Les 3 sophismes de François Hollande

Publié Par Philippe Bilger, le dans Édito

Par Philippe Bilger.

  1. François Hollande est un homme intelligent.
    Mais il y a une limite à son intelligence : sa méchanceté.

    1. Plus pervers et narcissique que réellement intelligent…

    2. Hollande n’ait ni méchant ni intelligent, ils est imbu de sa personne, orgueilleux, médiocrité et hypocrite, c’est un âme, même pas car un âme est intelligent.! je le considère comme un veau, tu lui donne le pouce et le tette pour voir si n’y à pas quelque chose qui lui viens à la gueule..??

  2. je ne sais pas si hollande et intélligent et méchant ; une chose est sure , il est incompétent et n’a rien à faire sur le trone ;même pas 5 ans de pouvoir mais que de dégats !!!!tout part en vrille ;

    1. Hollande à moins de compétence qu’un représentant de commerce ou en vendeurs de cravate, comme camelot..?

  3. paroles, paroles, paroles…

    Sans intérêt !

  4. Ailleurs qu’en France existent des dispositions constitutionnelles permettant de « recadrer » un pouvoir incompétent, sinon parfois de le destituer.
    Tandis qu’ici le régime hexagonal et le « système » permettent de narguer la démocratie et prendre 85% de nos citoyens pour des demeurés !

    Ces « prestations TV » par lesquelles des clowns en place (et les médias jouant subtilement la pièce) bloquent tout espoir de redonner à la France une crédibilité aux yeux de sa population et – pire – à ceux des grands Etats du monde. Tristement risible !

  5. En effet j’ai trouvé les deux journalistes bien plus mordant que lorsqu’ils interviewent Nicolas Sarkozy ,David Pujadas encore bien plus que Gilles Bouleau.

  6. Ce que Philippe BILGER dénomme « les 3 sophismes de François HOLLANDE » ne constitue que l’apparence d’une France noyautée par une « noblesse républicaine » dont HOLLANDE est le représentant le plus en vue.

    La légitimité de cette « noblesse républicaine » est fondée sur l’ultra centralisme français, lui même issu des réminiscences Bonapartistes qui envahissent la culture politique française toutes tendances confondues.

    Cette « noblesse républicaine » revendique sans arrêt sa prépondérance et ses privilèges notamment au niveau de la représentation des français. Il est incontestable que les assemblées élues – Assemblée Nationale, Sénat, Conseils Régionaux etc… – sont constituées majoritairement par ce type de privilégiés.

    La « magistrature » corps Étatique dont est issu Monsieur BILGER sait parfaitement justifier l’arrogance de ses membres notamment, ceux qui souvent pratiquent le mélange des genres en s’immiscent dans la politique. Une « magistrature » qui a su conforter ses prérogatives en obtenant, de fait, le droit pour ses membres de ne pas être sanctionné en cas de manquements professionnels…

    1. Vous trouvez vraiment Hollande noble et républicain ?

      Je crois que c’est tout le contraire : ce pays est envahi par des gens qui n’ont comme compétence que celle d’être des professionnels de la démocratie, aucune dimension du devoir et aucun sens de la noblesse.

      wikipedia : « La noblesse est une attitude désintéressée de comportement, propre aux activités humaines ou sociales qui ne sont ni productives ni marchandes, en particulier celles de la fonction publique de la justice, de la force, de l’administration, des arts libéraux, etc. »

    2. Ceux qui sont censés dirigent rien.!
      Ils ne sont que les employés dociles et valets serviles d’une idéologie transnationale sordide qui piétine les nations et les peuples..!!
      Ils appliquent avec zèle des programmes issus du Bilderberg, de la Trilatérale, du CFR, du Siècle, « est une organisation française sous les ordre d’organisation transnationales »..! (comme le Biderberg) ils faut rajouté les cartel Bancaire, des Young Leaders, etc.. Organismes totalement inconnus du citoyen lambda..! Or,99ùdescitoyens sont exclus des équations mondialistes… Ils n’en connaissent à peu près rien..! Donc le Roi est NU..?? (Hollande).

  7. Personne n’a relevé le moment ou Hollande avoue sans même s’en rendre compte avoir « floué » – c’est le terme qu’il emploie – son électorat de gauche ?

    1. Simplement, une « vraie démocratie » aurai dû prévoir un mécanisme de destitution démocratique du président (qui ne serait alors plus « monarque »). Même Ch.De Gaulle a prévu cette correction « démocratique » par son usage du referendum (par dessus la têtes des « godillots », parfois utiles) auquel il a répondu immédiatement à la fin!

      Mais tous ls politiciens ne sont pas « hommes d’état »!

      1. Attendre d’un politicien qu’il « soit un homme d’Etat » (et on peut discuter que ce soit une qualité; « homme d’Etat » ou homme « de l’Etat » ?), attendre le Grand Soir, attendre le retour du Messie ou attendre Godot, c’est toujours attendre.

  8. Sophisme? Mensonges, tout simplement !!

Les commentaires sont fermés.