Élections européennes : Les privilèges des eurodéputés

Publié Par Contrepoints, le dans Europe

Par Philippe Lognoul.

Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014 lors de la visite du Pape François (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014 lors de la visite du Pape François (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

— « En Europe, nous, les 754 députés européens, nous faisons partie d’une supercaste de privilégiés ! Grâce à vos impôts nationaux, nous avons effectivement le privilège d’être rémunérés 6.200 € net par mois, avec des indemnités pour frais généraux (sans justificatifs) de 4.299 € par mois, un remboursement de nos frais de transport, une indemnité annuelle de voyage de 4.243 € et une indemnité journalière de 304 € selon notre présence au Parlement lors des sessions qui ont eu lieu une dizaine de fois par mois. Parfois, nous entrons dans le bâtiment du Parlement européen, nous signons la feuille de présence et nous ressortons aussi sec, sans avoir travaillé 1 seconde de la journée, comme l’a constaté le journaliste néerlandais Tom Staal ! Au total, nous touchons près de 15.000 € par mois, sans avoir à justifier d’un quelconque travail vis-à-vis des contribuables européens, qui sont pourtant obligés de nous payer ! Si c’est pas un privilège, ça !?

Nous avons légalisé l’existence de deux castes : les surhommes légaux, c’est-à-dire nous, avec nos collègues des pouvoirs judiciaires, législatifs et exécutifs nationaux et européens, qui dictons notre volonté aux sous-hommes légaux, les 99,99% restants.

Par ailleurs, nous disposons d’une enveloppe globale mensuelle pour payer nos collaborateurs de 21.209 €. Il arrive que nous engagions notre femme, notre mari ou un proche, pour empocher l’enveloppe, comme l’a déclaré le député européen néerlandais indépendant Daniël van der Stoep au journaliste précité. Notez, tout de même, qu’avec cet argent que nous vous volons – pardon, prélevons ! Ça passe mieux non ? , – nous payons des impôts, chère madame, cher monsieur, à hauteur de 12% ! Nous savons bien que, finalement, c’est vous qui les payez nos impôts, mais il faut bien sauver les apparences ! 12%, c’est pas beaucoup !? On peut les augmenter, mais alors on s’arrangera pour augmenter notre rémunération et récupérer d’un côté ce qu’on aura perdu de l’autre. Nous avons quand même bien le droit de faire respecter notre droit de propriété sur les revenus de notre dur labeur, non ?

Vous, en tant que contribuables de deuxième catégorie, vous n’avez trouvé personne que vous pouviez forcer à vous rémunérer ? C’est bien dommage et nous vous plaignons du fond du cœur ! Cependant, nous ne résistons pas à la joie d’ajouter qu’après un mandat de 5 (cinq) ans, nous touchons une pension de 1.250 € par mois à partir de 63 ans ! Et, surtout, que nous touchons 70% de notre dernier salaire en guise de retraite au bout de 15,5 années de travail parfois intense – je dis bien parfois, soyons honnêtes !

Puisque vous nous lisez toujours, pour compléter le tableau, nous pouvons encore vous dire que nous disposons au Parlement européen d’un restaurant 4 étoiles – pardon, une cantine ! Ça passe mieux aussi, non ? –, où nous pouvons manger et boire à volonté, et d’un parc de Mercedes avec chauffeurs pour faire des petites virées à Bruxelles, quand nous voulons et avec qui nous voulons !

Cerise sur le gâteau, le bureau du Parlement européen nous a concocté un projet de construction de « piscine ludique » pour 9,3 millions €. Mais bon, on va au moins attendre la fin des élections européennes de 2014 avant de le réaliser, des fois que les électeurs voudraient nous en tenir rigueur… Nous savons à quel point ils peuvent être râleurs, démagogues, opportunistes, populistes, poujadistes, extrémistes, ultralibéraux

Comment ? Vous voudriez que les habitants de l’Europe puissent nous payer par des contributions entièrement libres ? Mais alors, nous serions à leur service ? »

— « Exactement, mesdames, messieurs les euro-députés, vous seriez alors effectivement à leur service ! »

— « Et si nous estimons qu’ils ne nous paient pas assez ? »

— « À vous de motiver vos prétentions salariales, comme n’importe quel travailleur européen ! »

Davantage d’articles dans notre dossier spécial Europe

  1. holala ! j’ai mon petit déjeuner qui est en train de remonter …… excéllent vomitif ce texte…..

  2. Nadège Rivendel

    « Parfois, nous entrons dans le bâtiment du Parlement européen, nous signons la feuille de présence et nous ressortons aussi sec, sans avoir travaillé 1 seconde de la journée, comme l’a constaté le journaliste néerlandais Tom Staal !  »

    Pour ceux qui ne comprendraient pas le néerlandais, une autre vidéo qui mérite le détour : http://www.youtube.com/watch?v=hWRPmMIvIW4

  3. ils sont mieux payés que nos députés , c’est vraiment injuste mais utile pour se débarrasser de types comme Bové ou Peillon, ils nous couteraient tellement plus cher en étant député ou sénateur voir ministre pour les plus courageux !

  4. L’Europe c’est cette idée « peace and love » crée par des technos-socialos-écolo.

    Vous n’en voulez pas ? Vous votez NON ?

    Bien, on s’en tape: ça va continuer quand même. Pour votre bien (hein ?)(c’est pas un peu l’idée d’une dictature ?)

    Comme toute idée flower power, l’idéologie n’a pas de limite dans la dépense et la création de lois inutiles.

    UKIP, vient nous sauver. Détruit moi cette tanière à pourriture infâme.

  5. Et vous oubliez leurs écoles européennes, qui sont aimablement ouvertes à la 2ème catégorie pour la modique somme de 16.000 EUR par an 😉

  6. Vite ma boite de gavison, j´ai l´estomac en feu……

  7. Savez vous que 1/4 des euro-députés soit 174, font partie de l’intergroupe LGTB.
    Nous n’avons pas fini de bouffer de la théorie du genre et autres fadaises. Nous ne lutterons jamais à armes égales contre ces maffieux de Strasbourg. Et on nous demande de voter Dimanche!

    1. Nous n’avons pas fini de bouffer du conservatisme au lieu du libéralisme dans les commentaires de Contrepoints

  8. Source: « Valeurs actuelles » de cette semaine.

  9. ne nous laissons pas bernés par l’abstentionnisme. UN seul partie pourrait nous sortir de là s’il n’est pas écrasé avant: UPR

      1. Pas libéral pour un sou, vous ne perdez rien….

    1. L’UPR, c’est ceux qui veulent saboter la recherche français en interdisant à nos chercheurs de publier en anglais?

      Tirez la chasse!

  10. Il faut ajouter que les fonctionnaires de l’UE ne paient pas de TVA sur les achats immobiliers ou de voitures… C’est un avantage considérable.

    1. Heu non. Ça, c’est complètement faux.
      http://ec.europa.eu/civil_service/docs/toc100_fr.pdf
      Il y a une remise de TVA l’année dinstallation, et seulemnt sur certain biens, l’immo n’en fais pas partie.

    2. Encore une fois ce que permet un Etat pour les fonctionnaires européens n’est nullement une gènèralité. La belgique , le luxembourg font des cadeaux, mais les autres pays aucun. Rein à voir avec les services de la diplomatie de chaque Etat.

      De toute manière chacun peut librement lire le statut des fonctionnaires de l’Union,
      Un avantage à comparer aux expatriers qui vont dans les don tom
      – pour les fonctionnaires qui ne vivent pas au depart en Belgique une prime d’expatriation de 16% du salaire de base tant qu’ils sont actifs. Un belge qui travaille en dehors de la belgique pour l’Union touche alos cette prime, d’où la carotte pour la mobilité.
      Le reste c’est comme pour les salairiès.
      un impot sur le revenu directemnt pris à lasource
      un prèlèvement pour la santè, pour la retraite ( + de 11%)
      un prèlèvement pour la crise en Europe depuis des lustres ( 6%)
      des allocs
      pour le logement s’il y a vie commune (250€ environ pour couvrir la perte du second emploi )
      pour la scolarité par enfant 80€ + frais d’inscription eventuellement.
      pour l’enfant . Le montant est fixe par enfant

      Et rien d’autre
      en echange 40 heures effectives . Big brother surveille chaque jour et il y a un rapport chaque jour à completer ( rien à voir avec le chaos dans certaines adminstrations nationales- impossibilité de se faire passer pour un autre)
      les abscences sont extrèmement controlées. Mieux vaut èviter les mauvaises habitudes …
      24 jours de congés + 14 jours pour les fetes nationales + delai de routes selon la distance + journée de repos annuel selon l’age du fonctionnaire. Possibilité du flexitime, de teletravail, du part time,selon les necessités du service et les obligations parentales.
      un forfait pour un voyage pour voir la famille au pays ( il y a des pays qui n’ont pas le standart sociale français, surout pour les vieux parents…)
      35-37 ans pour la pension à 70% brut du dernier salaire ( pas de taxe sur la crise à payer,mais pas de prime d’expatriation ) paiement du dèmènagement pour le retour au pays. Il est possible de pouvoir rester au pays en informant les autorités du pays .
      age de la retraite minimum 55 ans avec penalité de 3,5% par an sur le taux de la pension par rapport à l’age ètabli pour la retraite normale ( 61-65 ans). Cela permet à des fonctionnaire de retourner au pays pour s’occuper de leur famille.
      Et pour cela il faut rèussir un concours salé dans une langue diffèrente de sa langue maternelle, maitriser une troisième langue. Savoir travailler dans 1 des trois langues officielles de travail. Une fois rèussi, il n’y a aucune garantie de poste, mais dans toute l’Europe un fichier centralise les laurèats est accessible pour les managers, sous reserve que les postes ne sont pas pris par des fonctionnaires dans le cadre de mutations pour les besoins du services ou pour des raisons personnelles liées par des compètences rares.Il reste les dèlègations internationales, le personnel du Conseil, ou du parlement, de la Cour européenen et des agences européennes, voir meme des dètachements dans les autres organisations internationales comme l’ONU, comme cela se fait aussi pour les fonctionnaires natonaux.
      Pour les sanctions disciplinaires c’est ultra rapide. Le fonctionnaire paye financièrement ses erreurs. Il est dans le secret sauf si le comportement du collègue est contraire aux interets de l’institution. Les menaces comme les promesses sont très mal apprèciées , car pas de loyauté envers sa hierarachie! Il faut dènoncer ou devenir complice…

  11. ces hémicycles constituent une excellente fin de carrière politique avant l’accès à des pension démentielles. S’étonnera-t-on de l’engouement pour figurer sur ces profils d’inutiles ?
    Qu’ont-ils donc apporter de réel (valeur ajoutée) à la démocratie et le succès de l’Union ? Guère !

    Nous pouvons trouver une utilité à la COmmission et au Conseil ; au parlement … rien !!!

    1. Il faut se demander aussi pourquoi les allemands et les anglais sont extrèmement prèsent pour du lobbying àBruxelles. Pour les français, le message du pouvoir reste le meme. Bruxelles est un placard. Alors demander a nos français deputé européen de faire un travail sèrieux, c’est presque saugrenu.. Cependant le nouveau traité permet au parlement de faire des propositions meme sur ceux que fait la Commission. Ce nest pas nègligeable, car c’est un pouvoir sur le monopole de la Commission. Et pour cela c’est une raison de plus de prendre au sèrieux cette èlection. Mais quia lu les 2 traités depuis le 1 er decembre 2009?

  12. pour réacttitude , ils sont aussi parfois cumulards, voir Mélenchon député (ou Sénateur ,me rappelle plus exactement) en France dans une région et député Européen d’une autre(sud-ouest )

    1. Mèlanchon ne demande meme pas à toucher sa retraite. Il considère qu’il touche bienà Bruxelles et il fait vivre son parti avec ses livres

Les commentaires sont fermés.