Entrepreneurs, artisans, commerçants : nous sommes les serfs de la république !

Publié Par Auteur invité, le dans Entrepreneuriat

Par Emmanuel Bolling.

Connaissez-vous un de nos élus qui se préoccupe réellement, entre autres choses, de nos problèmes de charges sociales ou de fiscalité ?

Moi, j’ai beau chercher dans tous les coins, je n’en trouve aucun.
Aucun ne veut changer ces systèmes.
Que ceux-ci soient injustes, iniques et mortels pour nous, ne leur fait ni chaud ni froid.
Eux, ils sont couverts.
Leur seul but est de faire perdurer leur fabrique à fromage.
Leur fromage.
C’est-à-dire les avantages et rentes de situation qu’ils ont grâce à nous.
Grâce à nos impôts.

La nouvelle aristocratie

L’aristocratie de l’Ancien Régime avec ses privilèges a fait place à une nouvelle oligarchie républicaine l’Énarchie.
L’ENA est notre nouveau sang bleu.
Tous nos gouvernants, hauts fonctionnaires en sont issus dans leur quasi-totalité.
Ils entrent à l’ENA et au sortir de cette école leur avenir est tout tracé : ils suceront jusqu’à leur mort le sang de la France, en deux mots : le vôtre.

Nos élus, eux, ils ont un autre gruyère : la fonction publique.
C’est un club de vacances moins somptueux que l’ENA, lequel est une référence de luxe absolu (5 étoiles luxe), mais il a quand même ses 4 étoiles, ce qui reste malgré tout encore très très attractif.
Les 4/5 de nos députés en sont issus.
Ils se mettent en disponibilité de leur administration (sans rien en perdre), et en cas d’échec à une élection, retrouvent leur place dans celle-ci.
Que c’est doux comme carrière.
On traverse la vie dans un fauteuil.
Cool, non ?

Pas de parachute doré

Essayez, vous, qui participez vraiment à la vie active et économique du pays d’en faire autant.
Ce ne sera pas la même histoire.
Pour vous en cas d’erreur, le « grattage » n’existe pas.
C’est direct la case RSA (puisque pour vous Pôle Emploi, connaît pas !)
Pour vous, pas de parachute doré.
Pas de recasage maison aux petits oignons.

Nous sommes devenus les serfs de la République.
Corvéable à merci ou à la tonte fiscale.

Comment voulez-vous qu’un énarque ou un élu, qui n’a jamais mis les pieds dans la vraie vie active, qui n’a jamais connu les affres des échéances qu’on ne peut pas toujours payer, qui ne connaît de l’URSSAF, du RSI et du fisc que leurs noms, comment voulez-vous qu’ils s’intéressent à vous ?
Ces gens qui n’ont jamais vécu un contrôle URSSAF ou fiscal (je ne parle pas du reste), comment voulez-vous que ces gens-là s’intéressent à vous ?
Même pas en rêve !

Nous, toute notre vie a été, et sera un combat sans filet.

Je me force à écouter tous nos futurs présidents et je suis effaré de leur méconnaissance de la vie de ceux qui travaillent réellement.
Je suis sidéré et les bras m’en tombent, comme dirait ma cousine.
Ils sont tous, sans exception, à côté de la plaque !

Ils ont beau faire comme s’ils savaient, comme s’ils nous comprenaient, ça coince !
Les pôvres, ils sont à des milliers d’années-lumière de notre réalité et de nos problèmes.
Ils sont sur une autre planète : la leur.
Et nous, nous ne nous y trouvons (malheureusement) pas.

Nous sommes juste (comme toujours) leur machine à cash.
Rien de nouveau sous le soleil…

Sur le web

  1. Il existe désormais de nombreux moyens pour éviter de nourrir la bête.

    L’union européenne est une excellente opportunité pour les entrepreneurs français. Ouvrez une Holding en Belgique ou à Jersey, faites vous payer en frais ou en dividendes etc….

    Tout ceci est légal. Vous paierez vos impôts en France, mais vos revenus en amont seront faiblement exposés aux charges sociales.

    Vous serez soigné de la même manière, tout comme n’importe quel bénéficiaire de le CMU.

    Seuls vos droits à la retraite seront minimes, mais qui croit encore à la retraite par répartition dans 25 ans ?

    1. Je crains bien malheureusement malgré votre conseil pertinent que vous ayez une méconnaissance totale de ce qu’est un artisan ou un commerçant.

      Parler de créer une holding, on croit rêver….vous êtes comme les énarques à cent lieues de leur quotidien et de leurs vicissitudes.

  2. et ou donc voulez vous qu’ils se casent tout ces gens là ? ils ne savent rien construire de leurs mains , ils n’ont aucune imagination pour la création , pas d’idées concrètes , et j’irai jusqu’à dire qu’ils sont plus feignants que travailleurs ; ha la la ! on se demande comment ils feraient ne serait ce que pour se payer un morceau de pain si nous on n’était pas là pour qu’ils puissent s’engraisser de notre labeur ; sans nous ils ne sont rien , et moi ça me remonte le moral de me dire ça ;

  3. lehamstersortidesaroue

    « Que c’est doux comme carrière.
    On traverse la vie dans un fauteuil.
    Cool, non ? »

    Pourquoi ne demandez vous pas a ce que tout le monde ait une pareille situation privilégiée, plutôt que demander que aux privilégiés d’avoir votre vie ?

    1. Pourquoi ne vous faites-vous pas voleur plutôt que vous plaindre d’être volé ?

      1. Dire que l’on est volé, ne veut pas forcément dire que l’on souhaite devenir voleur. on veut juste davantage de reconnaissance et de justice pour les honnêtes gens. Votre raisonnement est de tout de même étrange.

    2. Logique élémentaire:

      Par définition, un privilège ne peut-être accordé à tout le monde, sinon ce n’en est pas un.
      Un privilège accordé à un individu l’est forcément au détriment d’un (ou plusieurs) autre.
      L’arnaque concernant les élus, au delà du principe même de privilège, étant qu’ils ont le pouvoir de se les accorder eux-mêmes.

      Liberté, égalité, fraternité: Les deux premiers ont bel et bien disparu dans une vision très particulier du troisième.

      1. Liberté, Égalité, Fraternité cela est bien une jolie fable de Mr de la Fontaine..?? ci je ne trompe…

    3. Pourquoi ne demandez vous pas a ce que tout le monde ait une pareille situation privilégiée, plutôt que demander que aux privilégiés d’avoir votre vie ?

      -Tout le monde n’a pas envie de vivre comme un parasite ou un voleur.
      -Ça rajouterait instantanément 9000 milliards d’euros d’engagement des retraites à la dette de la France (déjà en faillite actuellement) qui est de 5000 milliards.
      -Tout le monde étant fonctionnaire, les gens se paieraient eux-mêmes leur salaire ?
      -Jamais tu ne réfléchis même un tout petit peu ?

    4. @hamster en fait pas si sorti de sa roue que ça , hein hamster ? Essayez un peu la vie pour voir , bête de mourir sans avoir vécu . Depechez vous ça passe vite.

    5. « Pourquoi ne demandez vous pas ? »

      Question de dignité.

    6. lehamstersortidesaroue

      @ Personne en particulier donc à tout lecteur…
      Cette question de ma part, car l’auteur de l’article semble envier que certains aient une sécurité (financières, professionnelle) dans la vie et d’autres non.
      Je ne comprends pas pourquoi réclamer l’insécurité pour tous, plutôt que la sécurité pour tous.
      Ne préférez vous pas l’a sécurité financière ?
      Si oui ou non pour quelle raisons.

      En laissant de coté qu’il impossible d’avoir la sécurité financière pour tous dans le système actuel. Quelles seraient vos motivations à l’insécurité financière et professionnelle?

      A moins que l’impossibilité ne soit l’unique argument qui vous rende raisonnable ?
      Ce qui montrerait que vous avez bien intégré les règles du système financier actuel et ne cherchez pas à le remettre en cause pour gagner en liberté.

      1. Il y a deux sources d’insécurité pour un petit chef d’entreprise.
        1) Le choix des clients, qui peuvent décider du jour au lendemain de ne plus acheter les produits vendus. Il n’y a aucun moyen de les forcer à acheter. C’est un risque normal et assumé.
        2) La prédation administrative changeante et arbitraire. Nous ne sommes plus dans un monde honnête où les règles fiscales et sociales sont stables et raisonnables. Non seulement le poids des prélèvements est vraiment très lourd, mais s’y ajoutent des contraintes idiotes et contre-productives (paperasse abusive, règles inappropriées…) et maintenant l’arbitraire administratif. C’est-à-dire que vous ne savez pas à l’avance ce qui va vous arriver. C’est un loto inversé. Vous devez jouer et vous perdez selon la (mal)chance qui sort. Tant pis pour vous si c’est un gros lot (à payer).
        Ce risque imposé est inacceptable.

        Vous êtes probablement para-fonctionnaire et n’avez pas conscience de la dérive dramatique qui a eu lieu au cours des récentes décennies. C’est une catastrophe humaine, les souffrances générées sont réelles.

        Lorsqu’on réclame, comme vous le croyez, de <> aux politiciens et aux para-fonctionnaires, c’est surtout pédagogique pour qu’ils réalisent l’ampleur des dégâts qu’ils commettent. Qu’ils subissent en retour ce qu’ils imposent aux autres afin qu’ils corrigent leur attitude.

        1. correctif, mot manquant : on réclame de « l’insécurité » (entre guillemets)

        2. lehamstersortidesaroue

          Ah ce besoin de deviner l’autre à travers ses questions…
          Non, je ne suis pas parafonctionnaire lol

          Je suis passé par tous les statuts possibles : salarié, profession libérale, en société, artisan et maintenant commerçant.
          Par contre je connais assez bien le fonctionnariat vu que mon épouse l’est.
          Je dois dire que son revenu garanti m’a apporté une certaine sécurité pour passer du statut de salarié à celui d’indépendant.

          Pour la tracasserie administrative, la solution : micro entreprise.(ex auto entrepreneuriat)
          Après chacun voit suivant ses besoins et son activité, c’est un choix, c’est ce que j’ai choisi mais ma vie est faite pour ainsi dire. Je conçois que ça ne s’adresse pas à tout le monde.

          Je comprends très bien ce que vous dites sur entrepreneuriat, pour l’avoir vécu, je ne peux que compatir.

          Ce que je veux pointer du doigt est pourquoi exiger implicitement (l’auteur) que tout le monde soit dans l’insécurité, plutôt que dans la sécurité.
          Pour se permettre de se poser cette question il faut accepter de mettre à plat le système plutôt que penser avec les règles du système actuel. Sinon on ne va pas bien loin…

          Si on laisse de coté la jalousie primaire qui amène le nivellement par le bas :
          « Toi tu as la sécurité et pas moi, alors je ferais en sorte que personne ne l’ait. »

          Et si on laisse également de coté que la sécurité financière est impossible dans le système actuel, quelle serait la motivation à ce que tout le monde soit dans l’insécurité, plutôt que la sécurité ?
          En tant que libéraux, ne préférez vous pas la sécurité financière ?
          La sécurité financière apporterait justement la liberté d’action.

          1. Je dois dire que son revenu garanti m’a apporté une certaine sécurité

            …au détriment de celle des autres.
            Avec les engagements des retraites des fonctionnaires, c’est une facture de 5000 milliards d’euros que vous laissez aux enfants.
            Perso je suis parti de France, mais ta soi-disante « sécurité » va coûter très cher à ceux qui restent.

            Et si on laisse également de coté que la sécurité financière est impossible dans le système actuel

            Ta fausse sécurité est impossible dans n’importe quel système, les 37 pays communistes ce sont effondrés en laissant des ruines, des millions de morts et des milliards de pauvres.

            quelle serait la motivation à ce que tout le monde soit dans l’insécurité, plutôt que la sécurité ?

            Tu ne comprends rien à l’économie ni à la vie réelle, mais la souplesse, l’adaptabilité et la liberté favorisent la sécurité.
            La Suisse qui n’a pas de code du travail ni de SMIC et a aboli le status de fonctionnaire en 2002 n’a que 4% de chômage (y compris chez les jeunes), un salaire moyen de 5200 euros et 35% de dette.

            Des rêves inaccessibles depuis bien longtemps en France. (25% de chômage chez les jeunes, salaire moyen 2200 euros etc. etc.)

            1. lehamstersortidesaroue

              Ilmryn = aucune imagination.
              C’est pourtant ce dont il faut si l’on veut autre chose que se sur quoi on crache.
              De plus il faut être capable d’observation objective des faits avant de cracher.

              Je répète à nouveau, il n’y absolument aucun problème dans le monde occidental, nous croulons sous les biens et services.(se serait plutôt ça le problème d’ailleurs vu qu’il n’y a plus de croissance)
              Est on capable d’acheter ces biens et services ? Ça c’est le vrai problème.
              Les faits sont là, il n’y a absolument aucune pénurie d’aucune sorte, malgré les traînes savates, les fonctionnaires, les parasites etc.

              Certes certains participent plus durement que d’autres.
              Ce que vous réclamez est que tout le monde travaille durement alors que ce n’est aucunement nécessaire. pour produire les biens et services.( attention, je n’ai pas dis ne pas travailler)

              Votre jalousie envers ceux qui ont soit disant une vie plus confortable que la votre, n’a aucun fondement rationnel, vous vous trompez d’ennemi.
              Réfléchissez un peu et vous trouverez le véritable ennemi.

              « Tu ne comprends rien à l’économie ni à la vie réelle, mais la souplesse, l’adaptabilité et la liberté favorisent la sécurité. »
              Tout le monde n’est pas capable de cela, la sélection naturelle fera le nécessaire sans doute. Lol

              C’est bien ce que je disais, le discours dominant est bien intégré, sans comprendre pourquoi cela est exigé, et Ilmryn répète bêêêêêtement.

              1. Ce que vous réclamez est que tout le monde travaille durement alors que ce n’est aucunement nécessaire.

                D’après l’Insee un citoyen français travaille seulement la moitié de sa vie (de 23 ans à 55 ans) et encore durant ces « terribles » années de travail il n’y consacre que 4.5 heures sur 24 et doit nourrir EN PLUS trois autres personnes à cause du fonctionnariat

                On est très, très loin d’une vie de labeur, mais on est tout aussi loin d’une situation qui peut durer, d’où les crédits pris sur la tête des enfants.

                Le socialisme, et ton « imagination » sont aussi magiques que l’esclavage.

                Ilmryn = aucune imagination.

                Il faut arrêter la moquette mon petit et se pencher un peu sur la réalité des 8 millions de pauvres, des 25% des jeunes aux chômages et des autres qui rament pour payer vos privilèges alors que ce n’est pas du tout le cas dans le pays voisin.

                Si tu arrives à t’abaisser jusqu’à là depuis les hauteurs ou tu planes évidemment.

                1. lehamstersortidesaroue

                  Ca déborde un peu du sujet initial mais soit…
                  Puisque vous insistez sur la Suisse, pays d’excellence dans bien des domaines, qui m’aurait sans doute plu dans ma jeunesse, voici :
                  https://www.youtube.com/watch?v=eiFaf7zxvEQ
                  Tout a fait d’accord sur l’assiette des prélèvements trop faible en France( pas assez d’actifs) ce qui entraîne des prélèvements trop élevés sur le peu qui travaille et plombe notre compétitivité ou le niveau de vie, si ce n’est pas les deux.

                  Je ne nie pas la démocratie plus avancée en Suisse et tout et tout.
                  Juste vous m’expliquerez comment tous les pays du monde peuvent être aussi compétitif que la Suisse (ou l’Allemagne), et m’expliquerez comment tous les pays peuvent être des vainqueurs, ou les premiers si vous préférez.

                  Ça ne dédouane pas la France de pourvoir faire mieux mais sans être défaitiste ça parait mal parti en se comparant à la Suisse. Trop d’inactifs en France et ça se mort la queue cette histoire.
                  C’est donc que la solution pour vivre heureux et en PAIX sur Terre, n’est pas la compétition.
                  Ce n’est pas la guerre économique non plus qui amènera la PAIX et le bonheur sur Terre.
                  La coopération et l’émulation suffiront.

                  La France m’a dégoûté de la compétition et je dirai c’est tant mieux, cela m’a permis de trouver d’autres centres d’intérêts moins puérils. Il faut juste se poser vraiment la question du sens de la vie pour trouver un début de réponse.
                  Et je vous garanti que la réponse n’est pas être le meilleur, ni le plus fort.
                  Mais bon tant que les gens sont dans la survie ou la compétition, difficile de dégager du temps pour penser la vie autrement.

                  Bien a vous.

                  PS: si vous pouviez éviter de me prêter des intentions qui ne sont pas les miennes, se serait bien…

                  1. Puisque vous insistez sur la Suisse, pays d’excellence dans bien des domaines, qui m’aurait sans doute plu dans ma jeunesse, voici :

                    Merci je suis Suisse, je connais très bien mon pays et n’ai pas besoin de votre documentaire de la pravda de la télévision d’état française.
                    J’ai déjà vu cette émission et le niveau de bullshit est élevé dès que ça touche des sujets ou les camarades socialistes journalistes n’y comprennent rien (économie, démocratie, énergie, travail, liberté, droit, entreprise, etc., etc.)

                    C’est donc que la solution pour vivre heureux et en PAIX sur Terre, n’est pas la compétition.

                    Oui oui, les lions qui embrassent les gazelles et tout le tremblement.

                    Vous êtes très gentils et j’appuie votre envie d’aller fumer des tarpés sur la montagne, beaucoup moins celle d’inviter tout le monde à faire pareil avec l’argent des esclaves autres. Mauvaise nouvelle, ce n’est pas possible sans faire d’énormes dégâts humains.

                    Bon voyage !

                    1. lehamstersortidesaroue

                      Réponse comme toujours me manquant de respect, astuce qui vous permets de ne surtout pas répondre aux questions de fond.
                      libre a vous mais tout le monde voit à qui s’en tenir.

          2. Ce que l’auteur pointe du doigt n’est pas l’insécurité, mais l’impunité des responsables politiques et (para-)fonctionnaires. IL FAUT une épée de Damoclès au-dessus de ces personnes. IL FAUT qu’ils sentent la menace s’ils font des conneries, sinon ils font n’importe quoi et s’en foutent dès lors qu’ils n’en subissent pas les conséquences.

            Le(s) juge(s) qui ont libéré en dépit du bon sens l’assassin du prêtre devraient subir la même procédure infamante qu’un chef d’entreprise dont un salarié s’est tué sur un chantier. On n’entend même pas leurs noms dans la presse, ils sont impunis. Les tueurs d’entreprises (RSI…) sont également tranquilles.

            Quant aux politiques, IL FAUT aussi un renouvellement. Appelez ça précarité ou insécurité si vous voulez, j’assume.

            1. lehamstersortidesaroue

              Ok je comprend et je suis de votre avis, il y a une certaine irresponsabilité et impunité des politiques.
              Dans le système actuel, ,je parle du système financier actuel qui implique un mode d’economie, les rendre responsable serait un grand plus.
              pas sur que l’on se bouscule au portillon ensuite pour prendre la place ! lol

          3. Ce que je veux pointer du doigt est pourquoi exiger implicitement (l’auteur) que tout le monde soit dans l’insécurité, plutôt que dans la sécurité.

            Vous vous trompez complètement.
            Je demande uniquement que l’on arrête de tuer ceux qui veulent entreprendre ( c’est un choix libre) sous des tonnes de réglementations et de spoliations diverses (RSI, Fisc) en oubliant que ce sont eux qui créent de la richesse.
            Imaginez un monde sans entrepreneurs avec que des fonctionnaires…
            Emmanuel

          4. La sécurité, c’est savoir que l’on aura toujours la liberté de vendre ses compétences et son travail à ceux qui sont prêts à les payer leur juste prix. Elle est de très loin supérieure à des stabilités statutaires négociées de haute lutte, accordées ad vitam eternam par des systèmes en faillite virtuelle et en acrobaties financières perpétuelles pour retarder l’échéance et masquer l’instabilité intrinsèque de systèmes contraints. Qui peut accorder la sécurité financière type fonctionnaire pour tous ? Celui qui paie. Qui paie ? Le contribuable. Avec quoi ? Avec ce qu’il produit, c’est à dire du vent s’il est fonctionnaire.

      2. Je ne comprends pas

        Voila qui résume bien toutes tes interventions.

        Si oui ou non pour quelle raisons.

        Les raisons financières sont listées plus haut. Problème de lecture hein ?

        ce qui montrerait que vous avez bien intégré les règles du système financier actuel

        Non c’est le monde réel qui est comme ça mon tout petit. Il n’y a pas de repas gratuit obtenu sans efforts. Jamais !

        En tout cas plus depuis qu’on a aboli l’esclavage et l’asservissement que toi et tes amis rêveurs communistes veulent rétablir.

      3. Cette question de ma part, car l’auteur de l’article semble envier que certains aient une sécurité (financières, professionnelle) dans la vie et d’autres non.

        Non, je n’envie certainement ceux qui ont la sécurité.
        Mon choix a toujours été autre avec les risques que cela comportent.
        Entreprendre c’est essayer de réaliser quelque chose.
        C’est aussi se réaliser.
        Tout plutôt qu’un fauteuil à vie…
        Emmanuel

  4. Que des vérités. Ce pays est pourri. Si j’avais su, je n’aurais pas crée une entreprise en France.

  5. Nos élites connaissent bien l histoire ils l ont apprise en Urss ,nous sommes les koulaks de la republique . Quant tout le barnum explosera (faute d argent , guerre civile) nous serons désignés coupables et peut etre meme massacres .

    1. S’il n’y avait pas l’Europe, il y a longtemps que la France serait parsemée de camps de concentration.

  6. Trois fois héla.! Nous somme s confrontés en France et en Europe à des professionnels de la politique qui ne connaissent absolument rien du Pays réel..!
    Ils ne connaissent rien de la vie professionnelle, n’ayant jamais été salarié et encore moins créateur d’entreprise ou chef d’entreprise..?
    Ces individus n’ont pour la majorité qu’une image fantasmée de ce que la vie d’un chef d’entreprise ou d’un salarié..?
    Exemple: si nous leur offrions 10,000 € pour monter une SARL dans le secteurs de leur choix, tout en les inscrivant au RSI et à la Sécu, ils mettraient à peu près tous la clef sous la porte en quelque semaines, incapable de créer, incapables de générer quelques profits par leur seule force de travail..?
    Et pourtant ce sont nos Élus et nous les laissons gouverner le Pays..?
    Ils ne savent que manier le verbe, un verbe éminemment Creux car dénué d’expériences Socio-économiques concrètes..?
    une grave question se pose pour la grande majorité d’entre eux: ont-ils seulement un domaine de compétence issu d’une expérience réelle..??
    AAAA vous de juger: Des Ministre S ans Expérience ni Compétence Professionnelles …?

  7. Il y a quelque chose dans le raisonnement de l’article qui ne colle pas.

    Je vais l’expliquer avec un exemple simple :

    Donald Trump est un entrepreneur qui a bossé toute sa vie dans le secteur privé. Si on applique la logique de l’article au cas de Trump on en arrive à la conclusion que ce dernier est forcément le meilleur allié des entrepreneurs, qu’il est forcément du côté des entrepreneurs, en d’autres termes : que c’est un libéral pur jus, qu’il est encore plus libéral que Ron Paul et Rand Paul car ils n’ont n’a pas une aussi grande expérience d’entrepreneuriat que lui.

    Or la réalité c’est que Trump est beaucoup plus étatiste que Ron/Rand Paul, qu’il est tout autant protectionniste que Hillary Clinton, et qu’il dit tout et son contraire au sujet de la fiscalité et du salaire minimum.

    Conclusion : contrairement à ce que laisse entendre l’article, le fait que quelqu’un est ou a été un entrepreneur ne veut pas forcément dire qu’il est le meilleur allié des entrepreneurs. Pour ne pas être nuisible aux entrepreneurs, l’important n’est pas d’être soi-même un entrepreneur, l’important c’est d’être un libéral qui s’oppose au matraquage fiscal et réglementaire.

    1. Conclusion : contrairement à ce que laisse entendre l’article, le fait que quelqu’un est ou a été un entrepreneur ne veut pas forcément dire qu’il est le meilleur allié des entrepreneurs.

      C’est vrai, mais il saurait au moins de quoi il parle, l’ayant vécu.
      Il saurait que les erreurs se payent et ne peuvent se camoufler sous le tapis derrière un rideau de fumée de com…
      Il saurait au moins faire une addition ou une soustraction.
      Emmanuel

    2. le fait que quelqu’un est ou a été un entrepreneur ne veut pas forcément dire qu’il est le meilleur allié des entrepreneurs.

      Un coiffeur n’est pas non plus forcément celui qui vous fait la meilleure coupe, ce n’est pas une raison pour n’engager que des maçons dans la coiffure.

      l’important c’est d’être un libéral qui s’oppose au matraquage fiscal et réglementaire.

      Voilà… mais les chances sont plus grandes avec des entrepreneurs qu’avec des énarques.

      1. Bravo pour votre clairvoyance

Les commentaires sont fermés.