Interdiction des vitres teintées : 2 millions de véhicules concernés !

Publié Par Contrepoints, le dans Transports
Autoportrait crédits Alain Rueff (CC BY-NC-ND 2.0)

Autoportrait crédits Alain Rueff (CC BY-NC-ND 2.0)

À compter du 1er janvier 2017, les vitres teintées de plus de 30% seront interdites sur les voitures sous peine de poursuites. Le gouvernement avait annoncé ce changement en janvier 2015 en invoquant des raisons de sécurité, ce qui ne fut pas sans créer la colère des professionnels du secteur et des automobilistes. Contrepoints a interrogé Nicolas Guiselin, le président de l’Association Sécurité et Filtration des Films pour Vitrage (ASFFV), afin d’évaluer la pertinence d’une telle mesure.

Contrepoints – Quel bénéfice peut-on espérer de l’interdiction des vitres teintées ? Y a-t-il un vrai plus ici en matière de sécurité routière ?

Nicolas Guiselin – Ni bénéfice, ni “plus” !

Il faut au préalable bien rappeler que cette décision de la DSCR (Direction de la sécurité et de la circulation routières, dépendante du ministère de l’Intérieur) d’imposer une TLV (Transmission de lumière visible) de 70% sur les vitres avant des véhicules ne repose sur aucune étude d’accidentologie, aucun rapport d’expert qui aurait pu établir un lien quelconque entre vitres teintées et sécurité routière.

Le Communiqué de la DSCR explique qu’il est important, toujours pour des questions de sécurité routière, de pouvoir suivre le regard du conducteur à un carrefour par exemple. Va-t-on interdire les lunettes de soleil ? La conduite de nuit ? La conduite sous la pluie ? Va-t-on interdire les pare-brises athermiques, qui ont un reflet bleu / violet et qui empêchent de distinguer le regard du conducteur ?

Bref, le prétexte de la sécurité routière est donc totalement fallacieux !

Qui plus est, nous sommes d’accord avec le fait qu’une vitre “noire” (extrêmement teintée, donc dotée d’une TLV très basse) réduit la visibilité de l’intérieur, notamment lors de la conduite de nuit. Mais je vous rappelle que l’ASFFV (Association Sécurité et Filtration des Films pour Vitrage) se mobilise pour une réglementation fixant entre 35 % et 50% la TLV sur les vitres avant, soit des niveaux de transparence qui permettent à l’automobiliste de voir et d’être vu !

Grâce à des dossiers techniques, mais aussi à des démonstrations pratiques sur des véhicules, l’ASFFV a su prouver à ses interlocuteurs qu’une TLV située entre 35% à 50% permettait la totale visibilité du conducteur d’un véhicule, et n’entravait en rien la sécurité routière.

Une réglementation de bon sens était possible, qui aurait pu satisfaire toutes les parties. L’administration a simplement choisi la facilité en fixant une TLV unique de 70%, soit le niveau de teinte maximum d’un vitrage de véhicule à sa sortie d’usine.

Interdire les vitres teintées, c’est aussi mettre en danger tout un pan de notre industrie. Que représente la filière qui s’occupe du sujet en France ?

Avant l’annonce du décret, on dénombrait au moins 811 entreprises spécialisées en pose de films pour vitrage, et plus de 1 800 emplois directs.

La plus grande partie de ces entreprises était constituée en EURL, T.P.E…

En 6 mois, entre l’annonce (très prématurée) du décret par M. Barbe, délégué Interministériel à la Sécurité Routière et le 14 avril, date de promulgation de ce décret, on estime que le secteur d’activité a perdu entre 90 et 110 entreprises, soit plus de 200 emplois ! Il faut en effet savoir que les vitres avant représentent environ 53% du chiffre d’affaires d’une entreprise spécialisée.

Soyons clair : c’est tout notre secteur d’activité qui est menacé ! Si l’administration en charge du dossier avait voulu nous couler, elle n’aurait pas fait mieux !

Les vitres teintées, c’est seulement pour les terroristes ? Les interdire est un plus pour la sécurité, ou alors un moyen de contrôler les automobilistes à un moment où les rentrées fiscales se font rares ?

Très clairement, les sanctions sont telles (pour mémoire, 135 euros d’amende et 3 points de retrait du permis de conduire), quand on estime à 2 millions le nombre de véhicules concernés par ce décret, que les caisses de l’État vont être renflouées !

Mais au-delà de l’automobiliste éternel payeur, je crois surtout que nos propositions, qui auraient pu satisfaire toutes les parties (forces de l’ordre, sécurité routière, automobilistes, professionnels) avaient un gros défaut pour l’administration française : leur mise en place demandait… du travail !

Du travail de la part de l’administration : des réunions, des tests pratiques, des études, l’homologation de films, la consultation des forces de l’ordre, des fabricants, bref, beaucoup de travail, alors qu’il est si simple de choisir la facilité !

Quant à l’argument sécuritaire, nous vous rappelons enfin que les utilisateurs de vitres teintées sont aussi bien nos politiques (du Président de la République, ses ministres, aux élus locaux de tous bords), des policiers (que vont devenir les véhicules de la BAC ?), des artistes, mais surtout « Monsieur et Madame tout le monde”, des automobilistes, des femmes pour moitié (48% tout de même !) qui souhaitent simplement se protéger du soleil, des agressions, de l’éblouissement, bref, des gens hautement dangereux !

  1. interroger un mec dont le business est directement menacé par le sujet, tout en posant des questions qui vont dans son sens: quelle crédibilité, bravo ! c’est un peu comme interroger le président de la FNAIM sur l’encadrement des loyers…ah pardon, déjà fait 🙂

    1.  » interroger un mec dont le business est directement menacé par le sujet, tout en posant des questions qui vont dans son sens: quelle crédibilité, bravo !  »

      En quoi défendre ses intérêts économiques serait moins crédible que le décret politique qui met en danger son business. Ce qui voudrait dire que les producteur d’OGM ont toujours tort comme ont toujours forcement tort les investisseurs dans le gaz de schiste depuis que des décrets politiques interdit l’utilisation de ces produits. Bref c’est l’état qui a toujours raison et l’industriel qui a toujours tort.

      D.J

  2.  » leur mise en place demandait… du travail ! »
    Quand l’administration est juge et partie et sous influence d’un lobby fort…

  3. merci, ça fait plaisir à voir cette impartialité dans la modération des commentaires 😀

  4. La plus grande partie de ces entreprises était constituée en EURL, T.P.E…

    Mais tous ces entrepreneurs, ils ne votent pas socialiste, alors ils giclent…

  5. Il n’y a que 1800 emplois en jeu, que valent ces broutilles face de potentielles menaces terroristes de Mme Michu dans sa R5 fumée ?

    1. seulement 1800 emplois, à côté des risques accidentogènes liées à une visibilité quasi nulle la nuit avec de la pluie/brouillard/neige, notamment vis-àvis des deux roues, mon choix est vite fait

      1. Les enfants ! vous avez oublié les enfants !

        1. Et le terrorisme de la vitre teintée! Tous ces terroristes en devenir! Quelle horreur!

      2. Documentez vos affirmations. Quelles sont vos sources ?

  6. « Va-t-on interdire les lunettes de soleil ? La conduite de nuit ? La conduite sous la pluie ? »

    Je circule principalement en grande ville par différents moyens, et pour mon expérience, ce sont les vitres teintées qui empêchent le plus de vérifier l’attention de l’autre conducteur.
    Si la visibilité est évidemment moins bonne en nuit ou sous la pluie, ce n’est pas de toute façon pas amélioré par les vitres teintées (même si la teinte est faible).
    Quand aux lunettes de soleil, elles ne sont pas gênantes parce qu’on utilise instinctivement l’orientation du regard.

  7. faut pas prendre nos dirigeants pour des imbéciles , ils ont surement des stats indiquant que les véhicules a vitres teintées sont plus accidentogènes que les autres……. 🙂

    1. Bonjour Pourquoi alors ont-ils presque tous des voitures à vitres teintées ? Dommage du reste que ça ne soit pas le cas, car cela ferait une bonne occasion de se débarrasser des imbéciles

  8. Quelque chose m ‘ échappe : puisque je suis obligé par la loi d’ ôter mes films ,
    je suppose que l ‘ état va me rembourser la tva perçue sur l ‘ achat et le montage des films ???

    J ‘ ai bon ?

  9. Cette interdiction est surtout liée à l’interdiction de téléphoner au volant que les forces de l’ordre ont du mal à détecter au travers des vitres sombres. Cela dit les conducteurs de véhicules aux vitres noires se permettent plus volontiers des écarts sachant que leur visage est dissimulé.

    1. en éditant, comme en suisse, des annuaires de plaques d’immatriculation avec nom prénom et adresse des propriétaires de ces plaques, les conducteurs de tous les véhicules se permettraient moins d’écart.

  10. Encore une liberté en moins.
    Socialisme : 1
    France : 0

  11. Manque de visibilité, impossibilité de suivre le regard d’un conducteur à un carrefour ?
    Faut commencer par interdire la conduite de nuit alors !

  12. Ces vitres n’auraient jamais dû être autorisée. Les autres conducteurs ne peuvent anticiper le comportement de ces voitures K2000.
    Quant aux entreprises concernées qu’elles mettent en ébullition les savoirs dont elles disposent en leur sein même, technicien ouvrier … et elles trouveront d’autre débouchés. Par contre les usagers en seront de leur poche, dommage pour eux.

    1. Vous avez raison. On devrait interdire les verres de contact aussi. Les brûlements aux yeux qu’ils provoquent sont tout aussi imprévisibles, et Roger ne devrait pas avoir à supporter les démangeaisons qu’ils provoquent. Les lunettes aussi devraient être interdites, tout ce monde avec une vision non naturelle, c’est un scandale permanent! A bas les lunettes! A bas les verres de contact!

  13. Habitant dans le midi, quand j’ai reçu ma voiture actuelle j’ai envisagé de faire poser des films foncés pour mes vitres : trop de soleil l’été. Je me suis un peu renseigné sur le truc et en creusant j’ai découvert la controverse sur l’interdiction de teinter les vitres avant. Au final, la,meilleure réponse (argumentée) que j’avais trouvée est une directive européenne qui explique (de mémoire) que modifier les caractéristiques de transparence des surfaces vitrées d’une automobile annulait son homologation et la rendait dès lors impropre à circuler sur route ouverte. Rien à voir avec la sécurité. D’ailleurs l’analyse du texte permettait de comprendre aussi qu’on ne pouvait pas poser les films anti IR sur les vitres et le pare-brise, comme on en trouve en Asie. Même s’ils sont globalement transparents.

    Pour la sécurité, combien de fois j’ai découvert tardivement un piéton qui traversait la route a un carrefour, masqué par la teinte opaque des vitres de la voiture d’a côté appartenant à un kakou comme on en a beaucoup par chez nous. Ou même l’impossibilité de voir les feux tricolores au travers de leur véhicule, rendant certains carrefours dangereux.

    Au final, j’ai opté pour les lunettes de soleil et la Clim !

    1. Puisque vous ne pouvez pas voir les feux rouges il faut donc interdire les camionnettes et les camions ?
      Demandez vous aussi pourquoi dans pas mal de pays les feux sont suspendus au-delà du carrefour.

      1. Je ne cherche pas à interdire quoi que ce soit. Je relate juste l’existence de quelques problèmes. Et dans ma région, les vitres avant teintées le sont presque toutes sur des petites voitures puisantes conduites par des abrutis qui conduisent dangereusement. Les avoir à l’œil est une question de sécurité. De survie parfois : venez passer quelques jours en voiture dans le midi, on en reparlera.
        Au passage, je dois avouer que bon nombres de camionettes de livraison semblent aussi pilotées par des délinquants s’auto-affranchissant des règles basiques de sécurité au volant (je ne parle pas de respect du code de la route, qui leur est étranger).
        Donc, je résume : je ne cherche pas à interdire mais à avoir une meilleure sécurité.

      2. Il est en effet urgent de rendre les camionnettes et camion de livraison transparents sur les 4 cotés… Ils gênent énormélent quand on essaye de voir a travers 🙂

  14. Avec les voitures sans conducteur, on pourra supprimer les vitres et le problème par la même occasion.

  15. Bientôt, il sera interdit de conduire entre le couché et le levé du soleil car on ne voit pas ce qu’il se passe dans le véhicule ?

  16. Et si finalement on obligeait les camionnettes à avoir des vitres ! On pourrait anticiper le comportement du chauffeur !

Les commentaires sont fermés.