Le pass Navigo bientôt un produit de luxe !

Publié Par Nicolas Lecaussin, le dans Pushmobile, Transports

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

La taxe sur l’essence augmente afin de « financer les transports en commun en Ile-de-France ». Dans le budget 2017, il est spécifié jusqu’à 1.65 centime par litre de gazole et 1.77 centime par litre d’essence. En même temps, le pass Navigo a augmenté de 3 euros fin août en passant de 70 à 73 euros.

C’est une forte augmentation qui se rajoute aux précédentes. Car le prix des transports en commun en Île-de-France ne cesse d’augmenter régulièrement. En 2006 par exemple, le prix de la carte orange était de 52.50 euros. En 10 ans, il a donc augmenté de 30 %. Il faut chercher pour trouver un service de transport privé qui ait connu une telle augmentation.

La différence entre public et privé est notable

Au contraire, sur la même période, le prix des billets d’avion a chuté de plus de 40 %. La mondialisation, les privatisations et l’ouverture à la concurrence ont largement contribué à cette chute des prix au profit des voyageurs. À la RATP, plus l’État et les collectivités locales s’en occupent, plus les prix augmentent. C’est devenu un service public hors de prix.

L’autre grand paradoxe est que les hausses répétées des tarifs ne suffisent nullement à faire fonctionner l’entreprise. Les transports en commun sont financés majoritairement par le contribuable, dont la contribution est plus de trois fois supérieure à celle des usagers.

Ce sont les contribuables et les entreprises qui paient

Autrement dit, les contribuables et les entreprises, par leurs impôts et taxes, financent à 70% un service qu’ils n’utilisent pas forcément, alors que les usagers, par l’achat de leurs billets, n’y contribuent qu’à hauteur de 25 % environ. Le gouffre de la RATP et de la SNCF ne pourra jamais être comblé même si les contribuables payaient encore plus que les 15 Mds d’euros de subventions annuelles actuelles.

Ce sont deux entreprises publiques qui vivent de l’argent public et qui n’acceptent pas l’ouverture à la concurrence alors que, pratiquement partout ailleurs, de la Suède au Royaume-Uni, en passant par l’Allemagne et l’Italie, les transports en commun ont été privatisés ou largement ouverts à la concurrence.

En France, à ce rythme-là, sans la moindre réforme, le pass Navigo sera un « objet de luxe » dans moins de deux ans.

Sur le web

  1. Mouais, le navigo d’antan était par zone, l’actuel sans zone. Donc la comparaison est impossible.
    je suis passé de 110 à 73.

    1. Moi j’ai longtemps payer la carte Orange zone 1-2 pour aller de zone 1 à zone 1 et maintenant je paye Navigo zone 1-5, car des zones existent toujours, pour aller de zone 1 à zone 2. Il me semble que dans les autres pays du monde le prix du ticket est proportionnel à la distance parcourue, ce qui me semble être logique.

      1. Ce n’est pas forcément plus logique de payer selon la distance. Ceux qui habitent en banlieue disposent de beaucoup moins de lignes de bus, de métro et de rer et pourtant ils payaient deux fois plus chers que les Parisiens. De toute façon, le prix peut être défini sur plusieurs bases (distance, nombre de lignes, fréquences, etc.), c’est juste un choix qu’il faut optimiser selon les besoins et le marché.

        1. Ce que vous payez c’est du transport piur vous déplacer.
          Ce n’est pas parce qu’il y a 14 lignes de métro à Paris que les parisiens passent 14 fois plus de temps dans les transports….

      2. C’est un autre problème 🙂
        Je souligne juste que vu les changements, une comparaison n’a aucun sens.

    2. Et donc il faudrait que ceux qui n’ont besoin que de deux zones paient pour ceux qui en ont besoin de cinq ? Alors que celui qui en a besoin de 5 paie un loyer largement inférieur pour la même surface ?
      La vérité, c’est que la hausse décrite était déjà effective bien avant l’abolition des zones, qui est récente.

  2. ce ne sera pas un produit de luxe , ce n’est qu’un produit subventionné qui perd peu à peu ses subventions et ses clients d’où la politique anti voiture pour forcer son emploi, il faut sauver nos fonctionnaires !

    1. On est pas des fonctionnaires !

      1. Effectivement, les salaires, couvertures maladie et régimes de retraite de la RATP et de la SNCF sont bien plus favorables que ceux des fonctionnaires.

        Mais tout autant pris en charge par le contribuable….

  3. 73 euros pour voyager tout un mois en île de france, ce n’est pas cher du tout.
    personnellement, mon abonnement pontarlier-neuchâtel, une ligne de 55 km, c’est 155 euros par mois.
    c’est vrai qu’en province, on est des ploucs, on ne sait pas y faire pour avoir nos transports à bon marché, on se contente de subventionner ceux des parisiens et franciliens.

    1. Oui, mais Neuch, c’est en Suisse! Le prix du voyage n’est plus vraiment le même une fois la frontière passée

    2. Allons, allons, pas de mauvais esprit, il faut bien que quelqu’un paye pour que les Parisiens puissent se payer le luxe de vivre à Paris. Quel manque de solidarité !

      1. D’ailleurs, il est grand temps de penser à organiser un bobothon.
        – aider la recherche sur les toilettes sèches,
        – subventionner la recherche sur les rollers électriques,
        – promouvoir la recherche pour faire pousser de l’herbe sur le bitume des voies sur berges,
        – fournir des aides pour l’installation de cheminées pour feu de bois solaires,
        – distribuer des tuyaux de récupération du méthane des pets à tous les citoyens,
        – installer des pare- vue pour dissimuler les mendiants,
        – éditer des brochures sur le bonheur de la vie proche de la nature dans le tiers-monde …

        1. +1000

        2. Cher Pragma, m’autorisez-vous à faire de votre commentaire un mème ?

    3. Je vous rassure ce sont les contribuables – et les entreprises – d’Ile-de France qui subventionnent RATP et SNCF. Il n’y a plus de subvention de l’Etat depuis 2005.

  4. A Lyon, nous avons le même problème : la carte Oura qui est le combiné SNCF+TCL a suivi exactement la même augmentation de 55€ en 2009 à 81€ aujourd’hui. Et mon salaire, lui, n’a pa augmenté autant.

  5. Pour Londres Zone 1, ce qui correspond peu ou prou à la superficie de Paris, l’abonnement au mois est de £125. Environ 140 Euros.

    En même temps, à comparer au salaire. Payé 40k au RU, il vous reste net 30,000, tout impots compris. En France, si je ne m’abuse, en tant que cadre, pour un salaire de 40k, il vous reste 30k net, auquel un mois doit être soustrait en guise d’impot sur le revenu, soit 27.5k net in fine.

    Taxation de 25% dans un cas, et 31% dans l’autre, 6% d’écart envolé en subventions diverses.

    1. Oui mais à Londres tu as payé 800€ de plus pour les transports en commun et certainement plus pour ton assurance maladie. Et qu’en est-il de l’école ?
      Au final, je ne suis pas sur qu’il te reste beaucoup plus !

  6. Cet article est-il sérieux ? Avez-vous comparé le prix des abonnements de transports dans les villes ou les transports publics sont ouverts à la concurrence … au hasard Londres ? Londres qui au passage à un réseau de transports beaucoup moins complet que le réseau francilien (métros, tramways, bus, transilien). Le navigo à 73€ est une aubaine pour tout le monde y compris pour les entreprises. L’objectif est de pousser les gens à utiliser les transports en communs. Dans l’entreprise ou je travaille (environ 200 personnes) en plein Paris seulement une dizaine de personne viennent en voiture. Si les 200 personnes venaient quotidiennement en voiture le coût de construction d’un parking souterrain de 200 places en plein Paris est nettement supérieur à 50 ans de pass navigo subventionné par l’entreprise.
    La comparaison avec l’avion est également complètement absurde. Quand on achète un billet d’avion on passe du temps à comparer les offres voir à moduler son voyage en fonction des dates. Cela n’a rien à voir avec la mobilité quotidienne qui s’adresse à tout le monde (ados, étudiants, travailleurs, retraités, …).
    Vous allez avoir du mal à trouver un système de transports en communs privé dont les performances et les prix sont meilleurs que ceux des sociétés publics (surtout ne citez pas l’exemple du Japon ou la privatisation n’est que de façade ). En revanche je peux vous donner l’exemple des chemins de fer suisses qui sont exemplaires en terme de services (ponctualité, fréquences, dessertes, prix des abonnements). Je peux vous assurer que pour y avoir vécu personne ne souhaite les privatiser.
    Il faut un minimum étudier les villes et les modèles que vous citez pour parler de « produit de luxe » pour un navigo.

    1. A londres, n’en déplaise à certains, on a un réseau de bus, underground, DLR et overground bien plus développé que la capitale parisienne, meme si les stations de metro ne sont pas a 200 m de distance. Ca ne craint pas la nuit, ca ne sent pas la pisse ou autre odeur nauseabonde dans les couloirs, ca tombe moins en greve.
      alors oui, on paye environ 140€ par mois pour un zone 2-6, mais la quialité est au RDV, et au moins les non-usagers ne subventionnent pas 🙂

      1. Soit vous connaissez mal Paris soit vous connaissez mal Londres mais le réseau Londonien est très en retard en ce qui concerne notamment les dessertes de banlieue. Il n’y a qu’à comparer la fréquence des RER et transilien. Je passe assez de temps à Londres et j’apprécie beaucoup cette ville mais il faut reconnaître que le réseau de transport n’est pas au niveau de celui de Paris sauf pour la propreté et la sécurité sur ce point Paris fait défaut.
        Concernant la qualité dont vous parlez je vous renvois aux articles études qui dressent un bilan catastrophique de la privatisation. Avoir un métro hors de prix il n’y a que les expatriés pour en être heureux. Les étudiants et travailleurs précaires sont surement heureux d’avoir un métro sécurisé qu’ils ne peuvent pas se payer.
        Enfin les non usagés comme les automobilistes ne contribuent pas financement des transports vous avez raison mais il y a Londres un péage urbain qui n’existe pas à Paris donc au final le prélèvement est quand même là.

        1. Non. Juste non. Londres est une ville très étendue et Paris une ville petite. Si vous comparez le métro, Paris est gagnante. Des que vous devez faire un peu de chemin, Paris est battue à plate couture. Seul le métro fonctionne correctement. Le RER est une catastrophe industrielle, sanitaire et humaine. Le bus est une lenteur insupportable. Le service est mauvais des qu’on quitte le métro.

          1. Sauf que l’on parle du réseau francilien avec son réseau de RER et transilien que ne possède pas Londres. Le RER est une catastrophe ? Vous pouvez développer ? La ligne A du RER c’est plus de 1 million de voyageurs chaque jour, ce qui en fait l’une des lignes de train les plus emprunter du monde ! Depuis 2 ans le tronçon central est renouvelé via d’importants travaux. Les rames à étage sont neuves, climatisées et équipées d’écrans. Bien entendu la qualité du réseau varie en fonction de la ligne je ne dis pas le contraire.
            Mais vous tenez des propos qui relèvent de généralités que l’on peut entendre de la part de personnes n’utilisant jamais ces transports.

            1. Très drôle, votre défense du RER A. Pour que ce soit clair, je ne prends plus le RER après des années d’utilisation intensive pour les raisons suivantes, que vous retrouverez dans les nombreux groupes facebook de clients (et pas d’usager) mécontents : en heures de pointe, c’est à dire 4 h par jour, ce sont des wagons à bestiaux où l’on est compacté de façon inhumaine. Il sont insalubres, et sentent souvent la pisse. La climatisation ? Il faut en moyenne 5 minutes pour être en nage, quelle que soit la saison. Ah, et cette merveilleuse interconnexion à Nanterre entre RATP et SNCF ! Quelle joie de pouvoir ainsi bénéficier des grèves de chacune des deux entreprises. Et puis une petite pause pour changer de conducteur, c’est toujours agréable.
              Oh, et puisque je suis lancé, continuons avec le RER D. Ca vous fait quoi de profiter des volutes de shit que fument les racailles dans les rames en rentrant à St Denis une fois 21h passé ? Ou encore le RER C. Vous traînez votre valise, ou alors vous avez votre enfant de 3 ans sur les bras. Ce n’est pas du tout flippant d’essayer de grimper jusqu’à ces satanées marches qui sont tellement hautes qu’il est impossible pour une personne âgée ou chargée de monter dedans sans aide.
              Essayez de trouver sur les sites transiliens ou ratp quels sont les stations dotées d’ascenseur avant d’entamer un voyage avec votre poussette ou votre maman âgée. La seule information que vous aurez, c’est que la ligne 14 en a partout, pour le reste, débrouillez-vous. Ah, si seulement on pouvait savoir à l’avance que les ascenceurs de Pyramides sont en rade une semaine sur deux… ça nous aurait évité de monter une centaine de marches avec le petit sur le bras gauche et la poussette sur le bras droit. En matière d’accessibilité, l’Ile de France détient le pompon de toutes les systèmes de transport que j’ai vu en Europe, ça n’est réellement accessible que pour les gens en bonne forme. Les autres prendront le bus, s’ils ont du temps devant eux, ou une poussette vraiment minuscule.
              C’est assez spécifique, comme énumération factuelle de la catastrophe que cela représente pour des centaines de milliers de personnes ? Vous devriez avoir honte de défendre ainsi l’indéfendable. Ce n’est pas en répétant des mensonges à l’envi que la réalité change.

              1. Arrêtez de voir des mensonges dès que la réalité ne vous plaît pas. Vous me citer des anecdotes personnels de type les jeunes qui fument du shit ou l’odeur d’urine comme argument. La ou vous mettez le doigt sur quelque chose de juste c’est l’accessibilité PMR (personnes à mobilité réduite) qui est très mauvaise et sur ce point là France en général peut faire mieux. Mais cela nécessite des investissements et vu le nombre de pleureuses que l’on a avec un abonnement à 73€ j’imagine les cris si on devait payer le vrai prix. Concernant le fait d’être entassé en heure de pointe c’est un peu comme mettre sa main sous l’eau et dire « mais ça mouille!!! » Même le métro le plus propre et le plus sécurisé du monde n’y échappe pas. Allez voir à Tokyo ce que l’on appelle être entassé le RER A c’est rien à côté. Si vous voulez de l’espace il faut habiter à la campagne pas dans agglomération de 11 millions d’habitants. Le réseau peut toujours être amélioré c’est la raison de la mise en chantier du Grand Paris express.

    2. Le coût de la construction d’un parking souterrain est d’environ 320 euros le m2. Si on compte 2,5 (largeur) * 5 (longueur) * 1.5 (parties communes) = 19 m2 environ par place, une place de parking revient à 6000 euros, avec au pire 300 euros de frais annuels. Le coût du terrain est nul puisque de toutes façons financé par le bâtiment qui l’occupe. Sur 20 ans au minimum, la place coûte donc 600 euros par an à l’entreprise, soit 50 euros par mois par salarié, moins qu’un abonnement de téléphone portable pro, et surtout moins que la seule part patronale prélevée au titre des transports en commun qui nous préoccupe, à condition évidemment d’anticiper le parking avant la construction du bâtiment principal.

      Dans cette affaire de parking, les bons patrons se distinguent aisément des mauvais.

      Quant aux transports à Londres, malgré certains défauts indéniables, il faut vraiment ne pas y avoir mis les pieds pour en dire du mal tant la qualité du réseau est, comparativement, appréciable. Certes, les bruits (d’ivrognes, de camelots et de voleurs à la tire) et les odeurs (de pisse et de vomi fermentés) des bétaillères parisiennes, il y en a qui (NK) aiment. Les puces et les rats qui sautillent et gambadent joyeusement, c’est également une affaire de préférence personnelle. Etant donné la qualité du service rendu, ça ne vaut effectivement pas plus de 70 euros par mois. C’est même cher payé. Le problème n’est pas le prix de vente mais le prix de revient de la catastrophe collectivisée qui pèse sur tous les Français, mémé ceux qui n’y mettront jamais les pieds, par choix ou par opportunité.

      Toujours utile de rétablir les faits au lieu d’argumenter dans le vide.

      1. Étant dans la construction et ayant travailler notamment sur des parkings souterrains pour de grands groupes immobiliers votre méthode de calcul relève de l’absurde. Les coûts liés à la fabrication sont soumis à des contraintes que vous n’imaginez même pas un instant. C’est un lourd un investissement que se permettent principalement les centres commerciaux en île de france car la rentabilité de la place est assez bonne grâce au turn over des consommateurs.
        Les arguments dans le vide se sont les vôtres. Le métro de Londres je le connais et aussi le rer, transilien et métro parisien. Vous ne parlez que de la saleté et de la sécurité car se sont les seuls arguments en faveur du métro londonien. Vous ne parlez jamais du plus grand nombre de fréquence, de la plus grande densité de la déserte du métro/rer/ transilien parisien, de l’abonnement deux fois moins cher qui sont les vrais indicateurs de la qualité d’un réseau. D’ailleurs le nombre quotidien d’usagers du métro parisien est nettement supérieur à celui de Londres ce qui prouve que ce réseau n’effraye pas tout le monde et reste accessible.
        Au passage pour les rats vous ne prenez pas souvent le métro à Londres car c’est pas difficile d’en voir.

        1. Trop de fautes d’orthographe pour mériter un commentaire constructif.

          1. Quand on plus d’arguments …

            1. Tous les arguments ont déjà été donnés. Vous avez pu exposer les vôtres, et le lecteur a pu se faire une idée de la mauvaise foi de votre point de vue. Alors effectivement, votre orthographe fait mal aux yeux. C’est un signe de mépris pour le lecteur, qui achève de décrédibiliser votre position.

              1. On a compris que vous aviez eu 18 à la dictée au brevet. Écrire n’importe quoi sans fautes ne rend pas le propos juste.
                Vous ne répondez à aucun argument. La mauvaise fois des statistiques face à vos ressentis personnels ? N’importe quelle analyse urbaine comparant la diversité et la densité des dessertes met votre analyse banc. Je ne parle même pas des fréquences et du prix nettement moins cher du navigo. Prenez une carte comptez les lignes, regardez le nombre de points d’arrêt, le nombre de passages les alternatives modales, l’amplitude d’ouverture du métro et faîtes de même avec plusieurs villes europénnes … voilà une réponse. En retour j’ai un mec qui construit un parking souterrain pour 320€ du m2 (même en Chine on arrive pas faire ce prix là) et vous qui me parlez d’odeur d’urine et de shit pour m’analyser les traneports en communs. Et c’est moi qui suit de mauvaise fois ?
                Remarquez la RATP doit pas être si mauvaise aux yeux des anglais vu qu’elle gère plusieurs lignes de bus à Londres.

    3. A Paris le coût est subventionné par le contribuable.
      A Londres pas.

  7. Sujet intéressant sur le financement des transports publics mais, malheureusement, vu avec un biais parisano-centré. il n’y a pas que le pass navigo en France.

  8. 73 euros pour des transports 24h/24 7j/7 comprenant 16 lignes de métro 7 lignes de tram 10 ligne de rer et transilien + de 500 lignes de bus (dont des noctiliens qui fonctionnent toute la nuit). C’est moins chère qu’a Londres ou tout à été privatiser (l’équivalent du pays navigo à Londres est de 220 livres (220 livres vs 73€) je vous laisse apprécié la différence de prix.

    L’auteur de l’article compare les choux et les patates en nous citant le marché aériens d’une part et les transports en commun d’autre part. Ce manque de rigueur est bien propre à l’économiste (ou prétendu telle).

    De plus la variation du pas navigo là encore souffre d’un manque de rigueur. En effet, vous comparer une carte orange (zone 1-2) avec un passage navigo (zone 1-5). Je rapelle que la carte orange (zone 1-5) coûtait dans les 150€.

    Bref un manque de rigueur juste pour asséner l’idéologie libéral merci d’étoffer vos raisonnement (ps : le fait que vous défendez le libéralisme n’est pas un problème mais cet votre manque de rigueur qui l’est).

    De plus, sachez qu’à Londres les métros sont pas mieux (ni forcément moins bien) gère que les métro 《 étatiste 》 parisiens. En revanche ils sont CONSIDÉRABLEMENT moins chère.

    Je rapelle que vous défendez des monopoles privée juste pour taper sur des monopoles publiques. Mais sachez que les monopoles privé sont loin d’être peu chère (cf les autoroutes ) et favorisent la rente et la corruption pour garder ladite rente.

    Ps pour les fautes désolé j’écris depuis un téléphone.

    1. Erratum : ce qui est considérablement moins chère c’est les transports parisiens (73€, plein tarif) vs les transports londoniens (220 livres).

Les commentaires sont fermés.