Les Russes aiment Donald Trump

Publié Par Daniel Girard, le dans Amérique du Nord

Par Daniel Girard, depuis Cambridge, Massachusetts.

Donald Trump By: Mark TaylorCC BY 2.0

 

Un sondage de la société britannique YouGov l’a révélé : les Russes préfèrent de loin le républicain Donald Trump à la démocrate Hillary Clinton pour la présidence des États-Unis. En fait, la Russie est le seul des 20 pays sondés par YouGov où le milliardaire est en tête dans la faveur populaire. Non seulement la Russie se démarque nettement du groupe dans sa préférence pour le milliardaire, mais elle le fait de manière significative. Donald Trump l’emporte sur Hillary Clinton par une marge de 21 points. Dans les 19 pays qui préfèrent plutôt Hillary Clinton, la médiane se trouve à 30 points de différence, ce qui correspond d’ailleurs à la France, qui est au neuvième rang dans le sondage.

Les relations frigorifiques entre Vladimir Poutine et Barack Obama ont certes préparé le terrain pour cette défaveur des démocrates en Russie. Mais le président russe avait signalé qu’il aimait l’homme d’affaires plus tôt dans la course à l’investiture républicaine. Vladimir Poutine avait dit de Donald Trump qu’il était brillant et très talentueux et le milliardaire avait répondu qu’il respectait le président russe parce qu’il gère bien son pays et fait preuve de leadership, contrairement au chef que nous avons ici. Cet échange de compliments avait fait sourciller la gauche médiatique américaine, comme on a pu le lire entre autres dans un article de Mother Jones, qui avait vite été relayé sur Twitter par un journaliste français du Monde.


Lors de son discours à Washington où il a spécifié ce que serait sa politique étrangère, Donald Trump a dit que les USA et la Russie devaient mettre fin au climat hostile de leur relation. Nous avons intérêt à collaborer avec les Russes, a-t-il souligné, car ils ont eux aussi connu l’horreur du terrorisme islamique. L’homme d’affaires a ajouté qu’il avait l’intention de rencontrer Vladimir Poutine pour voir s’il pouvait travailler avec lui, en précisant que, sans terrain d’entente, il n’hésiterait pas à mettre fin aux discussions.

Cette ouverture de Donald Trump envers la Russie a été accueillie favorablement à Moscou, comme l’ont constaté les journalistes occidentaux qui ont interviewé des Russes après le discours du milliardaire. Plusieurs Russes se sont dit convaincus que Donald Trump ferait sa part pour dégeler les relations entre les deux pays, relations qui ont souffert de l’intervention russe en Ukraine et de la guerre en Syrie.


La position de Donald Trump sur la Russie cadre bien avec l’analyse de Henry Kissinger. L’ancien secrétaire d’État des USA, qui a rencontré Vladimir Poutine en février à Moscou, croit que l’Amérique doit cesser de voir la Russie comme un adversaire et travailler avec elle pour trouver une solution à la crise ukrainienne pour que l’Ukraine devienne un poste entre l’Occident et la Russie et non un avant-poste de l’une des parties. Il croit aussi que la collaboration entre les USA et la Russie est essentielle pour la paix au Proche-Orient.

Ted Cruz, Lucifer réincarné ? En Indiana, où 57 délégués sont en jeu pour la primaire cruciale de mardi prochain, la journée de jeudi s’est très mal amorcée pour le sénateur texan Ted Cruz, qui a reçu le vitriol de l’ex-président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner. Le politicien a un très mauvais souvenir du sénateur texan qui avait fait de l’obstruction systématique aux négociations pour empêcher le relèvement de la dette en 2013. Lors d’une allocution à l’Université de Stanford, en Californie, John Boehner a qualifié Ted Cruz de Lucifer réincarné en ajoutant : j’ai des amis démocrates et républicains ; j’ai travaillé avec tout le monde, mais jamais travaillé avec un pire fils de pute de toute ma vie. Ted Cruz a haussé les épaules en entendant ses propos. John Boehner a dévoilé son petit côté Donald Trump a-t-il lancé.


Confiant de l’emporter en Indiana, Donald Trump est de passage en Californie où 172 délégués seront en jeu le 7 juin prochain. C’est à cette date qu’il pourrait atteindre la barre des 1237 requis pour remporter l’investiture républicaine. Lors d’un rassemblement à Costa Mesa, au sud de Los Angeles, le milliardaire a invité sur scène des partisans qui ont perdu des proches lors d’agressions perpétrées par des immigrants illégaux.


Donald Trump a promis de mettre un terme à l’immigration illégale. Il s’est engagé à nouveau à veiller à la construction d’un mur, le long de la frontière du Mexique. Il a rappelé que c’est le gouvernement mexicain qui allait payer les travaux, aux applaudissements de la foule. Ce n’est donc pas un mystère pourquoi Hillary Clinton jouit d’un différentiel colossal de 54 points (voir le premier Tweet) sur Donald Trump dans la préférence des Mexicains pour la présidence américaine.

  1. Le lien qui lie poutine a trump est aussi ténu que les les méandres obscures de la paranoïa … Pour les Russes c’est un divertissement digne de la pravda pour les américains un vice caché.. LOL
    https://www.washingtonpost.com/blogs/post-partisan/wp/2016/04/25/trumps-campaign-brings-eastern-europes-political-tactics-to-the-u-s/?postshare=2331461605706400&tid=ss_tw

    1. Merci pour le lien. Les journalistes américains sympathiques aux démocrates nous donnent toujours de la bonne lecture 😉

  2. C’est dans ces moments la que je dis que Trump est illisible, tout ce qu’il a dit sur le moyen orient est à oublier de suite si il décide de suivre Poutine, ce dernier ayant toujours soutenu les pires hardliners iraniens…

    Soit Trump est naïf, soit il n’y aura pas de terrain d’entente possible. On peut aussi imaginer qu’il est simplement mal informé sur la nature des choses. Il a semble il prévu une tourné des pays alliés du moyen orient si il remporte l’investiture pour aller discuter avec les leaders locaux. Il me semble aussi que son discours à déjà évolué depuis la première foi qu’il s’est exprimé sur la politique étrangère il y a un mois ou deux, au moment ou il a choisi ses conseillés.

    Poutine a flatté Trump, ça ne lui coute rien du tout et le botox est là pour cacher son hypocrisie. On voit mal comment Trump pourrait faire passer l’Amérique avant tout si il se soumet devant la Russie. Ce qu’il faudrait c’est au contraire un nouveau Reagan. Je comprend aussi mal comment Trump imagine pouvoir continuer le projet de bouclier antimissile qui est censé nous protéger des têtes nucléaires stationnés à Kalilingrad sans vexer Poutine. Ni comment il compte moderniser l’arsenal nucléaire américain ainsi que les intercepteurs car, il faut le dire, cela ne serait utile que contre la Russie. Russie tellement concerné par le terrorisme qu’elle développe à grande vitesse des missiles hypersoniques, ça en dit long sur les priorités de ce régime…

    Cette question, justement, montre toute l’hypocrisie de Kessinger. La Russie pointe ses têtes nucléaires sur des pays qui n’en n’ont pas, les USA cherchent à mettre en place un bouclier. Quel est le pays agressif ?

    Pour ce qui est de l’Ukraine, on voit mal encore une foi comment ça pourrait être autre chose qu’un renoncement face à une guerre honteuse, tellement honteuse que la Russie doit la cacher et empiler les cadavres de ses soldats dans des caves… La Russie et les USA ayant des intérêts divergents en Ukraine et en Syrie, il est normal que les relations soient mauvaises. C’est une rivalité, un concept que Trump devrait comprendre en tant qu’homme d’affaire.

    Quand au fait que la Russie ai été touché par le terrorisme, mais enfin quelle escroquerie… Poutine et ses sponsors sont les successeurs des meurtriers de millions de personnes, ils sont eux mêmes responsables d’un grand nombre de morts. Poutine a entre autre donné l’ordre de tirer au lance flamme dans un gymnase remplit d’enfants lors d’une prise d’otages. Mais enfin qu’en a t’il a faire qu’un avion ait explosé ? Rien du tout !

    1. Il faudrait que vous donniez vos sources parce que votre commentaire est plus proche du fantasme que de la réalité.
      Les EU ont un but, empêcher le rapprochement de l’Europe avec la Russie et utilisent des stratégies plus que douteuses pour arriver à leurs fins. Quant à L’Europe ce n’est qu’un vulgaire pion dans la stratégie géopolitique des EU.

      1. @ Libellule,

         » Les EU ont un but, empêcher le rapprochement de l’Europe avec la Russie et utilisent des stratégies plus que douteuses pour arriver à leurs fins.  »

        Mais c’est surtout la moitié de l’Europe qui ne veut pas d’ un rapprochement avec la Russie. Cette moitié de l’Europe qui n’a pas encore cicatrisé ses 44 années passées sous la dictature communiste de Moscou.

        @ un_lecteur,

         » Quand au fait que la Russie ai été touché par le terrorisme, mais enfin quelle escroquerie… »

        Quid du soutient de Poutine envers le président de Tchétchénie un islamiste convaincu. Ou encore quand Poutine n’a pas cru bon de se désolidariser de Bachar al Assad quand ce dernier a fait libérer des centaines de djihadistes de ses prisons pour pourrir la révolution.

        D.J

      2. « Il faudrait que vous donniez vos sources parce que votre commentaire est plus proche du fantasme que de la réalité. »

        J’ai eu tellement peu de retours sur mes liens dans le passé que maintenant je préfère attendre qu’on me les demande, vous voulez quoi ?

        « Les EU ont un but, empêcher le rapprochement de l’Europe avec la Russie et utilisent des stratégies plus que douteuses pour arriver à leurs fins. »

        Et voici la question à 30 millions (de morts): Qu’est ce que la Russie a à apporter à l’Europe ? Celle ci ne devrait elle pas commencer par se repentir des crimes du communisme pour venir ensuite avec humilité, comme le ferait un véritable pays chrétien ?

        1. Cher un_lecteur, la plupart des 30 millions de morts dont vous parlez sont survenus durant la seconde guerre mondiale durant l’offensive nazie. Nul doute que le communisme stalinien a été extrêmement sanglant et a coûté la vie de millions d’innocents, mais on ne peut avancer le chiffre de 30 millions de morts victimes du communisme.

          1. Les victimes de l’Holomodor ainsi que les millions de gens qui ont disparus après avoir été déportés en Sibérie vous saluent… Le livre noir du communisme avance le chiffre de 150 millions de morts à cause du communisme. Je cherchais ici à compter les morts direct du communisme russe sur le territoire européen. Je ne suis pas convaincu qu’il est de bon ton de ne pas compter les morts durant l’offensive nazie, l’URSS étant très loin d’être innocente autant dans la montée de l’Allemagne nazie que dans la façon dont elle a envoyé sont peuple se faire massacrer sur les lignes de front.

            1. Pardon, finalement il se trouve que le Livre noir du communisme est un partisan de l’estimation conservatrice de 100 millions de morts du communisme.

          2. Daniel Girard ,

            Lire  » le livre noir du communisme  » de Courtois et ses 80 000 000 de morts ( URSS + cHINE + Satellites.)

            1. Merci d’avoir signalé ce livre. Les critiques les plus sévères de ce livre placent le nombre de victimes du communisme au chiffre  »plus raisonnable » de 65 millions ! La démonstration est faite que le communisme est une idéologie essentiellement meurtrière et il ne sert à rien de débattre pour mieux en chiffrer le carnage à quelques millions de près. Merci volna.

              1.  » Merci d’avoir signalé ce livre. Les critiques les plus sévères de ce livre placent le nombre de victimes du communisme au chiffre »plus raisonnable » de 65 millions !  »

                Le chiffre en question était le désaccord principale et l’un des seuls gros désaccord entre Courtois et Nicolas Werth. Qui a raison? Peut-être que la vérité se trouve entre les deux. 65 millions ou 80 millions c’est pareil. C’est tout aussi abominable. L’autre principale désaccord entre Courtois et Werth concerne quand Courtois fait une analogie entre le communisme et le nazisme. A part cela il n’y a eu aucun désaccord sur l’essentielle de se qui a été dit dans cet ouvrage entre les différents auteurs du livre noir.

                D.J

      3. Madame Madelaine

        Votre opinion ne correspond pas à la réalité! Qui est une menace pour l’Europe? La Russie ou le stockage d’armes et de troupes de l’OTAN aux portes de la Russie et en Mer Noire?

    2. Qu’est-ce que je m’amuse à regarder un_lecteur tiraillé entre, d’un côté, le fait qu’il approuve la haine de Trump envers Obama, et de l’autre côté, le fait qu’il désapprouve les sympathies de Trump envers Poutine.

      un_lecteur considère que Obama est trop bisounours, trop gentil, trop pacifiste avec les ennemis ou concurrents des USA. Que le pacifisme d’Obama est responsable d’environ 99% des échecs américains en terme de politique étrangère. Qu’Obama est grosso modo le pire président de toute la galaxie et de toute l’histoire de l’humanité.

      Donc j’ai envie de poser à un_lecteur la question suivante : Comment expliquer que les relations entre Poutine et Obama soient, je cite l’article, « frigorifiques » ? Si Obama est un bisounours pacifiste, pourquoi n’est-il pas le pote de Poutine ?

      1. « Comment expliquer que les relations entre Poutine et Obama soient, je cite l’article, « frigorifiques » ? Si Obama est un bisounours pacifiste, pourquoi n’est-il pas le pote de Poutine ? »

        Car Poutine veut tout, ce n’est pas un programme mesuré qu’il tente de mettre en place, c’est celui des idéologues eurasistes tel que Alexandre Douguine. Il arrivera à ses fins seulement au moment ou la civilisation occidentale sera complètement anéantie, écoutez donc ce que racontent ces gens. On veut nous faire avaler exactement la même propagande qu’avec Hitler, on tente de nous faire croire que c’est un programme raisonnable, qu’il réagit à des provocations, qu’il est dans une posture défensive…

        Tout ses fanboys sont prompts à rapidement oublier tout ses « excès », car ils s’opposent à toute « moraliation », ce qui est extrêmement curieux pour des gens qui se réclament du conservatisme. Il faut aller voir ce que racontent les orateurs de la « international russian conservative », un forum qui regroupe tout les fascistes contemporains. On pouvait entre autre y entendre un « intellectuel russe » nommé Aleksei Milchakov, un néo-nazi connu pour avoir fait une vidéo une il décapite et mange un chiot.

        C’est un programme totalitaire, ces gens n’auront jamais assez.

        1. @un_lecteur : Rassurez-vous, les « fanboys » de Poutine m’agacent autant qu’ils vous agacent.

          Je ne nie pas que Poutine est un criminel, un va-t-en-guerre, j’estime juste que la solution face au prétendu pacifisme d’Obama n’est pas d’avoir un « nouveau Reagan ».

          Reagan était chouette sur bien des sujets, mais la politique étrangère ne fait hélas pas partie de ces sujets, malgré la légende présentant Reagan comme le responsable de la chute de l’URSS. Cette chute aurait eu lieu avec ou sans la volonté de Reagan de réaffirmer la puissance militaire américaine.

          1. Je suis d’accord avec le fait que les expériences socialistes échouent d’abord et avant tout car l’impossibilité de calcul économique dans un pays socialiste fini systématiquement par sa ruine. Toutefois l’URSS était un cas spécial, elle avait une particularité, celle de pratiquer le pillage. Envahir des pays pour les piller n’était pas commun de la plupart des pays socialistes, c’était une pratique fondamentalement russe, hérité de leurs ancêtres mongols, une sorte de réflexe culturel qui les poussent à avancer vers l’ouest pour voler quand ils ont faim. C’est en stoppant les velléités expansionnistes de l’URSS que Reagan a accéléré sa chute et épargné bien des souffrances à de nombreux innocents. C’est un point faible de la Russie, quand ce pays ne peut plus conquérir, son régime s’effondre peu de temps après.

            Je suis d’accord pour dire que le meilleur moyen de lutter contre le socialisme est de laisser les gens en manger des grosses tartines pour s’en dégouter, mais quand cela menace la sécurité de nombreux innocents qui eux n’ont rien demandé, là, je ne suis pas d’accord. Que les russes continuent de s’autodétruire si ils le souhaitent, mais les peuples européens n’ont pas à être envahis au nom de je ne sais quel projet fou de « Russie de Vladivostok à Lisbonne »…

            Pour ce qui est des fanboys, c’était pour répondre à votre question, ces gens veulent tout, ils n’ont pas de limite, c’est pour cela que le peu que Obama a fait est considéré comme un affront inacceptable.

        2. « On pouvait entre autre y entendre un « intellectuel russe » nommé Aleksei Milchakov, un néo-nazi connu pour avoir fait une vidéo une il décapite et mange un chiot ».

          C’est justement cette reproduction du chiot miniature décapité et dévoré par un intellectuel Russe ,suggestion macabre mais infinie de la décadence post goulag qui dévore la russie en une myriade de républiques divisée jusqu’à la miniaturisation la plus restrictive .. Donc c’est bien ce que je pense Trump est un gros balourd inculte et stupide ( sorte de résurgence péroxygéné d un ‘Eddie Cochrane improbable en pleine crise d’épilepsie isolationniste) qui n’as rien compris au phénomène Russe ..

          1. +100

            En effet cet homme est l’allégorie parfaite de la Russie actuelle, de cette descente aux enfers vers le nihilisme moral le plus total où l’exaltation de la force brute la plus barbare est considéré comme l’aboutissement de la civilisation.

            1. En même temps ces jobards sanguinaires sont a terme une menace bien plus sérieuse pour Poutine et son régime que pour les russes qui en ont vu d’autres .. . Ces Types une fois revenus dans la maison Russie vont continuer à semer le chaos et leurs actions criminelles comme des amibes en mode reproduction .. A peine croyable que Poutine n’en est pas mesurer l’impact négatif . c’est de l’auto destruction.

  3. Chez nous, les relations entre le FN et Poutine sont tellement ambiguës pourquoi ne le seraient-elles pas avec Trump ?

    1. BigBig : effectivement, l’ambiguïté est partout dans l’univers politique !

      1. En cas de séparation des biens , juridiquement ça devient couillu pour Poutine VS Trump ..LOL

  4. un-lecteur et son obsession paranoïaque de l’Iran un grand classique de Contrepoint, à ce demander si le régime a pas mis votre tête ou celle de votre famille à prix? Et non Trump n’ est pas plus ou moins naïf que d’autres dirigeant US en politique étrangère c ‘est juste que ça ne correspond pas à vôtre vision du monde va falloir s’y faire soutenez Clinton dans ce cas elle promet exactement ce que vous rabâcher à longueur de journée: faire la guerre au 4 coins du globe pour exporter les valeurs de l’Occident avec en tête les USA comme  » Leader naturel ».

    1. Je suis assez mitigé sur la question. Clinton semble bien plus clairvoyante que Trump sur la nature du régime de Poutine. Toutefois pour ce que l’on voit pour le moment Trump semble bien plus décidé à revenir sur la politique désastreuse d’Obama au moyen-orient. Le problème c’est que dans les deux cas on est dans le flou, on ne sait pas trop quoi écouter. Je cherche à décrypter les propos de Trump mais je me refuse à choisir d’y entendre ce que je veux y entendre comme beaucoup le font. Donc je me suis rabattu sur ses conseillés, le problème c’est que le plupart ne sont pas très connus ni très parlant, 2 sont des experts en énergie et d’autres sont des tacticiens militaires, pas des stratégistes. Un point que j’apprécie c’est que beaucoup ont fait la guerre d’Irak, et on donc une bonne connaissance du moyen orient. Le seul stratégiste dans ses conseillés est Walid Phares, qui est extrêmement actif sur les médias et qui donne des explications concrètes sur les propos de Trump. J’aimerais vraiment savoir si je peux avoir confiance dans le fait que ce que dit cet homme est ce qu’il sera fait, car si c’est le cas, je ne peux que approuver la politique de Trump au ME.

    2. » un-lecteur et son obsession paranoïaque de l’Iran un grand classique de Contrepoint, »

      On se demande effectivement comment on peut sur un site libéral se méfier d’un pays comme l’Iran qui n’est en rien libéral et qui de surcroît est gouverné par des islamistes?

      D.J

      1. D.J vous n’avez rien saisi de mon post je dis ça car un-lecteur est l’un des seul à avoir cette obsession alors que d’autres pays ont des situations bien plus inquiétante: AS, Egypte, Pakistan, Tunisie, Turquie etc ah mais oui apparemment ces nos alliés dans la guerre contre le terrorisme pardon autant pour moi.
        La différence entre l’Iran et autre pays de la région c’est qu’ils n’ont pas la prétention ou le culot à demander à siège à la commission des nations unies sur les droits de l’homme, le libéralisme n’empêche pas le réalisme et le plus pluralisme en politique étrangère.
        Bah c’ est surtout le deux poids deux mesure en fait mais bon certains sont encore figés dans les années 80 on y peut rien 🙂

        1. Vous dites que l’AS, l’Égypte, le Pakistan, la Tunisie et la Turquie sont dans des situations bien plus inquiétantes mais vous ne vous pressez pas pour expliquer selon quels critères, pourquoi ces critères sont pertinents et pourquoi ils s’appliquent à ces pays. Moi j’ai longuement expliqué pourquoi l’Iran était un pays qui nous menaçait.

          1. Parce que des barbus on la bombe atomique et qu’il veulent propagez leur islam dans le monde entier et rasez l’Occident? Merci mais la réalité montre que ce que vous dîtes n’est que du fantasme exacerbée. J’ ai longuement expliqué oui et donc ça s’impose par simple autorité?
            Argumentez en soi ne vaut rien si ces arguments ne sont pas corroborés par des sources, les faits etc, à la limite c’est juste étoffer son point de vue rien de plus.
            J’ai déjà argumenté longuement moi aussi sur mon commentaire prenez la peine de lire 🙂

            1. « Parce que des barbus on la bombe atomique et qu’il veulent propagez leur islam dans le monde entier et rasez l’Occident? Merci mais la réalité montre que ce que vous dîtes n’est que du fantasme exacerbée. »

              C’est pourtant la feuille de route que nous a confirmé encore une foi Khamenei à l’occasion du nouvel an iranien… C’est fou ça quand même, l’Iran ne veut plus la destruction de l’occident et personne n’a encore pensé à prévenir Khamenei…

              « J’ ai longuement expliqué oui et donc ça s’impose par simple autorité? »

              Non, mais à chaque foi que vous venez c’est pour rentrer dans le méta-débat en parlant de moi et pas pour répondre à mes arguments.

              « Argumentez en soi ne vaut rien si ces arguments ne sont pas corroborés par des sources, les faits etc, à la limite c’est juste étoffer son point de vue rien de plus. »

              J’avais posté récemment plusieurs fois les mêmes liens vers le site presstv.ir, un des organes officiel de propagande iranienne, sur lequel on pouvait lire les discours de Khamenei…

              Commençons par ça :

              « “Those who say that the future lies in dialogue not missiles are either ignorant or traitors,” Khamenei said in comments reported by Iranian media. »

              Où est la place pour l’interprétation là dedans ?

              http://rudaw.net/english/middleeast/iran/30032016

        2.  » D.J vous n’avez rien saisi de mon post je dis ça car un-lecteur est l’un des seul à avoir cette obsession alors que d’autres pays ont des situations bien plus inquiétante: AS, Egypte, Pakistan, Tunisie, Turquie etc  »

          L’Iran cherche à maîtriser la technologie nucléaire et c’est l’ un des principaux sponsor du terrorisme dans le région. Rien que cela aurait du vous mettre la puce à l’oreille des raison que l’on doit se méfiant plus de l’Iran que de la Tunisie.

          D.J

          1. L’Iran cherche à maîtriser la technologie nucléaire et c’est l’ un des principaux sponsor du terrorisme dans le région: merci pour la propagande pro bibi? Allez vous instruire sur ce que c’ est que le terrorisme et on en reparle.
            Et étayez vos arguments parce que ce que vous dîtes sur l’Iran je peut l’appliquer à plein de pays 🙂

          2. et pour info le Pakistan a la bombe mais c’ est vrai que ce pays est tellement plus stable et sécurisée que le méchant Iran.
            La Tunisie ne tient qu’à un fil, le gouvernement peut tomber du jour au lendemain, les attentats y sont fréquents, la libye est dans une situation intérieure pire que la Syrie avec autant de milices que de villages, si ça n’ a pas pété c’ est parce que pour l’instant il n’ y pas vraiment d’appui d’un camp par une puissance étrangère sur le plan militaire etc comme Syrie.
            L’Egypte? On passe des frère musulman à un dictateurs qui n’ a rien à envier à Moubarak on lui vend des rafales mais comme ce pays est ruiné par le fait que le tourisme est plombé par le terrorisme c’est l’AS qui se porte caution, bref ce pays ne gère rien, c’ est du discours, de la propagande, je vous rappelle les derniers ressortissants étrangers qui sont mystérieusement mort dans les prisons égyptiennes?
            L’Iran cherche à avoir la technologie nucléaire et c’ est pas gentil: la Corée, le Pakistan l’ont la Chine l’a etc… quelle légitimité avez vous pour décrétez qui doit avoir la bombe ou pas?

            1. « et pour info le Pakistan a la bombe mais c’ est vrai que ce pays est tellement plus stable et sécurisée que le méchant Iran. »

              Le régime pakistanais a de nombreux problèmes, mais il ne nous est pas hostile contrairement au régime iranien. Vous oubliez aussi que la bombe pakistanaise est là uniquement pour faire face à la bombe indienne, là où l’Iran explique expressément que son programme nucléaire vise Israël et l’occident.

              « La Tunisie ne tient qu’à un fil, le gouvernement peut tomber du jour au lendemain, les attentats y sont fréquents »

              Mais ce pays ne fait peser aucun danger sur nous, c’est un partenaire fiable qu’il faut aider.

              « la libye est dans une situation intérieure pire que la Syrie avec autant de milices que de villages »

              Faux. Il n’y a pas eu 250 milles morts, pas eu la moitié du pays de déplacé, pas eu 75% des villes de détruites et pas eu l’éclosion d’une organisation terroriste internationale. Ce qui fait peser un danger sur la Libye c’est le terrorisme exporté de Syrie. Ce pays ne fait pas non plus peser de menaces sur nous.

              « L’Egypte? On passe des frère musulman à un dictateurs qui n’ a rien à envier à Moubarak on lui vend des rafales mais comme ce pays est ruiné par le fait que le tourisme est plombé par le terrorisme c’est l’AS qui se porte caution, bref ce pays ne gère rien, c’ est du discours, de la propagande, je vous rappelle les derniers ressortissants étrangers qui sont mystérieusement mort dans les prisons égyptiennes? »

              Pour le coup vous avez plutôt raison, l’Égypte ne tient que grâce à l’AS et aux UAE. Encore trois pays qui contrairement à l’Iran ne nous veulent pas de mal.

              « L’Iran cherche à avoir la technologie nucléaire et c’ est pas gentil: la Corée, le Pakistan l’ont la Chine l’a etc… quelle légitimité avez vous pour décrétez qui doit avoir la bombe ou pas? »

              Ce que fait l’Iran est interdit par la loi internationale. On a laissé faire certains pays à cause de blocages géopolitiques et car au final cela ne risquait pas grand chose. Mais pour l’Iran, ce serait une catastrophe absolue, ces gens ne partagent pas notre rationalité. Qui sait quel sorte d’attentat suicide géant sera nécessaire au retour du Mahdi ?

              1. ah voilà enfin on vient à l’essentiel la loi internationale c’ est la que nos points divergent vous y voyez une loi moi j’y vois un ordre , la loi internationale c’ est une construction sociale qui maintient le statu quo

                1. Non on y est pas encore, moi aussi je pense que la loi internationale n’est pas adapté aux dilemmes actuels. Elle laisse les pays raisonnables, qui ne veulent pas devenir des « rogue country », sans aucune défense face à des adversaires qui sont prêt à faire n’importe quoi pour avancer. On le voit très bien avec la bombe atomique, si il y a deux pays qui ne doivent absolument pas avoir la bombe, c’est la NK et l’Iran. Alors que dans les années 90, on a retiré ses armes nucléaires à l’Ukraine… Un système qui avantage les pire fous furieux face aux dirigeants consensuels est fondamentalement erroné. Sans parler du fait qu’à la chute de l’URSS les anciens pays soviétiques auraient du être mit dans la liste des pays à décoloniser, ce qui n’a pas été fait. Car c’est bien connu, le colonialisme n’a pas été pratiqué par la Russie au 20e siècle…

  5. Marc Faber sur Bloomberg : I would vote for Mr. Trump because he may only destroy the U.S. economy, but Hillary Clinton will destroy the whole world

    1. Le forum de Contrepoint est vraiment très instructif: j’aurai appris entre autres que les Russes descendent des Mongols, et que pour cette raison ils ne pensaient qu’à envahir les pays pour les piller..
      Et pour répondre à la question posée par le même intervenant: « qu’est ce que la Russie peut apporter à l’Europe? », je propose: « l’indépendance énergétique, la possibilité de se passer aussi bien des USA que des Arabes pour le pétrole ». C’est bien en pensant à cette éventualité que les USA font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher le rapprochement.

      1.  » la Russie peut apporter à l’Europe? », je propose: « l’indépendance énergétique, la possibilité de se passer aussi bien des USA que des Arabes pour le pétrole ».  »

        Parce que dépendre du pétrole russe va rendre l’Europe énergiquement indépendant?

        D.J

      2. « Je propose: « l’indépendance énergétique, la possibilité de se passer aussi bien des USA que des Arabes pour le pétrole ». »

        Les mots ont encore un sens…

        « L’indépendance, pour un pays, une organisation politique ou une branche du gouvernement, est l’acquisition de sa totale souveraineté politique, par opposition au fait d’être régenté par une autorité suzeraine ou coloniale. »

        A partir de là, on peut comprendre que l’indépendance énergétique est atteinte quand nos décisions géopolitiques ne risquent pas de provoquer une coupure de notre approvisionnement énergétique. Tout d’abord on pourrait envisager de convertir la production d’électricité au nucléaire, l’approvisionnement en combustible n’étant pas quelque-chose de critique. Cela pourrait se substituer au gaz et au charbon, ne parlons même pas des ENR qui ne produisent rien du tout (sauf hydro). Quelque-soit le culte que vous vouez au régime russe, vous avouerez quand même qu’il vaut mieux du nucléaire grâce à qui ont ne dépend de personne que du gaz qui nous fait dépendre de la Russie. Autrefois la France avait une bonne industrie dans le domaine, aider les pays de l’est à se débarrasser de Gazprom pourrait être l’occasion idéale de relancer l’investissement dans le secteur et de faire progresser nos intérêts. Encore une foi, je pense que vous êtes d’accord pour dire qu’il vaut mieux un partenariat dans le nucléaire ou la France aurait une très bonne place que de dépendre de l’empire gazier russe.

        Pour ce qui est du gaz, le GNL peut suivre la même stratégie que le pétrole et le non liquéfié fait concurrence à l’électricité.

        Pour ce qui est du pétrole, vu que l’on est pas gâté, il faut choisir ses fournisseurs. Vu que c’est un flux tendu, ce choix est critique. A partir de là je pense que la meilleure chose à faire est de mettre en concurrence pleins de petits pays qui ne sont pas en position de nous menacer militairement. Avec la mer du nord, l’Afrique du nord, le Golfe de guinée, les pays de la péninsule arabique et les pays d’Asie centrale on a largement de quoi faire pour pouvoir se passer de la Russie. Il va de soit d’un gros pays qui nous menace et fait du chantage géopolitique à ses clients doit être exclu de la liste des fournisseurs potentiels.

        « Quand les mots n’auront plus de sens, nous aurons gagné. » Goebbels

        Pour ce qui est de la Russie et des mongols, les liens de la Russie avec l’Asie c’est la base de toute cette idéologie eurasiatique que les amoureux du Kremlin nous rabâchent à longueur de journée. Et oui ces liens existent, et ils viennent bel et bien des hordes de pillards mongols qui ont avancé vers l’ouest de la façon la plus barbare qui soit.

    2. Excellent, c’est bien mon opinion aussi. La poursuite voire l’amplification du capitalisme de connivence et de la planche à billets prévisible avec Clinton me paraît bien plus dangereuse que la promesse chimérique d’ériger un mur payé par le Mexique! D’autant que Trump a déclaré qu’il virerait Janet Yelen en cas de victoire, je ne sais pas s’il en a le droit, mais Charles Gave a récemment publié un article expliquant pourquoi Trump faisait peur aux Kronies qui le diabolisent sur ses positions plus que douteuses avec des accents nationalistes et racistes, pas un mot comme par hasard sur sa critique du système ploutocratique qui s’est emparé des USA…

  6. Avec Trump et Poutine, les russes semblent aimer les hommes à poigne.
    Sans vouloir généraliser.

    1. Très vrai Bob440, c’est dans leur ADN. D’aillleurs même les Russes que je vois ici (Boston. New York), sont pro-Poutine, même s’ils sont naturalisés américains. Ce qui peut étonner compte tenu de la mauvaise presse que Poutine a en Amérique.

      1. en clair « le crime paie « .. faites gaffe a ce que sortez comme ânerie d’ex proto communiste , le libéral enfin l’auteur je ne voudrait pas vous facher avec votre dystopie ..LOL

        1.  »Oranges Panique » : d’où vient ce nom ?

          1. Oranges Panique

            Je vous pose en des questions moi ? °°))

  7. « Les Russes sont les seuls sur 20 pays à espérer une victoire de Donald Trump plutôt que d’Hillary Clinton à la présidentielle. »

    Il n’y a qu’un seul pays qui compte vraiment, enfin pour les candidats, les États-Unis.

    1. En fait, le sondage de YouGov permettait simplement de mesurer la popularité de Clinton et de Trump dans ces 20 pays. Clinton est surtout populaire au Mexique, Italie, Corée du Sud, Allemagne et Espagne. Trump est populaire en Russie et en Chine. Sur la Chine, j’ai d’ailleurs écrit là-dessus : http://www.contrepoints.org/2016/04/06/246137-la-chine-prefererait-elle-donald-trump-a-hilary-clinton

Les commentaires sont fermés.