Macron boute le chômage hors de France

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

dessin politique475

Les socialistes osent tout, c’est à cela qu’on les reconnaît. Ouais, mais Macron allant parader pour honorer la Pucelle d’Orléans, on peut dire que c’est comme Tennesse, on a tous un peu de socialisme en nous, même lui. La preuve, Francisque Mythe-errant y fut en son temps béni du socialisme triomphant.

Non, je rigole. C’est plutôt qu’il y a en chaque socialiste quelque chose de Hollande, cet obscur désir de se cramponner à ses prébendes si durement acquises dans une vie de politicien accro aux ors de la République. Il manque toujours cette étude psychologique des politiciens, dont on peut se demander ce qu’ils auraient pu faire hors la politique ( vous avez vu, Montebourg ?), cet ascenseur égalitaire qui permet à tout incompétent d’atteindre et dépasser son principe de Peter aux frais de la Marianne. Un chef d’entreprise brillant touche des millions pour avoir redressé sa boite, dans un concert de hurlements indignés ; un Président en retraite coûte 3 millions par an en remerciement d’avoir raté tout, chômage, dette, déficit, croissance, guerres, dans un concert de louanges républicaines.

Jeanne d’Arc récupérée, la pauvre, elle a l’habitude. Avec toujours une arrière-pensée de dédain envers cette prolétaire choisie par Dieu et ayant choisi Dieu, jeune fille superbe dans ce Moyen-Age obscurantiste accusé de tous les maux par la République anxieuse de toute comparaison entre les colonnes de Buren et les arches gothiques des cathédrales. Récupérée par l’Église qui a attendu 1920 pour découvrir sa sainteté ? Récupérée par les communistes de Thorez qui en firent une paysanne héroïque trahie par la royauté et brûlée par l’Église… Récupérée par Jean-Marie alors que personne n’en voulait, rappelons-le, rejetée par sa fille.

Rejetée par une énorme majorité gaucho-laïcarde qui rêve d’une France commençant en 1793 voire de la Commune de 70, débarrassée de ses « déterminants culturels » (traduisez : « racines chrétiennes ») par l’école… Sans compter ces crétins utiles, comme ces journalistes commentant avec condescendance l’achat de l’anneau de Jeanne aux Anglais à l’initiative de Philippe de Villiers.

Même si le sort du royaume de Charles VII semblait scellé, et fut pourtant sauvé par l’inspiration de Jeanne, le sort de sa majesté Pépère Ier me semble désespéré : Macron le Puceau d’Orléans n’a aucune troupe ni aucun plan de campagne pour bouter hors de France le chômage, ni surtout aucune inspiration. Flanby II ne sera pas sacré en 2017.

  1. On ne pourra même pas brûler le grand sorcier sur le bûcher, il a failli… quoique… il a transformé l’or en plomb. Allez hop !

  2. Si seulement Jeanne pouvait vous entendre à défaut de pouvoir vous lire!

Les commentaires sont fermés.