Hollande en Chine : le burn-out ?

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

burnout francois hollande rené le honzec

Maintenant tout le monde sait que Giscard a été ridiculisé dans l’art d’aller à la rencontre du Français moyen, du peuple quoi. Le pauvre s’était ridiculisé en allant prendre le petit déj’ avec des éboueurs, la blanquette de veau au 2ème étage de l’HLM, etc. Flamby l’a écrasé, en allant voir une de ces sans-dents, dixit l’ex-favorite (Non, pas Ségo, Valoche) ? Moment émouvant de la rencontre du Président de la république entrant en toute simplicité avec ses gorilles, ses édiles locaux, je ne sais plus quels ministroux, face à une horde de journaleux flashouillant, avec au milieu, la brave et honnête Lucette. Bon, ensuite on a su que tout avait été tripatouillé (ça va mieux à Flamby, comme style, que « arrangé ») : l’appart’ nettoyé par la mairie, les tasses à café mises en place, les fleurs itou, le café offert par un employé de la mairie-bis. Même que Lucette, on lui a dit que, non, il ne fallait pas dire ce qu’elle pensait des immigrés.

Vu le frénétisme déployé par Hollande pour visiter ses électeurs en déroute, il ne serait pas étonnant qu’il appelât Xi Jinping « Lucette ». Et de le vexer en demandant du café au lieu de thé. Il y a loin de la COP (21) aux lèvres.