Rome et Moscou se réunissent à La Havane

Publié Par Jean-Baptiste Noé, le dans Religion

Par Jean-Baptiste Noé.

Le Pape François au Vatican (Crédits Catholic Church (England and Wales), licence Creative Commons)

Le Pape François au Vatican (Crédits Catholic Church (England and Wales), licence Creative Commons)

La rumeur bruissait dans les rues de Rome depuis quelques jours, et la salle de presse du Saint-Siège l’a confirmée : le Pape François rencontrera le patriarche Kirill à La Havane le 12 février prochain.

Il y a peu d’événements majeurs dans l’histoire qui impliquent une véritable rupture. Celui-ci en est un. Ce n’est rien de moins que la réunion des Grecs et des Latins, déchirés depuis au moins 1 000 ans. Léon XIII est le premier à avoir compris la nécessité de cette réunion de Rome et de Moscou. Benoît XVI y a beaucoup travaillé, et cette rencontre est l’accomplissement de son travail.

Que cette rencontre ait lieu à Cuba est un autre événement majeur. Raul Castro est le père et l’acteur d’une des révolutions communistes la plus sanglante du XXème siècle. Il devient désormais l’acteur d’une rencontre œcuménique majeure. C’est véritablement une rencontre œcuménique, puisque c’est la réunion de l’œkoumène, la terre commune des Grecs et des Latins. Il n’y avait plus véritablement de schisme depuis la levée commune des excommunications entre Paul VI et Athanagoras. Mais Moscou butait sur une pleine réconciliation. C’est désormais chose faite. C’est, assurément, un événement historique majeur.

Rome et Moscou se rencontrent à La Havane.

Sur le web

Lire sur Contrepoints notre dossier spécial religion

  1. c’est une bonne nouvelle à suivre !

Les commentaires sont fermés.