Julian Assange ou la honte d’être Français

Publié Par Auteur invité, le dans Libertés publiques

Par Thierry Crouzet.

Julian Assange, à l'origine du scandale Wikileaks

Julian Assange (Crédits : Espen Moe via Flickr ( CC BY 2.0) )

Je n’ai jamais été fier d’être Français, pas plus que d’être blanc ou de sexe masculin. Je me sens avant tout humain, et même pas humain puisque, à l’image des Grecs anciens, je respecte les dauphins autant que mes semblables. Je suis un être conscient, et en ce sens je respecte toutes les consciences.

Mais si je ne peux être fier d’être Français, je peux en avoir honte. C’est aujourd’hui le cas. J’ai honte que mon représentant à la tête de la nation où je suis né refuse de donner l’asile politique à Julian Paul Assange, jugé coupable de dire des vérités fâcheuses.

François Hollande avait un instant le pouvoir de me rendre fier de mon pays, il a échoué une nouvelle fois. Bien plus dramatiquement pour lui et pour nous tous, il a échoué au regard de l’Histoire. Parce que nous avons changé d’époque, que François Hollande le veuille ou non. Nous entrons dans l’ère de la transparence politique.

Messieurs les élus, les gouvernants, les dirigeants, plus jamais vous ne laverez votre linge sale en famille. Persécutez Assange, Snowden et tous les lanceurs d’alerte, d’autres se lèveront, parce que du haut de leur conscience ils dépassent toutes les nationalités et tous les intérêts particuliers.

En disant non à Assange, François Hollande dit non à la nouvelle humanité que nous sommes en train de construire. Il dit non à son temps, il dit non à notre bonheur, il dit non à l’harmonie à laquelle nous aspirons. Il s’affiche comme notre ennemi et je déplore à user de ce mot, mais comment comprendre sa réaction sinon comme une déclaration de guerre. Hollande se contente naïvement de dire oui à de vieux intérêts nationaux et économiques, lisant encore le monde selon une perspective datée. Incapable d’embrasser la modernité, il tente de toutes ses forces de la freiner.

Monsieur Hollande, depuis longtemps on vous aura oublié que Julian Paul Assange sera encore dans toutes les mémoires, non pas comme un héros, mais comme un des premiers humains à s’être opposé à votre dictature. Il y a quelques semaines, vous avez célébré la résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Vous êtes aujourd’hui incapable de voir la résistance qui se dresse contre votre immobilisme. Vous célébrez la résistance d’hier, pour mieux cacher celle bien vivante qui s’oppose à vos méthodes.

Il n’y a rien à rajouter qu’à vous tendre le miroir de l’Histoire où bientôt, j’espère, vous ne serez pas fier de vous contempler. J’imagine déjà votre malaise tous les matins dans le simple miroir de votre salle de bain. Au fond de vous, vous devez sentir que vous passez à côté de quelque chose, vous le sentez bien sûr, mais vous manquez du courage des grands hommes.

Et j’avoue préférer votre non monsieur le président, à un oui qui aurait préfiguré une trahison. Vous ne nous inspirez aucune confiance, et pas même question d’évoquer des rêves, vous conduisiez une charrette dans un monde qui vit à la vitesse de la lumière.

Signez la pétition…

Sur le web

Lire aussi : « Assange, Wikileaks : la persécution d’État »

  1. ce n’est pas hollande qui a pris cette décision ; hollande est un valet et il fait ce qu’on lui dit de faire ; pensez , donner l’asile à une personne  » qui dit les vérités  » , pour un politique c’est le cauchemar assuré ; ça fait longtemps que la france est dirigée par des imbéciles et l’on ne peut rien attendre de courageux de la part de ces gens là ;

    1. Plus que l’attitude du gouvernement sur ce point précis, c’est surtout la manière une fois encore, le manque d’arguments, une posture de frilosité et de suiveur….alors, malheureusement Marie, vous avez bien raison et pas assez pensent comme nous – Gauche et Droite, en premiers, n’ont aucune légitimité démocratique dans les valeurs que ces parties sont censés porter, le référendum leur fait part, la proportionnelle leur fait peur car les obligerait à être lus factuels, le cumul des mandats c’est pas gagné vu le comportement de la majorité de ces roitelets, le vote blanc, n’en parlons pas….alors qu’effectivement on rend hommage aux résistant(e)s et à LaFayette, tous ces bonimenteurs n’en ont pas la carrure, le courage, la prestance…..pour accepter Juncker déjà aux commandes de l’Europe c’est tout dire; les Stéphane Hessel, Albert Jacquart et autres ont eu bien plus de vision, de réflexion, de panache, et puis lorsque l’on voit comme en Islande, les citoyens ont fait démissionné un gouvernement, revoit leur système bancaire pour les nationaliser, mettent les banquiers en prison, et surtout mettent en stand-by leur demande d’adhésion à l’Europe. Des politiques qui ne connaissent pas le privé et ne savent qu dire « on vous aime » au Medef ou autres sont désespérants d’incompétence du moment qu’ils touchent leurs retraites cumulées confortables

      1. Mouais Hervé, sur l’Islande vous vous êtes fait un film… documentez-vous ailleurs que chez Mélanchon.

        1. Mélanchon n’est pas ma tasse de thé, pas plus que tous les autres par ailleurs et il n’arrive pas à la cheville des leaders de Podemos, Oxi et autres ; j’ai eu l’occasion de lire simplement, en outre, l’intervention du Président Islandais Olafur Ragnar Grimsson, au sommet de Davos en 2013 suite aux leçons retenues suite à la faillite de leur système bancaire, intervention qui a pas mal dérangé ces leaders mondiaux. La révolution des gamelles a fait démissionné le gouvernement, le 1er ministre de l’époque à échappé de peu à la prison, les banquiers qui ont fui ont été recherchés par Interpol et celui de la Landsbanki été condamné à un an de prison dont 3 mois fermes, c’est bien mieux que chez nous….L’Islande a aussi ses défauts mais il faut surtout retenir que des petits pays comme celui ci, savent dire non à un système qu’ils ont eux mêmes suivi abusivement et en faire un bilan avec une nouvelle vision….Gauche, Droite n’ont aucune légitimité en France et les autres qui essaient de surfer sur leurs insuffisances ne valent guère mieux

  2. Julien Assange nie catégoriquement avoir demandé l’asile à la France. Et je pense que dans cette histoire, c’est lui qui dit la vérité, puisque je le croit suffisamment intelligent pour ne pas aller se jeter dans la gueule du loup.

    Période estivale commençant, il faut bien trouver un sujet pour détourner l’attention, histoire de faire voter tranquillement des lois qui vont à l’encontre de l’intérêt des français sans qu’ils puissent en avoir écho, les médias étant trop occupés avec des histoires comme celle-ci et les tests de crème solaire, ou des meilleures solutions pour éviter la canicule…sans parler des traditionnels reportages dans les campings avec Jacky et son barbecue…

  3. Il est touché par un mandat d’arrêt européen, la France si elle l’accueillait serait obligée de l’extrader. Si on voulait accueillir Assange il faudrait sortir de l’UE.
    De plus Assange est un lanceur d’alerte débile. Publier des cables diplomatiques ça a peut-être un intérêt journalistique ou historique mais ça ne dénonce rien (à part que la diplomatie est parfois hypocrite mais on le sait très bien).

    Assange essaye de se rattraper en se faisant passer pour Snowden mais Assange n’est pas Snowden, il a fait le con, peut-être que les conséquences sont trop fortes mais il a mis en danger des Américains sans raison légitime.
    L’asile à Snowden, oui à 100%. L’asile à Snowden non.

    1. J’avais commencé à écrire presque exactement la même chose que vous.
      Et puis je vous ai lu avant de cliquer.
      Doublon évité.

    2. Quelque soit les accords d’extradition on n’extrade pas quelqu’un qui ne serait pas puni en france s’il y avait commis ce qu’on lui reproche. Le sexe par surprise ça n’existe pas en droit français.

      Ainsi, quand l’homosexualité était encore un délit dans certains pays on n’extradait pas, même si le chef du mandat était une autre raison mais que la personne risquait aussi d’être condamné pour cette raison. Eventuellement on négociait préalablement un accord pour que ce chef d’accusation secondaire ne soit pas retenu.

      http://www.slate.fr/lien/31169/julian-assange-viol

  4. Moui… Assange c’est quand-meme un sacre numero. J’ai pu lire des interviews de ses collegues (partis fonder OpenLeaks), ils avaient un gros probleme avec son enorme biais antiamericain et son agenda politique, sa propension a reveler des infos en revelant expres le nom des agents…etc. Assange veut que Wikileaks devienne je cite « l’organe de renseignements le plus puissant du monde », il n’est pas dans une optique saine de contre-pouvoir, mais de pouvoir exactement comme ceux qu’il combat il me semble.

    1. Yep.
      Si on devait recueillir quelqu’un, je préfère 100 000 fois Snowden.

  5. Il est possible qu’un jour il obtienne le prix nobel de la paix. Je soutiens l’action politique d’assange.

    Maintenant ce n’est pas un citoyen au dessus des lois et il doit d’abord répondre du crime de viol pour lequel les juges souhaitent l’entendre. Les règles du mandat d’arrêt européen ne permettent pas d’obtenir l’asile politique pour échapper à une juridiction européenne surtout pour des faits de viols.

    1. ah Adèle a mis en route son détecteur de mot clef !

      Et d’une Adèle ce n’est pas pour viol la demande d’extradition mais pour un éventuel délit : il aurait retiré son préservatif à l’insu de sa partenaire… va donc prouver cela !

      Le problème est que même s’il est blanchi de ce délit, il pourra être extradé vers les USA depuis la Suède.

      Quand on voit que l’accusation initiale de viols a eu lieu quelques jours après la divulgation des documents on est en droit de s’interroger sur la concomitance… sauf à avoir le QI d’une boîte à chaussures. C’est tout.

      1. C’est parce que c’est une femme que vous êtes aussi méprisant ?

        1. Non, parce qu’il a lu ce qu’Adèle écrit un peu partout. Elle a une vision quelque peu biaisée dès qu’il y a « femme » ou « viol » ou « féminisme » dans le sujet.
          Ici on juge le plus souvent l’arbre à ses fruits et ceux d’Adèle n’ont pas toujours bon goût, surtout sur ces thèmes.

        2. ekoulemaneng

          Oui, si je dis à une femme que son raisonnement est idiot je suis mysogine, et si c’est à un noir, je suis raciste. Ce n’est donc pas ce que l’on dit qui est important, mais à qui on le dit, ce qui va conditionner la pertinence.

          Sinon les raisons sont celles que donnent Franz, pour Adèle un homme est mauvais par essence. D’ailleurs elle l’a déjà extradé, jugé et condamné… pour un grief qui n’existe même pas en droit français : le sexe par surprise et non un viol (lien plus haut).

  6. Assange est un criminel et doit être traité comme tel : il a diffusé publiquement des informations susceptibles de griller des centaines d’agents de renseignement occidentaux engagés sur le terrain, les mettant donc en danger de mort.
    Je ne comprends pas que cet homme ne soit pas traqué par toutes les polices et services spéciaux des pays occidentaux au même titre que les espions soviétiques.
    Si la France accueillait cet homme, ça serait pour le coffrer et le juger comme ce qu’il est : un criminel.

    1. Grillé des agents… mais dénoncé l’assassinat d’une centaine de milliers de civils en Irak.

      1. « dénoncé l’assassinat d’une centaine de milliers de civils en Irak » n’importe quoi, il ne faut pas exagérer non plus

        1. Ah vous avez enfin trouvé les armes de destruction massives ?

  7. Comment imaginer que notre fier MOIJE puisse encaisser un gars comme Aussage qui se plait à dévoiler les pires secrets d’Etat, alors que les prisons ne sont vraiment pas à la hauteur en France.

  8. Bonjour,

    Assange comme d’autres qui dénoncent cette main mise sur nos libertés devraient bien sur pourvoir trouver refuge auprès de pays se disant défendre la liberté malheureusement ce ne sera pas la France car nos dirigeants qu’ils soient de gauche ou de droite ne sont que les marionnettes de UE et des USA, il y a bien longtemps que notre pays fut sacrifié à la finance et au dictât !
    je crains que le jour ou les « veaux » se réveilleront nous serons soumis et muselés, ne comptons pas sur nos élus trop affairés à renouveler leurs mandats quand à se poser la question s’ils en ont une « paire » je vous rassure ça se saurait …..

  9. Snowden est bien un traitre. oui, c’est vrai certaines informations révélés concernaient des abus de la part de la NSA mais d’autres étaient des informations secrètes qui n’avaient aucune raison d’être révélé et par conséquence, il ne mérite pas le titre de lanceur d’alerte

  10. Je pense que Assange connait suffisamment bien les ressorts juridiques et politiques de sa situation pour n’avoir pas du tout demandé l’asile politique en France. Aucune de ses apparitions, ni aucun de ses écrits, ne laisse transparaitre une telle naïveté.
    A mon avis, il est conscient que le reste de son existence sera de vivre soit en prison, soit dans les interstices et les marges du droit international, comme Snowden.
    Assange est un personnage important, en ce sens qu’il nous met face à nos propres responsabilités.

  11. Pas la peine de reprocher à Hollande quelque chose qu’il ne peut pas faire. Pas la peine d’avoir honte quand il n’y a pas lieu. Si l’auteur connaissait un chouillat le droit, qui fonde toute société démocratique, il saurait que l’Élysée n’aurait même pas dû répondre dans cette affaire initialement lancée par une poignée de « personnalités » en mal de notoriété. Le droit d’asile est clair et simple: l’asile se demane EN FRANCE, selon des procédures précises (à la préfecture, en soumettant un dossier à l’OFPRA) et on examine la demande à l’égard du pays de nationalité. Qu’a-t-on ici ? Assange est-il en France ? Non. Peut-il demander l’asile ? De facto, non. L’a-t-il même d’ailleurs demandé ? Même pas: il s’est borné à écrire une lettre. Je suis navré, mais ça ne suffit pas, et ce n’est pas comme ça que ça se passe. Assange n’est pas au-dessus des lois, quand bien même pour plaire auxdites personnalités. Enfin, quand bien même on accepterait d’examiner, à titre exceptionnel, sa demande pour ses beaux yeux, obtiendrait-il une protection ? Probablement non: il est Australien. A-t-il des craintes FONDÉES et RÉELLES de PERSÉCUTIONS en cas de retour en Australie ? À lui de le démontrer. L’Australie est une grande démocratie, fondée sur des règles juridiques claires, ayant un système judiciare indépendant dans lequel la défense peut faire valoir ses droits. Quand bien même le gouvernement australien « persécuterait » M. Assange, rien n’indique qu’il ne pourrait donc pas solliciter une protection de la justice sous la forme de poursuites contre le gouvernement.
    Alors au final, ça peut gêner certains, mais c’est ainsi. On donne l’asile à des gens qui sont persécutés. Assange ne l’est pas, en tout cas pas par son pays de nationalité. Qu’il prétend l’être par les USA ou la Suède n’a aucune espèce d’importance: il est Australien.
    Au final, dans toute société, il y a des règles. Qu’un délire anti-américain débile et stupide de « personnalités » qui ont mis dans leur tête d’obtenir quelque chose en demandant à Hollande de commettre, ni plus ni moins, un abus de pouvoir en « donnant l’asile » à Assange alors qu’il n’en a pas le pouvoir en dit long sur les motivations réelles de ces gens qui d’habitude se pavanent en se présentant comme des défenseurs de la démocratie, du droit, et des libertés (Éva Joly, pourtant ancienne juge, Plénel, dont la déontologie est manifestement variable, entre autres). Mais naturellement, le « refus » – seule chose que l’Élysée pouvait juridiquement opposer – est perçu comme une ignoble soumission aux États-Unis. On se rend compte du délire complotiste de certains.

    Quant à Assange, je suis navré, mais il est libre: libre de quitter l’ambassade. Pour venir en France par exemple. Ce qui l’ennuie, c’est qu’il sera arrêté immédiatement. Est-ce une persécution ? Non. Le Royaume-Uni vit lui aussi sous un état de droit. Libre à M. Assange de contester son incarcération, la procédure d’extradition en Suède ou aux U.S.A. Il est poursuivi en Suède pour agression sexuelle. Il ne veut pas s’y rendre. Très bien, c’est son choix. Mais qu’il ne vienne pas se plaindre. Les lois pénales suédoises s’appliquent à tous en Suède. Pourquoi M. Assange aurait-il un traitement de faveur ?

    Donc qu’on cesse cette polémique aussi idiote que grotesque montée de toutes pièces par une poignée d’urluberlus français auxquels M. Assange n’a même rien demandé.

    1. Répétez quelque chose en boucle sur tous les forums n’en fait pas une vérité.
      Il y a une procédure d’asile gracieux suivant Art 53-1 de la Constitution qui ne nécessite pas d’être présent sur le territoire et qui a déjà été appliqué et qui ne nécessite pas l’avis de l’OFPRA.

      1. Quand on ne sait pas ce que l’on dit, on se tait. L’article auquel vous faite référence, c’est l’asile constitutionnel. Et quand l’article dit « les autorités ont toujours le droit de », de quelles autorités croyez-vous qu’il s’agit ?

        1. Dites un peu qu’on rigole !

          1. @gameover Au fait cela qu’est ce que cette photo de profil complètement ridicule?

            1. Moi j’aime bien sa photo de profil, je la trouve loin d’être ridicule. 😉

              1. Pourquoi ? Vous soutenez le fait que les 3 suisseux de Suisse nous envahissent ?

            2. @ Jack : si les Suisses ont la bonne idée de nous envahir, je serai dans la voiture pilote ! je vous ferai coucou par la fenêtre 😀

              1. Si encore vous le parliez des Anglais ou des Allemands, ça aurait été drôle … Mais les suisses, pays ridiculement minuscule peuplés de quelques banquiers arrièrés et peureux, dont la protection militaire est assurée par l’armée de l’Air française, et qui enfin est la risée du monde par sa neutralité facile…
                Voyons voyons, Contrepoints n’est pas un site humoristique. Je vous conseille le Gorafi.

  12. Mais Hollande ce n’est qu’un vulgaire caniche nain qui obéit au doigt et à l’oeil aux injonctions de son maitre.
    Obama et ses faucons montrent le fouet et le caniche obéit sans sourciller …. c’est ce qu’il est convenu d’appeler une « politique …. indépendante … » ça ressemble davantage à une conduite de servage

    Il fut un temps où la France était le pays des droits de l’homme, des lumières, des philosophes, des humanistes mais ce temps est révolu …. et bien révolu.

  13. Héros des temps modernes : lanceurs d’alertes, indignés, altermondialistes, écologistes, défenseurs des minorités, des sans papiers …

    C’est assez hallucinant comment le sophisme de la ‘liberté qui se gagne’ est toujours aussi vivant 25 ans après la chute du mur.

    La liberté ne se gagne pas, la liberté est inaliénable : chaque homme nait libre et le reste. Le principal problème est que les gens doutent de leur liberté, doutent d’eux même, doutent de tout : doutent qu’ils sont les seuls maîtres de leur destin et qu’il laissent ainsi s’installer les totalitarismes.

    Jimmy Wales, comme Diderot et d’Alembert deux siècles auparavant, a fait des milliards de fois plus pour faire avancer la conscience de la liberté que les dénonciateur du complot comme Assange ou auparavant Marat et Robespierre.

  14. J’ai beaucoup de mal avec le titre et l’introduction de cet article ; être fier de sa nationalité, être patriote en somme, aimer et reconnaître ses origines, son histoire, sa culture, ce serait synonyme d’un manque de respect pour les autres ?
    Aimer l’humanité reviendrait à maltraiter les autres espèces ? À les rabaisser ?
    Mépriser nos pseudos élites, leurs propos comme leurs actes, selon quelle logique absurde cela impliquerait-il forcément d’avoir honte d’être français ?
    Être fier de soi, c’est selon votre approche déconsidérer autrui, comme être fier de sa famille reviendrait à profondément vouloir nuire à toute autre.
    Un usage bien malheureux de l’idée de fierté et un rapport maladroit au patriotisme.
    Pardon mais je m’agace de la condescendance pour ces si rustres patriotes et des a priori de nos « citoyens du monde » en vogue, qui n’ont aucun scrupule intellectuel à surfer sur des raccourcis ma foi bien éhontés.

    1. Tout a fait d’accord, cet article est une honte.

    2. Philautia : l’auteur dit bien qu’il n’a pas de fierté particulière à être français mais qu’il peut par contre en avoir honte comme dans le cas présent.

      Je pense qu’il faut comprendre le ‘honte » comme « pas fier ». Il m’est arrivé souvent d’être à l’étranger ces dernières années et pour ma part je confirme que dans certaines assemblées il m’arrivait de ne pas dire que j’étais français… surtout en fonction de l’actualité. Certes je ne craignais pas d’être assimilé à DSK, ni à Hollande mais ce n’est pas particulièrement plaisant d’être l’objet de blagues un peu lourdingues et répétitives mais pourtant bien méritées. Donc je suis souvent Suisse… c’est une image neutre.

      1. Une image neutre oui : fade, incolore, puisqu’ inexistante.
        Personne ne connaît la Suisse dans le monde. Ah si peut être pour être un paradis fiscal minuscule.

  15. Pas fier d’être français ? Reconnaissant envers la France alors au moins j’espère, pour ce qu’elle vous a donné et vous donne chaque jour. Ce pays n’a besoin de rien de moins que d’apatrides oisifs tels que vous.

    1. « Reconnaissant envers la France alors au moins j’espère, pour ce qu’elle vous a donné et vous donne chaque jour. »

      Ah, on a sous la main un contributeur net bénéficiaire à qui on donne plus qu’il ne contribue !

      Pour info, la france ne donne rien du tout, ce sont les autres qui paient. Ce sont vos parents et vous-même qui ont payé votre instruction, votre santé etc…

      1. … quoique en ce moment vu les déficits on devrait plutôt dire que ce sont les enfants qui vont payer…

        1. Par pitié donnez moi la date de votre départ de ce pays, la plus proche possible j’espère !

  16. Oui et des mouvements anti-système montent en Europe : le discours est à peu près :
    +Pour arriver à leur niveau actuel : les parents les ont endettés pour les générations actuelles et à venir..
    +En foi de quoi : il faut arrêter de rembourser la dette, qu’eux n’ont pas contracté.
    +Arrêter de payer les retraites

    de ce mouvement ils sont de plus en plus nombreux..

Les commentaires sont fermés.