iDummy, le mannequin à morphologie variable (vidéo)

Publié Par Charles Bwele, le dans Technologies

Par Charles Bwele

Du fait des variations/évolutions constantes des corpulences et des morphologies sur plusieurs continents, les industries du textile et de la mode doivent investir dans de volumineuses gammes de mannequins industriels conformes aux données anthropométriques de plusieurs régions, afin de mieux segmenter leurs offres géographiques.

À première vue, iDummy ressemble à n’importe quel mannequin industriel. En réalité, sa morphologie et ses dimensions (taille, jambes, fessiers, poitrine, épaules, tour de bras) peuvent être modifiées via une interface Windows/Android/iOS/Bluetooth grâce à sa mécatronique intégrée.

Développé en 2013-2015 par le département textile & habillement de l’Université Polytechnique de Hong Kong (PolyU) sous la direction du Dr Allan Chan Chee-Koi, ce smart mannequin mincit, grossit, s’étire et donc s’adapte à toutes les tailles internationales d’usage dans l’industrie textile.

Plutôt qu’acquérir une armada de mannequins classiques à environ 1600 € / 1800 $ l’unité – ensuite oubliés dans la pénombre d’un entrepôt, les designers de mode, les ateliers de confection, les commerces de prêt-à-porter et les écoles de stylisme/mode s’équiperont seulement de quelques iDummy chiffrés à 11 000-14 000 € / 12 000-16 000 $ l’unité selon les versions (torse ou corps entier).

En savoir +:

  1. C’est beau la technologie : bientôt on pourra reconfigurer sa poupée gonflable avec son smartphone au lieu d’en avoir une vingtaine qui encombre les placards …

  2. « Il n’y a de nouveau que ce qu’on a oublié » Je me souviens avoir vu chez une vieille couturière un mannequin affreux parce que fait de parties mobiles sur des coulisses en bois qu’elle pouvait déplacer pour simuler approximativement plusieurs tailles. Aux hanches, à la taille aux épaules et au buste, des morceaux sortaient et rentraient pour s’ajuster aux dimensions de la belle à vêtir. C’était très amusant parce qu’elle pouvait faire grossir les seins juste en tirant dessus. Bien entendu, rien de tout cela n’était piloté par ordinateur…

    1. C’est bien ces vieilles idées, réalisées par des artisans ingénieux dont les heures de travail n’étaient pas chères, qu’il est possible de transformer électroniquement: bientôt, votre multi-phototographie permettra de vous mesurer, comme un scanner, en tranches de 1, 5 ou 10 mm et de reconstruire l’image en 3D, il suffira de programmer parallèlement les machines de coupe et de couture pour vous fournir des vêtements au mm près, ……… ce jour-là!!!

Les commentaires sont fermés.