François Hollande dit avoir redressé la France, que disent les chiffres ?

Publié Par Geneviève Frixon, le dans Politique

Par Geneviève Frixon.

François Hollande_Crédits Parti Socialiste_Mathieu Delmestre(CC BY-NC-ND 2.0)

François Hollande_Crédits Parti Socialiste_Mathieu Delmestre(CC BY-NC-ND 2.0)

Lorsque François Hollande déclare le 8 mai dernier sur France 2,  après les cérémonies de l’Arc de triomphe, qu’il a « bien redressé le pays depuis quatre ans » et qu’il « fait en sorte qu’il y ait un certain nombre de redistributions », ses collègues européens, chefs d’État et chefs de gouvernement, ont tous un moment de stupeur. Ils viennent de comprendre que leur voisin français a déjà lancé sa campagne électorale pour sa réélection et que la France  a encore choisi la solution de facilité en abandonnant toute rigueur budgétaire pour des raisons uniquement électorales.

La France, mauvais élève de l’Europe

L’un de ses mauvais élèves est en train de devenir le pire de la classe européenne en continuant sans vergogne d’empiler les déficits. Pendant les trois dernières années, entre 2013 et 2015, ces derniers ont atteint 230 milliards d’euros, et ils vont allègrement dépasser les 300 milliards à la fin de 2016. Pour l’année en cours, on en est déjà à près de 5 milliards non financés alors que la redistribution ne fait officiellement que commencer…

En Espagne et en Italie, où les efforts se poursuivent pour limiter les dépenses et rénover le marché du travail, on rit jaune. En Grande-Bretagne, où l’on a retrouvé le plein emploi et des finances saines, on se moque ouvertement de la France : au lieu de recevoir des comédiens à Cannes sur le tapis du Palais des festivals, quand on déploie le tapis rouge à Londres, c’est pour recevoir des hordes d’expatriés français.

En Allemagne, où l’on est passé d’un déficit public de 50 milliards en 2012 à un excédent de 12 milliards en 2015, on est totalement abattu par le laisser-aller du grand voisin français, qui non seulement donne un très mauvais exemple à l’ensemble de la communauté européenne, mais aussi, en jouant avec le feu, prend le risque d’enflammer toute l’Europe.

François Hollande, l’art de l’embrouille

Quand François Hollande – humour noir, cynisme ou béatitude inspirée – ajoute ce même 8 mai : « Je veux que les Français soient fiers de leur pays […], se disent que nous avons fait des efforts pour être encore plus respectés, que nous avons une parole qui porte », toute l’Europe éclate de rire. Une parole qui porte ? Quelle parole ? François Hollande s’était engagé lors de son élection à passer sous les 3% de déficit en deux ans, puis il a forcé la main de ses voisins en leur imposant des délais supplémentaires qu’il n’est même pas capable d’assumer. Être encore plus respectés ? Vraiment ? Qui respecte encore la France en la matière ? Quant à être fiers de leur pays, les Français ont l’impression de naviguer en pleine tempête économique et sociale.

Pays obèse moqué par ses voisins

« Nous avons bien redressé le pays depuis quatre ans », nous a dit François Hollande, et on voit le résultat aujourd’hui : un pays obèse et en faillite, moqué par ses voisins. En Irlande, le Taoiseach (Premier ministre) Enda Kenny a, lui, vraiment redressé son pays. Après une faible croissance de 1,4% en 2013, le PIB de l’Irlande a augmenté de 5,2% en 2014 et vient de battre un record européen à + 7,8% en 2015 et un record mondial avec son dernier trimestre 2015 en augmentation de 9,2%.

L’investissement privé s’est envolé de 13% l’an dernier, la production industrielle a bondi de 60% en cinq ans (+ 13,7% sur la seule année 2015). Enfin, le taux de chômage est passé de 15% en 2012 à 8,6% actuellement, son taux le plus bas depuis la crise de 2008. Voilà ce qui s’appelle inverser une courbe !

Dans une note de BNP Paribas sur l’Irlande, on peut lire ceci : « Le récent développement de l’Irlande a été atteint grâce à une politique délibérée de promotion des entreprises de pointe destinées à l’exportation, en partie grâce à des offres séduisantes pour les investisseurs. » Tout est dit. Les Irlandais n’ont pas de politiciens à courte vue chez eux ni d’idéologues dans leurs ministères, seulement des pragmatiques qui ont un cerveau en état de marche, et c’est peu dire que les résultats sont là ! Des résultats dont ils peuvent être fiers.

Ceux qui pensent que les dirigeants français sont des gens fiers et courageux se trompent. Ils sont seulement vaniteux et lâches. Non, Monsieur Hollande, vous n’avez pas redressé le pays, vous l’avez enfoncé. Ce sont les dirigeants irlandais qui sont fiers et courageux.

Sur le web

  1. En Fait François Hollande applique la « méthode de feu le Président PS de Région Freiche » qui disait -« les Français sont des c…s, alors il faut en début de mandat beaucoup augmenter les impots et à un an des élections faire semblant de les baisser un peu , comme ils ont oublié que je les ai massacrés au début, il me réélisent à chaque fois » !
    Et c’est ce que fait Moi Président, il distribue à droite et à gauche de l’argent que nous n’avons pas et baisse les impots des gens qui n’en payent pas en 2012 mais qui en ont payé à partir de 2013, et qui espère être réélu en 2017 . Nous verrons si les Français ont la mémoire aussi courte qu’il le pense et si naturaliser des exogènes à tour de bras comme cela est fait depuis 3 ans aura été un bon calcul.

    1. Les français ont la mémoire courte.
      Hollande n’est pas disqualifié (bien que son bilan soit honteux), Juppé est toujours là (repris de justice, déjà testé), Sarkozy aussi (déjà testé), Fillon (testé aussi)…. Pas un n’a baissé les impôts, pas un n’a dégagé un excédent budgétaire, et on vote toujours pour eux…

  2. mais non , la France va bcp mieux grâce à François , comme tout bon humoriste il a caricaturé le socialisme en mettant dans les ministères les pires de ses amis , résultat , 99% de la population active restante se détourne du socialisme , c’était inespéré !

    1. ça c’est une chance pour la France ! être libéré de ces parasites socialistes… le problème, c’est qu’avant d’être libérés, ils vont nous mettre dans une mouise pas passible…

      1. plus importante sera la mouise plus facile il sera de s’en sortir plus tard sinon il faudrait une révolution et la France n’a jamais été révolutionnaire , le gaulois a toujours été un peuple docile , tant qu’il y a du pain et des jeux ….et on a les 2.la révolution ne pourra se faire que par le haut , pas par le bas..et le haut meurt de faim et en a marre des jeux ..politiques stériles !

        1. « plus importante sera la mouise plus facile il sera de s’en sortir »

          25 ans après, les Russes ne sont toujours pas sortis des conséquences du communisme.

          La désoviétisation de la France sera abominable à regarder.

  3. je ne sais pas si la politique néfaste de hollande et cie peut enflammer l’europe mais une chose est sure : celui qui préconisé une france apaisée à mis un gros bordel , divisé le pays et affaiblit la france à tout les point de vue ; tout comme ces prédécésseurs , ce type est prêt à tout pour se faire réelire et la distribution d’argent gratuit sans contrepartie est un bon moyen ; il va faire plus de dégats en un an d’ici 2017 qu’il n’en a fait en quatre an ; et puis j’en ai marre de cet auto satisfaction et ses mensonges et ses magouilles , ça devient insuportable ;

  4. La comparaison avec l’Irlande est elle pertinente ? Petit pays avec la dette par habitant la plus importante de l’UE, fiscalité accommodante pour les multinationales…mais bon passons. Hollande, c’est la nomenklatura française, cette classe politique ne sert plus l’état. Cependant il est le reflet de la société française qui refuse de faire l’effort de se réformer….Quand à l’Europe elle ne peut exister sans la France, donc on continue ce marché de dupes au plus grand profit de l’Allemagne qui augmente ainsi son influence.

  5. La réalité est pire que les 230 milliards que vous évoquez : endettement fin juin 2012 (début du mandat) = 1789 milliards, fin décembre 2015 environ 2100 milliards soit 311 milliards supplémentaires et non 230.

    Sinon je suis d’accord, nous sommes ridicules et surtout n’avons pas à être fiers. Pour ce qui est de la vanité et de la lâcheté, nous ne craignons personne.

    Lamentable ce pauvre HOLLANDE…

    1. Vous oubliez la gabegie de certaines régions dont celle anciennement dirigée par la folle du poitou…par exemple, les nouvelles rames de TER ont été achetée via un emprunt à taux variable sur 30 ans…dont dans le meilleur des cas le coût total reviendra à payer 3 fois le prix des rames concernées…et encore, dans 30 ans, ces rames seront bonnes pour la poubelle quand on voit les problèmes existants sur les rames de TER du début des années 2000…tabler sur une exploitation de 15-20 ans aurait été plus réaliste…et éviter d’être je cite « créatif » dans les modes de financement de ces équipements aussi…mais il faut croire que quand on est socialiste, la réalité n’existe pas…

      1. Non je n’oublie pas…néanmoins l’endettement national intègre celui des collectivités territoriales dont celui de la frappadingue du Poitou.

  6. Moi président aurait mieux fait de tourner son anaphore 17 fois dans sa bouche avant de pérorer devant l’Europe entière ! LOL !

  7. Hollande a fait son programme uniquement sur l’antisarkosisme, en détricotant tout ce qu’il avait fait, et … voilà le résultat !…. N U L !

    1. Au plan économique, le résultat de la mandature de l’activiste Nicolas était déjà nul ou presque..

    2. Il n’a pas touché aux dizaines d’impôts créés par le nabot.

  8. Il a peut-être réussi sur un point, c’est d’avoir montré que le socialisme conduisait au désastre économique. Mais je ne suis même pas certain que les Français, culturellement marxistes, l’aient compris.

  9. Bonjour

    311 milliards sans tenir compte de ce qu’on appelle pudiquement le ‘hors bilan’, qui en était déjà à plus de 2500 milliards avant Hollande. Vous savez, les retraites de fonctionnaires, les engagements divers et variés de la France, les garanties sur la dette grecques et ce n’est qu’une partie

    1. et sans compter la vente des biens communs et la dette accumulée dans les entreprises gérées par l’état ( Areva, EDF…)

  10. Tout le monde sait bien ce qu’il est capable de redresser principalement en privé……..Mais ce n’est pas la France !

  11. Quel farceur ce Hollande surnommé « Nulélai » chez les Corréziens qui le connaissent bien'(Nul et laid). Du n’importe quoi car plus c’est gros mieux ça passe.

    1. Ce ne serait pas plutôt Grasnulaid (granulé)

  12. Il est d’un cynisme épouvantable ce type qui n’aurait jamais du être président, le plus mauvais et le plus menteur de toutes les républiques ! Dehors en 17.

    1. bah , il a été élu grâce a une primaire ouverte surement pas du tout truquée , Juppé sera élu également sur une primaire ouverte que quelques personnes aimeraient numérique ,absolument pas truquée 😉

  13. Caricatural.

    1. Réaliste.

  14. Le bouffi!

  15. Avec Hollande on ne sait jamais ce qui l’emporte entre l’inconscience et le cynisme.

  16. Le pire reste à venir car sera réélu en 2017 .

  17. Dans le calcul de la dette, comptons également les engagements sur le paiement des retraites des fonctionnaires et de la SNCF/RFF, voire le salaire jusqu’à cette retraite de ce petit monde qui considère avoir un emploi à vie mais sans obligation de production quelconque

  18. Je ne sais pas ce que Hollande se vante d’avoir redresse, mais ce n’est surement pas la France .

    1. La politique, c’est comme les fraises. C’est le consommateur qui fabrique le marché.

  19. Entendu Hollande ce patin sur europe 1 (pas très longtemps) :
    Il a clairement dit que sa phrase « ca va mieux » est de la méthode Coué. Qu’il fallait cesser de répéter que ca ne va pas, car alors, ca ne va pas…et qu’il faut donc dire que ca va bien pour que ca aille…bien.

    Sinon, il a reproché à ses prédécesseurs d’avoir lâché certaines réformes sous la pression de l’opposition et de la rue… J’me rappelle plus où était Hollande alors ? ….

Les commentaires sont fermés.