Nicolas Sarkozy : seuls 1/5e des Français le veulent candidat

Publié Par Alexis Vintray, le dans Politique

Par Alexis Vintray.

Selon un sondage BVA/iTélé/Orange rendu public dimanche 22 février, le souhait que Nicolas Sarkozy soit candidat à l’élection présidentielle de 2017 chute de 11 points en 7 mois, à seulement 22%. C’est donc un tiers de ses soutiens que l’ancien Président de la République a perdu depuis juillet 2014, avant son retour dans la vie politique. En février 2013, 35% des Français souhaitaient encore qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2017, un chiffre qui était resté stable jusqu’en juillet 2014 (33% alors).

C’est à droite que l’ancien Président de la République recule le plus : le souhait de sa candidature  baisse de 21 points auprès des sympathisants UMP (à 57%). En février 2013, 75% des sympathisants de l’UMP souhaitaient que Nicolas Sarkozy soit candidat en 2017 et ils étaient 78% en juillet 2014…mais ils ne sont plus que 57% aujourd’hui, soit une chute de 21 points en 7 mois.

Souhait de candidature de Nicolas Sarkozy (Crédits BVA, tous droits réservés)

Souhait de candidature de Nicolas Sarkozy (Crédits BVA, tous droits réservés)

 

Comme le souligne l’institut de sondage BVA, l’effritement du soutien sur lequel peut s’appuyer Nicolas Sarkozy « renforce l’indécision sur la primaire de 2016 prévue à l’UMP ». Et le sondeur d’ajouter : « alors que Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi 19 février que sa candidature en 2017 n’était « pas obligatoire », les résultats de notre sondage montrent qu’elle n’est pas non plus acquise. »

Alors que la primaire devrait être ouverte à l’ensemble des sympathisants UMP et non des seuls adhérents (mais les modalités ne sont pas encore actées), l’effondrement de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy à l’UMP est en effet de nature à inquiéter l’ancien Président : -21%, passant de 78% à 57%, lui permettant de sauver de justesse une majorité. Et si l’ensemble des sympathisants de droite devaient s’exprimer à la primaire, Nicolas Sarkozy aurait d’autant plus de raisons de s’inquiéter : 59% des sympathisants de droite ne veulent pas de lui comme candidat…

Souhait de candidature de Nicolas Sarkozy 2 (Crédits BVA, tous droits réservés)

Souhait de candidature de Nicolas Sarkozy (Crédits BVA, tous droits réservés)

 

De quoi ouvrir un boulevard pour d’autres candidats, moins étatistes et conservateurs mais plus libéraux ?

À lire aussi :

  1. 20% c’est pareil pour les autres candidats en fait. Mais en France, on aime bien se plaindre de nos hommes politiques alors ca fait qu’il nous raconte n’importe quoi pour se faire élire, et ensuite, il font n’importe quoi pour se faire réélire… Puis on vote pour un nouveau candidat qui fera pareil…

    Avec une nuance qui se profile, cette fois 30% des gens s’apprêtent à voter pour une candidate qui n’a … jamais rien fait… RIEN ! C’est stupéfiant comme l’électeur peut être inculte, naif et complétement à coté de la plaque, pour le parti auquel je fais référence, en 15 ans on est passer d’un programme libéral à un programme communiste, c’est dire à quel point seul le pouvoir est visé, il n’y a aucun projet la dedans.

    1. « Mais en France, on aime bien se plaindre de nos hommes politiques », alors que ce n’est absolument pas justifié, bien sûr !

    2. Bah, des fois c’est mieux de rien faire.

    3. vous semblez déçu ? vous ne croyez tout de même pas qu’il y avait un projet derrière ?

      dans la grande vadrouille, les citrouilles sont vraies, mais les balles sont à blanc …

  2. il n’a fait que des conneries durant son mandat ; la pire étant de s’être remis sous le joug des usa et d’avoir participé au meurtre de kadafi , d’avoir mis le chaos en lybie …..on voit le résultat et nous n’en sommes qu’au début ; et puis nous avons suffisament de menteurs et de bons à rien en politique ; que sarkozy tienne sa promesse de ne pas revenir sur le devant de la scène politique s’il perdait en 2012 ; t’as perdu , tu te casses !!!

    1. Je viens de voir plusieurs amis américains. Celui qu’ils appellent le « caniche d’Obama », c’est Hollande.

      1. Tu leurs a expliqué ou la France se situe avant de leur poser la question?

        1. Ils me l’ont déclaré spontanément et ils ont vécus 30 ans en France ou se sont fait naturalisés américains.

          1. Ils doivent être vachement représentatifs des amerlocks du coup.

      2. Les caniches, ça va habituellement par paires. C’est bien les seules paires qu’on puisse trouver chez les politiciens, d’ailleurs.

        1. Même pas au nanoscope électronique ❓

    2. « d’avoir participé au meurtre de kadafi , d’avoir mis le chaos en lybie » ce n’est pas sarkozy qui a provoqué la guerre civile. même sans l’intervention de l’otan, le régime de kadhafi aurait fini par s’écrouler. l’erreur n’est pas d’être intervenu contre kadhafi mais de ne pas être intervenu après, d’avoir laisser le chaos s’installer. l’erreur est d’avoir abandonné la libye à son sort

  3. Ce type est cramé, il a fait une grave erreur de revenir…
    Il va se faire chasser dans l’humiliation la plus totale….

    1. Il ne rviendrait pas pour se sauver les miches et profiter encore un peu de l’immunite ?

      Il a eu sa chance,….il nous a pris pour des abrutis,…..maintenant « casse-toi, pauv’ con ! »

    2. Je te trouve légèrement optimiste.

      1. Vous comptez l’élire ❓ :/ :\ :mrgreen:

        1. Pas moi, mais je ne doute pas que d’autres s’en chargeront.

          1. C’est sûr.

  4. Il ne faut pas sous-estimer l’importance des médias qui placent qui ils veulent sur le devant de la scène. Depuis plusieurs mois, c’est Juppé qui a leurs faveurs (il ne changera rien au système qui bénéficient tant aux élites), donc les sondages lui sont favorables. Le jour où une majorité de Français, au lieu de gober la pravda, essaieront de se renseigner sur les faits et de réfléchir à partir d’analyses variées et pertinentes (par exemple sur Contrepoints!!!), on aura un autre paysage politique.
    Sarkozy n’est pas pire qe les précédents (il avait même quelques analyses qui auraient mérité davantage d’applications), mais son grand tort est de ne pas faire partie de l’énarchie qui nous gouverne et qui s’est arrangé un bon petit nid douillet aux frais du contribuable.

    1. Les médias ont beaucoup utilisé Sarkozy. Je pense que les courants de médiatisation sont principalement peu réfléchies. Il y a évidemment de grandes campagnes de soutient à tel ou tel candidat qui peuvent apparaître, mais ce n’est pas encore le cas en ce moment (Sarkozy pourra toujours en profiter, plus tard). Juppé par rapport à Sarkozy c’est plutôt un phénomène de mode. L’analyse selon laquelle il serait hors-système, alors qu’il a été président, qu’il a fait vendre tant de magazines etc., me semble étrange, voire suspecte.

      1. Il me semble qu’au-delà des apparences, notre pays est dirigé un peu par les politiques, et beaucoup par la haute administration issue d’une sélection très étroite (ENA, X, Normale Sup), qu’il y a des liens étroits entre cette caste, les grandes entreprises et la finance d’une part, et avec les médias d’autre art (regardez qui possède les grands médias et de quel côté votent majoritairement les journalistes). Assurément, et contrairement aux présidents précédents, Sarkozy n’est pas issu de ce sérail, même s’il a eu le tort de composer avec.

    2. Le fait qu’il ne soit pas énarque ne l’a manifestement pas empêché de faire du copinage auprès de Liliane, Dassault, Bolloré… etc…

  5. NS est directement responsable de ce qui se passe actuellement en Lybie… et vu comment la situation là-bas est dramatique avec toutes les conséquences pour l’Europe…

  6. Les Français ont été convaincu qu’un petit avec un tic et qui hausse les épaules en parlant était forcement une ordure.

    Depuis Coluche et la coupe du monde de foot de 1998, le sport national est le ‘politic bashing’ : tout le monde se prend pour Aimé Jacquet.

    Le score incroyable que fait la candidate de la mafia familiale « qui n’a jamais rien fait, mais qui va sortir le pays du gouffre en claquant des doigts, t’as qu’a croire » montre comment l’arrogance cache un désarroi total.

    Le vide intersidéral de l’Etat socialiste, sans valeurs, sans but, sans ambition, sans moyen a profondément envahi les gens.

    Ce pays est foutu.

    1. Et il est une question dont j’aimerais bien avoir la réponse : pourquoi l’UMP ne se lance pas dans une campagne de dénigrement ad-hominem tout ce qu’il y a de plus ignoble contre MPL : il n’y a que cela qui marche dans ce pays : NS est bien placé pour le savoir.

      1. Avant d’essayer de moucher les autres, il vaut mieux vérifier qu’on n’est pas morveux et qu’on a les basques propres (je parle des pans de la redingote, pas du peuple).

    2. « Le vide intersidéral de l’Etat socialiste, sans valeurs, sans but, sans ambition, sans moyen »

      Donc finalement pour vous le « politic bashing » pratiqué par les français c’est nul sauf si c’est du « Hollande bashing » …quelle fine analyse

      1. C’est drôle, Hollande est le seul qui soit comique. Les autres sont à pleurer.
        Finalement, les français ont … bien choisi :mrgreen:

      2. L’Etat socialiste pas Hollande, faut lire.

        Hollande n’a pas besoin que l’on se moque de ses cravates pour se planter tout seul.

    3. C’est L’Equipe qui pratiquait le « Jacquet Bashing ».

  7. Il n’y a aucune illusion : Sarkozy est un repoussoir pour ce peuple français qui a pour emblème le seul animal qui chante sur un tas de fumier. Il préfère un couillon en apparence, menteur et manipulateur qu’une grande gueule sur lequel toutes les haines peuvent se déverser dès que la meute le décide.
    Oui, Sarkozy ferait mieux d’abandonner la scène politique car dans ces conditions il n’a aucune chance.

    1. Je demande simplement quelle entreprise privée réengagerait un perdant, un loser?

      Je me souviens bien des multiples « sommets » européens des chefs d’état et de gouvernement, dont N. Sarkozy disait, chaque fois, en conférence de presse finale, qu’il avait définitivement réglé le problème de la Grèce, « tout seul » faisait-il semblant de dire (« avec Angela », tout de même, lâchait-il incidemment!).

      On voit ce qu’il en est, aujourd’hui, alors que rien n’a été fait, ni par lui, ni par son successeur, pour remettre la France dans la course alors qu’elle s’empêtre dans les mêmes problèmes que les Grecs, avec, peut-être, une corruption moins générale, quoique…

      J’ai beau m’interroger, je ne vois pas en quoi il pourra plaire d’avantage ou donner plus confiance en 2016, à la primaire, ou en 2017, à l’élection qu’en 2012. Ni son parti (utilisé comme un vulgaire « outil » qu’il a sérieusement mis dans le pétrin), ni les électeurs (« les Français », suivant le vocabulaire en vigueur) ne pourront croire son discours!

    2. Parce que vous pensez que Sarko n’est pas menteur et manipulateur?
      Pour son coté grande gueule, c’était juste pour se faire passer pour un homme fort auprès des foules, comme ce que fait Valls maintenant.

      1. Je pense que dans le degré de fourberie, de »menterie », la palme revient à scooterman, l’idôle des médiocres.

        1. Oh, scooterman n’est pas si mauvais que ça puisqu’il est aussi capitaine … de pédalo :mrgreen:

  8. « l’institut de sondage BVA » ?!! Et pourquoi pas Odoxa ?!
    Sérieusement…
    Et qu’en est-il des autres candidats potentiels de droite ?
    « d’autres candidats, moins étatistes et conservateurs mais plus libéraux ? » Et qui se feraient élire, de préférence.
    Et qui donc, Juppé ?
    Nan, je plaisante !

  9. L’offre politique va en s’enrichissant. Avant on avait le choix entre la peste et le choléra, maintenant on a aussi la vérole. Que demande le peuple ?

  10. Combien d’années, de mensonges et de tromperies faudra-t-il encore au peuple français pour rejeter ce mythe de l’homme providentiel ? Sarko ou un autre ce n’est que la vitesse du cancer étatique qui change.

    Démocratie participative et on n’en parle plus.

  11. qu’il s’applique à lui-même sa maxime : « casse-toi pour c** ».

Les commentaires sont fermés.