Gaz de schiste : l’opposition par principe pour plaire aux lobbys

Publié Par Guy Sorman, le dans Énergie et matières premières

Hollande a confirmé son veto à toute exploitation du gaz de schiste en France, certainement pour satisfaire deux lobbys puissants : les Verts et EDF.

Par Guy Sorman.

Puits de gaz de schiste (Crédits : Beyond Coal and Gas, licence Créative Commons)

Puits de gaz de schiste (Crédits : Beyond Coal and Gas, licence Créative Commons)

Au cours de son allocution du 14 juillet, le Président Hollande a confirmé son veto à toute exploitation du gaz de schiste en France. Pour justifier sa position, il a fait état de dégâts dans la nappe phréatique aux États-Unis, qui auraient été causés par cette exploitation. En vérité, aucun accident de ce type n’a jamais été repéré au cours de ces quinze dernières années. Peut-être François Hollande se fie-t-il à un documentaire hostile au gaz de schiste, Gasland, qui exhibe cette pollution ; mais l’allégation n’a jamais été confirmée. En réalité, le principal inconvénient de l’exploitation par fracturation des roches est le bruit induit par les forages initiaux.

Ces forages, mauvais pour les oreilles, sont excellents pour l’économie : depuis le début de l’exploitation systématique en 2000, 800 000 emplois nouveaux aux États-Unis ont été créés par cette industrie, généralement bien rémunérés ; un tiers du gaz américain provient des schistes, les États-Unis sont devenus auto-suffisants en gaz naturel et commencent à exporter ; les prix de l’énergie ont baissé, ce qui permet une certaine ré-industrialisation. Cette exploitation des gaz de schiste a ressuscité l’économie d’États isolés ou stagnants, comme le Dakota du Nord, le Wyoming, la Virginie de l’Ouest, l’Arkansas, le Missouri.

En France, il se trouve que les principaux gisements exploitables se trouvent dans le Massif Central (Larzac particulièrement) : notre pays pourrait, à terme, devenir auto-suffisant sans plus dépendre des importations de Russie et d’Algérie. Pourquoi ne pas se mettre à l’école américaine plutôt que de la nier ? François Hollande, ignorant ? Peut-être pas. En s’abritant derrière le faux prétexte américain, il satisfait deux lobbies puissants : les Verts et EDF.

Pour les Verts, le gaz de schiste est devenu un épouvantail idéologique (parce qu’il ne faut pas écorcher LA Nature ? Par antipathie pour l’innovation ? Par quête de Tabou ?)  bien que ce gaz polluerait moins que le pétrole et serait moins dangereux que les déchets nucléaires.

EDF ? La compagnie dépend de l’énergie nucléaire et l’exporte. S’il apparaissait que le gaz naturel était une alternative économique, le lobby nucléaire – un État dans l’État – perdrait son influence politique et économique. EDF emploie d’ailleurs une agence de communication pour fusiller le gaz de schiste dans les médias. François Hollande s’est donc rangé dans cette alliance bizarre du nucléaire et des Verts en agitant – c’est classique – l’épouvantail américain.


Sur le web.

A lire aussi :

 

  1. Hollande Romain, aurait interdit l’exploitation des eaux chaudes pour les bains et thermes, les aqueducs pour l’eau froide.

    Cela donne une sensation mitigée, c’est homme est un tiède.

  2. Guy Sorman et Hollande a raison …Qui peut dire qu’il n’y a pas de risque à traverser la nappe phréatique par forage et à pourrir cette même nappe ( dite de Champigny ) qui alimente en eau une grande partie de la région parisienne !!!

    Surtout que personne n’est d’accord sur les réserves réelles en gaz et pétrole …
    Il vaut mieux demander aux gens de moins se chauffer ( théoriquement , 18 ° C est demandé , ce qui suppose un chandail ) , de moins rouler en voiture , marcher à pied !!!

    1. Et pourquoi pas 15 ou 10 ou pas de chauffage du tout.
      Les Khmer verts.

    2. Les nappes ne sont pas des baignoires, ce sont des éponges. Les percer n’est pas un risque, c’est leur état naturel.
      L’eau de nappe est généralement saturée de produits chimiques naturels ou apportés par l’homme. Celle de champigny ne fait pas exception, elle est considérée comme non potable sans traitement.
      « il vaut mieux » … faire le calcul économique, au lieu de postuler le résultat. Sans quoi le risque, le vrai, c’est de retourner littéralement à l’age des cavernes

    3. @volna,

      Je suis très beaucoup d’accord avec vous.

      On ne devrait pas semer de blé, on ne connait pas le volume de la récolte avant.

      On ne devrait pas planter de vigne sans savoir par avance la qualité du vin.

      1. On ne devrait pas se jeter dans l’eau avant d’avoir appris à nager.
        Et oui, la vie fonctionne par prises de risques et pas par principe de précaution.

    4. Voila, faites donc ça.
      Et laissez les autres tranquilles.

  3. jj’attends toujours que la mouvance nous donne un exemple concret de pollution de nappe phréatique avérée aux USA,où l’on a foré depuis 50 ans dans tout le pays.
    Je vous rappelle, au besoin, que contrairement à ce qui se passe sous nos vieux, aux USA,il existe une agence EPA, qui a pour objectif non dit de faire ch… les industriels,et qui est très ,très ,très active.
    Qui plus est, ce pays est aussi le pays des avocats, et des class actions,et depuis toutes ces années, émaillées d’horribles pollutions, que à côté Fuku est une plaisanterie, il n’y aurait pas eu une seule condamnation que les zozos verts pourraient afficher en tête de gondole de leurs éternelles mantras?

    Avec les petits hommes verts, aurait-on exploité le charbon, le pétrole,poser la question, c’est y répondre.

    1. Exact, en plus le fracking s’effectue à 2000 m de profondeur en moyenne alors que les nappes phréatiques rarement à plus de 250 m de profondeur. La seule possibilité de pollution vient de fuites dans les caissons des puits. Un problème qui n’a absolument rien à voir avec la fracturation hydraulique.

      1. Voilà. Je ne vois pas trop, dans ces peurs, en quoi on n’est pas juste dans le pur fantasme ou délire.

  4. Il n’y a pas que le lobby nucléaire et les escrolos qui ont de l’intérêt dans la propagande anti-gaz de schiste, il y a toutes monarchies et les ripoubliques pétrolifères et gazières dont l’équilibre économique et social précaire va exploser si le gaz de schiste s’implante en Europe et le cours du gaz est divisé par 3 comme aux USA. Ce n’est pas un hasard si Promised Land, le film anti-fracking de Matt Damon a été financé par le Qatar, premier producteur mondial de gaz naturel. Ce n’est pas un hasard si l’Europe a lancé une enquête sur Gazprom pour lobbying illégal et pratique anti-concurrentielle. Ce n’est pas non plus un hasard si la Bulgarie qui a interdit purement le GdS est un pays dont le monopole du gaz est détenu par le seul… Gazprom, ni si Exxon s’était retiré du GdS en Pologne suite à un accord avec Poutine pour obtenir des concessions de pétrole & gaz en Sibérie.

    Il est piquant de voir comment nos escrolos restent parfaitement silencieux sur cette vaste conspiration anti-GdS aux mobiles et aux preuves établies, eux qui sont toujours prompt à voir des conspirations partout par les pétroliers, le big business, la haute finance… dès que ça touche le réchauffement climatique, la pharma, les OGMs, etc…

    L’hypocrisie des pastèques n’a d’égale que leur crapulerie.

  5. moi je suis pour l’exploitation, mais pas dans ma région et si possible dans un autre pays…j’aimerais manger les legumes de mon jardin encore quelques temps et pouvoir boire de l’eau qui ne sente pas le gaz…

    1. Ce pays mérite Chirac, l’Homme du principe de précaution dans la Constitution…

    2. Ça tombe bien : le méthane est inodore !

  6. Bien entendu vous les riches libéraux vous aurez toujours les moyens de boire de l’eau propre, quand aux pauvres qui boivent l’eau du robinet depuis plusieurs années ils devront boire de l’eau polluée, de plus avec la disparition de la sécurité sociale demandé par les libéraux je me demande vraiment comment on peut croire que le libéralisme aide les pauvres.

    1. C’est un troll, ça, non ?

      1. Donc tu serais prêt à boire de l’eau polluée ?

        1. L’exploitation des gaz de schiste ne pollue pas plus l’eau potable que vous ne le faites en tirant votre chasse d’eau.
          Ou alors les USA seraient en train de crever de soif avec tous leurs puits en exploitation.

          1. L’admet que mon commentaire était de la provocation, mais on ne connais pas les effets du méthane sur l’organisme. Le jour où le puits de gaz de schiste sera bien étanche on pourra extraire ce gaz sans polluer.

        2. et oui bien sur. Ça donne un goût exquis au rôti de bébé communiste. lol

      2. oui c’est un troll. il y en a de + en +

    2. l’eau du robinet est propre du point de vue bactériologique, mais du coté des métaux lourds et autres molécules médicamenteuses je ne serais pas affirmatif !! on ne trouve que ce que l’on cherche et ces matières ne sont pas recherchées !
      Désolé j’ai pas les sources !

      1. ygalt : « ces matières ne sont pas recherchées ! »
        ———————-
        Les métaux lourds (plomb, mercure voire cuivre…) sont bien recherchés dans l’eau potable car régis par des normes (toujours plus strictes, facteur principal de l’explosion du prix de l’eau au profit d’une foule de lobbies, sans qu’on ait pu démontrer le moindre bénéfice santé pour le consommateur par rapport aux normes d’il y a 50 ans).

        Quant aux molécules médicamenteuses, elles ont une rémanence trop courte pour qu’on puisse trouver une concentration qui puisse représenter le moindre risque dans l’eau potable, malgré la propagande hystérique répandue par les pastèques.
        De nos jours, les instruments de mesures peuvent détecter des picogrammes/litres, ça équivaut à retrouver la trace de quelqu’un qui vient de pisser sur l’autre rive du lac Léman. C’est tellement sensibles qu’on peut trouver n’importe quoi, donc dire qu’une molécule existe sans en dire la concentration n’a aucun sens.
        Le poison est dans la dose, c’est une maxime connue de la toxicologie depuis 5 siècles, mais de toute évidence ignorée par la pseudo-science escrologiste.

    3. Effectivement, être libre constitue une vraie richesse…
      Allez donc passer quelques années à Cuba ou en Corée du Nord, les paradis du socialisme total, voir si là-bas les pauvres sont comme des coqs en pâte.

      1. Vous confondez socialisme et dictature communiste. La liberté de polluer je ne vois pas en quoi c’est une richesse pour la population, peut être pour l’industrie qui extrait le gaz mais avez vous pensé aux agriculteurs et aux habitants qui vivraient à côté de ces puits de gaz ?
        Plutôt que de fouiner le sol à chercher encore des énergies fossiles qui ne sont viables que sur le court terme, il serait plus judicieux de s’orienter vers les énergies renouvelables à la rigueur la fusion nucléaire serait plus acceptable car ça demande seulement de l’hydrogène enrichi et non de l’uranium et la demi-vie de l’élément radio actif est seulement de 75 ans.

        1. Bonjour, êtes vous un marxiste qui s’ignore? Etes vous au courant des 100 millions de morts? Vous parlez une novlangue socialiste, il vous faut au coatch pour vous rebooster. Si votre patron est méchant avec vous c’est parce qu’il ne peut pas se payer une porsche.

          1. Bonjour,
            Je ne pense pas être marxiste à 100%, je dirais plutôt social-democrate, le communisme autoritaire à bien provoqué 100 millions de morts comme vous dites, enfin vous remarquerez que le capitalisme en a fait autant si vous lisez le livre noir du capitalisme, mais bon le débat n’est pas là. Je n’ai pas les moyens de me payer un coach et mon patron à déjà une belle Audi mais bon ça ne m’affecte pas plus que ça, le problème n’est pas mon salaire mais les conditions de travail qui sont toujours aussi stressantes, certains me recommandent de faire un arrêt maladie mais je ne suis pas du genre à faire ça, car si je le fais mon retour au travail sera encore plus horrible.

    4. @Adwaoc

      OK troll, tu veux une raison qui te te montre comment on peut croire que le libéralisme aide les pauvres. Il y en a 1000 mais je t’en donne juste une: les pauvres toucheraient la totalité ou quasi-totalité du salaire payé par l’entreprise, au lieu de 50 à 60% actuellement du fait du montant confisqué par l’Etat et dont ils ne peuvent disposer librement.
      En gros au lieu d’avoir un salaire de 1200EUR, un pauvre moyen aurait 2000EUR. Tu saisis en quoi ca pourrait aider le pouvoir d’achat et donc le niveau de vie des pauvres?

      1. @ Adwaoc

        Allez une deuxieme raison pour la route je ne resiste pas.
        Tu sais à quel % est injustement taxée l’essence que les pauvres doivent mettre dans leurs vieilles voitures qui consomment beaucoup? 70 à 80% de taxes, oui c’est pas une blague.
        Donc en clair ca veut dire que si on annulait ces taxes, un plein à 100EUR actuellement ne couterait plus que 20 à 30EUR. Ca, ca aide le pauvre!

        1. je n’ai jamais dit que la social démocratie est parfaite pour les pauvres. Le problème est que si tu supprime les charges salariales sur les salaires qui permettent de financier l’aide sociale, je doute vraiment que le patron va verser le salaire entier il va tout simplement payer le même salaire qu’avant et garder le reste pour lui.
          C’est comme les allocations pour les logements si on les supprime les loyers ne vont pas baisser.

          1. Les charges salariales ne financent pas l’aide sociale, ignorant. Les pauvres n’en touchent pas une miette.
            Le patron va tout garder ? bien sûr. Les employés et leurs syndicats vont le laisser faire, c’est évident, et financer leurs assurances sociales sur leur salaire net au lieu de le faire sur leur salaire brut. comme ça, gratis pro deo ; parce qu’il sont sympa et travaillent pour le plaisir et pas du tout pour l’argent 🙂

            Les allocations pour le logement, tu crois que le fric sort d’une corne d’abondance ? Non. Il sort de la poche des bénéficiaires, via un circuit complexe, qui inclut des loyers et un chômage plus élevé, et une pénurie de logement. on ne rase pas gratis.

          2. au fond, adwaoc, tu raisonnes exactement comme un créationniste. Pour toi l’évolution ça n’existe pas, les choses sont statiques et ne s’adaptent pas aux nouvelles conditions. Pour toi, comme pour un créationniste, l’idée que les choses sont actuellement ce qu’elles sont en réponse à ce qu’on a fait dans le passé (blocage des loyers -> crise du logement ; subvention aux chômeurs -> chômage, etc.) relève de l’hérésie.
            Est-ce que tu connais la théorie du chapeau magique ? C’est un chapeau qui, mis sur la tête d’un individu cupide, méprisant des lois, méchant et égoiste, ne jurant que par son propre intérêt même si ça implique de polluer, piller la nature et voler les voisins, le transforme en une personne gentille, altruiste, désintéressée et au service du public, soucieuse de la nature et des voisins, et respectueuse des lois. Le chapeau magique peut prendre la forme d’une écharpe (tricolore) ou d’un contrat de travail spécial, dit « de droit public ».

          3. Adwaoc : « Le problème est que si tu supprime les charges salariales sur les salaires qui permettent de financier l’aide sociale »
            ——————
            Comme c’est déjà dit, les charges sur les salaires ne financent pas l’aide sociale, mais l’assurance maladie et la retraite, choses qui peuvent être prises en charge pour bien plus efficace et moins cher par la famille et/ou à la rigueur par le marché concurrentiel. Si tu ne sais pas une chose aussi élémentaire, quelle chance pour que tu raisonnes juste sur le reste ?

  7. Je trouve très bien ce que font nos élites. Qu’ils laissent à ceux qui les suivront les moyens de nous sortir de cette crises. Donner 1m3 de gaz à un socialiste et il le vendra au prix fort pour pouvoir dépenser . ( redistribution de la richesse oblige)
    On va pas faire cadeau de la richesse nationale aux industriels pour qu’ils multiplient leurs profits aux dépens du peuple. Seul l’élite se gavera (république bananière oblige). Une ELF ressuscitée !

    1. C’est bien pour ça que Montebourde veut créer une agence publique qui en assurera l’exploitation

  8. A la limite, je me fiche du gaz de schiste. Il y a d’autre problèmes beaucoup plus graves à régler : monnaie, taxes, dette, monopoles, tarifs douaniers, réglementations… Ayons un sens des priorités !

  9. Voir où en arrive le débat alors qu’on ne sait même pas si ces fameux gaz de schistes existent !
    Les schistes sont peut-être là, mais avant de les avoir explorer, nul ne peut affirmer qu’ils contiennent des gaz ou du pétrole …

  10. Tant mieux si on l’exploite pas, si c’est pour que nos « élites » le gaspille et le surtaxe c’est pas la peine autant attendre un bon gros effondrement de ce beau petit monde et l’extraire quand on aura des gens compétent a la tête du pays.

  11. « Hollande s’est entouré de gens d’une très grande pauvreté intellectuelle en ce qui concerne l’écologie politique.
    Écologie politique qui est la plus stupide et la plus archaïque qui soit » :
    –>

    1. Libéraux vous allez pouvoir vous réjouir de la decision de cette ordure.

      Cameron abaisse très fortement la fiscalité sur les profits qui seront retirés de l’exploitation des gaz de schistes.
      Ils seront quasiment dispensés de payer des impots

      http://www.lemonde.fr/international/article/2013/07/23/au-royaume-uni-l-avantage-fiscal-annonce-par-david-cameron-en-faveur-du-gaz-de-schiste-fait-scandale_3451443_3210.html

      1. J’attends de voir les contorsions des libéraux lorqu’ils vont devoir commenter cette « omerta » imposée aux propriétaires qui concèdent leurs terrains aux exploitants de gaz de schistes.

        http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/08/06/motus-aux-etats-unis-deux-enfants-interdits-de-parler-du-gaz-de-schiste/#xtor=RSS-32280322

Les commentaires sont fermés.