Primaires américaines : les attentats de Bruxelles vus d’Arizona

Publié Par Daniel Girard, le dans Amérique du Nord

Par Daniel Girard, depuis les États-Unis

Donald Trump crédits Gage Skidmore (CC BY-SA 2.0)

Donald Trump crédits Gage Skidmore (CC BY-SA 2.0)

Lorsque Donald Trump a proposé d’interdire l’entrée des musulmans aux USA après l’attentat meurtrier de San Bernardino, en Californie, en décembre, il s’est attiré les foudres des politiciens et des commentateurs. Mais cette attitude envers la terreur islamiste lui vaut un fort appui de ses partisans. Ils sont nombreux à estimer que les attentats de Bruxelles prouvent que le milliardaire a raison.

Lorsque le milliardaire souligne que si l’Amérique n’agit pas avec plus de vigueur pour contrer le terrorisme islamisme, elle connaîtra une déchéance semblable à celle de Bruxelles, il frappe dans le mille pour ses partisans.

Mardi, l’homme d’affaires a réitéré sa foi dans la simulation de noyade en ajoutant qu’il n’hésiterait pas à appuyer la torture dans des cas comme celui de Salah Abdeslam. La torture l’aurait probablement fait parler, et on aurait pu sauver des vies, a souligné le magnat de l’immobilier.

Le sénateur ultra-conservateur Ted Cruz, le principal adversaire de Donald Trump, n’a pas tardé à renchérir. Il a prôné une surveillance policière accrue dans les quartiers des villes américaines où abondent les musulmans pour éviter qu’ils ne se radicalisent. Il a aussi répété qu’il était en désaccord avec la décision du président Obama d’accueillir des milliers de réfugiés syriens aux États-Unis. Les deux candidats à l’investiture républicaine sèment dans un terrain fertile lorsqu’ils proposent des mesures pour améliorer la sécurité nationale et combattre le terrorisme : c’est la priorité absolue des partisans du GOP.

La candidate démocrate Hillary Clinton a dénoncé les propositions de Donald Trump et de Ted Cruz en condamnant la torture et l’intolérance et en lançant un appel à l’inclusion plutôt que l’exclusion des musulmans. Bernie Sanders, lui, a précisé que l’Amérique se bat contre une organisation terroriste barbare et non une religion.

L’étau de Donald Trump se resserre

Ce Super mardi a donc été dominé par la sécurité nationale et la lutte au terrorisme et, encore une fois, au désespoir de l’establishment républicain, Donald Trump est celui qui a gagné le plus de délégués, en vertu de sa victoire en Arizona. Le milliardaire ajoute 58 délégués aux 680 qu’il possède, ce qui le place à 738. Il en a besoin de 1237 pour remporter l’investiture. Ted Cruz balaie l’Utah et ses 40 délégués, ce qui lui en confère un total de 463. Hillary Clinton remporte l’Arizona et Bernie Sanders remporte une solide victoire en Idaho. Mais Hillary Clinton jouit d’une avance considérable.

Les prochaines primaires démocrates auront lieu le 26 mars en Alaska, Hawaï et dans l’État de Washington. Les trois candidats républicains s’affrontent le 5 avril au Wisconsin. Cette lutte sera capitale pour Ted Cruz qui devra prouver qu’il est capable de s’imposer dans un État où il y a peu de votes à caractère religieux.

  1. Trump est illisible…

    Après un festival de déclarations sans queue ni tête, de grand n’importe quoi, d’incohérence et de propos hors de la réalité voilà que Trump a nommé son équipe pour la politique étrangère.

    La plupart sont des gens peu connus, finalement assez banals, pas forcément bêtes. C’est assez compliqué de trouver des informations sur eux. Il y a il me semble deux experts en énergie et deux personnes qui ont de l’expérience de terrain en Irak.

    Sauf que dans le tas, j’y ai découvert un homme qui, à ma plus grande surprise, est tout à fait brillant. C’est Walid Phares, un chrétien natif du Liban qui a connu la guerre civile. Il apparait régulièrement sur des plateaux télé au ME et sur des journaux en ligne, bref, il a les deux pieds dans la réalité du coin.

    C’est un vrai amoureux de la liberté, convaincu que la solution pour apporter la paix au ME est de l’aider à devenir meilleur et non de chercher à maintenir des régimes rejetés par leur population. Il est pour maintenir le dialogue avec toute les personnes souhaitant vivre en paix, de toutes les minorités, ainsi qu’avec les musulmans progressistes et conservateurs.

    Il a clairement exposé comment les FM ainsi que l’Iran ont réussit à étendre leur réseau en occident, bloquant la possibilité pour tout les gens raisonnables de s’exprimer alors que les sondages prouvent qu’ils représentent une grande majorité de la région. C’est un homme qui est assez intelligent pour voir des islamistes là ou les autres en voient pas sans pour autant sombrer dans la parano de ceux qui en voient partout.

    Il avait aussi prédit l’évolution du djihadisme en 2005 et les révolutions arabes en 2011 juste avant qu’elles arrivent. Il a expliqué pourquoi la politique de l’occident a au final avantagé les FM ainsi que l’Iran au détriment des populations de la région.

    Il propose un projet clair, intelligent, ambitieux mais modéré, sauf que voilà, il défend l’inverse de ce que Trump a proposé jusque là…

    1. Un bon leader s’entoure de gens qui lui permettent de confronter ses idées. Merci de ces infos complémentaires.

      1. Ou Trump n’avait simplement pas d’idées sur le ME. Je ne dit pas que Trump est idiot. Mais il y a une quantité maximum de connaissances qu’un homme peut avoir. Trump a réussit dans la vie, mais tout ce qu’il a du apprendre pour cela est à des années lumières de l’analyse de la situation politique, ethnique et confessionnelle du moyen orient.

        J’attends d’en savoir plus sur les autres membres de son équipe pour la politique étrangère, mais pour l’instant quelque-chose semble très inquiétant c’est qu’il n’a personne pour l’aider à analyser la situation en Europe. Trump se laisse pour l’instant bêtement flatter par Poutine…

    2. Pour ceux que ça intéresse :

      http://www.walidphares.net

  2.  » Lorsque Donald Trump a proposé d’interdire l’entrée des musulmans aux USA après l’attentat meurtrier de San Bernardino, en Californie, en décembre, il s’est attiré les foudres des politiciens et des commentateurs. Mais cette attitude envers la terreur islamiste lui vaut un fort appui de ses partisans. Ils sont nombreux à souligner que les attentats de Bruxelles prouvent que le milliardaire a raison.  »

    On aurait il y 5 ans interdit aux musulmans d’entrer en France ou en Belgique que cela n’aurait en rien empêché les attentats de Paris ou de Bruxelles puisque leurs auteurs ne sont pas des migrants de dernières heures mais des natifs de France et de Belgique tout comme ceux qui ont commis l’attentas de San Bernardino.

    D.J

    1. @D.J
      Auteurs ? Il faut faire la différence entre inspirateurs et exécuteurs.
      Croyez vous que celui qui veut inspirer la guerre va se suicider aussi vite alors qu’il se destine à son grand projet ? C’est une question d’économie et d’efficacité: autant trouver une poire bien naïve et réceptive dans le pays qu’il prospecte.

      Quant au statut de natif, où vous ne faites aucune distinction autre que la nationalité, vous oubliez les séjours nombreux et longs effectués à l’étranger par les exécutants.

      Il est une chose de faire du tourisme ou de changer de milieu pour ses études. Mais une autre de cultiver ses liens avec la communauté de ses origines, surtout quand cette dernière est en plein conflit ethnique ou religieux…

      1. C’est très curieux que le monde musulman se soit soudain retrouvé en conflit religieux depuis les années 80… Mais qu’est ce qui a bien put changer au ME un peu avant… 🙂

  3. Des millions de musulmans vivent en Europe et pourtant les cyniques qui nous gouvernent jouent avec le feu dans la fourmilière du Moyen Orient. On bombarde un coup à droite et puis un coup à gauche, on fait le baise main un coup à droite et puis un coup à gauche. On nous dit que l’Iran et la Syrie sont des pays horribles tout en se prostituant en Arabie Saoudite. Tout celà est d’un cynisme sans limite. Et oui, pas besoin de faire Saint Cyr pour imaginer que les conséquences seront terribles.

    1. « On nous dit que l’Iran et la Syrie sont des pays horribles »

      Mais c’est justement ce qu’en pensent les gens du coin 🙂

      1. Les gens du coin ? Reprenons :
        – Israël ? Ce sont d’abord des gens pragmatiques.
        – Le Liban ? Idem
        – Arabie & co ? 30 millions d’habitants, un peu plus que la Syrie…
        – L’Irak ? Ils sont divisés
        – la Turquie ? Ils sont concurrents, et les sondages ne sont guère fiables vu l’opinion du Sultan sur les média.

        Au final, ces « gens du coin » sont à peine plus nombreux que les gens de l’Iran et la Syrie. Ils représentent un camp partisan. Je ne vois donc pas pourquoi leur avis serait plus légitime.

        1. Je parlais des populations et pas des gouvernements:

          http://www.zogbyresearchservices.com/new-gallery-1/

          Mais bon, pourquoi pas.

          – Israël ? Ce sont d’abord des gens pragmatiques : Israël s’inquiète énormément de la montée en puissance du Hezbollah et du programme nucléaire iranien. Ce qui fait d’eux, en effet, des gens ancrés dans la réalité.

          – Le Liban ? Idem : Le Liban est un pays occupé par une organisation terroriste qui empêche ce pays d’avancer et bloque tout processus politique… Un pays méditerranéen autrefois magnifique ravagé par l’Iran et la Syrie, quel gâchis…

          – Arabie & co ? 30 millions d’habitants, un peu plus que la Syrie : Plus d’habitants, plus de surface, populaires. Poids lourds économiques, politiques et militaires du monde arabe. Suivit par tout les autres pays arabe et la plupart des pays musulmans, pays stables et prospères, peuvent se targuer d’avoir eu raison depuis des années… Sans oublier qu’ils sortent victorieux d’une opération anti-terroriste parfaitement exécuté au Yémen.

          – L’Irak ? Ils sont divisés : Les kurdes ne veulent plus entendre parler de la capitale, les sunnites non plus. Le pays a été détruit par l’Iran. Tant que ce sera la guerre, les chiites seront piégés avec leur gouvernement pro-Iran ou des têtes n’en finissent pas de tomber et ou les affaires de corruption s’accumulent.

          – la Turquie ? Ils sont concurrents, et les sondages ne sont guère fiables vu l’opinion du Sultan sur les média. : Poids lourd économique, plus grande puissance militaire de la région. Pays qui lui aussi peut se targuer d’avoir raison. Quand à l’état de la démocratie, elle à des années lumières meilleure que celle de la Syrie et de l’Iran.

          « Au final, ces « gens du coin » sont à peine plus nombreux que les gens de l’Iran et la Syrie. »

          Les gens de la Syrie fuient ce pays. Pour ce qui est de l’Iran, l’Iran ce n’est pas que des perses, c’est aussi des kurdes, des azéris, des arabes, des turkmènes… Déjà que les mollah devaient n’avoir l’assentiment que de 50% des gens, en majorité des perses, en 1980, qui représentent ils aujourd’hui ? 20 % de la population ?

          A oui, sans oublier, l’Iran n’est pas un pays arabe, comme la Turquie. Contrairement à la Turquie il n’est pas un pays sunnite. Je ne vois vraiment pas sur quelle base il serait légitime pour exprimer son opinion sur la Syrie, surtout après avoir détruit ce pays.

          « Ils représentent un camp partisan. Je ne vois donc pas pourquoi leur avis serait plus légitime. »

          Car ils représentent le parti qui a eu raison ces dernières années et que l’on a toujours pas essayé leurs solutions ? On a été aveuglément pro-Iran et c’est un échec, il est temps de changer de stratégie.

          1. – L’Irak ? Ils sont divisés : Les kurdes ne veulent plus entendre parler de la capitale, les sunnites non plus. Le pays a été détruit par l’Iran

            Comment ❓

            Explicitez le rôle de Saddam Hussein, et des USA qui l’ont incité à faire la guerre à l’Iran ❗

            1. « Comment »

              Nouri Al-Maliki, politique sectaire envers les sunnites, tentative de confisquer l’argent du pétrole des kurdes, toussa…

              « Explicitez le rôle de Saddam Hussein, et des USA qui l’ont incité à faire la guerre à l’Iran »

              Le rapport avec ce qu’il s’est passé ces dernières années ?

              A oui, d’ailleurs, Saddam Hussein étant responsable de la mort d’un million d’iranien, pourquoi les mollahs ont financé des organisations terroristes (y compris al-Qaida) pour tuer des soldats occidentaux en Irak ?

        2. La révolution iranienne était en 1979, je me suis planté. J’ai aussi oublier de vous faire remarquer que les syriens, si ils sont légitimes pour exprimer leurs opinions, alors ils serait bon de les laisser choisir leurs dirigeants, comme ils l’ont fortement demandé 🙂 Après tout, le meilleur moyen pour que tout ces réfugiés rentrent chez eux, c’est qu’ils y voient un avenir 🙂 Après ça suppose que vexer les mollahs, mais bon, si vous souhaitez vous sacrifier pour quelques enturbanés perses…

  4. Des mesures tout bonnement anti constitutionelles et illégales par exemple la torture ou l’interdiction du culte musulman.Mr Trump le congrès changera-il la législation?Aurez vous la majorité pour amander la constitution US pour autoriser la torture ou bannir le culte musulman ?

Les commentaires sont fermés.