Le cinquième rapport d’évaluation du GIEC fait marche arrière sur l’alarmisme climatique

Publié Par Contrepoints, le dans Environnement, Sciences et technologies

Un rapport imminent signale une baisse des prévisions sur le réchauffement climatique.

Par Matt Ridley.
Extraits d’un article écrit par le Dr Ridley pour le Wall Street Journal, qui en a aimablement fourni une copie à Watts Up With That? Lire l’article original complet ici.

Dans quelques jours, un événement très attendu et qui n’était pas arrivé depuis 2007 va se produire. Comme une comète qui s’écrase sur terre, il sera interprété comme un présage d’événements inquiétants à venir. Je fais référence au « cinquième rapport d’évaluation » du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC), dont une partie sera publiée le 27 septembre prochain.

Il y a déjà eu des fuites émanant de ce document de 31 pages, qui résume 1 914 pages de débat scientifique, et grâce à un Directeur de recherche sur le climat, j’ai eu un aperçu de la prévision-clé du document. La grande nouvelle est que, pour la première fois depuis que ces rapports ont commencé à sortir en 1990, le nouveau rapport fait marche arrière sur l’alarmisme. Il précise que la hausse de température à laquelle on peut s’attendre du fait des émissions anthropiques de dioxyde de carbone est inférieure à ce que le GIEC pensait en 2007.

Certes, le changement est faible et en raison de l’évolution des définitions, il n’est pas facile de comparer les deux rapports, mais c’est bien une marche arrière. Elle est importante car elle souligne la possibilité très réelle que, au cours des prochaines générations, l’effet du changement climatique dans son ensemble sera positif pour l’humanité et la planète.

Plus précisément, le projet de rapport affirme qu’il est « extrêmement probable » que « l’équilibre de la sensibilité climatique » (ECS) – éventuel réchauffement induit par un doublement du taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, qui prend des centaines d’années à se produire – sera plus élevé de 1°C (1,8°F), qu’il est « susceptible » d’être plus élevé de 1,5°C (2,4°F) et sera « très probablement » moins élevé que 6°C (10,8°F). En 2007, le GIEC avait déclaré qu’il serait « probablement » plus élevé de 2°C et « très probablement » plus élevé de 1,5°C, sans limite haute. Parce qu’« extrêmement » et « très » ont ici un sens statistique précis et différent, la comparaison est difficile.

Tout de même, la tendance à la baisse depuis 2007 est flagrante, surtout dans la fourchette basse du « probablement ». La valeur la plus probable (qui était de 3°C la dernière fois) est, pour une raison inconnue, non précisée cette fois-ci.

[...]

La plupart des experts estiment qu’un réchauffement de moins de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels ne produira aucun dégât économique et écologique net. Par conséquent, le nouveau rapport dit effectivement (sur la base de la moyenne des scénarios d’émissions du GIEC) qu’il y a plus de 50% de chances que d’ici à 2083 les bienfaits du changement climatique seront toujours plus importants que ses méfaits.


Note : L’édifice du GIEC est en train de s’effondrer, voir L’état de la science du climat : « un bazar ». Voir aussi l’article de Willis Un pas en avant, deux pas en arrière.

Sur le web - traduit de l’anglais par Laure Lancelle Sanvito pour Contrepoints

Laisser un commentaire

    1. Et vous lisez encore dana1981, un employé d’une compagnie … gazière ?
      https://twitter.com/MangoChutneyUK/status/359382756922363905
      LOL.
      Comme tout la prose de SS, il s’agit d’auto-description et projection sur autrui de ses propres turpitudes :
      1 : nier la réalité (la pause dans les températures, et sa décorrélation des GES qui augmentent, eux)
      2 : nier leur responsabilité (au GIEC on a tout bien fait comme il fallait et ceux qui disent le contraire sont rien que des méchants à la solde des pourris pétroliers ; comique, venant d’un employé du gaz — et pas du charbon, quel hasard… )
      3 : nier que l’erreur soit un problème (on a de toute façon bien fait de cramer le pognon, assommer les gens de taxes, financer des danseuses, des panneaux magiques solaires et des derrick à air, etc. : tout cela était « bon pour la planète/les pays pauvres »)
      etc.
      Rhétorique à deux balles.

    2. Quel sacré série de non sequitur, ce lien…

      Prouver le RC est une chose (et encore, vu la technologie actuelle, cela revient à chercher la vérité sous la lumière d’un lampadaire).
      Si A est vrai, cela ne signifie pas que B est vrai, ni C, ni D…

      Dire de là qu’il est humain, que les prédictions sont justes, que la vie sera l’enfer sur Terre, que l’on ne pourra pas s’y adapter, prévoir les couts économiques et prescrire les bonnes vieilles recettes socialistes (les verts étant d’anciens socialistes reconvertis, et pouf ! Par hasard les solutions sont du pur socialisme…) démontre surtout de l’amateurisme, de la mauvaise foi et à quel point ce débat est noyauté par le mysticisme vert…

    1. @Caesar, et « ils » imaginent que crier encore plus fort des âneries telles que « 95% de chance que l’homme soit responsable du réchauffement » va rétablir une crédibilité qui a été complètement détruite par leurs exagérations.

      La mesure la plus efficace pour la diminution des émissions de CO2 est probablement la fermeture de l’UNFCCC et du GIEC.

      Le problème c’est qu’il va alors falloir trouver des mesures compensatoires pour le gigantesque trou que cela va faire dans l’industrie touristique mondiale. Les compagnies aériennes vont se retrouver en surcapacité, en particulier en classe affaire, les hotels de luxe dans les resorts paradisiaques aussi. Les loueurs de Mercedes vont devoir se reconvertir, ainsi que les restaurants et traiteurs qui s’occupent de tous ces voyageurs professionnels de sauvetage de planète.

      1. @PapyJako
        « La mesure la plus efficace pour la diminution des émissions de CO2 est probablement la fermeture de l’UNFCCC et du GIEC »

        Pourquoi seulement « probablement »?

        Et pourquoi pas, en .prime, un bon coup de balai à l’OMM, l’UNEP et l’ONU?

        Cela coûterait moins cher aux contribuables, ces structures seraient plus efficaces, et elles s’occuperaient de faire enfin ce pour quoi elles ont été créées, les dogmatiques khmers verts ayant été virés, non?

    1. Que vont faire les verts et le gouvernement ? Prétendre que le rapport du GIEC est d’accord avec eux. Les médias seront eux-aussi d’accord, et le GIEC ne va pas aller protester contre cette exégèse, quand même !

        1. effectivement ça va être plutôt rigolo vers, disons, 2020. Le temps que la poussière retombe :-)
          J’imagine déjà le silence et le mépris gêné des signataires quand l’évidence sera manifeste

    2. Les Verts ? Ils vont aller se réfugier dans l’hémisphère sud pour tenter de sauver leur peau.^^
      D’un autre côté, je vois le truc arriver gros comme une comète en pleine gueule, comme ils ne pourront plus utiliser le prétexte du RCA pour brider le CO2, ils vont développer +++ celui de l’acidification des océans avec plein de nouvelles études bidon faites par des ONG aussi bidon et toujours subventionnées par nos impôts.
      Les pastèques ne veulent pas de CO2 mais ils veulent par contre que les autres aussi retournent vivre dans des yourtes ou des grottes avec eux.

      1. « Les pastèques ne veulent pas de CO2 mais ils veulent par contre que les autres aussi retournent vivre dans des yourtes ou des grottes avec eux. »"
        Pas du tout ! Les pastèques du haut du pavé réservent les grottes et les yourtes pour les autres, mais eux devront continuer à nous « protéger » depuis les beaux quartiers de Paris débarrassés de l’horrible plèbe qui pollue, et ils devront bien, pour être efficaces, se déplacer en voiture avec chauffeur et en jet privé partout à travers le monde.

    1. allez sur what s up with that…
      article sur la fuite du rapport …
      et regardez la premiere liste…
      lisa alexander travaille dans un labo sur le changement climatique…mais alors…

      regardez ensuite le site du labo ou travaille le premier français de la liste et lisez son introduction…françois marie bréon…
      je recopie
      François-Marie BREON
      François-Marie Bréon est chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement où il dirige le thème “cycles biogéochimiques”. Après avoir obtenu une thèse en 1989, il a effectué plusieurs séjours aux Etats-Unis et au Japon avant d’intégrer le CEA. Spécialiste du transfert radiatif et de la télédétection, il participe à la conception puis à l’exploitation scientifique de plusieurs missions spatiales. François-Marie Bréon est persuadé du danger du changement climatique. Il a donc choisi d’être un militant écologique actif dans le but de diminuer les émissions de gaz carbonique. Ainsi, il fait de nombreuses interventions pour faire prendre conscience au grand public de la nécessité d’un changement du mode de vie. Il effectue la plupart de ses déplacements proches en vélo, se chauffe au bois et à l’électricité nucléaire, impose l’usage du train plutôt que l’avion aux membres de son équipe et à lui même. Sa plus grosse erreur sur le plan climatique fut de participer à la création de 4 enfants qu’il faut maintenant nourrir, avec une composante carnée, et chauffer (pas beaucoup, mais un peu quand même).

      je n’ai regardé que ces deux là…et je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée d’ailleurs…c’est édifiant…

          1. Merci pour les liens.

            Pauvres enfants ! Abasourdi je suis. Et dire qu’on finance les délires de ces pseudo scientifiques ! Le seul point positif dans cette triste affaire, c’est que les économies de dépenses publiques seront très faciles à trouver, le jour venu.

  1. Plus le temps passe et plus je me pose des questions sur ce que raconte le GIEC (sans remettre en cause le travail de certains de ses membres). Ce truc est bien trop médiatisé et politisé. Il y a trop de lobbying là-derrière. Les vraies études objectives sur le réchauffement sont volontairement bien cachées…

    1. Un tel acharnement contre le GIEC ne rime a rien! Ce sont des professionnels qui presentent le fruit de leur recherche. Que le citoyen lambda se permette de douter de leur veracite, c’est une chose,mais cela ne change rien a la donne. Giec ou pas Giec, rechauffement ou pas – pour certains- , le mode de societe dans lequel nous sommes ne changera pas. Le systeme est tel que les scenarios A1F1 ou A2 (en terme de developpement economique) du dernier rapport se deroueleront sans aucun doute, par inertie du systeme et par absence de volonte des decideurs politique et economique et financier.

      1. @Ducobu00
        « Un tel acharnement contre le GIEC ne rime à rien! Ce sont des professionnels qui presentent le fruit de leur recherche. »

        Je crains que vous n’ayez mal compris: le GIEC est une structure politique qui utilise pas mal de science fausse comme alibi d’un projet politique radical.

        Bien sûr, il y a un certain nombre de contributeurs qui font un excellent et honnête travail, mais le GIEC n’en tient pas grand compte dès que cela n’est pas GIECquement correct, il filtre les publications dans les revues à comité de lecture qui ne sont pas dans la Ligne du Parti et il utilise près de 30% de littérature grise…

        Il suffit de relire les statuts du GIEC pour se rendre compte que le RCA lui est imposé dès le départ : « Évaluer sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation ». Donc, avant même que le GIEC n’ait commencé ses travaux, on lui
        impose LA SOLUTION : il y a réchauffement ET il est anthropique.

        1. Justement, ils sont censes travailler sans partis pris et objectivement. D’ailleurs, ils disent etudier les risques lies au changement climatique d’origine humaine, ce qui est nuance´. Si changement anthropique il y a, ce qui est soit observe ou prevu, leur objectif est d’en cerner les consequences. Il s’agit apres tout « que » d’une etude de risques et d’une proposition de solutions potentielles, ainsi il ne faut pas definir cela comme une solution arbitraire.

          1. Ducobu00 : « Justement, ils sont censes travailler sans partis pris et objectivement. »
            —————————
            Oui c’est ça, avec des centaines d’auteurs du GIEC affiliés au WWF, avec tous ses présidents trempés dans le business du carbone : Bert Bolin est le premier propagandiste de la théorie du réchauffement dès les années 70, en pleine hystérie du global cooling, Bob Watson travaillait pour la Banque Mondiale avant de devenir 2e président du GIEC, BM qui est le l’intermédiaire principal des quotas carbones et autre « mécanisme de développement propre » et qui empoche des dizaines de milliards chaque année pour trader de l’air, Pachauri, menteur multi-récidivste (même son CV et ses prétendus deux doctorats sont bidon !) est un businessman multi-millionnaire exclusivement grâce à l’arnaque climatique).

            Ha ha ha ! Très « objectif » et « sans parti pris » en effet, il suffit de le répéter gratuitement 100x pour finir par s’en convaincre.
            Il est gentil notre bigot réchauffiste du jour… Celui-là, faut surtout le garder pour le prochain dîner.

          2. J’ai bien precise qu’ils etaient ‘censes’. Il y a probablement des derives et exces ici ou la, comme partout. Dire cela ne fait pas de moi un rechauffiste, je n’ai meme pas aborde le sujet.

  2. sera plus élevé de 1°C (1,8°F), qu’il est « susceptible » d’être plus élevé de 1,5°C (2,4°F) et sera « très probablement » moins élevé que 6°C (10,8°F). On demande un traducteur.

      1. Ducobu00 : « probabilité sont précisées au début de chaque rapport »
        —————————-
        Probabilités sorties du chapeau et jamais calculées nulle part, selon les propres aveux des gens du GIEC comme Hulme ou Trenberth. Bref, poubelle. Mais merci quand même pour la tentative d’enfumage.
        Quoi d’autres ?

        1. Enfumage? J’indiquais juste qu’un équivalent chiffré est fourni! Qu’elle soit juste ou inexacte, je ne sais pas pas. Ne voyez pas de complot la ou il n’y en a pas.

          1. Ducobu00 : « Enfumage? J’indiquais juste qu’un équivalent chiffré est fourni! Qu’elle soit juste ou inexacte, je ne sais pas pas.  »
            ——————————
            Tout le monde ici sait qu’il y a un équivalent chiffré, vous enfoncez une porte ouverte, que personne ne vous a demandé d’ouvrir. Dire qu’il y a un équivalent chiffré, sans dire que celui n’a jamais été calculé par personne par aucune méthode scientifique reconnue, j’appelle ça mensonge par omission, tromperie sur marchandise, prétention à la précision, abus de confiance, bref enfumage. Mais vous avez un autre qualificatif pour ce genre « d’oubli » sans doute, genre crédulité, ignorance, bêtise ?

            Ducobu00 : « Ne voyez pas de complot la ou il n’y en a pas. »
            ———————-
            Quel complot ? Je n’ai jamais parlé de complot, vous voyez un complot là où il n’y en a pas, juste de l’escroquerie ordinaire, dont on a l’habitude avec la fraternité réchauffiste.

      2. vous soulevez un point intéressant…
        quand on vous dit la probabilité que le réchauffement de 1951 à tel date soit pour la plupart le fait de l’homme avec une certitude de 90%, on remarque que ce n’est pas la démonstration que la part de l’homme soit de 40% qui invaliderait l’affirmation…ce qui compte c’est comment ce machin de 90% est trouvé…

        on admirera au passage un tour de force… le fait que est assimilé au réchauffement …l’augmentation de la température globale..
        ce qui au regard de la façon dont elle est construite…est pour le moins curieux… il est d’ailleurs évident qu’à moins d’admettre que « le systeme climatique pourrait  » se réchauffer ou se refroidir en un an autant que sur un siècle…ce n’est pas la température globale mais sa moyenne sur une « certaine » durée…il y a des tas de non dits surtout pour un résumé au public..

        On peut en parler pendant longtemps …mais rien que cette affirmation du giec phrases que tout le monde semble pouvoir comprendre est ..obscure ou en tous les cas très chargée ..

        Il ne faut jamais oublier que si une personne vous dit que vous avez une chance sur un million de vous prendre un pot de fleur sur la tronche demain…il pourra toujours vous rétorquer et avec raison si ses calculs sont justes que vous n’avez pas eu de bol si ça vous arrive .mais vous ne pourrez en aucun cas lui affirmer que son estimation est fausse…
        la seule la façon est de lui demander les hypothèses qu’il a faites pour calculer cette probabilité…et comment il a fait ses foutus calculs…

        nous passons donc de 90% à 95% ..si vous le dites…

        1. Effectivement, ces probabilités sont à prendre avec des pincettes. Je n’irais pas jusqu’à faire l’analogie avec les prévisions saisonnières; mais il faut en dégager de ces résultats des conclusions en terme de tendance, ce qui est toujours un peu flou. Le Giec présente une étude de risque; avec toutes les hypothèses et les incertitudes qui en découlent.

  3. Il est intéressant de noter que les catastrophistes professionnels sont en train de changer leur fusil d’épaule.
    Comme ça marche moins bien avec la température c’est maintenant le niveau des océans qui prend le relai pour terroriser les foules, (sauf qu’ici en Suisse on a moins de problème avec ça).
    Drôle de hasard si le « National Geographic » y consacre un gros article dans sa dernière édition et que « Nature » s’y mette aussi. Un nouveau formatage se met en route.

  4. un nouveau formatage?

    pas besoin de nouveau formatage, ce cancer catastrophiste a déjà depuis belle lurette métastasé toute la société, et cela commence dès le plus jeune âge.
    Ils ont réussi au delà de tout ce qu’ils pouvaient espérer.
    Nous sommes matraqués à longueur de journée de messages idiots, de « c’est bon pour la planète », de « l’énergie est précieuse.. » et autres imbécilités du genre, qui ont fini par instiller chez les gens ce sentiment de culpabilité ,qui ouvre la porte à l’acceptation de tous les sacrifices.
    Ce matin sur RTL, grande nouveauté, on consacre 5 minutes à la sortie d’un livre du physicien Gervais sur le rôle du CO2.
    On sent l’incrédulité qui frise la moquerie du journaliste.Visiblement, il prend Mr. Gervais pour un rigolo,que l’on écoute poliment, mais on est prêt à appeler un médecin…
    L’interview se termine sur un commentaire( allez savoir?) d’un auditeur:
    donc maintenant on peut aller manger un hamburger en 4X4..;
    repris par le journaliste, pas gêné un instant de confirmer de pareilles âneries,ce qui confirme que cette propagande est bien ancrée.
    Déjà, autour de vous, essayez de convaincre qu’il n’y a plus de réchauffement,c’est déifiant.
    Quand on sombre, cela ne s’arrête que quand on a touché le fond.
    Nous serons donc ruinés, ce qui est finalement le but de la mouvance pastèque.

      1. c’est bien, vous avez tout compris.

        Comme si EDF, qui vous vend l’énergie allait dire le contraire!

        L’énergie, comme tout autre bien, ou service, ne vaut que la valeur que l’on est prêt à payer pour.
        Et dans ce cas-ci, il n’y a aucune raison de rationner l’énergie et de la rendre plus chère artificiellement sur base de je ne sais quel concept idiot .
        Et notez au passage que dans une industrie où les frais fixes sont passablement importants par rapport aux frais de « combustible »,tout ralentissement des ventes fait automatiquement augmenter le prix.

        Mais si c’est bon pour la planète…

      2. « Dire que l’energie est precieuse n’a rien d’imbecile. C’etait d’ailleurs le slogan de Edf. »
        ————————-
        Le slogan de EDF, c’était l’énergie nucléaire est précieuse, nuance. Hors nucléaire, la nucléocratie qui tient EDF n’en a rien à battre.
        Car si l’énergie était si précieuse, l’Etat n’aurait pas laissé dormir des centaines de milliards d’€ de charbon juste sous nos pieds (dans la Nièvre, il suffit de gratter le sol pour en exploiter) pendant qu’il accumule une dette astronomique.
        Oui donc, « l’énergie est précieuse » est bien un slogan, creux et idiot, comme tout slogan.