La nuit des longs cimeterres

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

dessin politique637

Je n’ai pas l’habitude du langage feutré de la diplomatie française (s’il y en a encore une), mais quand Erdogan-Pacha répond aux remarques d’Ayrault ( c’est notre ministre des Affaires étrangères, je ne sais pas si vous savez) « de se mêler de ses affaires », en clair, ça veut dire « Je t’emmerde ».

En 1932, Hitler, jeune démocrate plein d’avenir bien connu, fait un coup d’État pour se débarrasser de ses rivaux politiques au sein du Parti, les SA. Ses services, dont l’ineffable Himmler, lui concoctent des faux documents prouvant l’existence d’un complot du chef des SA, Ernst Röhm, estimé un peu trop socialiste-révolutionnaire. Hitler lui-même débarque pistolet au poing pour arrêter les « traîtres » et tout ce petit monde est embastillé et fusillé. Environ 2 à 400 morts, un millier d’emprisonnements. On a parlé de « La nuit des longs couteaux ».

A peu près à la même époque, Staline commence ses purges systématiques, sous prétexte lui aussi de complots inventés, plus connues sous le terme générique de « Procès de Moscou » en faisant tuer plusieurs centaines de milliers de « traîtres », hommes, femmes et enfants et déporter des millions d’autres (Il a décapité son armée, ce qui explique en partie l’effondrement en 1941).

Je n’oserais jamais faire un parallèle avec le respectable candidat à l’Europe Recipp Erdogan dont les modérations diverses et successives depuis plusieurs années, à grands coups d’arrestations de journalistes, de juges, de députés kurdes, d’opposants divers viennent de culminer à la suite d’un « complot militaire, religieux (son ex-copain Glühen) », dont beaucoup doutent de la spontanéité, bien sûr fomenté par l’étranger qui lui permet de faire lui aussi le ménage. Et pardon, par dizaines de milliers d’arrestations, interpellations, des généraux aux juges, journalistes, religieux, etc, avec même une envie de rétablir la peine de mort ; vos médias subventionnés y font vaguement allusion.

C’est curieux, il m’est venue l’idée de l’expression « Nuit des Longs Cimeterres »?

Et l’Europe ferme sa gueule. Il est évident d’imaginer les indignations si Poutine faisait des purges de cet ordre. Un article dans Contrepoints d’aujourd’hui parle de « cibler l’ennemi ». Je prévois que Erdogan sera le prochain « souci » de l’Europe quand l’état islamique aura été vaincu. Et il est d’une autre trempe.

  1. Le silence des merdias français est effectivement assourdissant …

  2. Le putsch de Roem était 1936 ! ( Hitler devient chancelier 1933, en 1932 il était encore dans l’opposition. ) à corriger svp

Les commentaires sont fermés.