La meilleure manière de se perfectionner… (vidéo)

Publié Par Jérôme Barthélémy, le dans Entreprise et management

Par Jérôme Barthélémy.

Il y trois façons de se perfectionner dans une activité :

  • la première approche (et la plus courante…) consiste à se consacrer exclusivement à la pratique de cette activité ;
  • la deuxième approche consiste à alterner la pratique de cette activité et la pratique d’une activité relativement similaire ;
  • la troisième approche consiste à alterner la pratique de cette activité et la pratique d’une activité totalement différente.

Comment se perfectionner le plus efficacement ?

Quelle est  l’approche la plus efficace ? Pour le savoir, Melissa Schilling, Patricia Vidal, Robert Ployhart et Alexandre Marangoni se sont intéressés au meilleur moyen de se perfectionner au jeu de go. Ils ont réparti 90 étudiants en 30 groupes de trois. Ils leur ont alors donné les consignes suivantes :

  • le premier groupe devait jouer exclusivement au go ;
  • le second groupe devait alterner la pratique du go avec celle du cribbage (un jeu de cartes qui n’a rien à voir avec le go ) ;
  • le troisième groupe devait alterner la pratique du go avec celle du reversi (un jeu assez proche du go ).

Dix heures plus tard, ils ont constaté que les équipes qui avaient alterné la pratique du go et celle du cribbage avaient autant progressé au go que celles qui s’y consacraient exclusivement, Surtout, les équipes qui avaient alterné la pratique du go et celle du reversi maîtrisaient beaucoup mieux le go que les autres. L’explication : une partie de ce qu’ils avaient appris en jouant au reversi semble leur avoir permis de s’améliorer au go.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le meilleur moyen de se perfectionner dans une activité n’est donc pas de s’y consacrer exclusivement. Il vaut mieux alterner la pratique de cette activité et celle d’une autre activité. Mais attention : les deux activités doivent avoir des points communs !

  • Schilling, M. A., Vidal, P., Ployhart, R. E., & Marangoni, A. (2003), Learning by doing something else: Variation, relatedness, and the learning curve, Management Science, 49, 39-56.

Pour aller plus loin :

Libérer la compétitivité (blog)

Libérer la compétitivité (livre)

Sur le web

  1. Question peut-être sans rapport, ou peut-être pas : quel est l’intérêt de présenter en une vidéo de 2’25 ce qu’on peut lire et même relire pour les points importants en 25 s ?

    1. C’est pour les alter-comprenants !

    2. C’est pour ceux qui ont besoin d’alterner lecture et visionnage sur des sujets proches pour réussir à comprendre.

Les commentaires sont fermés.