Ces terroristes parmi nous : fantasmes et réalité [Replay]

Publié Par Guillaume Nicoulaud, le dans Sujets de société

Par Guillaume Nicoulaud.

Puisqu’il est bien entendu que les terroristes se réclament de l’Islam, se pose inévitablement la question du nombre de musulmans qui vivent parmi nous. Las, ce type de statistiques étant illégales1, on ne dispose pas de chiffres précis et, en l’absence de données officielles, l’estimation du nombre d’adeptes de l’Islam devient malheureusement une affaire de perception, et parfois même d’imagination ce qui, par les temps qui courent, conduit nos compatriotes à le surestimer massivement.

Quand, en 2014, l’institut Ipsos MORI demandait à un panel de Français d’estimer la proportion de musulmans dans la population totale2, la réponse moyenne était de 31% ; soit, juste pour vous donner une idée, environ deux fois et demi l’estimation du Front National (8 millions, soit un peu plus de 12%). Sur les 14 pays dans lesquels cette étude a été menée, c’est nous qui surestimons le plus ce chiffre ; nos voisins Belges arrivent en deuxième position et sont suivis des Canadiens.

L’Islam, combien de bataillons ?

Avant de se lancer dans des estimations, il faut se mettre d’accord sur ce que l’on entend par « musulman ». De façon très schématique, on peut distinguer deux groupes : celles et ceux que je vais nommer les musulmans « actifs », c’est-à-dire les individus qui se réclament de l’Islam au sens religieux du terme et, par opposition, les musulmans « passifs », c’est-à-dire les gens issus d’une famille de tradition musulmane mais qui ne s’estiment pas eux-mêmes musulmans. Évidemment, ces deux cercles ne sont pas concentriques puisque les musulmans actifs compteraient dans leurs rangs, selon l’Ined et l’Insee, entre 70 000 et 110 000 convertis qui, par définition, ne sont pas issus de familles musulmanes.

Si l’on retient l’ensemble de ces deux groupes, c’est-à-dire la « communauté musulmane » au sens large, les différentes estimations qui circulent évoquent entre 6 et 9 millions d’individus3, d’où, sans doute, les 8 millions de musulmans du Front National.

Mais si l’on se concentre sur les musulmans actifs, celles et ceux qui se revendiquent de l’Islam (convertis inclus), le travail le plus sérieux réalisé à ma connaissance est celui de Patrick Simon et Vincent Tiberj4 qui, en extrapolant les résultats d’une étude qu’ils avaient réalisée pour Ined et Insee en 20105, estimait que la France comptait entre 4 et 4,3 millions de fidèles. De façon assez intéressante, le chiffre de 4 millions correspond aussi au haut de la fourchette estimée, en utilisant d’autres méthodes, par Jean-Paul Gourévitch. Bref, si par « musulmans » vous entendez celles et ceux qui se définissent comme des fidèles de l’Islam, le chiffre de 4 millions d’individus,  soit 6,2% de la population française, semble une estimation tout à fait raisonnable.

Vérifiez vos biais

Si ce chiffre vous étonne, il n’est peut-être pas inutile de corriger quelques biais. D’abord, si vous vivez en Seine-Saint-Denis, il est très vraisemblable que ce chiffre de 6,2% vous semble très inférieur à la réalité. Et vous avez raison : il se trouve que la population musulmane est géographiquement très concentrée, principalement dans les zones urbaines, en région parisienne, autour de Lyon et dans le sud-est, et qu’en Seine-Saint-Denis, effectivement, il y a beaucoup plus de musulmans qu’ailleurs et que dans tout l’ouest du pays notamment.

Ensuite, ce n’est pas parce que quelqu’un a vaguement l’air arabe ou africain qu’il est nécessairement musulman. Outre les très nombreux maghrébins, immigrés de seconde ou troisième génération, pour lesquels l’Islam n’est rien d’autre qu’une vieille tradition familiale, êtes-vous certains de savoir distinguer un Libanais maronite d’un Libanais musulman ? Tenez-vous compte du fait que l’écrasante majorité, soit plus de 90% des immigrés qui nous viennent d’Afrique guinéenne ou centrale est chrétienne ou athée ?

Enfin, viennent tous les biais cognitifs classiques : l’Islam étant, pour des raisons parfaitement légitimes, au cœur de l’actualité, nous avons naturellement tendance à remarquer des choses qui, en temps normal, nous paraîtraient parfaitement anodines et ce, d’autant plus si vous êtes convaincu par la thèse du « grand remplacement » (cela s’appelle un biais de confirmation). Ajoutez à cela la tendance de notre sphère politico-médiatique à monter en épingle la moindre anecdote liée à un sujet à la mode, et vous finissez par avoir une vision totalement biaisée de la réalité.

Le bon grain et l’ivraie

Et quand on évoque 4 millions de croyants, encore faut-il détailler les différentes réalités que ceci recouvre. La dernière enquête de l’Ifop6 sur ce thème est particulièrement instructive puisqu’elle nous apprend, entre autres, que pas moins de 45% des croyants ne s’estiment pas pratiquants et que, même parmi celles et ceux qui se disent pratiquants, le niveau de pratique varie substantiellement. Typiquement, 68% des pratiquantes déclarent ne jamais porter de voile et près de 30% d’entre elles accepteraient sans difficulté que leur fille épouse un non-musulman[7,29% n’y voient aucun inconvénient et 27% l’accepteraient mais à regret. Seules 27% des musulmanes pratiquantes ne l’accepteraient en aucun cas (contre 1% des croyantes non-pratiquantes).].

Tout confondu et en rajoutant les convertis, le chiffre de 3 millions de pratiquants n’est sans doute pas très loin de la réalité. Encore faut-il savoir combien, parmi ceux-là, souscrivent à une interprétation rigoriste, littérale ou radicale de l’Islam c’est-à-dire les fameux salafistes. Selon Samir Amghar, docteur en sociologie à l’EHESS, les renseignements généraux estiment que les salafistes sont entre 12 000 et 15 000 en France7. Évidemment, cela fait beaucoup de gens mais rapporté à nos 3 millions de pratiquants, cela ne pèse guère plus de 0,4% à 0,5%. On est donc assez loin d’une majorité.

Or, au chapitre des idées reçues, il convient de rappeler que tous les salafistes, loin de là, ne sont pas des candidats au djihad. La plupart de ceux vivant en France, en réalité, appartiennent au mouvement dit quiétiste c’est-à-dire qu’ils pratiquent un Islam très rigoriste mais non violent et sont même les premiers à s’opposer aux djihadistes. Les sbires d’al-Qaïda et de l’État Islamique sont une infime minorité ; le chiffre de 5 000 qui circule habituellement n’est probablement qu’un ordre de grandeur qui inclut les quelques 2 000 radicalisés partis en Irak et en Syrie.

Alors évidemment, 5 000 terroristes potentiels, c’est à la fois beaucoup quand on constate les dégâts commis par un seul d’entre eux à Nice et très peu : quelque chose comme 0,1% des 4 millions de musulmans actifs et 0,06% de la communauté musulmane au sens large ; autant dire une aiguille dans une botte de foin. Mais là où les choses deviennent encore plus compliquées, c’est quand on prend en compte l’évolution qu’a connu le profil de la population djihadiste depuis 2013 : de plus en plus, ce sont des convertis.

Tous suspects

Selon l’islamologue Bernard Godard8, les convertis seraient entre 80 000 et 100 000 (une fourchette cohérente avec celle de l’Ined/Insee citée plus haut), il y en aurait 4 000 nouveaux chaque année, et la plupart auraient été élevés dans des familles de souche et de tradition chrétienne. Évidemment, tous, loin de là, ne versent pas dans l’Islam radical et violent mais tous les spécialistes du terrorisme djihadiste le confirment, notamment David Thomson9, et c’est loin d’être marginal : si ceux qui nous ont frappé jusqu’ici restent issus de l’immigration plus ou moins récente, l’État Islamique recrute désormais massivement chez les convertis.

Ils s’appellent Maxime, Mickaël, Hélène, Nicolas ou Jean-Daniel (ces deux-là sont frères). Ce sont des gamins sans histoire, issus des classes moyennes, Français de souche, souvent élevés au sein de familles chrétiennes ; et ils sont aujourd’hui parmi les pires fanatiques de l’État Islamique, et même parfois des cadres de l’organisation. Fin 2013, le ministère de l’Intérieur estimait10 que plus d’un djihadiste sur cinq parti en Syrie ou en Irak avait été élevé dans une famille non-musulmane. Selon la même source, pas moins de 48% des 4 576 signalements (dont 2 700 jugés pertinents) effectués via la plateforme Stop djihadisme depuis son ouverture en avril 2014 concernaient des convertis11.

Ce que cela signifie, concrètement, c’est que notre ennemi ne se cache ni dans la communauté musulmane au sens large ni parmi les pratiquants ni même dans les mosquées salafistes. Notre ennemi est potentiellement partout. Homme ou femme (39% des signalements), immigré ou de souche, religieux ou pas : nous cherchons 5 000 tueurs potentiels dans une population de plus de 36 millions de suspects (tous les Français âgés de 20 à 64 ans) ; soit une fréquence de base de l’ordre de 0,014%. Autant dire que toute tentative de traitement statistique via un système de surveillance de masse — que ce soit en ligne ou dans nos rues — est vouée à l’échec.

Alors si vous voulez considérer que nous sommes en guerre, soit. Mais de grâce, reconnaissez au moins qu’il ne s’agit pas d’une guerre conventionnelle. Notre adversaire est une organisation terroriste qui — c’est le concept — cherche à nous terroriser pour nous inciter à faire ce qu’elle attend de nous. Comme je suppose que nous sommes tous d’accord pour dire que nous voulons gagner cette guerre, je ne saurais que trop vous encourager à vous poser les deux questions les plus fondamentales : que veut l’ennemi et comment faire en sorte qu’il ne l’obtienne pas ? À l’issue de vos réflexions, que j’espère aussi froides et rationnelles que possible, vous conclurez avec moi que renoncer à nos libertés au profit d’une sécurité illusoire et taper indistinctement sur tous les musulmans (ou présumés tels) sont les pires options qui s’offrent à nous ; les germes d’une défaite assurée.

Sur le web

  1. Loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés qui, elle-même, fait suite à une loi de 1872 et dispose dans son article 8 qu’il est interdit « de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l’appartenance syndicale des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à la vie sexuelle de celles-ci. ».
  2. Voir Perceptions are not reality : Things the world gets wrong (29 octobre 2014).
  3. Voir, notamment, Jean-Paul Gourévitch, La vérité sur le nombre de musulmans en France (janvier 2015).
  4. Voir Patrick Simon et Vincent Tiberj pour l’Ined, Sécularisation ou regain religieux : la religiosité des immigrés et de leurs descendants (juillet 2013).
  5. Voir Ined/Insee, Trajectoires et Origines — Enquête sur la diversité des populations en France, chapitre 16 (octobre 2010).
  6. Ifop pour la Croix, Enquête sur l’implantation et l’évolution de l’Islam de France (juillet 2011).
  7. Voir La Dépêche, Dans les banlieues sensibles, le djihad séduit une « ultra-minorité » (mars 2012).
  8. Cité dans Le Parisien, Paroles de nouveaux convertis à l’islam (octobre 2012).
  9. Voir, notamment, sur Slate, « Même lorsqu’ils tuent, les djihadistes sont convaincus de faire le bien » (mars 2016).
  10. Voir l’Express, Pourquoi y a-t-il tant de convertis parmi les djihadistes français de l’État islamique ? (novembre 2014).
  11. Voir La Dépêche, Numéro vert « anti-djihad » : le nombre de signalements en forte hausse depuis un an (avril 2016).
  1. Si l’on suit bien cet article il n’y a finalement que bien peu de danger ! Encore un bisounours enfumeur qui traite de très haut et de très loin un problème qui n’est finalement pour lui, que statistique. Terrifiant !

    1. L’auteur parle de 5000 personnes pouvant faire péter des bombes ou planter un camion… et vous vous traduisez çà par « il n’y a pas de danger »….
      Vous vous enfermez dans votre pensée, vous commencez a lire les premières lignes, et dans votre tete un jugement sort « un bisounours »… ensuite toute votre lecture est biaisé par ce biais cognitif. Et vous aboutissez a affirmer une conclusion contraire a ce que l’auteur dit… c’est fort, l’enfermement idéologique.

      Quel reproche vous faites exactement a l’auteur ? de prendre les faits, donc d’etre factuel, se baser sur la réalité… sous-entendu il faut mieux se baser sur l’émotion, le ressenti ? Quand on vous dit que les Francais pensent que les musulmans sont 30% en France alors qu’ils sont 6% cela ne vous fait pas remettre en question cette vision ? C’est la meme histoire a travers le temps, les juifs controlent tout, ensuite les chinois achetent tout, ensuite les russes, ensuite les polonais viennent prendre le travail des plombiers francais, les portugais piquent le travail des francais aussi, les italiens idem,… la nuit des temps, la représentation exagéré dans les médias a fait croire a une partie de la population qu’il y avait beaucoup de tout partout, et plus rien de Francais de souche…

      Mais franchement j’en rajouterais pas plus, je trouve l’article vraiment bien construit… sans aucune méchanceté, enlevez vos oeillères idéologique (juste 5 minutes) et relisez calmement ce texte, ne jugez pas l’auteur de « bisounours », ne le faites qu’apres avoir bien lu et compris chaque phrase et mis en parallele avec votre réalité quotidienne… et non pas avec la réalité médiatique.

    2. « il n’y a finalement que bien peu de danger »

      C’est votre interpretation, l’auteur dit quand meme qu’il y a potentiellement environ 5000 terroristes.

      La surveillance de masse fasse a un tel probleme n’est que de l’enfumage pour pouvoir dire apres coup qu’on a fait tout ce qu’on pouvait.

    3. Ce qui prouve assez clairement que vous n’avez rien entravé. Bravo et merci.

  2. Excellent article !!
    Bravo et merci à Nicoulaud et à Contrepoints de publier des articles de cette qualité qui mettent en perspective l’actualité avec des données factuelles.

    1. Je me joint a ce commentaire.
      Bravo, au fur et a mesure de la lecture, je me disais « oui mais il oubli quand meme » et pof le sujet était abordé ensuite. Sans aucune animosité, par contre, hélas, cet article conforte ceux comme moi, qui se basent sur les faits, uniquement les faits… hélas quelqu’un qui a des oeillères idéologique le lira de façon déformé… comme dit dans l’article hélas.

    2. Je me joins aux félicitations.
      Un article rédigé avec des mots simples, de manière claire et précise, qui amène les choses dans le bon ordre et qui argumente intelligemment pour arriver à une conclusion pleine de bon sens.
      BRAVO !

    3. En effet, excellent article. Merci à l’auteur.

  3. L’auteur analyse plutôt bien la situation mais ses conclusions sont à côté de la plaque. Il devrait lire cet article édifiant, lui qui aime surextrapôler les chiffres http://slate.fr/story/117473/comment-adolescents-voient-religion-france

    1. Je ne crois pas que l’auteur se trompe. Votre lien est très intéressant mais il ne concerne pas le terrorisme. Votre lien montre l’écart (grandissant?) entre les valeurs d’une minorité importante des musulmans européens et celles de leurs pays d’accueil. Mais comme l’indique l’auteur avec son exemple sur les salafistes, lesquels ne sont que l’exemple extrême de cet écart, un musulman intégriste n’est pas nécessairement un terroriste. Cela ne veut évidemment pas dire qu’avoir de plus en plus d’intégristes est une bonne nouvelle, mais le problème de l’intégration (pour le dire simplement) n’est pas celui de la lutte contre le terrorisme. Cette confusion est entretenue à dessein ou non par certains politiques de tout bord, et pas seulement à l’extrême-droite. Par exemple, les incantations de la gauche en faveur du « vivre-ensemble » (rien que le mot me file des boutons…) censé diminuer le risque terroriste ne sont que du wishful thinking.
      Pour conclure: (1) l’intégration est sans doute un but louable, (2) il n’est pas impossible mais reste entièrement à prouver que l’amélioration de cette intégration diminuera le risque terroriste, (3) dans tous les cas, les mesures prises en faveur de l’intégration sont parfois contreproductives à mon avis (comme le discours antiraciste institutionnalise) et (4) le terrorisme est d’abord et avant tout un problème de police, qui requiert des mesures de police: renseignement, enquêtes, etc.

  4. Vous avez raison de dire qu’il ne faut pas mettre des gens dans des cases enfermantes, j’approuve. Je trouve personnellement que la société française y réussit de manière exceptionnelle. 250 morts cette année, 250 civils hommes femmes enfants tués méthodiquement de manière planifiée avec une cruauté effarante, et ce n’est que le début.
    Et côté victimes (tous les citoyens qui vivent paisiblement en france) : pas une réplique , pas un grognement (sauf en Corse) , calme et pondération à tous les étages et c’est fort bien. Je trouve que l’on ne félicite pas assez le calme et la retenue de notre population.
    Qui sont nos ennemis : certaines pétromonarchies , certaines élites qui sont financées par elles, leurs bras armés : les petits délinquants qui voient dans le djihad une espece de rédemption ou l aboutissement de leur haine des autres et d’eux mêmes ,bientôt nos forces de l’ordre qui le jour où exaspérés , les français prendront les armes pour se faire justice vue les carences de l’état, ils tireront sans vergogne sur nous .
    Maintenant que faire ? Nos ennemis ne s’arrêteront pas.
    En tant que citoyen lambda : ne plus voter , ou éviter les traîtres , préparer sa défense ou préparer sa valise ou alors … abdiquer et se soumettre
    Il nous manque cruellement un leader qui pourra unir tous les défenseurs du pays de quelque origine qu’ils soient.

  5. Excellent article qui a le mérite de remettre en perspective les « masses critiques » concernées, à savoir très peu si on raisonne en pourcentage. En valeur absolue, le chiffre de 5.000 terroristes potentiels est quand même énorme au vu des carnages perpétrés ces 18 derniers mois !
    Sans même parler des blessés, avec un ratio moyen de 30 morts par terroriste, c’est potentiellement 150.000 victimes…Il serait temps de s’occuper sérieusement de l’affaire.
    Et pour ma part, j’avoue ne pas du tout comprendre le fait que la communauté des musulmans qui se décrit très majoritairement pacifique et respectueuse des lois de la république ne fasse pas elle-même le ménage en son sein en dénonçant les proto-terroristes ou les imams radicaux. Nous ne sommes pas en train de parler de délation à « Je suis partout » mais d’empêcher des crimes de masse sur des innocents. L’excuse commode « desheureslesplussombresdenotrehistoire » commence à devenir un prétexte à ne rien faire par peur d’être traité de facho ou de collabo.
    Le Padamalgam 500 a ses limites et je crois qu’elles sont sur le point d’être atteintes.

    1. 1) « Il serait temps de s’occuper sérieusement de l’affaire »

      Je vais me faire haire par les bisounours (ceux la meme qui insultent les autres de bisounours donc) mais soyons concret :
      – 2015-2016 : terrorisme en France : 200 morts
      – 2015-2016 : alcool en France : 100.000 morts
      – 2015-2016 : tabac en France : 160.000 morts

      – l’alcool tue donc 500 fois plus que le terrorisme
      – le tabac tue donc près de 1.000 fois plus que le terrorisme

      Vous allez me dire que le terrorisme tue des innocents qui n’ont rien demandés :
      – 2015-2016 : tabagisme passif : 10.000 morts

      le tabagisme passif tue 50 fois plus que le terrorisme.

      Alors bien évidement l’un enleves pas l’autre, et il faut a tout prix s’occuper du terrorisme, mais comme toute vision, il faut revoir le contexte, ce qui pousse a ce que certaines associations soutenues par des stars recoivent 1000 fois plus de dons que d’autres associations qui représentent plus de mort. Nous n’agissons pas en fonction du nombre de morts ou de souffrants, mais en fonction de l’actualité, ou sinon on hiérarchiserait en fonction du nombre de morts et souffrants. Bref passer ce constat, bien évidement qu’il faut faire quelque chose contre.

      2) « Et pour ma part, j’avoue ne pas du tout comprendre le fait que la communauté des musulmans qui se décrit très majoritairement pacifique et respectueuse des lois de la république ne fasse pas elle-même le ménage en son sein en dénonçant les proto-terroristes ou les imams radicaux. »

      Tout d’abord, et n’importe quel expert sérieux vous le dira, les terroristes qui tuent en France ne passent pas par des mosquées ni par une mosquée cachée… mais par internet, car en réalité les profils sont divers et variés, mais ont souvent un point commun, on parle constament de gens qui se sont fait arreté a de multiples reprises pour des faits de délinquances… a l’époque d’Alqaida, il y avait un véritable endoctrinement idéologique, on recrutait des grosses tetes, des bac+5, des docteurs,… a qui ont faisait absorber le Coran mais en l’accompagnant d’une version conservatrice (il y a de riches conservateurs en France, et bien la on avait la meme chose, des riches, des futurs riches étaient capable de se tuer pour la religion)… mais voila, le terrorisme par Daesh a changer les choses, on a affaire a des abrutis de la religion, ils y connaissent la meme chose et les memes partie que les islamophobes (dans le sens litéral du terme, ce n’est en rien une insulte, je suis obliger de le préciser ou sinon je vais avoir la victimisation habituelle )…. bref rien… ils ne sont en rien lié à la religion comme l’étaient donc, les terroristes d’Alqaida…
      Donc les imams ou pratiquants ne les cotoient pas, par contre régulièrement font, dans de nombreuses mosquées des morales pour venir casser cette embrigadement de Daesh. D’ailleurs, et c’est finalement assez comique, on peut prendre l’exemple de l’Imam de Brest, connu pour avoir dit a des enfants qu’ils seraient transformer en cochon si ils écoutaient de la musique, mais ce type que tout le monde veut interdire en France car salafiste… et bien est un des plus critique de Daesh, il est visé par Daesh dans de nombreux articles sur leur journal interne, car il est l’un des plus combattant contre Daesh, regardez ces vidéos, elles sont bien plus violentes que n’importe quel imam…

      1. « le tabagisme passif tue 50 fois plus que le terrorisme. » Ce qui qui signifie en termes médicaux que le tabagisme passif a enlevé quelques heures de vie, peut être quelques jours à certaines personnes exposées au tabagisme passif. Désolé pour le jargon carabin, mais nos journalistes mainstream ne peuvent pas comprendre

      2. « – le tabac tue donc près de 1.000 fois plus que le terrorisme »
        Mais ceux qui meurent du tabac sont beaucoup plus coupables de leur décès
        que les victimes [non provocatrices] du terrorisme.
        Mieux vaut comparer avec la mortalité routière.

      3. Je ne sais pas d’où vous tirez les chiffres de décès par tabac passif ?
        Je ne dis pas que le tabac n’est pas nocif, j’ai trop d’exemples dans ma famille et ma belle famille, ni que c’est « bien et sans danger » de faire subir ça à l’environnement humain (tabagisme dit passif).
        Cependant, et c’est mon opinion personnelle, je me méfie des études « de santé publique » (ou environnementales) attribuant des chiffres de décès relativement précis à des « déclencheurs » divers et variés.
        L’exemple qui me vient en tête est celui du « Diesel qui tue 40.000 (?) personnes par an ». Or, si les particules fines, et très fines ont sans doute un effet sur des populations déjà fragilisées ou « sensibles » (asthmatiques, personnes âgées, très jeunes enfants etc etc), l’origine des particules fines en ville est multiple, dont moteurs diesel, et encore les plus anciens;
        D’ailleurs, le principe de précaution voudrait qu’on interdise l’usage des transports en commun souterrains, RER et métro, car certaines stations concentrent plusieurs dizaines de fois le taux de particules que l’on peut trouver à l’extérieur dans les rues les plus embouteillées.
        Et oui, une grande partie des particules vient de l’usure des freins et des pneus (dont métro…), auxquelles s’ajoutent des « poussières » (autre nom des particules…), plus ou moins fines qu’elles oient d’origine « naturelle » ou « artificielle ».
        Moralité, les particules fines dans leur ensemble, tuent, peut être, 40.000 personnes par an, mais « seulement » ??? proviennent du « Diesel » (ce qui fait toujours trop de morts pour cette cause).
        Pour les médias, c’est plus facile et plus court de titrer sur LE responsable désigné d’office, celui à la mode du moment (Fût un temps où le « temps » était détraqué par les avions à réaction ou les bombes atomiques…)

      4. Bravo Liberte adoree.
        +1

    2. « j’avoue ne pas du tout comprendre le fait que la communauté des musulmans qui se décrit très majoritairement pacifique et respectueuse des lois de la république ne fasse pas elle-même le ménage en son sein en dénonçant les proto-terroristes ou les imams radicaux »

      Idem pour moi. Les imams radicaux sont connus. Pourquoi le CFCM ou l’UOIF ne s’interposent-ils pas ? Je trouve trop facile de venir le lendemain des attentats dire aux français « l’islam, c’est pas ça », « Ce n’est pas un vrai (bon) musulman qui a fait ça » alors qu’on sait que ces assassins fréquentaient des mosquées radicales.

      Idem pour le gouvernement. Ou ces prêches sont légales et on le dit clairement pour bien faire comprendre aux français qu’il y aura encore des morts parce que certains peuvent prêcher légalement la haine. Ou on investit ces mosquées et on fait en sorte que les pires radicaux ne puissent plus prêcher. Mais cela suppose fâcher une partie des musulmans. Le gouvernement est-il prêt à ça ?

      1. Les musulmans décents alertent les autorités, à Lunel par exemple, qui préférant les espionner, laissent fonctionner les « mosquées » terroristes.
        Des pioupious decorent les abords de mosquées « normales » alors que ce sont leurs responsables qui sont menacés par des intégristes désirant prendre le contrôle et imposer leurs prêcheurs de haine.
        L’État socialiste ne lutte pas contre le terrorisme, il l’instrumentalise pour manipuler les foules.

      2. il n y a pas de « communaute de musulman » en France.

  6. Très bonne conclusion, qui avec raison ne sous estime pas que l’un des vecteurs majeurs d’une menace reste l’opinion.

  7. que veulent les organisations terroristes?
    j’aimerais le savoir
    pas la destruction de notre civilisation les suite du 11 septembre 2001 (et on peut difficilement faire pire; plusieurs milliers de morts et des millions de dégats materiels) on montré que les attentats n’avaient aucun impact mesurable

    le terrorisme peut il se démultiplier?

    je ne crois pas;
    le « terrorisme lache » celui qui pose une bombe et espere ne pas etre puni est devenu illusoire ; on retrouve, avec les moyens actuels, assez facilement auteurs et complices

    le « terrorisme suicide » n’est pas facile a multiplier;

    d’abord il faut trouver des « terroriste jetables » a usage unique; pas simple, les pousser pour qu’ils passent a l’acte ça laisse des traces

    ensuite il faut trouver des nouvelles formes d’action le coup du camion est evente il suffit de quelques herses creve pneu pour proteger le prochain rassemblement.

    et puis il faut relativiser ce que je vais dire est affreux mais nice c’est, en ordre de grandeur, les accident de la route d’un WE de pentecote

    et ces accidents de la route ne nous empechent pas de prndre le volant

    alors continuons a vivre

    1. @poilagrater .
      Vous parlez de tout ceci bien froidement . Il est pourtant bien facile de comprendre ce que veulent les terroristes : tuer aveuglément , semer le chaos
      assouvir leur haine , obtenir un redemption pour les plus idiots
      Le terrorisme se multiplie assez bien si l’on étudie les années récentes et son déploiement dans le monde . Êtes vous né hier ? Dans mon enfance aucun acte terroriste de ce type -visant des civils innocents- et de cette ampleur n’existait en occident .
      Votre comparaison avec les accidents de la route est tout simplement pathétique … pendant que vos y êtes : la canicule , le cancer peut être ? (oooooups trop stigmatisant )
      Continuons à vivre , oui tout à fait , mais se désintéresser du problème n’est que reculer pour mieux ..
      Petit question , jusqu’où serez vous prêts à aller pour éviter les « problèmes » ? Une conversion vous parait elle envisageable ? Juste pour savoir

      1. « tuer aveuglément , semer le chaos
        assouvir leur haine , obtenir un redemption pour les plus idiots »

        Ceux qui font ces attentats sont effectivement des tarés remplis de haine. Mais ceux qui les commanditent, ou qui manipulent / embrigadent ont une réelle stratégie, froide et implacable afin d’arriver à leur but, et ce serait une grave erreur de ne les traiter qu’en simples fous.

        Quelle est ce but? Quelle est cette stratégie? Voir les liens vers les articles de G. Nicoulaud que je liste ci-dessous.

        En bref, leur but est l’instauration du califat et leur stratégie est celle de l’élimination de la « zone grise », c’est-à-dire faire passer l’idée aux musulmans qu’ils ceux-ci sont soit avec eux, soit contre eux, et dans ce cas ce ne sont pas des musulmans. Attiser la haine des occidentaux envers les musulmans est donc un pilier de leur stratégie car la haine envers les musulmans « prouve » à ceux-ci qu’ils sont « soit avec eux, soit contre eux ». Ils espèrent donc que ce rejet poussera les musulmans dans leur camp.

        1. @Mateo + 1000 , mais la France a un douloureux passé à ce sujet : la France a abandonné les vietnamiens qui se sont battus pour elle , les harkis , curieusement la France a toujours trahi les enfants qui l’avaient choisie et les élites ont toujours pactisé avec les diables, par faiblesse , par intérêt , par veulerie . Il faudrait un sacré changement de mentalité chez nos dirigeants , si l’on est musulman , comment croire que les pleutres qui nous dirigent les défendront contre les soldats extrémistes de leur famille culturelle ? Il nous faudrait des chefs d’une autre trempe , des gens à fortes convictions , ils se font rares de nos jours, c’est mal vu d’avoir des valeurs , j’imagine que cela met bien trop en relief la vacuité de nos « élites » .

          1. On a toujours eu des pleutres comme dirigeant

            1. comment voulez vous etre courageux quant

              « le premier qui dit la verite il sera execute » heuuu pardon pas reelu

            2. @Flo normal ils sont tous fonctionnaires (hors armée) . Le choix de la fonction publique (hors armée , médecin ) signe déja l’individu qui choisit la « planque » , demander à un fonctionnaire (hors armée) d’être courageux c’est demander à un mammouth de voler . Mais les fonctionnaires , contrairement aux mammouths n’ont pas (encore) disparu .

          2. « si l’on est musulman , comment croire que les pleutres qui nous dirigent les défendront contre les soldats extrémistes de leur famille culturelle ? »

            C’est dans quel patelin déjà que les musulmans excédés par les outrances de leur imam l’ont purement et simplement jeté dehors ? Comme quoi, avec un peu de courage on fait des choses.

      2. « Le terrorisme se multiplie assez bien si l’on étudie les années récentes et son déploiement dans le monde . Êtes vous né hier ? Dans mon enfance aucun acte terroriste de ce type -visant des civils innocents- et de cette ampleur n’existait en occident . »

        Assez faux. J’avais lu des stats montrant que les morts par attentat « terroristes » étaient importants aussi dans les décennies précédentes (IRA, ETA, extrême gauche etc.). Désolé, je n’ai pas trop le temps de les retrouver.

        1. @mateo si ça vous interesse … : fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attentats_meurtriers#Ann.C3.A9es_1970 …. désolé ceci ne fait que confirmer mes dires

          1. Il n’y a pas vraiment de stats là (et ce n’est pas exhaustif). En plus, je parle bien des attentats en Occident. Mais peut-être qu’effectivement ma mémoire me joue des tours…

      3. hummm il n’y avait pas d’attentats dans votre jeunesse?

        pour ne parler que de la France je me souviens des attentats FLN et OAS des années 60

        la rue des roziers c’etait en quelle année rappelez moi?

        et le carnage du metro sainrt michel en 95

        vous avez la memoire courte (ou un trop jeune age)

        ce que je dis c’est que, objectivement, les attentats n’ont aucune chance de destabiliser l’occident, sauf si on leur accorde une importance démesurée

        mais pour reprendre la vision mathematique de l’article environ 200 morts en 18 mois cela ne represente que 0,05% des deces

        c’est beaucoup trop, c’est ignoble, mais celui qui pense mettre le bordel avec ça se trompe largement sauf si on l’aide en ressassant la chose en boucle

        alors faut être sur ses gardes; arreter de pleurnicher sur l’extradition et la decheance de citoyenneté des doubles nationaux; y compris pour les delits de droit commun, renforcer l’interdiction des signes religieux et en particulier du voile

        et continuer a vivre comme si de rien n’etait (surtout pas se convertir)

        de minimis praetor non curat (0,05% )

        1. « ce que je dis c’est que, objectivement, les attentats n’ont aucune chance de destabiliser l’occident, sauf si on leur accorde une importance démesurée

          mais pour reprendre la vision mathematique de l’article environ 200 morts en 18 mois cela ne represente que 0,05% des deces

          c’est beaucoup trop, c’est ignoble, mais celui qui pense mettre le bordel avec ça se trompe largement sauf si on l’aide en ressassant la chose en boucle »

          Tout-à-fait, et c’est exactement ce que cherche Daesh: que nous l’aidions en nous sabotant nous-mêmes. C’est la « stratégie de la mouche » qu’évoque l’auteur dans un autre article: http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160331.OBS7480/la-strategie-de-la-mouche-comment-quelques-terroristes-font-trembler-les-grandes-nations.html

          « alors faut être sur ses gardes; arreter de pleurnicher sur l’extradition et la decheance de citoyenneté des doubles nationaux; y compris pour les delits de droit commun, renforcer l’interdiction des signes religieux et en particulier du voile »

          Non:
          – c’est liberticide: l’État n’a pas à nous dicter comment l’on doit s’habiller
          – c’est exactement ce que veulent les terroristes: que l’on applique des lois visant, brimant spécifiquement les musulmans afin qu’il puissent dire « vous voyez qu’ils vous rejettent, vous n’avez rien à faire dans leur camp, rejoignez-donc le nôtre ». C’est donner raison à leur propagande.

          1.  » renforcer l’interdiction des signes religieux et en particulier du voile  »

            J’appelle cela vouloir cacher la merde au chat. Personne ne va être agressé par un minaret ou une mosquée. Et porter un voile du moment que la femme qui la porte n’essaie pas de l’imposer aux autres femmes qui n’en veulent pas je ne vois pas où est le problème et en quoi on va se protéger du terrorisme.

            D.J

        2. @poilsagrater merci pour votre réponse . Je continue de contester vos chiffres , suivez le lien fourni à mateo pour plus de contenu . Mais le problème n’est pas seulement explosif ou tueur , pas plus tard que cette semaine , les filles en cours de permis de conduire ont été priées fermement de proscrire les shorts et jupes au dessus du genou , ça se passe en France , cette semaine en banlieue Dreux . Voyez les « attaques » sont diverses , sur tous les fronts (viols , attaques de femmes au couteau, paires de baffes dans le métro (récits d’amies) , vitriol , cassage de gueu*le pour non respect de ramadan etc etc ) . Il va devenir ou il est déja difficile de vivre comme vous dites , comme si de rien était …..

          1. @pale rider

            ce que vous evoquez n’est plus un probléme de religion; c’est un probléme d’incivilité et d’oubli des régles de vie en commun

            et je dois dire que, quant on va au flagrants delits au tribunal de paris le nombre de personne d’origine sub mediteranéeenne est largement sur representé

            1. @poilsagrater

              Ces « incivilités » sont peut-être des sanctions, à leurs yeux légitimes, prescrites par leur religion, vous ne croyez pas? (Le Coran contient en partie des textes de nature juridique à ma connaissance)

              1. @jc

                c’est bien ce contre quoi je m’eleve

                de quel droit veulent il imposer les regles de leurs religions?

                mes ancetres libres penseurs ont lute des siecles pour eliminer les regles imposées par la religion catholique; c’est pas pour suivre les regles imposées par la religion musulmane

                d’autant plus que la charia reflette les coutumes barbare d’une civilisation de nomades du desert frustes et anaphabetes

                1. @poilsagrater

                  J’ai dû mal vous comprendre alors, mais il m’a semblé que vous dissociez ces actes et la religion des actants.
                  Content que nous soyons en fait sur la même longueur d’ondes.

            2. @poilsagrater il est vraiment étonnant que vous décorréliez ces agressions de la religion car elle sont perpétrées en son nom par des personnes de cette confession .
              Vous parlez d’oubli de règles de vies , je crois qu’ils n’oublient rien , ils n’ont tout simplement pas du tout les mêmes règles de vie que nous.
              Le mot commun n’a aucun sens pour eux , société qui ne mélange pas les sexes dans leurs culture/religion .

              1. @ pale rider
                us parlez d’oubli de règles de vies , je crois qu’ils n’oublient rien , ils n’ont tout simplement pas du tout les mêmes règles de vie que nous.

                nous ne nous sommes pas compris

                il y a le terorisme tueur et explosif et la je ne vois pas d’autres raison qu’une ideologie, religieuse dans ce cas

                il y a la delinquance des cités elle est aidée par le communautarisme mais n’a rien a voir avec la religion; le coran reprouve le vol et le crime

                il y a les incivilités de certains liées a une absence d’éducation qui peut être le resultat d’une perte de repere entre deux civilisations mais pas a la religion; bon nombre d’enfants issus de l’immigration sont respectueux et bien elevés …… quant ils ne prennent pas pour de caids

                mais il est innacceptables qu’ils pretendent dicter leurs loi au lieu et place des notres

        3. 200 morts en 18 mois cela ne représente que 0,05% des décès

          ça n’a aucun sens, les morts ne sont pas égaux, l’image d’un enfant palestinien tué en direct ou même les 12 faux soldats polonais exécuté par les nazis suffisent à infléchir des politiques ou déclencher des guerres.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Himmler

          1. Un enfant palestinien tué en direct?vous voulez parler du bidonnage de Charles Ederlin?

            1. Les 12 prisonniers exécutés par les allemands pour les faire passer pour des soldats polonais étaient aussi de la manipulation.
              Le propos c’est que les morts ne se valent pas et ça n’a absolument aucun sens d’argumenter sur les « 0.05% ».

              1. @ilmryn

                je vais etre provocateur

                si je comprend bien ce que vous dites il y a les morts « normaux » qui ne valent pas la peine de s’y attarder, et les morts « importants »; ceux resultant d’une manipulation mediatique ?

                outre l’aspect humain ce que je dis c’est que, justement, moins on en parlera moins la manipulation ne fonctionnera

                la presse et nos politiques se conduisent en alliers objectifs de daesh

                1. ou en idiots utiles.

    2. « Que veulent ces organisations? »

      Et bien il suffit de lire cet autre article de l’auteur, dont il a mis le lien dans l’article présent: http://ordrespontane.blogspot.fr/2016/07/les-plans-de-lennemi.html

      Celui-ci également: http://ordrespontane.blogspot.fr/2015/11/combattre-lennemi-dans-ses-plans.html

      Et celui-ci aussi: http://ordrespontane.blogspot.fr/2015/11/on-ne-combat-pas-une-idee-avec-un-fusil.html

      J’encourage vivement tous les lecteurs de CP à en faire de même. Cela permet de comprendre la stratégie de Daesh, et donc d’en déduire ce qu’il faut (ne pas) faire pour l’empêcher.

      1. l’idée des jihadistes n’est pas neuve; dans ma jeunesse on appelait ça la mecanique « action repression » brillament mise en oeuvre en indochine par ho chi min

        mais , a mon humble avis, ça ne marche qu’avec des sujets desocialisé

        la preuve en est, me semble t’il que les auteurs des attentats sont tous (ou presque) cvonnu pour une delinquance de droit commun.

        mon epicier, brave pere de famille, n’ira pas faire le jihad, il n’en a pas envie et ,si il en avait envie, il aurait trop a perdre

        encore une fois l’echec du 11 septembre aurait du faire reflechir les  » penseurs » jihadistes

        et puisqu’on parle des usa si le cycle action repression fonctionnait dans notre occident il y a belle lurette qu’il y aurait une guerre des couleurs ( blancs contre noir ) aux etats unis comme cela etait envisage par de nombreux auteurs de fiction des années 70

        la strategie fera long feu

    3. @poilsagratter
      bonjour
      « Pas la destruction de notre civilisation les suites du 11 septembre 2001 (et on peut difficilement faire pire; plusieurs milliers de morts et des millions de dégats materiels) on montré que les attentats n’avaient aucun impact mesurable »
      Certes notre civilisation n’a pas été détruite mais, niveau impact, je trouve que le Patriot Act et Guantanamo sont assez significatifs. Et chez nous, nous avons eu les lois anti-terrorismes et renseignements et l’état d’urgence. Civilisation non détruite mais tout de même un peu boîteuse.

      1. @STF
        « civilisation un peu plus boiteuse »
        je ne pense pas

        le commissaire Javilley, ancien flic qui a mal fini l’avais tres bien dit

        « la police est un travail sale qui ne peut se faire que salement »

        guantanamo existait avant le 11 septembre. l’etat d’urgence a simplifié qq perquisitions qui, de toute façon auraient eu lieu tot ou tard

        la vrai menace pour nos libertés existait avant; c’est le big brother technologique qui fait qu’entre votre tel, votre carte bleue (et qui d’entre nous n’a ni tel ni carte bleue) et les fichiers de la grande distribution on peut savoir ou vous etes allé, qui vous connaissez, ce que vous avez acheté , tout est dans les fichiers, il suffit de les interoger

        peut on luter contre?

        essayez de vous passer de tel et carte bleue et vous constaterez que c’est impossible (sauf a ne plus vivre normalement)

        votrte intimité fout le camp mon bon monsieur et l’etat d’urgence n’y est pour rien

        1. @poilagratter
          Je suis conscient que la technoloigie Big brother, et le plan typé « 1984 » sont la vraie menace. Plan qui consiste à bien garder les gueux-prolo ignares et incultes et à faire en sorte que ceux qui ont un peu de cervelle servent le pouvoir en place, de surveiller, manipuler, reformater dans la salle 101, ceux qui pourraient devenir des menaces.
          Je n’ai qu’une seule carte de fidélité ; ma carte bleue ne me sert qu’une fois par mois, vu que je suis vite fauché, Quant à vivre sans téléphone ni CB, je l’ai fait délibérément une première fois, et plus tard quand j’y ai été forcé.

          L’état d’urgence n’y est pour , mais il accélère bien le processus. Les perquisitions auraient été faites, mais elles auraient dû étre moins « sales » (pour reprendre le mot utilisé par le commissaire Juvilliey)

  8. Explication simpliste : l’islam a un problème avec l’altérité… Ca et le fait que la religion n’attire pas forcément les esprits les plus fins du monde.

    1. pire que simpliste. Debile.

  9. Super article qui mériterait d’être diffusé au maximum

  10. Mouais, mais on oublie les terrorismes d’avant type OAS ou Action directe. ils étaient qualifiés de terroristes également (au sens de  » on a attenté à la vie de dizaines de personnes, et on en a terrorisé des milliers d’autres »), leur fond d’écran n’était pas le drapeau noir de daesh mais le drapeau noir anarchiste ou diverses runes moyenâgeuses, avec des slogans tout aussi anti-systèmes. Et comme maintenant, des délinquants ou des « signalés dans les registres de police ou de l’armée », légèrement idéalistes ou dérangés. Et dont certains étaient très entrainés au travers d’internationales du bordel comme l’ETA, l’IRA, les FARC ou autres camps palestiniens dans certains déserts. On se focalise plus actuellement sur les mouvances salafistes car pas mal de conflits terrestres sont dans ces zones et que le rebond local fait intervenir nos immigrés, assez majoritairement issus du monde musulman. Donc de nouveaux dérangés, fort énervés car pas intégrés, qui font eux aussi des dégâts. Un peu plus car le matériel et les techniques ont évolué. Mais cela reste toujours des histoires de police-surveillance du territoire avec un travail amont un peu plus conséquent à mener que ce que l’on voit. Accessoirement des histoires d’Education Nationale et d’offres de travail en nombre suffisant, mais ce sont des sujets connexes…

    1. amusant votre histoire de couleur du drapeau

      je vois poindre deux ecoles

      l’ ecole des drapeaux noirs ( daesh, anarchistes) etc spécialistes de l’attentat mais incapable de prendre le pouvoir ni même de peser longtemps sur l’evolution du monde (ou d’une nation)

      et les drapeaux rouges (nazi communismes) beaucoup plus nocifs car organise et structures

      rappelez moi la couleur du fanion CGT ?

      1. « L’ecole des drapeaux noirs ( daesh, anarchistes) etc spécialistes de l’attentat mais incapable de prendre le pouvoir ni même de peser longtemps sur l’evolution du monde (ou d’une nation) »

        Pourtant dans quasi tous les pays de la même religion que votre premier groupe, les libertés sont gravement réprimées.
        Le poids est déjà énorme « sur le monde et les nations ».

        1. Vous oubliez malheureusement les drapeaux vert… ( Pakistan, Arabie Saoudite,Iran…) La législation de ces pays n est pas plus sympathique que celle des drapeaux rouges mais ils sont plus à la mode . Certes ils ne sont pas terroriste comme les drapeaux noir mais s attaquent aussi durablement à nos libertés. Aller en Egypte ou en Turquie. Je reviens de 10 jours à Istanbul et je n ai vu aucune femme avec un pantalon au dessus des genoux et la personne avec qui j étais a du se plier rapidement à la rêgle vu l énorme hostilité de la rue à son égard. A Istanbul !
          Ça me fait beaucoup plus peur que les attentats des drapeaux noirs.

          1. plein de boites de nuit ou l alcool coule à flot à Istanbul….ou les filles sont en BIkini!

  11. Ah mon Dieu – ou devrais-je dire « Mon Allah » – me voilà rassuré ! Toutes ces femmes voilées dans mon quartier que je prenais pour des musulmanes, non, ce sont juste des bonnes soeurs qui n’ont pas trouvé de cornette, les statistiques le prouvent (bon, y’a pas de statistiques là-dessus parce que c’est interdit, mais au doigt mouillé…). Et tous ces gamins, en costume d’Aladin, c’est juste par goût du déguisement : on a les chiffres (je te remets un doigt mouillé ?) ! Tout est de ma faute, je me suis fait complètement biaisé par mes présupposés ! Alors qu’il me suffisait de lire quelques articles recensant des livres – je vais quand même pas lire les livres eux-mêmes, des fois que ça ne corresponde pas pile-poil aux résumés simplistes des journaux – pour que les écailles me tombent des yeux comme elles sont tombées à ceux de Nigaudaud, pardon de Nicoullaud… C’est vrai que j’habite en plus dans une zone connue pour sa radicalisation, Paris, les quartiers Ouest en plus, les pires, c’est bien connu… En attendant, je vais surveiller l’église du coin, parce qu’à l’évidence, c’est là que sont les plus dangereux, les futurs cadres ont vous dit. Sont tellement cons ces arabes, que sans janissaire, z’arrivent jamais à rien…

    « Ils ont des yeux et ne voient pas ; ils ont des oreilles et n’entendent point’, Jérémie 5.21

    1. Louée soit la bonne parole de Lertango, lui qui a des yeux pour voir, et donc SAIT, contrairement à nous autres simplets, je présume ?

      Je reviens de vacances en Bretagne. J’y ai vu exactement zéro personne d’origine arabe ou nord-africaine, sur des centaines et des centaines de gens croisés dans les marchés, sur les plages, et dans les nombreux autres lieux visités. En fait je devais être la personne la plus orientale du coin, à bien y réfléchir !

      Dois-je croire mes yeux et mes oreilles et conclure qu’il n’y a pas de musulmans en France ? Ou peut-être que nos perceptions ne sont rien que ça: une toute petite tranche fort peu représentative d’une réalité bien plus vaste.

      Un peu d’humilité vous ferait du bien.

      1. J’habite à côté de Brest et je peux vous assurer que les belphégors se sont multipléeq de façon hallucinante depuis 15 ans Pontanézen,ça vous dit qq chose?où le tram se fait caillasser assez régulièrement.
        Vous allez crever un grand sourire aux lèvres,les ravis de la crèche.Ou vous vous convertirez avant.

      2. Bonjour Jesrad

        Je ne sais pas où vous êtes allé en bretagne, mais j’en viens et les femmes voilées sont présentes sur les plages avec leur familles.

        1. Au Touquet , l eau est froide (peu de gens se baignent) et on prend un arrete contre burkini (on n en a vu aucun)…si ça, c est pas de la pure com’ politique pour l intérêt perso et egoiste du petit maire, sur le dos des citoyens français…

  12. A mon avis vous faites complètement l’impasse sur le soutien de la communauté musu-lmane aux terroristes : 10%, 30% ?
    Soutien qui peut-être passif, neutre ou actif : non-dénonciation, fourniture d’armes, argent, hébergement, logement, papiers, réseaux….
    80% des libanais musu-lmans soutenaient les attaques suicides contre Israël mais il n’y avait pas 80% de terroristes.

  13. Bonne mise au point ! Rien à voir avec les attentats, mais ce chiffre terrible : seules 7 % des pratiquantes ne voient aucun inconvénient à ce que leurs filles se marient avec un non-musulman !!! Les musulmans pratiquants ont bel et bien encore un petit effort d’ouverture aux autres à fournir, comme les cathos il y a 100 ans…

    1. @ A.L,

       » Les musulmans pratiquants ont bel et bien encore un petit effort d’ouverture aux autres à fournir,  »

      Il faut lire l’entier de la remarque et pas seulement le passage qui semble vous arranger.

      68% des pratiquantes déclarent ne jamais porter de voile et près de 30% d’entre elles accepteraient sans difficulté que leur fille épouse un non-musulman[7,29% n’y voient aucun inconvénient et 27% l’accepteraient mais à regret.

      D.J

  14. Comme le souligne l’auteur, vivant en Ile de France dans un endroit très dense en population sus-citée, pour moi la menace est bien réelle et pressante. Je ne peux pas me satisfaire ou adhérer à ce type de discours mais ma vison de la réalité est sans doute altérée.

  15. « Quand, en 2014, l’institut Ipsos MORI demandait à un panel de Français d’estimer la proportion de musulmans dans la population totale, la réponse moyenne était de 31% ; soit, juste pour vous donner une idée, environ deux fois et demi l’estimation du Front National (8 millions, soit un peu plus de 12%). Sur les 14 pays dans lesquels cette étude a été menée, c’est nous qui surestimons le plus ce chiffre ; nos voisins Belges arrivent en deuxième position et sont suivis des Canadiens. »

    France : 31% vs 8%, soit 4 fois plus.
    Pologne : 7% vs 0.1%, soit 70 fois plus
    USA : 15% vs 1%, soit 15 fois plus.

    Surestimer signifie qu’il y aurait le plus grand écart en relatif, et non en absolu.
    Donc, non, nous (Français?) ne sommes pas les champions de la surestimation.

  16. Bonjour,
    L’auteur de l’article semble confondre allègrement 2 notions: ethnie et confession, l’une on l’a quoi qu’on fasse et l’autre , une fois adulte on est libre de la quitter. Quand une personne est noire et de confession musulmane, elle ne peut changer de couleur de peau, mais peut devenir athée si cela lui plait.

    Ceci étant dit, il faut bien reconnaître que l’auteur et il n’est pas le seul, c’est la quasi généralité dans les médias et l’élite même celle qui se prétant libertarienne, tombe dans le piège tendu par les islamistes: enfermer les gens de confessions musulmane, dans une race, une nation, une ethnie que serait l’Islam et faire en sorte qu’ils soient vu ainsi par ceux qui ne le sont pas.

    Du coup critiquer L’Islam c’est attaquer les musulmans, ainsi le piège se referme sur ses malheureux de confession musulmans avec la complicité et l’ignorance entre autre de l’auteur de cet article.

  17. Un peu de déni de la réalité dans cet article.

    Un récent article sur contrepoint listait les assassins de masse et terroristes des derniers mois, donc les pires fanatiques en France.
    Quasi tous ont des noms typés. Issus de grandes fratries de secondes générations immigrées. Généralement des petites frappes récemment converties.
    Ils ne s’appellent pas Nicolas ou Sébastien. Au départ ils ne sont pas terroristes mais le deviennent.

    La question est la grandes fratries qui ne prennent pas la laïcité en éducation parentale laissent des secondes générations souvent importantes (grandes fratries).

    La question est mal posée et présentée d’une manière à élucider les vraies questions de société.
    Evidemment tout les musulmans ne sont pas des terroristes et parmi nous.
    Les enfants de familles de grande fratries musulmanes dont les enfants ont des prénoms typés, petits délinquants de conversion récente, vont ils devenir terroristes?

    1. Je cite l’article : « ceux qui nous ont frappé jusqu’ici restent issus de l’immigration plus ou moins récente ». Je ne vois pas de déni de réalité sur ce point.

      1. Sur ce point effectivement. C’est indiqué « un peu de déni ».
        La citation des terroristes au prénoms Français est celle des expatriés, mais celle qui a frappé la France est différente…

      2. et il y a parmi eux des français nés en France et baignant dans la culture française. Ça aussi c est la réalité.

  18. L’islam est un puzzle dont le halal, le burkini , les femmes voilées avec leurs ventres prolifiques, et les barbus ne sont que des petites pièces. Mais quand toutes les petites pièces seront rassemblées, alors il sera trop tard pour dire qu’il n’y a « pas de danger ». Et trop tard pour les empêcher de nuire. Peu-être est-il déjà trop tard ?

    1. a votre avis eiram, c est ce les peuples d Afrique subsaharienne se sont demande quand ils ont vu le monde colonial déferlé sur eux?

Les commentaires sont fermés.