La loi El Khomri à l’Assemblée

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

La Loi El-Khomri (Loi Travail) à l'Assemblée

A ceux qui me feraient reproche d’un jeu de mot facile, je répondrai qu’en tant que Celte, je vénère Connery Sean..

Aux autres, chers lecteurs, je parlerai de jeux de maux, avec cette loi dont tous les médias nous rebattent les oreilles à coups d’articles subtils sur les articles perfides de la dite loi qui envisage, façon de parler,si vous êtes du bon côté, des lieux de prière dans les entreprises aussi bien que des ayatollahs syndicaux dans les PME pour guider le prolétariat, abruti par le paternalisme et l’adhésion au FN, vers des aubes radieuses de marteau et de faucille en or.

Entre les « pas-assez » de la droite et les « trop » de la gauche, entre Nuit Debout et le Medef, pas simple de trancher. Plutôt d’en avoir le courage. Et Flanby et le courage… Il ne pense qu’à sa réélection, confirmant sa stature de Chef d’État en corrompant à tout-va (4 à 5 milliards depuis le début de l’année ,des étudiants aux profs,en passant par les intermittents, etc)… S’en fout, le déficit du budget (74 mds sur 374 mds), c’est pas fait pour les chiens.

Dans cette épopée prométhéenne de quête du feu sacré pour appeler la gauche hé-ho à rallumer la flamme du socialiste inconnu qui dort en chaque fonctionnaire endormi par les cadences infernales, Pépère 1er se retrouve prisonnier du mythe de Prométhée, condamné par Zeus à avoir le foie dévoré chaque jour par un Aigle du Caucase pour avoir dérobé le feu afin de le donner aux Humains : Pépère, lui, c’est  l’aigle du sondage qui lui bouffe la santé en le faisant retomber toujours plus bas pour avoir promis de ramener le feu,c’est-à-dire l’emploi et la croissance,mais sans y réussir. Pour les lettrés, il y a aussi du Sisyphe en Pépère à devoir toujours essayer de remonter la courbe des sondages aussi bien que celle du chômage. Mais envisager Flanby en dieu grec, à part Julie, je ne vois pas.

Tombée dans l’ornière de l’ultra-libéralisme, la France de Macron-le-suppôt -du-Kapital a juste relancé la Wells Fargo à la française avec des cars-diligences que les emplumés du Chef Mélenchon fusillent de regards acérés et de flèches rouges, surveillant toutes les tentatives de colonisation des idées rouges par des visâges-pales genre Uber, bitcoin ou Airbnb.

Il ne faut pas désespérer : le Mythe-errant ancestral avait battu tous les records en promettant en 81 un million d’emploi-jeunes en 12 mois…Il avait réussi à doubler le chiffre initial du chômage jusqu’à 3 200 000 chômeurs à son départ en 94 , avec la collaboration de la « droite » chiraquienne de l’époque,il faut le reconnaître. Pépère en est à 782 500 destructions d’emploi, en passe de battre le record de Sarkozy. La loi dite El Khomry n’est que l’expression de la nullité de notre classe politique, sans foi ni loi. Aucune foi ancrée dans une idée libérale, aucune loi capable de supprimer les lois emploïcides.

  1. Je me souviens de la déclaration péremptoire de Francisque Mitterrand en 1981: « Si je suis élu, il n’y aura jamais un million de chômeurs sous mon septennat. »
    Amusant ou pitoyable, il semble se trouver en France encore 16% de ravis du désastre.

  2. À quoi se réfère précisément le chiffre de « 782 500 destructions d’emploi » ?

Les commentaires sont fermés.