Saletés d’armes à feu qui protègeraient des gens honnêtes !

Publié Par h16, le dans Édito

Parfois, les journalistes, voulant innover, tentent de faire leur travail correctement et interrogent les bonnes personnes avec les bonnes questions. Et là, c’est le drame : la façade de papier peint rose et décorée de petits bisounours duveteux se déchire violemment et la réalité leur vole au museau sans qu’ils puissent la réfuter, sans pouvoir s’opposer à cette irruption inopportune et malpolie dans leur monde propre et politiquement correct. C’est la terrible mésaventure qui est arrivée à Laurence Ferrari.

Tout avait pourtant bien commencé, et sous les meilleurs auspices puisqu’il s’agissait simplement pour la maintenant célèbre journaliste d’interroger Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles Of Death Metal, témoin involontaire et miraculeusement rescapé de la boucherie du 13 novembre dernier au Bataclan où son groupe donnait un concert ce soir là. L’idée générale de ce genre d’entretien est de revenir sur la douloureuse soirée, d’obtenir les impressions et les émotions – surtout les émotions, ça fait vendre, coco ! – du chanteur de rock devant l’horreur qui s’est déroulée devant ses yeux, parler des victimes, d’expliquer pourquoi le groupe se devait de rejouer à l’Olympia quelques mois plus tard, en présence des rescapés…

Mais voilà, l’envie de déclencher une petite polémique a été sans doute la plus forte pour la journaliste. Alors que l’entretien est déjà long d’une quinzaine de minutes et parcouru des sanglots de l’artiste qui se remémore les scènes atroces qu’il a vécues, il semblait nécessaire de savoir si le chanteur, bouleversé, avait changé sa position vis-à-vis des armes. Parbleu ! Avant ces événements, Américain pur jus, il était un fervent partisan de l’auto-défense. Devant les abominations que les armes à feu provoquent, il était possible qu’il se soit rangé à la raison qui impose qu’on les interdise enfin…

Manque de pot, la réponse ne se fait pas attendre :

« Le contrôle des armes n’a rien à voir avec cela, mais puisque vous amenez le sujet, je vais vous demander : est-ce que ces contrôles ont empêché une seule putain de personne de mourir ? Si une personne peut répondre oui, j’aimerais l’entendre, parce que je ne le pense pas. La seule chose qui l’a stoppé ce sont des hommes parmi les plus courageux que j’ai vus dans ma vie, chargeant tête la première faisant face à la mort avec leurs propres armes à feu. Je sais que des personnes ne seront pas du même avis que moi, mais il me semble que Dieu a créé l’homme et la femme et cette nuit là, les pistolets les ont fait égaux. Je déteste qu’il en soit ainsi. Mon seul changement d’avis, c’est qu’avant que plus personne n’aie d’arme, tout le monde doit en avoir une, parce que je ne veux plus jamais revoir une telle chose. Je veux que chacun ait la meilleure chance de survivre. J’ai vu des gens mourir qui auraient peut-être pu vivre… »

Bien sûr, sur cette déclaration, certains ne pourront pas s’empêcher de trouver, subitement, que le chanteur n’est plus du tout aussi rock’n’roll, ou trop, ou en tout cas qu’il mérite largement ses petites bios retaillées pour l’occasion : Le Point nous gratifie par exemple d’une petite resucée d’un article paru en décembre, histoire de bien rappeler qu’il a des opinions très déviantes et que celles sur les armes ne sont qu’une partie de ses tares.

Pour le reste, les déclarations sulfureuses du leader de Eagles of Death Metal seront bien vite passées sous un silence de plomb dans la presse française. Cela n’a pas été dit, circulez, oubliez, rien à voir, rien à dire.

Parce qu’en France, le port d’arme est rigoureusement interdit. Après tout, c’est l’État qui s’occupe de votre sécurité et qu’il le fait bien.

Ainsi, moyennant à peine plus de 80 appels au 17, le numéro (gratuit, pas surchargé) dédié aux petits tracas de la vie quotidienne comme les fusillades, vous pourrez expliquer aux forces de l’ordre ce qui se passe et qu’elles doivent intervenir, vite de préférence.

Ainsi, lorsque l’État prend conscience qu’il pourrait y avoir comme un petit trou dans son maillage pourtant hyper-fin et hyper-efficace de protection de la population sous sa responsabilité, il prend tout de suite la mesure du problème et enquille alors sur une communication efficace, qui donne ceci (attention à vos yeux, ça pique un peu) :

Oui, en cas d’attaque, ne comptez que sur vous-mêmes, et surtout, avant toute chose : fuyez. Imaginer ici que vous puissiez disposer d’une protection personnelle et, mieux encore, que vous vous en serviez, est évidemment complètement à proscrire. Si l’on compare aux messages qu’on peut trouver ailleurs dans le monde (par exemple celui-ci), la dose de pragmatisme de ces derniers est si violente que le bisounours français pourrait, s’il en prenait connaissance, s’en trouver gravement choqué. Oubliez donc.

De toute façon, l’État français — qui veille sur vous, et qui vous surveille — a clairement défini ce que vous deviez faire (fuir) et ne pas faire (vous défendre). Il a clairement expliqué pourquoi (vous défendre ? Allons, vous ne savez pas faire, vous êtes un enfant, et vous allez juste agacer votre agresseur, c’est évident, et il va vous tuer encore plus fort – « lui toujours faire ça quand lui agacé »), d’autant qu’après tout, la vraie force, c’est l’acceptation sereine de son sort pour les moutontribuables, et surtout, c’est la police et l’armée officielles de la République qui ont le droit de l’utiliser. Point. D’ailleurs, est-ce que les représentants de l’État portent des armes sur eux ?

guns make us less safe

Dans ce contexte, on comprend que les paroles de Jesse Hughes choquent, au point qu’elles ne seront reprises par à peu près aucun journal, aucun média français et qu’il faudra aller fouiller les médias suisses ou les réseaux sociaux pour que la question soit mise sur la table… Et si on aura systématiquement le droit, après chaque tuerie d’innocents désarmés par contrainte ou sur des lieux où les armes sont prohibées, à de longs articles pas du tout biaisés expliquant pourquoi la possession et le port d’armes sont une abomination très malpolie, on n’aura jamais, a contrario, d’exemple où ces armes sauvent des vies, exemples qui existent pourtant à la pelle, tout comme on n’évoquera que trop rarement le trajet inverse que d’autres pays font en armant les citoyens devant les menaces qu’ils subissent.

Alors à force, comment s’étonner de ce genre de démarches où l’on apprend que, bondissant sur l’occasion d’ajouter une nouvelle interdiction et un nouveau contrôle pour les citoyens honnêtes, l’Union Européenne envisage de renforcer encore les interdictions des armes sur le territoire européen ?

Rappelez-vous une chose : qui a arrêté le massacre du Bataclan ? Les lois ? Les bons sentiments ? Le 17 ? La propagande de l’État ? Ou des hommes honnêtes eux aussi armés ?

Gun Control : it works !

Pétition contre la restriction de détention légale d’armes à feu
—-
Sur le web

  1. J’ai ri, très bon article plein de bons sens. Je n’aime pas les armes mais force est de constater que les criminels en obtiennent facilement et ne pas en avoir fait de nous des lapins face aux chasseurs !
    L’Etat devrait au moins autoriser des tasers, ça serait un bon compromis car ça ne tue pas !

    1. Certes. Un taser sur un type équipé d’une ceinture explosive aurait probablement des effets inattendus, cependant.

      1. Pas faux :p Les chances de tomber sur un mec avec ceinture explosive sont proches de zéro tout de même, surtout hors Paris, j’ai plus de chances d’être frappé par la foudre 😀

        1. Heu… Les personnes du Bataclan avaient les mêmes probalités, vous savez. Au moins, vous souhaitez être maître de votre protection, de votre personne, idem pour moi. Bonne journée.

    2. « Je n’aime pas les armes »

      C’est votre problème, pas le mien.

      La seule personne légitime pour m’interdire de porter des armes à feu, c’est le propriétaire légitime du terrain sur lequel je me tiens.

      1. Où ai-je dit que je souhaitais vous interdire de porter une arme ? Optic2000 est là pour vous aider !

        1. « L’Etat devrait au moins autoriser des tasers »

          Comprendre : « L’état doit interdire le reste. »

          1. C’est vrai, il vaut mieux que l’Etat en reste à l’interdiction totale ! C’est à cause de gens comme ça qu’on arrive pas à avancer ! Des esprits simplets qui voient tout en noir et blancs et qui ne connaissent pas le mot compromis !

            Le fait est que ces armes sont interdites en France et beaucoup souhaitent qu’il en reste ainsi, les chances d’avoir droit au port d’armes façon USA sont donc de zéro, ça s’appelle la réalité.
            La réalité impose la modération, le compromis, le réalisme, la négociation.
            En tant que personne réaliste sachant comment le monde fonctionne je propose donc un juste milieu : l’autorisation du taser qui permet l’autodéfense sans tuer, fournissant une base au compromis entre 2 camps très opposés. Ce serait un beau progrès, et le mieux qu’on puisse obtenir. Avec une vision extrémiste du tout ou rien vous n’obtiendrez jamais rien !

            Bon sang, réfléchissez un minimum…..

            1. Combien y a-t-il de coups dans un taser ? Quelle est sa portée ?
              Un taser peut être utile dans une situation non létale pour votre personne et dans laquelle vous ne souhaitez pas « neutraliser définitivement » votre agresseur.
              Quelqu’un qui vous menace d’un couteau, d’une arme à feu, ou qui vous tire dessus n’est pas très enclin à la modération, ou au compromis, à moins qu’il n’obtienne ce qu’il désire. En France, nous devons juste obtemperer et (survivre pour) aller porter plainte.
              Le taser peut être un bon outil, mais son champ d’application est limité.
              Vous avez du bon sens, et vous comprendrez que ce n’est pas parce qu’un citoyen porte une arme qu’il s’en sert pour n’importe quelle raison.
              De toute façon, nous n’avons rien obtenu, puisque nous avons vu nos droits disparaître, et que le simple fait d’avoir une pince muliti-fonction genre Leatherman, fait de nous des délinquants.

              1. Le Taser ne présente non seulement qu’un intérêt très limité pour l’autodéfense mais, pire, il est même plus dangereux qu’une arme à feu dans certains cas.

                Proposer les armes à impulsions électriques comme seules réponses aux légitimes besoins de sécurité des français est au mieux ridicule et au pire le signe d’une profonde méconnaissance de la question.

              2. +1000
                tout cela devient une parfaite évidence lorsque vous obtenez les bons chiffres et les bonnes réponses aux bonnes questions

            2. Vous tenez les propos de quelqu’un qui n’y connait strictement rien en termes d’armes. Voilà, bien le problème.

              Vous voulez vous qualifiez de « réaliste », c’est bien là votre liberté d’expression. Vous voulez me qualifier « d’esprit simplet » et vous m’enjoignez de « réfléchir », encore une fois, c’est bien là votre liberté d’expression.
              Sachez, néanmoins, qu’ici ou ailleurs, ceux qui interviennent sur des sujets dont ils ne maitrisent pas les prémices ou (« et » dans votre cas) se compromettent dans de ridicules attaques ad personam et ad hominem, sont rarement écoutés.

              Avez-vous déjà utilisé une arme à feu ? Avez-vous déjà utilisé un taser ? Savez-vous comment fonctionne un taser ? Savez-vous, qu’en France, il est plus difficile de se procurer légalement un Taser qu’un Glock 17 ?
              Bref, qui a besoin de réfléchir et de s’informer ?

          2. le taser et les pistolets lance – gomme, c’est vachement dissuasif pour des types armés de Kalashnikov à haute cadence de tir… Le mouton français depuis la fin du service militaire a de toutes façons perdu ses cojones !

    3. Devant une Kala ?…Avec une ralonge alors !…..

  2. de toute façon , il ne faut pas que l’état se leurre ; au vu éffectivement de la façon trés médiocre dont notre sécurité est assuré par ceux qui sont censés nous protéger , je peux vous garantir que si ça pète , en france , les armes sortiront de leur placard , et les gens honnêtes se défendront ; ça s’appelle  » l’instinc de survie  » , et une fois que cela aura démaré , l’état ne pourra rien faire . tout les français ne sont pas des veaux appeurés , et trouver des armes dans ce pays est aussi simple que de faire son marché ;

    1. j’ai été assez étonné quand des amis m’ont montré les armes qu’ils avaient chez eux. Je ne m’en doutais pas du tout.
      Sans compter quelques personnes qui ont des armes blanches mais très efficaces ( j’en ai vu chasser le sanglier avec un arc à poulie … ça peut transpercer un homme sans problème ).

      1. L’arc c’est pas une arme blanche mais une arme de trait. C’est juste un point technique. une arme blanche c’est une arme de mêlée comme mon épée de guerre allemande ou mon épée longue italienne, ou mon Katana ou on épée Normande ou ma dague de 14-18, ou mon couteau de chasse ou ma viscaina espagnole. Par contre il est curieux de voir que mes 15 ou 20 nunchakus (je les compte plus tellement j’en ai. C’est du consommable de toute façon), sont classés comme « arme blanche » par cet étron réglementaire qu’on appelle « loi » en France.
        le nunchaku, est une bonne arme d’auto défense contre un type armé d’un couteau ou d’une matraque. Il présente l’avantage de nécessiter un apprentissage réel sous peine de se retourner contre utilisateur, ce qui peut être « pratique » si on se fait désarmer. les modèles pliables en acier tiennent dans une poche de portefeuille. Les modèles non pliables peuvent se dissimuler dans votre froc avec la chaine reposant sur l’entrejambe de votre pantalon et chaque manche le long d’un cuisse.

        Prix: 10EUR pour un modèle en bois (vente libre) et 30EUR pour un modèle télescopique. Comme je le disais c’est du consommable. Si par malheur vous deviez vous en servir, le nunchaku disparait facilement. Celui en bois peut simplement être incinéré, celui en métal peut être désassemblé à coup de marteau et ne plus ressembler qu’à de la ferraille à recycler.

        Arme bon marché, facile à dissimuler, difficile à retourner contre son utilisateur, peut facilement impressionner, plein d’avantages.
        Inconvenant: Contre un adversaire armé d’un objet qui a plus de 80cm d’allonge, c’est foutu (lancez lui à la gueule et courrez). je ne parle même pas d’un flingue…

  3. Le meilleur dans tout ça, c’est qu’après chaque tuerie, on relance dans les médias français le débat sur le port d’arme… aux Etats-Unis.

  4. TOut a fait exact. Mais..
    Je dirais même plus. Le gouvernement est tout a fait responsable d’une grande partie de la tragédie.
    Totalement responsable est criminel.
    Je m’explique. La France était déjà un « alerte attentats » Vrai ?
    Sur toute manifestation publique de plus de 200 – 300 personnes, on insère , si ont a le minimum de jugeote , et vu leur salaire , ils devraient en avoir plein ; on insère donc 2 – 3 agents de sécurité sous couvert, avec des « guns », pas visibles bien entendu. Résultat ? == 10 mots tout au plus et non pas 90 au Bataclan. Simple.
    OK, pour les terrasses ça ne marche pas, mais ont a -80 morts tout de même

    1. Quelle cohérence ! Plus d’Etat pour moins d’Etat !

  5. « Rappelez-vous une chose : qui a arrêté le massacre du Bataclan ? Les lois ? Les bons sentiments ? Le 17 ? La propagande de l’État ? Ou des hommes honnêtes eux aussi armés ? »

    Oui, des hommes honnêtes, mais qui savaient vraiment se servir d’une arme. Et qui savaient pourquoi et comment ils allaient s’en servir ce soir là.
    Je ne sais pas qui a raison, mais je ne crois pas que cela me rassurerait, de savoir que l’excité dans la voiture de derrière, ou que l’énervé à la caisse du supermarché puisse avoir une arme dans sa poche…. Gloups !

    Y a-t-il moins de drames aux USA, où chacun peut être armé ?

    1. Aucune étude sérieuse – et je pèse chacun de mes mots – n’a jamais réussi à établir qu’il y avait une causalité entre taux d’armements et criminalité.

      Les états les plus pro-armes se trouvent également être les plus sûrs. Le cas Chicago est éloquent en la matière. Près de 90% des tueries ont lieu dans des gun-free zone. Avez-vous déjà entendu parler d’une tuerie à une Convention de la NRA ou à une bourse aux armes ?

      Les forces de l’ordre, hors services particuliers, tirent quelques dizaines de cartouches par an. Pour comparaison, les tireurs sportifs en tirent plusieurs centaines à plusieurs milliers. Connaissant cela, qui vous semble le plus apte à se servir d’une arme à feu ?

      1. Au delà des chiffres, il y a la nature humaine. Sans parler des terroristes ou des tueurs en série qui n’attentent pas l’autorisation du port d’arme pour dessouder des pékins, je m’inquiète plutôt du mec un peu sanguin dans l’âme qui a passé une sale journée et qui vient se faire emmerder par un connard qui le klaxonne. Je vois bien le mec péter une durite et lui coller une bastos entre les deux yeux.

        Qu’on ne vienne pas me dire que ça n’arrive jamais aux US !

        Au-delà de ça, sous couvert d’un permis et pourquoi pas d’un suivi, je ne suis pas opposé à ce qu’on puisse disposer d’un droit à porter une arme à feu.

        1. Les chiffres prouvent justement que ce que vous décrivez n’a plus de « chances » d’arrivé dans un état facilitant la détention et le port d’armes que dans un état qui les interdit ou les limite.

        2. « Je vois bien le mec péter une durite et lui coller une bastos entre les deux yeux. »

          … ou le défoncer avec sa voiture… ou lui balancer un jerrycan d’essence (en vente libre) dans sa voiture… oh wait ! ça n’arrive pas…

    2. Ne comparez pas les 2 séances de tir par an que passent les flics avec les 40 séances annuelles d’un inscrit moyen en stand. Les flics en moyenne sont nettement moins entraînés.

      1. Exact. Et tous ne les font pas ces deux séances malgré les obligations théoriques…

      2. Les flics ne tirent pas deux fois par an. Les stands de tir de la police (à Paris, au moins) sont ouverts même la nuit. Le policier qui a un moment s’adresse au moniteur (reste de la place, ou pas de place) et le policier s’entraîne sous la surveillance d’un moniteur compétent. Pour les gendarmes on se rapproche de vos 2 séances de tir par an. (un de mes proches a été policier, et est maintenant gendarme grâce à la « passerelle police-gendarmerie). Il est temps aussi de changer cette loi stupide de « légitime défense » pour les policiers qui ont le droit de répliquer quand ils sont morts. Les gendarmes ont un autre statut , mais il ne faut pas craindre l’utilisation de son arme. 2 gendarmettes sont mortes, cachées sous une voiture alors qu’un « forcené » multi-récidiviste les a tuées dans le Var. Tuées par la peur des armes et un sauvage!

    3. Certes. Mais « l’excité dans la voiture de derrière, ou que l’énervé à la caisse du supermarché » se poserait la question de savoir si, vous aussi, vous êtes armée… Cela le calmerait rapidement.

      1. Je cite « l’excité de la voiture de derrière » parce que c’est du vécu, à Los Angeles (il y a longtemps)…
        Les tueries sont nombreuses aux USA. Même pas besoin d’un ennemi barbare, là bas… Un exalté, un dépressif, un jeune mal dans sa peau suffisent…
        Alors, permettez-moi de préférer souhaiter un pays où l’on recherche d’autres réponses à la violence que le port d’armes pour tous. Je ne crois pas à une solution parfaite, mais ça vaut le coup d’y réfléchir un peu plus, sans tomber dans la psychose.

        Quand aux membres du GIGN qui sont intervenus au Bataclan, je doute que leur entrainement aux armes soit aussi rare que le supposent certains ici.

        1. Je comprends votre peur de la violence, mais, comme aux échecs, la menace est plus forte que l’attaque.

          Savoir que dans un groupe de personnes, plusieurs peuvent être armées, dissuade beaucoup plus que n’importe quel membre sur-entrainé du GIGN qui est occupé ailleurs à la protection d’un élu quelconque.

          Certains restaurateurs texans offrent une remise aux clients qui viennent armés.

          Enfin, pour reprendre cette citation célèbre : Samuel Colt a été la personne qui a le plus agit pour l’égalité homme-femme.

        2. Un type – honnête, armé et moyennement entrainé – sur place est toujours plus efficace qu’un type – honnête, armé et extrêmement bien entrainé – à 45 minutes.

          Les lois anti-armes n’enlèvent les armes des mains que des honnêtes citoyens. Les criminels s’en foutent. A partir du moment où il existe des armes, vous aurez des gens qui en auront.

          Quant à l’argument du déséquilibré, l’Histoire – et les faits divers – a prouvé qu’avec ou sans arme à feu, ils commettront leurs forfaits.

          1. L’histoire prouve surtout que si tout le monde est armé et qu’ils le savent, les désaxés sont bien moins courageux avec leur pétoire. Quand même l’épicière du coin peut un avoir derringer dans son sac à main les désaxés se font vite dessouder avant même l’arrivée de la police.

            1. Un kamikaze se fiche pas mal de ce qu’il y a en face. Sinon vous aurez sûrement une explication pour les attaques à trois clampins contres des bases de l’armée.

              1. Ceux qui attaquent les bases de l armee font pas lomg feu et souvent ils le font avec des bombes. Pas des flingues.

        3. Claire, personne ne veut vous forcer à porter des armes, mais comment voulez vous avoir une once de crédibilité quand justement ce que vous préconisez est de menacer ceux qui veulent posséder et porter une arme (pas tirer sur tout ce qui bouge) de se faire justement tirer dessus, en toute légalité, par la police, alors même qu’ils n’ont à priori fait de mal à personne. Oh pardon vous ne voulez pas qu’on leur tire dessus, vous voulez juste qu’on le mette en prison. Sauf que s’ils vont effectivement en prison c’est bel et bien parce que s’ils combattent la police qui veut les y emmener on leur fera la peau…
          La prohibition des armes des armes à feu se fait… Par l’utilisation des armes à feu. C’est encore des gens propos de gens qui veulent faire la guerre à la guerre.

    4. J’ai su manier les armes automatiques , j’ai même été instructeur de tir à l’armée en tant qu’officier. Je suis maintenant licencié en tir sportif. Imaginons que j’abatte un terroriste en train de défourailler sur un tas d’innocents, un juge gauchiste m’enverra au trou pour 20 ans !

  6. L’Europe « civilisée » a rendu les armes contre un contrat: le gouvernement défend les frontières (armée) et défend la sécurité intérieure (police). A partir du moment ou les terroristes ne respectent pas les frontières et la ligne de front, le contrat mérite d’être réétudié, plus ou moins radicalement (port d’arme, taser, gaz incapacitant, que sais je?). Ce qui rend les terroristes efficaces aujourd’hui, c’est précisément que le peuple soit sans défense. Ce n’est absolument pas un hasard que 9/11 ait eu lieu dans une gunfree zone. Tous les gouvernements sans exceptions se trompent de stratégie, le terrorisme ne peut que gagner, nos libertés ne peuvent que régresser. L’autre aspect non négligeable est particulier a la France: le non respect de l’état de droit, et l’abandon de l’état dans ses fonctions régaliennes (sécurité, justice). Pourtant, avant de parler d’armes, il faudrait addresser le problème de fond. A défaut, les risques sont encore plus grands.

    1. Certes il faut aborder et traiter le(s) problème(s) de fond. Ca c’est la compétence de la politique, oui, heu, quand il y a des gens compétents. Le « terrorisme » est une sorte de criminalité, comme le « grand banditisme », ou la « traite des blanches ». Et ceux qui ramassent, ce sont les citoyens et les gens ordinaires, le Peuple.
      Et même si les fonctions régaliennes étaient assurées par l’Etat, je ne vois pas pourquoi, nous devrions lui laisser notre sécurité/protection à sa charge exclusive. De plus, nous devrions avoir les moyens pour lui résister et le garder dans les rails. (Raison d’être du 2nd amendement U.S, artcile 2 de la DDHC de 1789 « résistance à l’oppression »)

      1. Viligante? Angry white men? Il y a une terrible colere (legitime) en France.
        Maybe I’m wrong, but don’t say you weren’t warned.

  7. Hayek (Tendance Salma)

    Je ne sais pas…j’ai bien aimé l’article et sur le fond H16 a sûrement raison. Je ne suis vraiment pas à l’aise avec cette question des armes. Il y a un côté culturel aussi je pense, au Canada ou en Suisse il doit y avoir à peu près le même ratio armes/habitants qu’aux States et pour autant, pratiquement jamais de fusillades.
    Et en France, du bourrin et de l’excité il y en a. Farouchement opposé au port d’armes il y a quelques années, je pense que ce devrait être autorisé moyennant quand même une petite batterie de contrôles genre dossier psy + casier.

    1. Regardez les statistiques américaines.

      S’il y a beaucoup de mort par armes, il y a une grande différence entre les États qui autorisent le port d’arme, et les autres.

      Plus d’armes implique plus d’accidents, comme plus de voitures ou plus de tondeuses à gazon. C’est un fait.

      En revanche, quand ont compte les morts par armes violentes, on s’aperçoit que c’est dans les États où il y a le plus de restriction qu’il y a le plus de morts : Washington, Californie, New-York …

      Les États qui autorisent le ports d’armes ont moins de crimes par armes à feu.

      1. C’est aussi dans des lits que meurent le plus de gens. Donc les lits sont dangereux?
        Il est prudent de se méfier de réponses simples apportées à des problèmes complexes.

        1. Merci pour le sophisme…

    2. les suisses font partie des peuples les plus armés de la planète et on n’en entend jamais parler.
      j’avais vu leurs statistiques , c’était quelque chose comme 240 morts dont 220 suicides par an.

    3. Il se trouve que c’est déjà le cas (psy+casier)
      La délivrance d’un autorisation d’achat et la « détention » d’une arme et non le port, nécessite déjà ces formalités, et en plus une enquête de moralité par la police ou la gendarmerie, la possession d’un coffre fort pour arme, de l’inscription dans un club depuis plus de 6 mois, lors de la demande,et de plusieurs séances de tir sous le contrôle du club!
      Tout cela est soigneusement vérifié par un « manche de lustrine » ou par le »sous-secrétaire du bureau sécurité générale » qui renvoie un courrier style: après un examen minutieux de votre demande nous ne pouvons pas donner suite à votre demande.
      Le transport d’une arme nécessite également quelques précautions;
      L’arme et les munitions séparées, arme dans une malle fermant ou d’un cadenas de pontet.

  8. Jessie Hughes répond bien à L. Ferrari « Est-ce que votre contrôle français des armes à feu a empêché une seule (putain de) personne de mourir ? »
    Dans l’article mis en lien par H16, Hughes dit que ceux qui sont courageux sont ceux qui continuent de prendre le métro et de marcher dans la rue, à Paris. Lui, il revient dans cette ville qui n’a pas assuré sa sécurité, et dans ce pays où les gens sont des « sitting ducks » (comme on dit chez lui) désarmés.
    Ah oui, c’est vrai, la Police n’est pas là pour protéger la populace !

  9. Quelques phrases qui me viennent :

    – Ceux dont la soumission à l’Etat est totale, s’attendent à tirer de son autorité, et de son monopole des armes, des privilèges concédés aux dépens de tous.

    – Un citoyen sans arme n’est plus qu’un contribuable.

    – Il vaut en effet mieux être jugé par 12 que porté par 6.

    – Dans les années 70 on pouvait trouver des 22LR au Leclerc du coin. Heureusement que c’est interdit, car la société est maintenant bien plus apaisée 🙂

    1. Pour ceux que ça intéresse, on pourrait se fabriquer une arme de « survivaliste » avec certains tuyaux de plomberie. Reste à se procurer le matériel d’emboutissage pour les cartouches, qui est toujours en vente libre… http://survivreauchaos.blogspot.fr/2013/04/une-arme-de-survie-le-calibre-12.html?m=1
      Bien sûr, tout cela il ne faut pas le faire. Et d’ailleurs, personne n’y pense.

      1. en fait l’arme de survivaliste ( comme un arc ou une autre arme blanche ) va servir à tuer par surprise un gars qui possède une vraie arme pour la récupérer, mais c’est un bon début en cas de crise grave.

        1. L arc est PAS une arme blanche! C est une arme de trait.

          1. sauf un arc blanc , désolé!

    2. alors que maintenant on peut trouver des kalashnikov sur le parking du Leclerc du coin ( mais uniquement entre minuit et 3 heures du matin ) 🙂

  10. Quand on sait qu’hypocritement, la fRance œuvre au niveau européen pour restreindre encore plus le droit de détenir une arme…
    Quand on sait qu’elle souhaite, dans ses rêves les plus fous, obtenir un gun ban à l’anglaise…
    Ce pays est vraiment pourri

  11. un compromis serait d’autoriser une partie de la population au port d’armes: policiers en civil ou retraités, militaires en permission ou réserviste, notables, et professions au contact du publique,….
    en évitant le plus possible les alcooliques notoires, les excités, les intégristes, les marseillais , le psg, …lol

    1. le psg ne risque rien avec les terroristes, ils ont le même actionnaire 🙂

    2. Je vois: comme avant les aristocrates avaient le droit de porte rune épée, les homme libres un couteau , et les cerfs rien du tout…
      Quand on sait que tout le monde est armé, on dégaine avec beaucoup plus de prudence. Les excités du PSG sont toujours très calmes quand ils sont dans le commissariat.

      La crainte est le commencement de la sagesse.

    3. @gc
      Autoriser une partie de la population à faire ce que l’autre partie ne peut pas faire, c’est donner des privilèges. Totalement contre l’artcile 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : »Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »
      Tout le monde est en contact avec le public dès qu’il met les pieds hors de chez lui.
      Votre commentaire me laisse penser que vous souhaiter que d’autres vous protègent à leurs risques et périls. Cependant je me permets une question : comment pouvez-vous demander à autrui (forces de l’Ordre payées, ou citoyen lambda non payé) de risquer sa vie pour vous, si vous ne voulez pas la défendre vous-même ? A moins que vous ne soyez parmi les catégories éligibles au privilège.

  12. « La meilleure défense contre un méchant avec une arme, c’est un gentil avec une arme ».

    1. George W. Bush?

  13. Au-delà de l’anecdote (qui appuie commodément n’importe quel point de vue), est-on vraiment sûr que les cas d’empêchement de fusillades par des porteurs d’armes légales sont plus nombreux que les cas où des armes légales auraient provoqué des morts par accident ou suite à un « pétage de plomb » du porteur par exemple?

    1. Quand c est le cas, par definition il n y a pas de tuerie de masse. Juste un taré qui se fait dessouder. Donc forcement on n en parle

      1. Dans un cas comme dans l’autre il ne s’y agit pas exactement d’événement anodins, même au niveau régional. On doit tout de même bien recenser cela quelque part, non? Et partant, il ne doit pas être bien sorcier de comparer et constater quelle est l’approche la plus mortelle? Ou bien j’ai loupé un épisode?

        1. @Jimmy
          Le film « Falling down », ou « Chute libre », avec Micheal Douglas, dans lequel il joue un homme « normal », (pas terrorsiste ou désaxé notoire). Il se promène dans Los Angles avec un fusil à pompe, dans mon souvenir, et il doit avoir autre chose, mais je ne sais plus, il y a longtemps que je l’ai vu. Il va dans un fast food, fait une scène et sort sa pétoire, ensuite, il dessoude à volonté. Dans ce film, aucun des citoyens, clients, passants qu’il croise n’est armé (c’est la Californie) et il continue son petit bonhomme de chemin. Jusqu’à la fin avec les flics. Son périple doit durée quelques heures dans le film. Le suédois a eu les mêmes conditions de facilité. Dans le film, vu que ni John McClane ni Harry Calahan ni Starsky ni Hutch ne sont présents sur place, Foster (Michael Douglas) n’est point inquiété. Ok il y a le gang qui veut lui barber sa malette.
          Ensuite, pour éviter que quelques uns se fassent mal (eux mêmes ou par accident) suggérez-vous de confisquer tous les outils de transport ? Parce qu’entre les voitures, les trains, les camions, les avions, les bateaux, ça en fait des victimes. Pourtant les pompiers et le Samu, les services de secours aux personnes sauvent des vies grâce à leurs outils de transport. Si leur bilan était négatif, je crois qu’on serait vraiment mal barrés, et qu’ils se sentiraient vraiment inutiles.

        2. Il y a des liens plus bas qui indiquent des douzaines de cas où des citoyens armés ont arrêté des tueries de masses. C’est 1 minute de recherche sur Google.

          Des douzaines.

          Mais il faut vouloir les voir. Si on ne veut pas, alors effectivement, ces cas n’existent pas.

          1. OK j’ai trouvé vos liens, merci.
            Il est effectivement important de les voir, tout comme il est important de voir aussi les cas où des gens légalement équipés d’armes dûment enregistrées ont provoqué, volontairement ou non, la mort non justifiée de tiers. Et là aussi, notre ami Google nous aiguille sur « quelques dizaines de cas ».

            http://everytownresearch.org/reports/innocents_lost/
            http://www.deathandtaxesmag.com/264755/carjacking-gone-wrong-houston-texas/

            Ou sur le mythe du « good guy with a gun »:
            http://www.politico.com/magazine/story/2015/10/oregon-shooting-gun-laws-213222

            …et celui des « gun free zones »:
            http://www.thetrace.org/2015/06/gun-rights-advocates-say-that-places-that-ban-guns-attract-mass-shooters-the-data-says-theyre-wrong/

            Je serais plutôt instinctivement pour le port d’arme facilité, mais avant de prendre définitivement position ne serait-il pas prudent d’établir un rapport bénéfice/risque ne se basant pas que sur des anecdotes et de l’émotionnel mais des statistiques solides? Est-ce que le remède, appliqué massivement, ne risque pas d’être pire que le mal? Simple question d’un béotien.

  14. on peut distinguer plusieurs cas de figure :
    – la tuerie « occasionnelle » de gentils petits gars un peu exaltés qui viennent flinguer du caricaturiste ou du jeune parisien décadent et amateur de rock bas de gamme.

    – la grosse crise de société avec l’état en faillite ( pure hypothèse de travail ) qui ne peut plus acheter la paix sociale et donc les gentils petits gars du 9-3 ou de Vaulx-en-Velin qui viennent faire leurs courses en centre ville… et accessoirement l’état qui vient aussi piller chez vous à la recherche de quelques pièces d’or.

    quelle serait la probabilité de chacun de ces cas de figure ?
    quel serait le bon calibre ?
    autant je ne me posais pas ce genre de question il y a 10ans , autant ça commence franchement à m’agacer.

  15. Qu’on autorise les gens à avoir une arme chez eux pourquoi pas, chacun est maître chez soi, par contre je n’ai pas envie que les gens commencent à se balader avec dans la rue. La probabilité de mourir par arme à feu en France est extrêmement faible même en comptant les actes de terrorisme, ce n’est pas une arme qui va faire diminuer cette statistique.

    1. Pierre Kirool (futur émigré)

      « ce n’est pas une arme qui va faire diminuer cette statistique. »

      Ni la faire augmenter.

      1. Malheureusement les US sont un mauvais exemple avec près de 30000 morts/an par arme à feu. Quand on voit le nombre de racaille en France, je me dis que s’ils ont accès aux armes facilement on n’a pas fini de voir des problèmes.

        1. Pierre Kirool (futur émigré)

          30 000 morts par armes à feu par an n’est pas une statistique très parlante.

          Les américains sont un tantinet plus nombreux que nous, il ne m’apparaît pas anormal qu’ils aient donc plus de morts par balle que nous. Ce qui serait intéressant ce serait une statistique donnée en % de la population du pays. J’ai la sensation que contrairement à la croyance, on ne verrait pas de différence entre nos deux pays.

          Puis, il faudrait distinguer les États n’autorisant pas le port d’arme, les États l’autorisant et ceux autorisant le port d’arme cachée.

          Enfin, je serais pas contre une augmentation de la mortalité parmi la racaille…

        2. 30,000 morts par arme à feu mais seulement 8,512 homicides (2015).
          Et même dans ces 8, 512, pourquoi agréger des chiffres qui représentent des situations différentes : situations défensives, tués par les forces de l’ordre, morts dans des querelles de gang.

          Dans votre chiffre il y a des agresseurs ou des violeurs morts : c’est plus de sécurité pour tous.

        3. La « racaille » a accès illégalement à des armes à feu illégales et plus facilement que le commun des mortels. J’entends par là, que la « racaille » n’a pas à réussir le permis de chasser, ou de faire les démarches administratives pour aller dans un club de tir. Donc la loi sur les armes en France, ne la touche pas. Elle aura toujours des armes (à feu ou autre).

    2. Au fait, début 20ème, le port était libre en France. Et la probabilité de mourir par arme à feu était faible (et plus faible à Marseille qu’actuellement par exemple). Qu’en conclure ?

  16. Pierre Kirool (futur émigré)

    Quoi?!

    Le gars essuie une fusillade provenant de terroristes et il maintient qu’il est pour le port d’arme!

    Sont bornés ces ricains!

    Incroyable!

    1. Le borné c’est vous : aux US il y aurait eu des gens armés parmi les spectateurs pour l’arrêter. Toutes les tueries de masse aux USA ont lieu dans des gun free zones (zones où le port d’armes est interdit).
      L’état du Texas vient d’autoriser le port d’armes dans les universités : pourquoi à votre avis ?

      Les 2 derniers terroristes qui se sont pointés à un congrès de la NRA au Texas avec comme but de tuer un maximum de gens se sont fait descendre avant d’avoir tué quelqu’un.

      1. Pierre Kirool (futur émigré)

        Vous n’êtes pas très familier avec l’ironie vous…

        1. Oui mais vous n’êtes pas doué pour. 😀
          Mais j’aurais dû regarder vos contributions au-dessus, désolé !

      2. @Sam player
        Auriez-vous un lien d’article concernant ce congrès de la NRA svp ?

        1. Oui
          http://edition.cnn.com/2015/05/05/us/texas-police-shooting-hero/

          Le policier dont ils parlent est off-duty et travaille à l’occasion comme agent de sécurité.
          Les Free-speech (Mohammed drawings / cartoons) sont organisés par la NRA.

          1. Donc les agresseurs sont morts, c’est bien, ce sont des français!

            Je le sais , pardi, ils conduisent une Renault!

            Regardez bien la vidéo!!

  17. Sans monde normal les gens se poserait la question du port d’arme de façon pragmatique en regardant des faits en reconsidérant la position à l’épreuve de l’expérience etc… bravo d’oser aborder la question…

  18. J’apprécie généralement vos articles mais j’ai vraiment du mal avec votre position sur les armes à feu. D’où une question:

    Aux USA, pays où la possession, voire le port d’arme suivant les états, est autorisé, combien de fois un civil armé (Mr Johnson-de-chez-Smith-en-face) a-t-il pu s’interposer avec succès face à un individu armé commettant un massacre, où un braquage, etc…

    J’ai l’impression, comme ça, que c’est assez proche d’un zéro pointé, et que la NRA ne se gênerait pas pour en faire la publicité.

    Précision: j’habite aux US…

    1. Zéro pointé ? Ben non. Y’a régulièrement des cas. Les stats existent et sont facilement disponibles :

      https://www.washingtonpost.com/news/volokh-conspiracy/wp/2015/10/03/do-civilians-with-guns-ever-stop-mass-shootings/
      http://controversialtimes.com/issues/constitutional-rights/12-times-mass-shootings-were-stopped-by-good-guys-with-guns/
      … Là, ça fait déjà quelques douzaines de cas documentés. Trouvés en 1 minute avec Google. Et on parle ici de « mass murders » ; je n’ai pas cherché pour les cas où un citoyen armé a mis en échec un cambriolage / home invasion, une attaque de banque ou de commerce, qui se comptent par centaines.

      1. Et des cas où un citoyen légalement armé a abattu quelqu’un par erreur, combien en trouve-t-on en une minute?
        Hop: http://edition.cnn.com/2016/01/12/us/father-shoots-son/
        Hop: http://www.orlandosentinel.com/news/breaking-news/os-mom-accidentally-shot-killed-daughter-20151230-story.html
        Hop: http://www.rawstory.com/2015/09/texas-good-guy-with-a-gun-shoots-carjacking-victim-in-head-then-runs-away/
        Hop: http://www.rawstory.com/2015/12/vigilante-gunman-shoots-and-kills-tucson-man-who-shoplifted-beer-from-circle-k/ (<- pour un vol à l'étalage, crime méritant apparemment la peine de mort sans passer par la case "Tribunal")

        On n'obtient pas le même genre de résultats selon les mots-clés entrés, mais ça je suppose que vous le savez. Pouvez-vous détailler votre méthode de travail? Partez-vous avec un a priori que vous tentez de démontrer par la suite, ou faites-vous un réel travail de synthèse, objectif. Quels chiffres pesant respectivement en faveur et en défaveur du "port d'armes pour tous" avez-vous obtenus?

        1. En clair, comment arrivez-vous à la conclusion qu’un flingue dans chaque poche, c’est LA solution comme semble le penser notre expert en guitares et armes à feu? Cela dit je ne demande qu’à vous croire, mais vous avouerez que quelques liens trouvés sur Google, c’est quand même un peu mince pour appuyer le propos. N’y a-t-il vraiment aucune littérature scientifique qui s’intéresse au phénomène?

          1. @Jimmy
            Je ne pense pas que l’auteur et les autres pro-port d’armes prônent celui-ci comme étant LA solution. Vous devez penser que si c’était le cas les U.S.A (exemple majeur et quasi unique) auraient bien moins de crimes, (c’est le cas à Kennesaw, Georgia). Je le pense aussi, et je suis pour le port d’armes. Le port d’armes ouvre plus globalement la question sur la légitime défense, ou la défense/protection personnelle dans notre pays. Il n’y a pas de solution ; le monde n’a jamais été sûr. La sécurité n’existe pas dans la nature, elle n’existe pas dans le monde. Par contre on peut se prémunir d’une situation dangereuse. C’est pour ça que les flics sont armés. Qu’ils s’entraînent. Mais les vicitmes dans la grande majorité, ce sont des « civils ». Et en France, nous sommes désarmés, laissés impuissants face à la violence. Porter une arme c’est pour éviter de finir dans la rubrique nécrologique du journal local, ou au commissariat, à répéter à des inconnus plus ou moins professionels, un viol (par exemple).

            1. Le port d’armes ouvre aussi la question sur la « résistance à l’oprression ».

      2. Hmm, déjà je disais proche du zéro pointé.

        D’autre part, 12 cas en 20 ans, ça fait quand même léger.

        La vérité sur place est que très peu de gens ont un concealed carry, et très peu de gens on un open carry. Les américains ont une arme (ou plusieurs) chez eux. C’est vrai. Mais dans les faits, non seulement très peu se baladent avec. J’habite en Virginie, où l’open carry est autorisé, je n’ai encore jamais croisé qui que ce soit avec un flingue. Il doit y en avoir, c’est sur, mais ça reste rare.

        D’autre part, c’est une question d’éducation. C’est inscrit dans leur patrimoine génétique ici 🙂 Transposer ce droit en France me semble difficile. Là où l’américain sait que son arme lui permet de se défendre ou de protéger autrui contre un délit en cours, le français je ne suis pas si sur…

  19. L’obscurantisme doit être pourchassé partout et ne peut être – ou malheureusement, ne devrait pas être – associé à l’idée libérale. Il est vrai que certaines relations mathématiques, pourtant simples, ont du mal à pénétrer certains esprits. « Je connais quelqu’un qui a fumé toute sa vie, et qui n’a pas le cancer du poumon ». Certes, statistiquement cela se produit. Mais statistiquement l’inverse est massivement vrai. 90 % des homicides aux Etats-Unis résultent de drames domestiques. Ils sont tellement banals que les médias n’en parlent pas. La vérité scientifique est tout autre. Sans la propagande quasi soviétique de la National Rifle Association – NRA – il y aurait beau temps que les USA auraient abandonné les armes. Faut-il encore préciser qu les méga-firmes monopolisitques n’ont jamais fait partie du programme libéral. Que par contre elles font pleinement partie de l’horizon des sociétés administrées ?
    Faut-il également préciser que le libéralisme ne fricote pas historiquement avec la droite fascisante, complaisamment oubliée par l’auteur, et dont les zélotes d’aujourd’hui se prononceraient volontiers pour le port d’armes généralisé, c’est à dire la guerre de tous contre tous ?

    1. Possible les stats j en ai aussi une femme violé en france toute les 10mn .
      La seule a l avoir tué a été condamné. …
      Et malgré ca j aime pas les armes. ..

    2. Bonjour Etienne Maillet

      Vous parlez de stat, mais elles disent le contraire, il n’y a pas de corrélation homicides/hab et armes/hab( r=-0.149).

      Bien vue le point Godwin 🙂

    3. « Faut-il également préciser que le libéralisme ne fricote pas historiquement avec la droite fascisante, complaisamment oubliée par l’auteur, et dont les zélotes d’aujourd’hui se prononceraient volontiers pour le port d’armes généralisé, c’est à dire la guerre de tous contre tous ? »

      Ce n’est pas parce que les « fascistes » disent ou font un truc qu’on doit s’y opposer par principe. Tout ce que font les « fascistes » n’est pas pas du fascisme. Un jour Hitler a dit « passe moi le sel » et c’est pas devenu une devise nazi… Quand vous adoptez ce genre de discours, c’est pas la finesse de votre raisonnement qui vous distingue de ceux que vous décrivez comme le pire des mauvais exemples.

    4. L’auteur sait se rappeler que le port d’arme fut interdit en France par les communistes qui, en treme de fascisme, n’ont pas grand chose à envier aux Mussoliniens et autres Hitlériens.

      L’auteur connaît aussi ses stats et peut affirmer assez tranquillement que vous racontez d’assez jolies carabistouille de mouton docile, qu’il n’y a pas corrélation entre homicides par armes à feu et détention par tête de pipe dans un pays, et que l’écrasante majorité des morts humaines dans les foyers détenant des armes sont le fait de suicides, ce qui change drastiquement la donne.

      Bref, n’étalez pas votre caca de taureau partout, cela fait désordre.

      1. Certes mais gardons à l’esprit que la manipulation d’un 9mm n’est pas à la portée du 1er venu et nécessite un entraînement sérieux pour :
        – manipuler l’arme, même si ça n’est pas le plus difficile;
        – maîtriser l’arme et là ça se corse (sic) sérieusement car un 9mm ça secoue et ça fait un boucan d’enfer;
        – mettre dans le mille sans dégâts collatéraux, ce qui est loi d’être évident.
        Moi même je ne me sentirais pas plus en sécurité en ayant sur moi un engin que je suis certain de ne pas maîtriser. Peut-être qu’un 22 serait plus utile.

        1. Bof, il n’est certainement pas plus compliqué de manipuler un 22 qu’un 9mm. 9mm qui lui-même n’a rien de difficile à maïtriser. Si vous avez suivi certains événements récents, même des enfants y arrivent, pour le meilleur ou pour le pire.
          Cette obsession du calibre est vraiment étrange, je trouve. Une autre caractéristique de notre pays où la police municipale est cantonnée à des calibres réputés moins puissant que le super-9mm delamortkitu, qui lui est réservé à la municipale, qui serait supérieurement entraînée et composée d’éléments infaillibles et incorruptibles. (Ou alors, c’est une mesure vexatoire accordée à des syndicats policiers au pouvoir de nuisance redouté…)

          1. Hm. J’écris trop vite. Je compte sur les lecteurs pour voir au-delà des erreurs d’inattention du message précédent !

  20. 1830 1848 1870 l histoire de France est pleine de soulèvements armés et c’est précisément ce que veulent éviter les gouvernement actuel

  21. On pâme littéralement à la lecture de cet article. Encore !

  22. Bonjour,

    qqn aurait-il le chiffre du nombre de mort par balles en France pour l’année passée ?

    1. @kilouto
      Je ne trouve pas de stats’ après 2012. Et des nombres différents selon les sites.

      http://www.gunpolicy.org/fr/firearms/region/france
      140 homicides en 2012 sur 1856 décès par arme à feu, d’après ce site dont 1420 suicides par armes à feu.

      « Chaque jour 541 meurtres sont officiellement recensés dans le monde, soit 197 333 par an (chiffres 2009). Les pays où sont commis le plus grand nombre de meurtres sont dans l’ordre L’Inde, la Russie, la Colombie, l’Afrique du Sud et les Etats-Unis. » http://www.planetoscope.com/mortalite/1200-homicides-commis-dans-le-monde.html. Chiffres de 2009 donc.
      Petite citation anotée sur la page : »Une étude de la revue Human Ecology menée en 2007 le démontre : 40% des décès dans le monde résultent de différents facteurs environnementaux, notamment les polluants chimiques, le tabac et la malnutrition. »

      Il y a les morts par balles des attentats de janvier et de novembre au total de 147. Auxquels il faut rajouter les autres faits divers, homicides, et suicides. Mais je ne les trouve pas.
      L’INSEE compte quelques 587000 décès en France en 2015.

Les commentaires sont fermés.