Primaire : faut-il détester l’UMP en général et les partis politiques en particulier ?

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Le grand cirque UMPinder a dressé son chapiteau en plein centre de Paris. En piste pour un magnifique combat de catch arrangé entre Nathalie Kosciusko-Morizet et ses adversaires UMP sur fond de votes bidonnés. 

Une critique primaire par Monsieur Z.

Ô rage des querelles intestines ! Ô désespoir des lendemains qui déchantent ! Ô bassesse des politiques ennemies ! N’ai-je donc tant voté que pour cette infâmie ? C’est probablement ce que de nombreux militants et sympathisants UMP doivent exprimer en des termes beaucoup moins poétiques quand ils observent les comportements primaires des candidats parisiens à l’élection du même nom.

Pauvres et crédules électeurs de l’UMP.

Ils avaient réussi à oublier que seulement quelques mois auparavant, François Fillon et Jean-François Copé utilisaient des armes de déstructuration massive du parti et jouaient aux UMPitres en révélant à la France entière les vilains tours de magichiens qu’ils étaient capables de se jouer pour gagner à tout prix et à tout mépris des électeurs.

Ils étaient enhardis par l’incompétence de compétition des gouvernants socialistes naviguant à vue sur un radeau pourri mollement tiré par le pédalo du président Hollande.

Ils étaient galvanisés par les manifestations anti-mariage homo avec slogans anti-homos défoulatoires à la clé, s’étonnant au passage que les pratiques policières couillues appelées de leurs vœux et de leurs votes depuis des années se diffusent aussi dans les narines des chérubins et que les coûts et les coups des politiques sécuritaires s’amortissent sur le crâne tendre des adolescents.

Mais voilà que le grand cirque UMPinder dresse le chapiteau en plein centre de Paris. Et c’est reparti pour un tour de piste du ridicule et une entrée dans le grand ring rempli de boue médiatique qui va surexciter le public.

Tous les ingrédients du combat de coqs et de catch truqué sont réunis :

La favorite, Nathalie Kosciusko-Morizet, tantôt écharpe hippie-fashion bleue en soie bio, tantôt tenue en cuir et bottes Hermès à 1 900 euros.

– Des rivaux de façade, comme Pierre-Yves Bournazel, illustre inconnu du grand public obligé de participer comme NKM à un talk chaud chez Laurent Ruquier et de se farcir le réquisitoire barbant du Caron barbu, aymeriplégique du côté droit.

– Des traîtres cachés derrière le Buisson comme Guillaume Peltier qui s’invitent sur scène pour balancer à NKM une Droite Forte sur le Front.

– Des journalistes d’astreinte prêts à recueillir les moindres gouttelettes de sang, de sueur et de vulgarité pour les diluer dans la soupe populaide en épongeant les éclaboussures dans des torchons quotidiens.

– Des zones troubles dans l’organisation et la sécurité du système de votes avec doublons et votants fantômes qui n’ont rien à envier aux zombies revenus d’outre-tombe jadis pour faire élire Tibéri.

– Pour finir l’ultime récompense, la ceinture municipale dorée ! La garantie de bénéficier de juteux avantages  à l’abri des futurs remous présidentiels et des relents pestilentiels de 2017.

Électeurs de droite, vous voici de nouveau dans l’UMPasse. Chez NKM et ses amis-adversaires du même bord, nul combat d’idées, nul élan politique ou de réelle opposition avec l’équipe municipale en place. Oubliés  » l’intérêt national  » et le  » dévouement pour l’État  » dont ils se gargarisent à longueur de discours creux.
Tout ceci n’est bien qu’une énième et vulgaire course au trône, encore, pour se mettre les fesses à l’abri des risques de déculottée électorale dans les remous présidentiels et les relents pestilentiels de 2017. Tout ceci n’est qu’attrait pour le pouvoir et ses juteux privilèges, avec la joie de lancer de calamiteux projets avec beaucoup d’argent-des-autres-gratuit-pour-tous en les parant du prestige international de la capitale parisienne.

Pauvre électeur de l’UMP, tu cultives de faux espoirs sur un terreau de promesses couvert du fumier des viles pratiques de tes poulains.

Tout ceci est détestable mais pourtant tu continues à supporter les UMPosteurs, dans un aveuglement qui n’a d’égal que celui de tes homologues électeurs du PS ou des partis minoritaires et autoritaires qui montent sur tous les fronts et dont les dirigeants n’ont pas d’autre ambition que de réinstaller un système un peu plus avantageux pour eux que le précédent.

—-

Le coup de chaud de NKM.

  1. Bref, pour moi ce sera Saint Just (malgré son nom de famille).

Les commentaires sont fermés.