Cabu reçoit la légion d’honneur

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

dessin politique134 Cabu Légion d'honneur René Le Honzec

Cabu et ses petits copains de l’autre côté des ombres doivent gigoter dans leur absence d’éternité, eux qui se voulaient farouchement athées. Mais comme je l’ai souvent dit, un socialiste, ça se reconnaît à ce qu’il ose…Ils ont osé les enterrer un peu plus profond à grand de pelletées de médailles, autre sujets des moqueries des défunts. J’ai cependant pensé que cela ferait plaisir à l’Adjudant Kronenbourg de reprendre un temps de service pour remettre au récipiendaire, cette tâche rouge, applaudi par le beauf, qui lui, y croyait, au rouge.

Il faut saluer aussi le courage des types qui « font » Charlie, qui, courageusement, ont dessiné un « dieu », comme l’on dit avec pudeur tous les médias subventionnés complices, sur leur couverture à un million d’exemplaires. Un dieu qui est celui de l’Ancien Testament, portant une Kalach’ en bandoulière. Avec un titre genre  » l’assassin court toujours ». Ils n’ont pas voulu offenser en mettant le dieu de leurs assassins. C’est donc que Charlie pratique le pardon des offenses, vertus éminemment chrétiennes, merci, Charlie.

Garde à vous pour Cabu! Rompez les rangs, la farce est terminée.

  1. Le style hypocrite de Cabu et consorts : Ils étaient farouchement opposés à l’armée et à la police… mais non jamais refusé la protection que la gendarmerie ou la Police leur offraient !!!
    Trop content d’être protégé par ceux qu’ils abhorraient … Désolé mais pour moi cette hypocrisie est à gerber !!!

  2. En réponse à Daniel.
    Pour être efficace dans la critique, encore faudrait-il être irréprochable sur l’orthographe et la grammaire. De plus il me semble essentiel de connaître le sens des mots pour les employer. On peut accoler beaucoup de qualificatifs à CABU et ses amis passés ou survivants. Mais « hypocrite », est probablement le moins opportun. Surtout quant on mesure l’efficacité de la protection en question !…
    Je suis par contre choqué, pour ne pas dire plus, que les ayants droits de Jean et les autres n’aient pas refusé cette breloque, comme l’auraient très probablement fait nos regrettés amis et l’ont fait nombre de respectables prédécesseurs Jean GUILLOU, BOURVIL, Pierre et Marie CURIE etc.).
    Salutations.

Les commentaires sont fermés.