Montebourg et la rose marinière

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

Il fait partie de ces hommes politiques qui y pensent – au moins – tous les matins en se rasant. L’ineffable Montebourg dont le patronyme est l’exact contraire de ses velléités de redressement se la joue « socialiste » contre un Valls qui serait « social-démocrate », et qui lui fait une sérieuse concurrence dans le domaine des ratages à répétition, donc tout ce qu’il faut pour être candidat socialiste à la candidature.

En attendant, tandis que Valls se crêpe le chignon avec sa copine Taubira, le beau ténébreux s’achète 400 marinières (que personne ne met) pour fêter sa rose relookée rayée de bleu dans la campagne bressane. Altier dans le discours, il balaye toute évidence économique et se la joue franchouillard en disant tout sur rien et rien sur tout, surtout pas sur Flanby, rassurant Hollande de n’avoir rien à craindre de son aile gauche. Peut-être pour la bonne raison qu’elle n’en peut mais, à l’image de Fabius qui promet de « faire pression » sur l’Arabie Saoudite et consorts pour l’Égypte, démontrant une parfaite impuissance physique et cognitive du sujet.