Une poutinisation de la Pologne ?

Publié Par Contrepoints, le dans Europe

Par Kacper Zajac, depuis le Royaume-Uni

Poutine credits Platon (licence creative commons)

Poutine credits Platon (licence creative commons)

Ces dernières semaines, la Pologne a été le pays dont on a le plus parlé au sein de l’Union européenne. Depuis que le parti Droit et justice a remporté les élections législatives à l’automne dernier, une vague de quasi-réformes a balayé le pays. Pour la plupart des observateurs étrangers, on le comprend, un tel empressement de la part du nouveau gouvernement est suspect, en particulier lorsqu’on étudie les domaines sujets au changement.

Des décisions hautement polémiques

La décision la plus polémique prise par la nouvelle majorité du parlement polonais est relative à l’élection des juges de la Cour constitutionnelle. D’après la constitution polonaise, la cour examine la conformité des lois avec la constitution. En théorie, elle est censée être un corps indépendant. Malheureusement, ses juges sont élus par le parlement et notoirement très politisés.

Rien de neuf sous le soleil ?

Précédemment, lorsque Plate-forme civique contrôlait le parlement, sachant la défaite inévitable aux prochaines élections, celui-ci avait fait voter l’ajout de nouveaux juges « pour plus tard ». La constitutionnalité de cette décision était au mieux contestable. À la suite des élections, le parlement contrôlé par Droit et Justice avait fait invalider cette décision et fait élire de nouveaux juges. Le principal objectif de ces changements était de s’assurer que la cour ne sabote pas les réformes à venir que le parlement nouvellement élu souhaiterait faire passer. La réalité est que la cour n’a jamais été véritablement indépendante et que Droit et justice ne fait que poursuivre une tradition bien établie.

Contrôle des médias

Les autres changements notables introduits par la nouvelle majorité du parlement polonais concernent TVP, la radio et la télévision publiques. TVP est un média extrêmement politisé puisque tous les gouvernements poussent leurs confidents au sein du conseil des programmes. Par voie de conséquence, au cours des huit dernières années, TVP a été très favorable au gouvernement de Plate-forme civique. La loi votée par le parlement change le mode d’élection du président de TVP. De cette manière, Droit et Justice a pu immédiatement choisir Jacek Kurski comme président de TVP. Kurski est un politicien professionnel qui a rapidement remplacé tous les journalistes importants de TVP pour assurer une couverture médiatique favorable des actions du nouveau gouvernement. TVP a toujours diffusé des vues pro-gouvernementales, quel que soit le parti au pouvoir. Cependant, ce qui aggrave nettement les choses est que Droit et Justice compte mettre en place une contribution obligatoire visant à financer le média public TVP. C’est de la pure tyrannie que d’obliger un individu à financer des opinions politiques avec lesquelles il se trouve en désaccord.

Des changements moins graves que prévus ?

Ainsi, les deux « réformes » mises en œuvre par le nouveau gouvernement ne consistaient en rien de plus que de remplacer des personnes qui avaient été nommées par le précédent gouvernement par d’autres qui avaient plaidé allégeance aux nouveaux maîtres. En ce sens, ce n’est en aucun cas une bonne pratique. Le précédent gouvernement de Plate-forme civique avait fait exactement la même chose lors de son arrivée au pouvoir en 2007. En réalité, c’est une pratique regrettable de tous les gouvernements polonais que de remplacer tous les hauts fonctionnaires et magistrats avec leurs proches immédiatement après avoir remporté les élections.

La vraie question est ailleurs

Cependant, ne soyez pas aveuglés par ces changements largement discutés. Bien que l’opinion publique se soit concentrée sur les réformes des médias et de la cour constitutionnelle, elles ne sont pas les plus dangereuses. De fait, au même moment, le nouveau gouvernement a demandé la mise en place de nouvelles taxes. Le parlement Droit et justice a déjà voté une nouvelle taxe sur les activités bancaires. De surcroît, une autre taxe sur les activités commerciales est en cours de préparation.

Par voie de conséquence, les frais bancaires ont déjà largement augmenté et le crédit est plus difficile à obtenir. Malheureusement, ce n’est que le début. Le gouvernement a déjà annoncé son souhait de mettre en œuvre de nouvelles prestations sociales basées sur le nombre d’enfants. C’est une très regrettable tendance de notre époque que de se concentrer sur les problèmes liés au fonctionnement de l’État alors que l’économie subit des attaques successives. Indéniablement, le service public, la télévision et la radio publiques ainsi que la Cour constitutionnelle sont des sujets importants mais c’est la politique économique qui devrait être examinée en premier lieu. Malheureusement, le parti Droit et Justice ne croit pas dans la liberté économique. C’est ce dont nous devrions avoir le plus peur.

A lire aussi :

Traduction de The new Polish government and the alleged putinization of Poland par Victoria Melville pour Contrepoints.

Lire sur Contrepoints notre dossier spécial Pologne

 
  1. donc, en résumé :
    – pour l’histoire des juges de la cour constitutionnelle , c’est en gros comme avant , chacun met en place les juges qui lui conviennent. Seule évolution , ça va se faire par une élection, c’est plutôt mieux.
    – les médias publics , donc c’est un peu comme en France , les chaines publiques sont sous le contrôle de l’état , chez nous en plus le reste de la presse est tenu en laisse via les subventions.
    – taxe des activités bancaires , c’est pas grave pour les polonais , la plupart des banques appartiennent à des groupes étrangers mais ça explique la curée contre le gouvernement polonais.

    il ne manque plus qu’une bonne loi renseignement et un zeste d’état d’urgence et la Pologne sera devenue une vraie démocratie digne de l’UE.

    1. Pas vraiment. Le tribunal constitutionnel est bloque car son fonctionnement a ete change. La nouvelle regle demande par exemple un long delai obligatoire avant
      Ils ont aussi change le nombre de juges necessaires pour rendre un verdict, ce qui fait qu’aucun accord ne peut survenir sans les juges du pouvoir.

      Les chaines TV Radio polonaises vont changer de statut et vont devenir des sortes de machin d’interet national. Les programmes auront vocation de servir l’interet national c’est encore flou…mais donc pas de critique possible du gouvernement.

      La taxe bancaire a deja un retentissement sur l’economie polonaise. Les conditions de credit se resserent. Les banques sont peut-etre etrangeres mais ne peuvent pas vraiment repercuter la hausse des couts polonais sur leurs activites hors Pologne cela les rendrait moins competitives. La bourse de Varsovie a perdu 20% depuis l’election, le zloty 10% mais ca se calme maintenant. Les sondages aupres des investisseurs/entrepreneurs montrent qu’ils ont tout mis en pause en attendant de savoir a quelle sauce ils seront manges.

      1. L « interet national », quelle horreur!

        Le tribunal Constitutionnel en Pologne comme partout ailleurs est politise jusque la moelle. La quasi totalite de ses juges etaient PO au moment de la prise de pouvoir du PiS et avaient avaient annonce la couleur: blocages systematiques. La reforme que’effectue le PiS actuellement, au lieu d’etre critiquee, devrait etre appliquee dans tous les pays d’Europe. Il n’existe pas d’institution autant antidemocratique que le Tribunal Constitutionnel (avec la Justice).

        Les banques. trouvez vous normal que les frais bancaires soient du meme ordre en Pologne et en France alors que les Polonais gagnent 2 a 3 fois moins que les Francais?
        « Investisseurs/entrepreneurs […] a quelle sauce ils seront manges ». C’est tellement exagere que c’en est drole. Aucun entrepreneur, aucun investisseur ne sera « mange », en tout cas pas davantage qu’il ne l’aurait ete sous la PO. Une taxe? Bon Dieu, quelle horreur. Je vous le dis tout de suite, il y a encore de la marge pour arriver au meme niveau fiscal que l’Europe de l’ouest. J’aurais prefere des baisses d’impots, mais nous faire un scandale mondial sur la Pologna a cause d’une taxe, c’est tout de meme ridicule.

        Le probleme, c’est que les grands groupes internationaux qui font du chiffre d’affaire en Pologne s’arrangent pour ne pas y payer leurs impots. Tout commes les arnaques a la TVA. Ce type de fraude represente annuelement des milliards de zlotys. L’objectif du piS est de rendre le systeme moins permeable. De maniere generale, il faut supprimer l’impot sur le benefice et (idealement ne pas le remplacer) instaurer un impot sur le chiffre d’affaire (0,5% par exemple), cela limiterait la fraude.

        1. « L « interet national », quelle horreur! »

          Vous pouvez au moins comprendre que certains libéraux se méfient de ces deux mots qui servent sans cesse à justifier n’importe quoi sans argumenter… En quoi financer France télévision est il dans l’intérêt national de la France ? En quoi en serait il différent en Pologne ?

          « Il n’existe pas d’institution autant antidemocratique que le Tribunal Constitutionnel (avec la Justice). »

          Le constitution c’est le dernier rempart face au gouvernement… En quoi la complaisance de la cour constitutionnelle américaine face à Obama et à Bush a t’elle été quelque-chose de positif pour la liberté ? Le peuple ne se porterait il pas mieux si des positions intransigeantes et une lecture littéraliste de la constitution avait prévalues et empêché la mise en place de lois liberticides ?

          1. « Vous pouvez au moins comprendre que certains libéraux se méfient de ces deux mots ».
            D’accord avec Vous. Selon moi il devrait exister des medias publics mais les subventions devraient etre coupees. Sauf dans un seul cas particulier, qui temoigne encore d’une certaine naivete de ma part: une chaine culturelle/historique (reellement culturelle, pas comme Arte, hein) serieuse et honnete qui n’arriverait pas a survivre sans aide (les francais ne s’interessent malheureusement plus a la culture et a l’histoire. C’est metro/boulot/dodo).

            « Le constitution c’est le dernier rempart face au gouvernement ». Je ne suis pas d’accord. C’est le peuple le rempart ultime contre le gouvernement. C’est pour cela que je milite pour une liberalisation de l’acces aux armes (pas illimite, mais plus qu’aujourd’hui en Europe).
            Et sur l’autre point je suis d’accord, c’est pour cela que je milite pour la depolitisation du Tribunal/Conseil Constitutionnel.

        2. Pas vrai du tout les frais bancaires sont beaucoup plus faibles en Pologne qu’en France. Je suis bien place pour en parler. Non seulement les frais bancaires sont tres faibles (voire inexistants) mais en plus les comptes courants sont renumeres, ce qui est tout a fait normal par ailleurs.
          Tout le reste est a l’avenant, vous me ressortez le discours electoral du PiS qui s’eloigne malheureusement beaucoup des faits.

  2. Pays prometteur qui va finir comme une sorte d’hybride France-Russie et va voir son potentiel économique massacré, vraiment dommage !

    1. Son potentiel economique avait deja ete sacrement abime par 50 ans de communisme. Ce que le PiS propose c’est le paradis en comparaison.

  3. Cet article se veut certainement très sérieux, son auteur l’est, et il est parfaitement clair sur une situation existante… quand il est écrit en anglais.

    Mais en français, il devient un conte hautement subversif…

  4. « Une poutinisation de la Pologne ? »

    C’est très excessif comme titre. Je ne défend pas les actions du gouvernement mais quand la PiS envahira un pays voisin, bombardera des civils et assassinera ses opposants on en reparlera.

    1. Pas fau, on en est loin.
      Mais quand même, ce retour en grâce de l’État forte et ultrainterventionniste est de mauvais augure pour l’avenir économique du pays.

    2. Exact. C’est exagere et de tres mauvais gout sachant les relations entre Putin et la Pologne.

  5. Ce qui m’inquiete le plus (j’y vis depuis 2001) c’est que le gouvernement (et beaucoup de Polonais) sont devenus fortement anti-liberaux, tout en etant dans un pays qui a double son niveau de vie grace au liberalisme.
    Anti-EU, anti-immigration, anti-liberal, anti-Allemagne, anti-Russie… a les ecouter, tout va mal, le pays est en ruines et pille par le capital apatride (alors que la Pologne est le seul pays a n’avoir quasiment pas connu la crise). Pas beaucoup de positif difficile d’envisager de construire l’avenir en etant anti-tout.

    L’autre jour je regardais dans un village (Mszana au sud de Cracovie) la ville a fait un projet solaire (par 50 degres de latitude nord ?) j’ai compte 800 panneaux solaires d’1m sur 2 cote a cote jamais vu… en gros 2 million d’euros, payes en bonne partie par l’UE….et « fabriques » par une boite locale dans le village voisin (comprendre importes de Chine).
    Et les entendre se plaindre tout le temps qu’ils n’ont rien eu ca commence serieusement a m’agacer. A les entendre l’europe de l’ouest a une cuiller d’argent dans la bouche forcement ils comparent les salaires de l’ouest au cout de la vie de l’est deux fois moindre alors ils s’y croient….mais le jour ou ils habitent vraiment a l’ouest et doivent payer les charges et impots la y’a plus personne.

    1. Commentaire très intéressant et en effet inquiétant. Comment la Pologne a-t-elle pu finir ainsi avec une telle prospérité comparé au reste de l’Europe? C’est juste dingue, le pays est pourtant en plein dans ses 30 glorieuses et l’immigration y reste quasi inexistante..je n’ai jamais visité Varsovie mais j’ai entendu dire qu’elle rivalisait de plus en plus avec les villes d’Europe de l’Ouest en termes d’aménagement, beauté, gestion. Peut-être est-ce faux mais en tout cas avant l’élection du PiS j’ai lu que Google et autres firmes high Tech étaient intéressées et souhaitaient y investir.

      Incompréhensible…

      1. « Incompréhensible… »

        Le populisme d’extrême droite est le seul courant politique « neuf » en Europe aujourd’hui. Tout les autres sont la depuis longtemps et en perte de vitesse. Le libéralisme pourrait faire concurrence à cela, mais comme vous le voyez souvent nombre de libéraux insiste pour qu’on soit lié à ces gens là…

        C’est dans ces moments la que j’aime bien aller lire les théories de Philippe Fabry ou il explique que finalement l’évolution politique n’a pas grand chose à voir avec la situation du pays.

      2. Varsovie, pour la beaute, on repassera. La ville etait splendide avant la guerre. les allemands ont tout rase, les communiste ont construit du socrealisme degueulasse partout, et on a les barres HLM. Ensuite ont fleuri dans les annees 2000 les immondes tours en verre « business towers » facon la Defense qui denaturent la ville et lui enlevent son identite vis a vis des autres villes business. Car les tours en verre sont identique a la Defense, a Londres, a Francfort, a la Nouvelle York, a Tokyo et a Varsovie. Aucun charme local.

        Quant a la prosperite, quelle prosperite? Ne vous referez pas uniquement au taux de croissance, sinon la Chine serait le pays le plus prospere du monde, hein. Si le chomage ne depasse pas celui de la France, c’est uniquement parce que la Pologne a evacue 2 millions de chomeurs vers les pays de l’Europe de l’ouest apres l’entree dans Schengen! Et elle tient a les y laisser! Le systeme de sante est a bout de souffle, comme en France. Mais comme en France il y a des infrastructures dignes de ce nom, ca ne se voit pas. En Pologne par contre… La prosperite ne concerne que la nouvelle bourgeoisie du centre ville de Varsovie, qui a su saisir sa chance du fait de sa localisation et du fait de ses connections avec l’appareil communiste reste en place dans les medias, la culture et la politique (car la Pologne, au contraire des autres pays d’Europe centrale, n’a pas ete decommunisee, les liberaux ont bloque le processus).

        Autre probleme, les investissements ont ete concentres sur Varsovie (un peu a Cracovie, mais uniquement pour les delocalisation des centrales d’appel et de facturation/comptabilite), delaissant totalement le reste de la Pologne, qui n’a pas vu un seul euro d’IDE et de subvention europeenne.

        1. Je ne suis pas un expat, je travaille depuis 15 ans avec un salaire polonais dans des entreprises polonaises, et j’observe une certaine prosperite aussi bien dans les campagnes que dans les villes, ce que vous ecrivez est grossierement inexact.
          Les investissements europeens ont touche chaque village de Pologne vous racontez n’importe quoi. J’en parlais encore hier a un collegue dont la tante travaille a la mairie d’un village minuscule de l’est, ils ne savent plus quel projet mettre en route car il y a trop de fonds!

      3. si compréhensible, historiquement la Pologne à eu des épisodes de  » pétage » de câble pour simplifier où tout d’un coup l’ennemi devient tout simplement celui qui n’est pas Polonais, catholique et dans la tradition du pays.
        Croire que le seul facteur économique contribuera au bonheur des habitant d’un pays comme la Pologne c’est être naïf.
        Les Polonais se considèrent polonais est rien d’autre tout élément extérieur est perçu comme une agression, en même temps vu son histoire, ce pays s’est fait partitionner 3 fois au 18ème siècle avant de se faire annexer sous le Consulat et Napoléon puis subir les occupations allemande et russe.
        Le 3ème partage de la Pologne et la fin de la république se termine dans une monumentale guerre civile où toutes les minorités sont perçus comme les bouc émissaires de la décadence polonaise est sont persécutés dans des massacres de masse.
        La Pologne est un pays avec une histoire politique assez sordide je dois dire.

    2. « L’autre jour je regardais dans un village (Mszana au sud de Cracovie) la ville a fait un projet solaire (par 50 degres de latitude nord ?) j’ai compte 800 panneaux solaires d’1m sur 2 cote a cote jamais vu… en gros 2 million d’euros, payes en bonne partie par l’UE….et « fabriques » par une boite locale dans le village voisin (comprendre importes de Chine). »

      C’est un mauvais exemple, tout le monde à part quelques bobos se foutent des ENR. C’est normal que ces gens ne voient pas ça comme un cadeau.

    3. Les polonais ne sont pas antiliberaux. Mais on ne convertit pas un peuple au liberalisme en 20 ans apres 120 ans d’occupation imperiale germano-russe, 20 ans d’independance autoritariste et 50 ans d’occupation sovietique. L’erreur a ete la liberalisation totale et immediate de l’economie des le depart des communistes (qui ne sont pas reellement partis d’ailleurs). les polonais, qui ne disposaient pas de capital, se sont sentis envahis par les capitaux etrangers. En France nous avons de grands fleurons, une industrie nationale, des marques mondialement reconnues. En Pologne il n’y a pas de ca. Tout a ete rachete par les allemands, les francais et les russes. Et ces puissances etrangeres empechent l’emergence d’un capital polonais qui pourrait rivaliser avec eux.
      les gens se sont sentis deboussoles car la transition a ete tres mal menee.

      Vous evoquiez les panneaux solaires. Les francais ralent car la Pologne touche des aides europeennes. Cet argent europeen a ete tellement mal utilise par la PO qu’on pourrait en faire un gigantesque betisier: des panneaux anti bruit le long de routes ou il n’y a pas d’habitations; la construction des autoroutes confiee aux chinois: les routes sont a reparer apres 3 mois d’utilisation! Des stades pour l’Euro 2012 qui aujourd’hui sont vides. Cet argent europeen, les polonais ne l’ont pas vu. C’est pour cela qu’ils se sentent arnaques par la PO et l’ont mise dehors a grands coups de pied dans le derriere.

      N’oubliez pas, les polonais n’ont pas de capital, pas d’epargne, ils gagnent 3 fois moins que les occidentaux alors que les prix a la consommation ne sont que 2 fois moins eleves. Et encore! L’electromenager, l’automobile, l’electronique… Tout ca est au meme prix qu’en France!

      Dans ces conditions, allez dire aux polonais que s’ils croulent sous la paperasse et les impots alors que les grands groupes internationauz recoivent des cadeux fiscaux, ils ne doivent pourtant pas pour autant etre anti liberaux.

    4. Lorsque l’on vit dans un pays qui n’est pas le sien, avant de critiquer, comme seuls se le permettent les Français, il conviendrait de prendre une base d’analyse dépassant le microcosme favorisé dans lequel on évolue.
      “qui a double son niveau de vie grâce au libéralisme“ ne veut pas dire que chaque Polonais a doublé son niveau de vie, loin de là. Au contraire, le coût de la vie des produits vitaux est devenu proche de ceux de l’Europe de l’Ouest, quand les salaires et retraites, eux, n’ont pas suivi.
      “Anti UE“, mais si l’on interrogeait aujourd’hui les peuples Européens, combien seraient encore pro-U.E. Croyez-vous aux sondages?
      “anti-immigration“ : idem
      « anti-libéral“ Faux, mais, la plupart se contentaient du peu qui leur était assuré sous le régime socialiste (toit, travail,de quoi manger) et ont été laissé sur le carreau par la libéralisation.
      J’ai lu, par exemple, que 50 sdf seraient récemment morts de froid.
      Pensez-vous qu’un coup de baguette magique suffit pour sortir de décennies de socialisme ? Il y a de la casse.
      “Les panneaux solaires“ Qui s’en est mis plein les poches ? Le peuple ou une poignée de dirigeants ?
      Le seul point sur lequel je suis d’accord avec vous est “le jour ou ils habitent à l’ouest et doivent payer les charges et impôts, il y’a plus personne.“
      Les Polonais sous le joug soviétique ont appris à se suffir de très peu, mais le peu qu’ils ont, ils y tiennent. Imaginez un Cubain payer des charges sociales !!! Vous êtes drôle.
      Imaginez qu’en France, un Président annonce la suppression de toutes les aides sociales……… Ce serait l’équivalent.

      Une nouvelle fois : on ne sort pas d’un système socialiste d’un coup de baguette magique.
      C’est un processus lent et douloureux, favorable pour tous, mais pour beaucoup qu’à long terme.

      1. « Lorsque l’on vit dans un pays qui n’est pas le sien, avant de critiquer, comme seuls se le permettent les Français, il conviendrait de prendre une base d’analyse dépassant le microcosme favorisé dans lequel on évolue. »
        Quelle arrogance, quel abime d’imbecilite, et de prejuges grossiers! Comme quoi l’arrogance Francaise n’est jamais loin.
        Je vis depuis 15 ans avec un salaire Polonais, dans des entreprises polonaises, je ne cotoie aucun Francais des « ambassades » ni aucun Francais d’ailleurs.
        Croyez ce que vous voulez, je vis nettement mieux en Pologne qu’en France avec mon salaire divise par 3, et tous ceux qui m’entourent, dans la campagne comme dans la ville ont eu une hausse tres significative de leur niveau de vie. Je connais beaucoup de gens qui ont souffert enormement du communisme car ils ne se sont jamais compromis, et qui sont effares par l’attitude delirante de certains cadres du pays.
        Il y avait deja nettement moins de communistes en Pologne qu’en France dans les annees 1990, on reste absolument perplexe devant ce discours qui annonce qu’il y a des crypto-communistes partout.

        Jamais depuis 15 ans je n’ai senti une telle fracture entre l’est et l’ouest, et vous allez le decouvrir dans les 4 annees qui viennent. On est bien au dela des broutilles de medias et de tribunal constitutionnel. La Pologne est entree dans une phase de paranoia qui ressemble au Chavisme. L’ennemi exterieur et interieur est partout, et suce le sang de la nation.
        Cette semaine, Miller ex-premier ministre socialiste (anciennement communiste) a declare qu’il faudra bientot arpenter les rues d’Europe une arme a la main, car l’Europe est envahie. Ca vous replace un peu le spectre politique Polonais.
        Il suffit de lire le programme economique du PiS, le meme depuis 2014 d’ailleurs, pour comprendre qu’en 4 ans on va se prendre une claque economique monumentale, et qu’il faudra 10 ans de plus pour s’en remettre. Amusant que les liberaux ne voient pas le caractere profondement anti-liberal du gouvernement Polonais actuel. Derriere leur patriotisme, ils sont plus proches de Melenchon.

  6. « C’est de la pure tyrannie que d’obliger un individu à financer des opinions politiques avec lesquelles il se trouve en désaccord. »

    C’est vrai. Mais c’est étrangement un truc qu’on entend peu critiquer quand le media en question est « à gauche » (comme FranceTélévision ou la BBC ou…. )

    Etrangement quand la gauche fait des trucs, c’est pas considéré comme gênant, même par les libéraux… alors que la droite, la droite… arrfgghhh.

    Pourtant de Staline à Mao en passant par Hitler, la gauche à toujours fait bien pire que la droite et les rares dictateurs de droite (Pinochet, Franco) ont généralement été « moins pire » pour leurs voisins que ceux de gauche… Et le patern se continue si on sort de la catégorie des dictateurs.

    1. « les rares dictateurs de droite (Pinochet, Franco) »

      Pinochet, n’est-il pas qu’un demi-dictateur
      puisqu’il est parti « démocratiquement » ?

      1. C’est pas forcément la fin qui donne le « ton » du régime… Le gus emprisonné arbitrairement pour opposition au régime s’en moque sans doute pas mal de savoir comment ça finit 10 ou 15 ans plus tard. Mais c’est sûr que Pinochet (ou même Franco) ont laissé une démocratie après eux, plus ou moins volontairement.

    2. « C’est vrai. Mais c’est étrangement un truc qu’on entend peu critiquer quand le media en question est « à gauche » (comme FranceTélévision ou la BBC ou…. ) »

      Contrepoints n’a jamais critiqué la télévision publique ? Des commentateurs ont défendu la télévision publique ?

      Je suis d’accord avec la plupart de votre commentaire mais aujourd’hui je ne suis pas convaincu que ce sont les idées étatistes de gauche avec lesquelles les libéraux sont les plus laxistes (pour reprendre un mot à la mode à droite).

  7. Notre pays est-il si exemplaire comparé à la Pologne? En particulier concernant les médias.
    « En réalité, c’est une pratique regrettable de tous les gouvernements polonais que de remplacer tous les hauts fonctionnaires et magistrats avec leurs proches immédiatement après avoir remporté les élections. »

    1. « Notre pays est-il si exemplaire comparé à la Pologne? »

      Contrepoints ne critique pas la France ?

  8. Et si on laissait le temps au PiS de faire ses preuves.

    Parce que deux articles à charge en trois jours, ça commence à ressembler à de l’acharnement.

    1. Liberté hein, pas acharnement 😉

  9. Il s’agit d’un régime purement et simplement d’extreme droite qui est anti-capitaliste.La Hongrie de Mr Orban est un paradis libéral à coté…

    1. Exact. Extreme-droite par rapport au spectre politique Francais, mais simplement conservateur/nationaliste selon les criteres polonais.
      Niveau economique ils sont tres nettement anti-capitalistes effectivement.

Les commentaires sont fermés.