Par curiosité et pour votre propre gouverne , baladez vous dans les zones céréalières après moisson , les prés de fauche , les forêts et landes avec faible activité humaine , vous ne verrez pratiquement plus d’insectes dans les premières , la même chose dans les seconds et des insectes de nature diverses là où l’homme est peu actif…

                    Lorsque je vais marcher dans les champs cultivés , prés ou landes , les faits ( disparition des insectes divers dans les deux premières occurrences ) saute aux yeux …

                    Je compare avec ce que j’ai connu , étant ado , dans l’est du pays et ce que je vois maintenant …

                    Les méchants faits démentent les belles théories …comme disait Wladimir…

                    1. volna: je vous convie à quitter peu ou prou votre clavier d’ordinateur et à vous promener au printemps ( le printemps

                      Un bilan scientifique complet de la France en quelques ballades… LOL sacré volna 🙂
                      Tu as confondu le périphérique avec la France pour tes ballades, pas de chance, je viens d’un village de campagne avec des vaches sous mes fenêtres.

                      volna: Vous ne verrez quasiment plus de fleurs

                      Alors j’ai une information vitale pour toi: Les fleurs c’est dans certaines périodes seulement.
                      Quand c’est tout blanc et qu’il fait froid ce n’est pas la peine.

                2. bonjour, Bravo volna bien envoyé vous avez les mots justes envers cette personne

                  1. J’applaudis votre numéro, chère Carmen, ma quatrième phrase vous concerne aussi.

                    Donc les pesticides diminuent drastiquement depuis des décennies, dans le même temps les colonies s’effondrent en suivant une courbe inverse et vous ne voyez aucun problème avec votre théorie monomaniaque.

                    Vous êtes prodigieux, vous devriez vous marier ! 🙂

                    1. vous êtes directeur d’une agence matrimoniale .mais vous aussi vous avez fait des copié collé et relevé soit les fautes d’orthographes ou de compréhension ne ressort pas d’une grande intelligence de votre part soyez un peu plus humble envers les autres

                    2. Ilmryn ,
                      «  »Donc les pesticides diminuent drastiquement depuis des décennies » »

                      Vous devriez vous renseigner un peu plus avant sur le nombre de traitements que subit une pommeraie de production ( en moyenne 35 traitements en 2011…diminution , disiez vous…

                    3. Reconversion pour Ilmryn

                      Un bon marieur ou une marieuse bien entraînée peuvent polliniser 1500 à 3000 fleurs de vanille par journée.

                    4. carmen: mais vous aussi vous avez fait des copié collé et relevé soit les fautes d’orthographes ou de compréhension ne ressort pas d’une grande intelligence

                      C’est toute la construction sémantique qui est déficiente chez toi.
                      Tu es scolarisée ? En institut « spécialisé » ? Tu parlais de l’hôpital Sainte-Anne dans un autre commentaire ?

                      Normalement, on ne relève pas les fautes, mais là, c’est symptomatique.

            3. @Volna: Donc, ce n’est pas un mono problème Monsanto, mais bien une multiplicité de causes. Qu’avez vous donc à faire croire à cette pauvre carmen qu’elle a raison ?

              Vos apiculteurs professionnels (pas tous) ne s’assurent donc pas que leurs abeilles peuvent trouver de la nourriture ? Sont-ce des professionnels ou des gens qui veulent en faire profession ?

      2. faux ce n’est pas météorologiquesEn France, depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent. Ce phénomène touche d’autres pays d’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie. Cette surmortalité alarmante s’est accélérée depuis le milieu des années 1990, des ruchers entiers ont été dévastés en quelques années. Les causes de ce désastre ? L’usage intensif de produits phytosanitaires, qui intoxiquent les abeilles, favorise en diminuant les défenses immunitaires les infections parasitaires, dont le redoutable varroa. Et l’apparition d’un nouveau et terrible prédateur, le frelon asiatique.

        1. et malgré tout il y a de plus en plus de miel , incroyable !

          1. vrai mais tres peu de miel et beaucoup de sucre ne pas acheter du miel des pays de l’est car il est transformé il faut trouver des apiculteurs il y en dans chaque region .

            1. oui oui , j’ai essayé.. c’est tout pareil seul le prix change, idem pour l’huile d’olive artisanale ou la tomate bio . en passant par les oranges qu’on s’abstient de vernisser pour faire « plus pur » .
              rajouter du sucre , c’est bon pour le miel français , trop cher pour un apiculteur des pays de l’est !

        2. non pompom je dis que les variations de pollinisations lesplus évidentes sont météorologiques….

    3. C’est toujours moins simpliste que ce qu’affirment les écologistes…

      http://www.contrepoints.org/2015/12/10/232262-ecologie-positive-et-les-abeilles

    4. Votre commentaire est tout à fait symptomatique de ce qui aujourd’hui mène le monde à sa perte : que l’extermination des abeilles soit vraie ou fausse, problématique ou pas, gérable ou pas, elle n’a rien à voir avec le problème supposé géré par la COP 21.

      Chacun sait que prendre des décisions est difficile, mais que le fait de prendre en considération de mauvais critères mène inévitablement au mur. C’est ce qui se passe aujourd’hui au niveau mondial : on engage des décisions potentiellement bien plus dangereuses que les problèmes avérés en se basant sur des arguments qui ne sont pas meilleurs que les vôtres. Alors que tout montre que cela ne tient même pas la route. Suicide collectif ?

      1. que l’extermination des abeilles soit vraie ou fausse!
        exterminer
        Définitions Web
        L’extermination est un procédé destiné à détruire physiquement tous les membres d’une communauté. Le procédé peut viser une peuplade humaine, des colonies animales, des couches sociales ou des personnes ayant une orientation sexuelle. …

    5. Dis Carmen, tu dois combler un manque affectif récent dans ta vie ? Tu as bêtement mis un « s » en trop en entrant l’url de ton site préféré ? Tu es payée par le PS pour troller sur Contrepoints ? …
      Je ne sais pas quelle est la vraie raison, mais on est sûr de trouver à chaque poste, un de tes commentaires … comment dire … percutants.

      1. payé par le PS non je suis simplement une espionne du KGB humour

  4. Le but de cette affaire de climat est de faire accepter par les populations une gouvernance mondiale qui ne peut être que totalitaire.

    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/31/89/29/Etude-sur-la-nature-des-mouvements-ecologistes/Etude-sur-la-nature-des-mouvements-ecologistes.pdf

    1. La gouvernance mondial, on y viendra peut-être un jour et on peu même l’espérer. En revanche, il faudrait pour cela la rendre possible. Imaginez le nombre de couches de fonctionnaires qui seraient nécessaires pour se mêler de tout et n’importe quoi concernant la vie de 7 milliards d’individus. Comment peuvent-ils espérer y arriver sans faire face à des révoltes un peu partout dès que la bureaucratie rendra la vie impossible tout autant que le contrôle de la population ?

      D’un point de vue purement technique, toute conception politique mise à part, il me semble qu’on ne peut mettre en place des solutions globales qu’avec une extrême modestie sur les objectifs et le périmètre. Les 90000 milliards sont un non-sens : on ne pourra en gâcher qu’une petite fraction avant que le chaos s’installe. Mais quand je vois l’état de l’économie mondiale, je me dis que le chaos n’est plus très loin, et que plus de libéralisme (y compris aux US) est indispensable pour relancer tout ça …

      1. Pour les fonctionnaires, il suffit de prendre modèle sur Bruxelles.
        Les plus tarés des mondialistes disent qu’il faudrait limiter la population mondiale à 500 millions parce que c’est impossible de contrôler une population plus nombreuse . Ils ne précisent pas comment…

    2. « Le but de cette affaire de climat est de faire accepter par les populations une gouvernance mondiale qui ne peut être que totalitaire. »

      Chouette ! Avec les reptiliens, les illuminati, les Rothschilds, le Bilderberg, le pape, George Soros, le fluor dans l’eau et les chemtrails ? Racontez-nous ça, ça a l’air passionnant !

  5. Croire que l’homme peut modifier le climat de la planète est bien présomptueux. Tout au plus peut-il s’adapter aux évolutions climatiques (agriculture, habitations…), ce qu’il devrait faire en priorité et qu’il devra faire de toute façon au lieu de dépanser des sommes énormes dans des projets inutiles.

    1. On croirait lire le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Il est également présomptueux de se draper dans l’innocence qui masque une fausse modestie de l’homme face à une nature toute puissante.

      1. Très bon conseiller alors.

      2. c’est quoi la nature toute puissante ?
        la terre la mer le ciel l’espace ou les petites bêtes…pas trop puissantes ces petites bêtes , même nombreuses elles sont incapables de détourner un ouragan..phénomène physique sans aucun rapport avec la nature ni avec le pet des vaches !

      3. Djamal

        Je suis un scientifique (pas un politique du GIEC) et je me fous éperdument des conseillers de Sarkozy, même s’ils font montre en l’espèce d’un éclair de lucidité dans ce foutoir de propagande onusienne.

    2. que l’homme puisse controler le climat est présomptueux pas qu’il agisse dessus…

    3. Zagros ,

      Bien d’accord avec vous , ( Croire que l’homme peut modifier le climat de la planète est bien présomptueux. Tout au plus peut-il s’adapter aux évolutions climatiques (agriculture, habitations…), ce qu’il devrait faire en priorité et qu’il devra faire de toute façon au lieu de dépenser des sommes énormes dans des projets inutiles.).

      Nous sommes passés , depuis cinquante ans , de l’homme humble , qui vivait à l’ombre de la nature , à l’homme déifié et omniscient , qui la domine et le cas échéant , la détruit ( le RCA°…

    4. Pardon, « dépenser ».
      L’homme est assez capable de s’adapter aux évolutions climatiques, même en quelques années. En revanche, c’est beaucoup plus difficile d’influer sur le climat. On n’est toujours pas arrivé à faire pleuvoir sur les déserts. Croire qu’on peut endiguer un réchauffement est idiot. Le CO2 n’y est pour rien et le temps de discuter on va entrer dans une mini-période glacière quand les trois cycles d’activité solaire (11 ans, 20 ans, 350 ans) vont se recombiner différemment. Les mêmes ahuris nous crieront alors qu’il faut produire du CO2 à tout crin pour ralentir le refroidissement, mais ça ne servira à rien non plus!

      1. Vous êtes scientifique, mais cela ne précise pas si vous avez légitimité à assurer d’une telle manière martiale que « Croire que l’homme peut modifier le climat de la planète est bien présomptueux ».
        Vous savez, ce n’est pas un éclair de lucidité qui a motivé ces conseillers, mais une annonce qui s’inscrit dans une stratégie politique électoraliste. Par observation sociale, les personnes allant dans le sens de ces propos sont de droites, libéraux voir nationalistes. La niche visée par le candidat. En tout cas, il y corrélation, même si la science et la politique ne devrait pas présenter ce type de lien (on ne parle pas de la manière de lutter, on parle bien du phénomène).

  6. Et c’est quoi, cette commission théodule qui nous raconte n’importe quoi ? Alors qu’elle n’est même pas capable de savoir qu’il n’y a plus de réchauffement global depuis près de 20 ans, et que les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui confirme que leur crédibilité est nulle, tout comme les thèses hypothétiques du GIEC/IPCC qui en sont le socle ?

    L’accord de Paris ne sert de toute façon à rien, si ce n’est à dépenser des dizaines de milliers de milliards d’euros pour des prunes, au bénéfice de promoteurs rapaces qui profitent de cette manne financière payée par les ménages…. En effet, et cela reste bien sûr frappé d’omerta, le GIEC s’est planté dans ses calculs de sensibilité climatique (en supposant que le CO2 ait une action mesurable sur la température) , comme vient de le reconnaître le Dr Robert Cess :

    « There is no need for the restriction of fossil fuel usage from the AGW scares claimed by the IPCC with its mathematically erroneous GCM studies. And ratification of Paris climate deal is harmful to mankind due to its useless CO2 regulations causing huge economic losses to the world ». « Il n’y a nul besoin de limiter l’utilisation des combustibles fossiles à cause de l’alarmisme provenant du GIEC/IPCC, compte tenu de ses erreurs mathématiques intégrées aux modèles numériques. Et la ratification de l’accord de Paris est néfaste à l’humanité à cause de la limitation de nos émissions de CO2 qui entraînent d’immenses pertes économiques dans le monde ».

    Sauver la planète d’un problème qui n’existe pas dans le monde réel, seulement dans les entrailles de modèles numériques qui persistent à se planter allègrement, cela ne devrait pas coûter un kopek…

    Bref, on nous roule dans la farine…et c’est nous qui payons …pour des prunes (sauf pour les promoteurs qui bénéficient de cette gigantesque manne financière).

    1. Le problème n’est pas que scientifique, il est politique. On veut empêcher les PED à se développer comme tout le monde en exploitant leurs ressources pour ne pas faire monter le prix du pétrole, du gaz et du charbon. Les petits écolos ne se rendent pas compte qu’ils sont les marionnettes des industries des pays développés. Plus grave ils contrarient le développement des Pays En Développement avec à la clé: la faim, les maladies, les migrations économiques. Bref ils roulent dans le sens totalement inverse à ce à quoi ils croient (pour ceux qui sont sincères…).

      1. @Zagros
        Bonsoir
        S’il y a plus de pays qui proposent du pétrole, alors les prix diminueront. C’est la loi de l’offre et de la demande, me semble-t-il. Plus un produit est rare, plus il est cher, à l’opposé plus il est courant plus il est abordable.
        Si les P.E.D, avec des ressources pétrolières, n’étaient pas sous gouvernements despotiques, ils pourraient exploiter et vendre leur production. Le cas le plus flagrant est tout de même le Vénézuela : pays en crise, ruiné, « grâce » à ses dirigeants éclairés, et pourtant « assis » sur une belle réserve de pétrole.

        1. STF
          Si les PED s’autorisaient à utiliser leur ressources naturelles pour leur propre développement au lieu de les exporter au bénéfice des multinationales, les prix monteraient évidemment selon cette bonne vieille loi dite de l’offre et de la demande. Laquelle par ailleurs est largement contournée et inappliquée mais ceci est une autre histoire…

    2. « il n’y a plus de réchauffement global depuis près de 20 ans »

      Oui, oui : http://imgur.com/9kZddY1

      « les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations »

      Oui, oui : http://imgur.com/QiVK3xO

      Sinon, tout va bien, dans votre univers parallèle ? Quel temps fait-il ?

      1. Votre lien est fabuleux…
        Si on le regarde comme ça sans rien connaitre on conclut qu’on va tous mourir brulé dans à peine 20 ans.
        Il est fait pour ça.

        J’ai un autre beaucoup plus détaillé qui montre une toute autre réalité:
        http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2014/11/pause_18years1mth.png

        1. Ah, oui. Quel dommage vraiment que Chritopher Monckton ait dû arrêter son amusant feuilleton sur la pause mouvante. Que voulez-vous, même pour un désinformateur de classe internationale comme MoB, le cherry picking devient parfois difficile quand la réalité ne coopère pas : http://imgur.com/XoahHmz

          1. difficile quand la réalité ne coopère pas : http://imgur.com/XoahHmz

            Graphique hilarant qui trace une grande droite venue du passé en écrasant la période analysée.

  7. Soyons sport, admettons que le GIEC ait raison dans sa théorie du réchauffement climatique dû majoritairement au gaz de serre et que ses projections sur la température sont justes.
    Bjorn Lomborg, dans une étude validée par ses pairs, a déterminé la baisse de température permise par les mesures envisagées par la COP 21. Les modes de calcul retenus sont ceux validés par le GIEC.
    Tenez vous bien, les 90 000 milliards de $ réduiraient la hausse des températures moyennes de … 0.17°C à la fin de l’année 2100 soit 5300 miliards de $ par millième de °C de baisse.
    J’espère qu’on me demandera mon avis avant de taper dans ma poche.
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/cop21-des-promesses-ou-du-vent-532631.html

    1. Centième.

    2. Je voudrais que l’on m’explique la politique des EnR. D’une part l’Etat prolonge la durée de vie des centrales nucléaires. Que l’on soit pour ou contre c’est un FAIT. De l’autre on nous contraint à planter des éoliennes pour remplacer cette énergie nucléaire : « faut être prêts les gars ! », ce serait logique SI ces fameuses éoliennes avaient une durée de vie de plus de 20 ans. Lorsque l’on sera opérationnel, dénucléarisé, (qui peut dire qu’on le sera un jour !), nos éoliennes seront à renouveler.
      Il est vrai que nous sommes commandés par des bureaucrates n’ayant aucun sens pratique (autre que celui de la décoration des campagne), mais pensent-ils que ces machines de 350 tonnes + 1500 tonnes de béton et environ 1000 tonnes de ferraillage, + pour certaines 600 kgs de terres rares, plus des kilomètres de cuivre, tombent ainsi du ciel toute fabriquées, sans aucun emploi de métaux ni consommation d’énergie ? Dans ce cas elles seraient écologiques, et même ce serait un acte philanthropique.
      Or, je ne vois rien de philanthropique dans ces plantations sauvages. Je ne vois rien d’écologique non plus au recours de cette énergie aléatoire, intermittente, si peu prédictive, puisque, pour être simple : à 100 MW/éolien il faut installer en parallèle 100 MW/fossile. Que le taux de charge étant compris en 20 et 25 %, celui du fossile devant équilibrer la défaillance correspondra donc entre 80 et 75 % – (discours de l’Adème réfutant ce calcul : il y a tjrs du vent quelque part… discutable et non prouvé, d’ailleurs l’Adème -conseillère mais pas payeuse – n’a jamais prouvé qu’une éolienne produirait plus d’énergie qu’il en a fallu pour construire, transporter et mettre en oeuvre ces monstres !) Ceux qui ont assisté à ce genre de transport peuvent douter sans recours à des chiffres.
      Mais c’est vrai, aucun doute, que ce sont des constructions bien visibles, donnant bonne conscience ! Au moins on agit ! (hi !) Et on peut même les entendre (aïe) !
      Essayez de d’exiger que l’on fabrique ces engins, les transporte, gratuitement les plante, sans location de terrain mais sur réquisition pure et simple (oui en cas d’urgence climatique, tout le monde devrait coopérer, se donner la main, non ?), je vous parie n’importe quoi, que personne n’aurait jamais vu, autrement qu’en dessin animé, une éolienne se dresser où que ce soit.
      Un reportage allemand circule montrant la détermination des fabricants éoliens. Lorsque l’Allemagne a décidé de réduire – je dis bien réduire – les subventions à l’éolien – qui je le rappelle se prétend une énergie maintenant mature ! vivant sous grosses perfusions, on pourrait dire dopée à donf ! – toute la filière est montée au créneau ! Un fabricant a affréter jusqu’à 27 cars, personnel payé, casse-croûte compris ! Un des manifestant l’annonce tout cru : « il faut que l’argent continue de couler à flots vers l’éolien ! ». Madame Merkel, bien ennuyée a reculé, on diminuera un peu seulement. Les usines sont amorties pourtant.
      L’éolien ne pouvant être rentable il faut injecter des sous en permanence. Voilà ce que personne ne révèlera à la COP 22 pas plus qu’aux COP passées.
      Nous avons opté pour des solutions pire que le mal ! S’il n’y a pas réchauffement climatique, il y a quand même pollution, or ni à la fabrication ni à l’usage ces éoliennes ne respectent l’environnement.
      Ceci ayant été expliqué à nos sénateurs par Jean-Marc Jancovici, personne ne pourra dire : on ne savait pas !

  8. si vraiment la cop 21 est en accord avec l’environnement pourquoi faire construire un aéroport a Notre Dame des Landes la cop21 est une fumisterie monumentale comme la cop 22 les vrais enjeux les gouvernements s’en moquent complètement .

    1. carmen: la cop21 est une fumisterie monumentale comme la cop 22 les vrais enjeux les gouvernements s’en moquent complètement .

      Bravo, excellent constat. Maintenant expliquez moi sincèrement:

      Vous dites: « Les gouvernements se moquent totalement du peuple »
      Pourtant votre programme est : « Il faut encore moins de liberté individuelle et que tout le monde soit salarié de ces gouvernements »

      Les types forment une mafia corrompue et vous voulez leur donner le contrôle total du peuple ?

      Vous connaissez le philosophe Lord Acton ? « Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument »

Les commentaires sont fermés.