1. Très bon.
    Surtout que les histoires de pédophiles non dénoncés et au mieux juste déplacés ne manque à l’éducation nationale qui fait parti des professions à risque(encore pas loin de 30 exclusions de pedophiles cette année, sans bruit médiatique extraordinaire)

    Il est certain que c’est pratique pour vals de focaliser l’attention sur ce fait divers plutot que sur sa prochaine loi ratée.
    En plus, il est de bon ton de critiquer les cathos, surtout barbarin qui a eu le tord de l’ouvrir contre le mariage des homosexuels.

  2. Dt tellement facile aussi de bouffer du curé pour les donneurs de leçon à géométrie variable…

Les commentaires sont fermés.