SFL : à Prague cette année pour défendre la liberté !

Publié Par Contrepoints, le dans Libertés publiques

Rencontrez Brian O’Shea, expert en renseignement, Lawrence Reed, président de la Foundation For Economic Education, Annie Machon, ex-agent du MI-5, et bien d’autres à l’ESFLC 2016 !

Par Christophe Selzer

sfl1

Prague, République Tchèque — L’année 2015 a mis nos libertés à rude épreuve. Les attaques terroristes à Paris ont poussé nos hommes politiques à instaurer des mesures sécuritaires : d’abord la Loi Renseignement, puis l’établissement de l’état d’urgence. Quelles que soient les intentions derrière de telles mesures, celles-ci constituent une réelle atteinte aux droits de l’Homme.

European Students For Liberty a toujours défendu les valeurs libérales que sont la liberté, la sûreté et la propriété. Durant l’automne 2015, nous avons organisé 19 conférences à travers toute l’Europe, qui ont réuni plus de 3100 personnes, afin de promouvoir et défendre les idées libérales.

En France, outre plusieurs conférences, Students For Liberty – Paris et Think Libéral Sciences Po ont organisé le Free Startup Project en avril 2015 à l’École 42, un startup week-end axé sur la promotion de l’entrepreneuriat libre, sans subventions ou faveurs étatiques, afin de promouvoir l’innovation pour construire une société plus libre.

sfl2

SFL à Berlin en 2015

Depuis septembre 2015, pas une semaine sans un événement au moins, du réseau Students for Liberty – France, à Paris, à Lyon, à Reims, à Bordeaux, à Grenoble, à Nancy, à Strasbourg, à Lille, à Aix-en-Provence…

Comme chaque année, les amoureux de la liberté se réunissent lors de notre conférence annuelle. En 2016, celle-ci se déroulera du 11 au 13 mars, à l’Université Charles de Prague, en République Tchèque.

Le thème de cette année a pour objectif de mettre à l’honneur des étudiants qui ont œuvré pour la construction d’une société plus libre. Que ce soit pendant l’occupation nazie ou le régime soviétique, des centaines d’étudiants ont combattu contre la tyrannie et la restriction des libertés individuelles, et l’ont souvent payé de leur vie. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux étudiants rejoignirent la Résistance pour lutter contre l’occupation.

En 1969, Jan Palach et Jan Zajic, deux étudiants tchèques, se sont immolés en signe de protestation contre l’occupation militaire soviétique. Ce dernier écrivait dans une lettre d’adieu à ses parents : « Je connais la valeur de la vie et je sais que c’est la chose la plus précieuse au monde. Mais je veux faire beaucoup pour vous, pour tout le monde, et je dois pour cela payer un lourd tribut. » Il ajoute : « Nous ne devons jamais accepter l’injustice. » Bien que le Parti Communiste tenta de couvrir leur mort, ils devinrent un symbole de révolte contre l’oppression.

Pas seulement en République Tchèque, mais partout dans le monde et parce qu’ils désirent vivre dans un monde plus libre, de nombreux étudiants font face à la répression, l’internement ou même la peine capitale. L’histoire en a retenu certains, mais pas tous. Et parce que nous ne voulons pas que leurs noms soient oubliés, nous avons voulu honorer leur combat tout au long de l’événement.

Cette année, nous vous proposerons un cycle de conférences et d’ateliers pratiques animés par plus d’une trentaine d’experts venant d’horizons variés : Brian O’Shea (expert en renseignement), Annie Machon (ex-MI5), Lutz Kleveman (journaliste d’investigation), et bien d’autres !

Tout au long de la conférence, plusieurs workshops (ateliers pratiques) seront organisés, et en particulier un atelier dédié au Free Startup Project. Nous observons que les entrepreneurs deviennent les nouveaux architectes du monde commun et jouent un rôle accru dans l’organisation de la cité, non en usant de contrainte mais d’échange et d’empathie.

sfl3La politique, science architectonique, est désormais accessible à tous. La multitude organise spontanément la multitude. Nous voulons montrer avec le Free Startup Project qu’il n’y a pas besoin d’institutions pour résoudre des problèmes sociaux, économiques, écologiques. Un mouvement décentralisé pour faire vivre la liberté, des idées à l’action, quelles que soient les barrières. L’entrepreneuriat est la politique de la multitude. Chaque nouvel utilisateur de Telegram est déjà une victoire pour un monde plus libre.

Le samedi, une soirée réservée aux participants de la conférence sera organisée au Lavka Club, où vous pourrez apprécier la performance du groupe de rock français The Surge, et des slovaques de Space Recorder.

Si vous vous sentez concerné par les questions qui touchent à la liberté, c’est l’occasion parfaite pour rencontrer des centaines d’étudiants et jeunes professionnels venant de toute l’Europe et en apprendre davantage sur l’économie, l’histoire, les libertés civiles et les crypto-monnaies.

Il est encore temps de s’inscrire sur http://www.esflc.org/ pour 15€ (repas et soirées inclus) et profitez d’un week-end de conférences et soirées à l’Université Charles !
Nous espérons vous voir à Prague !

Sincèrement & Pour la Liberté,

La team #ESFLC16

Christophe Seltzer, coordinateur national pour Students for Liberty – France et co-fondateur du Free Startup Project

Christophe André, Amer Benouda, Anne-Sophie Charbit, Antoine Riard, Arthur Tremblot de la Croix, Geoffrey de Chabannes, Louis Rouanet, Nicolas Bustamante, Thomas Harbor, Thomas Rockenstrocly, Clément Cardonnel, Eric Rucklin, Ferghane Azihari, Rafaël Amselem, William Wirtz (coordinateurs locaux pour ESFL)