Scandale : le Parlement Européen veut embaucher 110 chauffeurs !

Publié Par Alexis Vintray, le dans Politique

Par Alexis Vintray.

Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014 lors de la visite du Pape François (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014 lors de la visite du Pape François (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Nouveau scandale à Bruxelles selon le journal Politico, qui révèle que le Parlement Européen tente de faire recruter 110 chauffeurs supplémentaires ! L’information publiée hier n’a pas été reprise en France à l’heure de l’écriture de cet article.

Des coûts qui explosent et des chauffeurs aux uniformes hors de prix

La mesure ferait augmenter de 50% les coûts de transport du Parlement et coûterait plus de 3 millions € par an au contribuable européen. Rien qu’en uniformes des nouveaux chauffeurs, c’est 116 000€ qui sont prévus, soit plus de 1 000€ par chauffeur et par an. De quoi habiller les chauffeurs du Parlement Européen chez Hugo Boss… et se demander aussi si l’austérité imposée aux contribuables est valable également pour les administrations européennes.

La sécurité comme excuse

Le prétexte avancé pour de telles dépenses somptuaires est, une fois de plus, la sécurité. Selon un mémo du secrétaire général du Parlement, Klaus Welle, avoir des chauffeurs permettrait de contrôler plus efficacement leur background avant embauche. Selon ce même mémo, le programme serait mis en place en février 2017. Pourtant, le système actuel, moins onéreux de 3 millions d’après les informations de Politico, serait probablement adaptable, en exigeant des background checks de la part des sous-traitants qui gèrent ces services actuellement.

En outre, les justifications de sécurité sont mises en doute par l’absence, dans la proposition obtenue par Politico, des coûts des équipements de sécurité : « the fine print says “security scanners” for official cars and IT equipment such as “tablet, mobile phone” haven’t been factored into the price tag ». Autrement dit, les équipements censés justifier l’intérêt de la démarche ne sont même pas chiffrés et devraient encore alourdir la note pour le contribuable si la proposition actuelle était adoptée.

Une proposition fraîchement accueillie

La proposition, qui vient après une internalisation identique de la sécurité du Parlement, choque même à Bruxelles. Selon une source anonyme citée par Politico : « Frankly I don’t see a reason to do it for cost or security issues. [..]The MEPs can’t take a taxi like everyone else?”. Soit, en français : « je ne vois aucune raison de faire cela, ni pour le coût, ni pour la sécurité. [..]Les députés européens ne peuvent pas prendre le taxi comme tout le monde ? »

En réaction à l’article de Politico, la porte-parole du parlement Marjory Van Den Broeke a confirmé comme motivation du projet la sécurité, ainsi que « des inquiétudes sur les droits sociaux des chauffeurs utilisés jusque là ».

La proposition est à ce stade en cours de discussion au Bureau du Parlement Européen, qui regroupe son président, le socialiste Martin Schulz, ainsi que ses 14 vice-présidents.

Pour approfondir, découvrez notre dossier spécial Europe

  1. ça fait bouillir hein ? nous on fait ceinture , de longue , et ces salops de députés dèjà grassement rémunérés emploient leur temps à dilapider l’argent des autres de n’importe quelle manière ; soit ils sont inconscients soit ils se foutent ouvertement de nous ;

  2. 1/ Sur la question des frais d’habillements, 1000 euros/an/chauffeur ne me parait pas extravagant. Cela semble même léger. Un costume mettable vaut, au moins, 250/300 euros dans le prêt-à-porter bas de gamme. Pour une chemise mettable, il faut parler d’au moins 30/50 euros. Une paire de souliers correcte se négocie dans les 50/75 euros. Une cravate s’obtient moyennant, minimum, 15 euros. En partant sur 3 costumes, 8 chemises, une paire de souliers et une cravate ; on est déjà à 3*250+8*30+75+15 = 1080 euros et très loin du « Hugo Boss » (dont le rapport qualité/prix laisse relativement dubitatif pour autant) …

    2/ Vu les salaires des élus européens et autres fonctionnaires européens, on pourrait estimer qu’ils peuvent bien se payer une voiture, l’assurance, l’essence, l’autoroute et les parking.
    Ceux qui n’ont pas le permis n’ont qu’à changer de métier ou le passer.

    3/ Pour les inquiets pour leur sécurité, un Glock 17 Gen4 avec un bon holster et un millier de cartouches se négocie à moins de 1000 euros. Pour les très inquiets, un gilet pareballe (Cat. IIIA) va chercher dans les 600 euros. Pour les très très inquiets, on peut obtenir un gilet pareballe tactique (Cat. IV) avec collerette et jupes ainsi qu’un HK MR308 avec ses quelques milliers de cartouches pour moins de 4500 euros.
    Encore une fois, vu les salaires, on peut estimer qu’ils peuvent se le payer.

  3. Hugo Boss, Hugo Boss…ce serait pas le même qui dessinait les uniformes de la SS déjà ? Quand on aime on ne compte pas et on ne s’interroge pas sur ce genre de détail de l’Histoire…Ha nostalgie quand tu nous tiens !
    J’arrive pas à savoir si c’est de la maladresse, de la b^étise ou du foutage de gueule ce genre de manoeuvre.

    1. et monsieur Porsche qui a créé la ‘voiture du peuple » pour Hitler et conçu plein de jolis tanks
      et BMW qui a tant travaillé pour les avions et les motos
      On ne dira jamais assez tout ce que le III ème Reich a fait pour l’industrie allemande , et inversement 🙂

      1. Patrick ,

        Bien sûr pour Porsche , Krupp et le 3 eme Reich , mais vous remarquerez que les USA ne se sont relevés de la crise économique de 1929 que grâce à la guerre de 1939 1945 et à l’effort industriel que cela induisait engagée contre l’Axe et non grâce aux capacités économiques domestiques US…

        1. Que dalle, ils s’en sont toujours sorti, même sans la guerre ça aurait eu lieu, ainsi va le talent américain xD

        2. Il n’empêche que, si les ricains ne s’etaient pas mêlés des affaires europeennes en 1945, l’europe serait faite depuis longtemps, elle serait dirigée par des anglos saxons et certainement bien mieux gérée qu’actuellement:Les usa l’avaient compris, et , ce n’est absolument pas pour lutter contre le nazisme qu’ils sont intervenus mais pour que l’europe concurente ne se fasse pas

  4. Et la retraite des fonctionnaires européens : qui en parle ? On est là aussi dans le scandale .
    Peut être ont ils conscience que la fin approche et qu’il faut vite en profiter?
    Ils savent pourtant que les institutions européennes sont très mises en cause par beaucoup de citoyens et ils font tout pour donner de nouveaux arguments. Ou bien ils méprisent tellement le peuple qu’ils s’en fichent totalement ou bien ils sont maso?

  5. A 1000€ le costard, c’est normal, c’est blindé. Sécurité oblige 🙂

  6. La prédiction d’un eurodéputé sur la question https://www.youtube.com/watch?v=OtiAXvtNlSI

  7. toute bureaucratie qui se respecte (surtout a ses propres yeux) doit enfler, « prospérer », grossir, ajouter des « avantages » tous les jours.
    Il faut donc les comprendre…. tant que vous ne les supprimer pas.
    Mais rendez-vous compte !!
    Vous n’aurez plus ,pour « normaliser » le concombre , un classeur de 500 pages. Comment on va faire pour se nourrir . Le principe de précaution nous l’interdit !!
    Je vous le dis: tant que vous ne les « réduisez » pas vers les 10% de leur nombre actuel, et a tous les niveaux, vous aurez, tous les jours des « expansions » comme celle-ci.

  8. Chaque communauté ou groupe organisé de personnes ou association cohérente, en France ou dans le monde, n’a pour seul objectif que son bien-être et sa survie, accessoirement son extension comme gage de pérennité, même si c’est aux dépens des autres. La solidarité, le dévouement, la justice sociale, c’est du pipo de propagande, la seule vérité c’est MOI D’ABORD ou pour avoir plus de poids NOUS D’ABORD. Tout ça sous couvert de service public, de sécurité, de missions utiles, d’idéologie, etc..il faut bien faire un packaging vendable. C’est vrai pour les fonctionnaires, les syndicats, les élus, les services publics, les assemblées publiques, les assemblées territoriales, bref, c’est universel. Tout groupe de personnes, mis en situation de force ou de pouvoir, consacrera une part de son activité et des ressources mises à sa disposition à son profit personnel au détriment de sa mission. La nature humaine est comme celà.

Les commentaires sont fermés.