Le diesel passe de la casse à la caisse

Publié Par h16, le dans Édito

Ça y est ! Le terrain a été correctement préparé, les graines anti-diesel et pro-environnement ont été plantées, on peut maintenant passer à l’étape suivante : récolter le fruit de ce beau travail de sape, et matraquer les possesseurs de moteurs diesel qui sont, comme chacun le sait, de gros privilégiés (et probablement des fachos capitalistes, il faut bien le dire).

Et c’est donc avec l’habituelle résignation, l’agacement évident et le curseur de la souris sur le « OK » de la commande pour deux palettes de vaseline que nous redécouvrons la joie de la prime à la casse, avec une très légère évolution de recette et un parfum « écolo » en promo ; le précédent gouvernement d’une droite qui n’existe pour ainsi dire plus l’avait en effet fait disparaître en 2010, et pour rappel, elle incitait les automobilistes à se séparer de leur vieille voiture pour en acheter une neuve.

Dans sa version 2013, il s’agirait essentiellement de favoriser les renouvellements des véhicules les plus polluants, c’est-à-dire ceux qui émettent le plus de particules, autrement dit les véhicules diesel. Cette idée, comme on le verra, est parfaitement stupide puisqu’assise sur une analyse fausse, et qu’elle apporte une réponse inadaptée pour ne pas résoudre un problème mal compris. À ce titre, on ne sera donc pas étonné de voir se précipiter en faveur de cette catastrophe budgétaire et écologique annoncée deux de nos ministres les plus incompétents tant en écologie qu’en économie, à savoir Arnaud Montebourg (en charge d’un dressement reproductif manifestement en panne de viagra actuellement) et Delphine Batho (au maroquin d’une écologie de midinette).

Ministère du Redressement Productif - MRP 2012

Tout part du constat effarant, apparemment propulsé par une Cour des Comptes qu’on a connue mieux inspirée (mais c’est un organisme d’État, après tout ne l’oublions pas) : les consommateurs de diesel ne sont pas autant taxés que ceux qui achètent de l’essence. Horrible. En gros, le consommateur se fait racketter de seulement 43 centimes par litre de gazole, là où le consommateur d’essence doit se fendre de 61 centimes de taxation. Pour les plus rigoureux d’entre nous, les armées de crânes d’œuf à Bercy ont fait les calculs et ils sont formels : cela fait 18 centimes d’écart. Eh oui. Calculette dans la main encore chaude du précédent calcul, la Cour des Comptes en profite pour ajouter que, je cite,

« …la taxation plus faible du diesel représente un manque à gagner de près de 7 milliards d’euros par an pour le budget de l’État. »

Eh oui, il faut se résoudre à l’évidence maintes fois répétée en Socialie Maxima : s’il ne prend pas 100% d’une somme (et peu importe laquelle), l’État considère le différentiel comme un manque à gagner. Du reste, cette expression est intéressante et fort révélatrice d’un état d’esprit si répandu en France :

  • C’est un « Manque », c’est-à-dire quelque chose qui n’est pas là et qui aurait dû y être, quelque chose dont l’État aurait eu bien besoin. Que ce manque, s’il est comblé, ne vous laisse absolument rien n’est ici d’aucune importance puisque l’État, dans sa grande magnanimité, va vous redonner ensuite quelque chose pour survivre. Ceci permet de bien vous faire comprendre que sans cette redistribution providentielle, vous seriez tout nu ! Et puis, l’Etat aurait pu vous redistribuer plus s’il n’y avait eu ce manque.
  • C’est « à gagner », parce que ce manque n’est pas irréversible. La situation observée est triste, mais d’âpres représentants de l’État travaillent tous les jours pour rétablir les choses dans leur droit chemin. Et prendre 100% de vos revenus, taxer l’intégralité de votre travail, c’est de cette unique façon que l’État peut gagner.

D’ailleurs, tout ceci, les vibrants rédacteurs de Pravdabération l’ont bien intégré et, dans un chœur bien synchrone, le prouvent en fournissant un titre en adéquation avec cette vérité immanente de la République : si les consommateurs de diesel payent moins, c’est bien parce qu’il s’agit d’un privilège, que le gouvernement, dans sa belle recherche de l’égalité pour tous, en tous lieu, en tout temps, va bien vite raboter.

Car oui, gredins de diésélistes, vous baignez dans un privilège honteux à l’heure où blanchit la campagne frémit la Nation / se serrent les ceintures et que la crise frappe durement tous et chacun : là où la veuve et l’orphelin doivent payer, eux, l’intégralité de la bonne taxe citoyenne sur l’essence, vous, consommateur chafouin de carburants diesel, avez trop longtemps tenté d’optimiser votre charge fiscale à leur détriment ! C’est à votre tour de passer à la caisse.

Et si, en plus, votre véhicule est ancien, rouler avec ce produit méphitique provoque pollution et petites particules fines qui puent. Oui. On l’a déjà dit ailleurs, on le redit ici : il est Tabsolument Tévident que le diesel et les autres cochoncetés atmosphériques provoquent la mort de 42.000 personnes par an en France, c’est l’OMS qui le dit et c’est donc vrai (même si cette affirmation est extrêmement sujette à caution tant le chiffre a été tordu et torturé pour lui faire dire ce qu’on voulait lui faire dire). Partant de là, tant les valeureux scribouillards de Pravdabération que la Ministre elle-même ne peuvent s’empêcher de rappeler cette évidence : le diesel, c’est, peu ou prou, 8000 fois le nuage de Tchernobyl, 10.000 chatons tués inutilement, et 2 ours polaires à la minute qui disparaissent de la surface terrestre dans des petits couinements (d’ours) :

« Il y a un vrai problème de santé publique sur le diesel. Les véhicules anciens, qui représentent 27% du parc automobile, sont ceux qui émettent le plus de particules. »

Alors que les véhicules pas anciens, qui représentent 49.87% du parc, et les véhicules quasi-neufs (13.08%) ou les véhicules pas tip top mais bon ça passe (10.05%), eux, ne polluent pas. Eh oui : moi aussi, je peux utiliser des statistiques-Batho. Bref : Tout ceci est très très anti-écologique et absolument pas pandas-compatibles.

Cependant, comme je le disais un peu plus haut et si l’on remet un peu quelques points sur quelques « i » esseulés, tout ce mouvement général de surtaxation du diesel cache mal l’indigence du raisonnement qui est derrière et le faux problème qu’elle est censée corriger.

Non, le problème en France n’est pas que le diesel ne rapporte pas assez. Le problème, c’est que l’Etat dépense beaucoup trop ! Dans toute comptabilité, dans toute logique financière, on se doit, systématiquement, de décaisser moins ou en tout cas pas plus que ce qu’on encaisse, ce qui suppose, déjà, d’encaisser en premier, puis de dépenser ensuite. Toute la logique des socialistes (qu’ils fussent de droite ou de gauche) est entièrement basée sur la dépense la plus rapide et la plus extensive possible d’une collecte à venir. Et lorsque la dépense est trop forte, on ajuste alors la collecte en l’augmentant autant que possible.

Bien évidemment, cette logique, qu’on lit en filigrane du raisonnement Batho, ne peut mener qu’à la catastrophe, l’endettement, le plantage et la misère : l’actuelle dette de 1800 milliards d’euros n’est que le début de l’illustration du désastre à venir. Et comme les payeurs n’ont jamais été, ne sont pas et ne seront pas les décideurs, messieurs les consommateurs de diesel, c’est dit : vous passerez à la caisse, et vous passerez par la casse.
—-
Sur le web

Laisser un commentaire

  1. Voilà une belle illustration de la notion de dépense fiscale, dénoncée dans un article précédent. Au lieu de réduire les dépenses on réduit de prétendus avantages synonyme de hausse d impôts.
    Ce n est que le début !

  2. cette logique jusqu’au boutiste est lamentable et me désole toujours plus … non seulement ils sont incompétents , populistes mais en plus ils ne connaissent pas leurs dossiers en affirmant que les moteurs diesel français sont les meilleurs !

  3. Mince, il faut encore changer de voiture….
    Je vais commencer à me faire une liste de choses à faire pour me libérer de cet Etat Français, disons le : de merde. Ils ne méritent pas notre argent, ce sont de gros porcs.

  4. L’état vend une nouvelle taxe comme du dentifrice. Donnez moi le nom du génial responsable de la com gouvernementale SVP.
    H16, au lieu de critiquer cette mesure, vous devriez vous extasier, que dis-je, vous pâmer devant une telle maestria dans la com. La maitrise avec laquelle l’information fut amenée, depuis une quinzaine, par petites touches, petites phrases aux infos, puis amplifiée par les média, à grand coup de cymbales écologiques, comme dans une grande symphonie avant que les cuivres ne la fassent résonner devant le monde entier. Ca tient du génie. J’en suis encore tout retourné, les cheveux ébouriffés. Du Wagner. Du Nuremberg.
    Un seul couac dans cette orchestration magnifique, le départ du pape. Bon, on ne peut pas tout prévoir.

    1. Tany: « La maitrise avec laquelle l’information fut amenée, depuis une quinzaine, par petites touches, »

      Vu le le filet de bave qui suinte des lèvres des journalistes et d’une bonne partie du peuple je ne me ferait même plus chier à leurs place, quelques mots tel que « social » « santé » « justice » « écologie » mélangé avec un nom de taxe aléatoire et tu balance directe.

      Le temps c’est de l’argent !

  5. cela fait des années que le diesel aurait dû être -non pas taxé- mais purement et simplement interdit. Voyez ce qui se passe au Japon. On inspire des cochonneries avec ces voitures puantes. Pour une fois, moi qui trouve ce gouvernement débile, je l’approuve. De même que j’approuvais l’interdiction du tabac dans les lieux publics. Bref il ne s’agit pas d’être écolo mais seulement de penser à notre santé.

    1. h16h16 Auteur de l’article

      Pour ma santé, je suis le mieux placé. Le fait que vous ne vous sentiez pas assez mature au point de laisser cette énorme responsabilité au gouvernement vous regarde, mais ne l’imposez pas aux autres.

    2. luigimartinello : « Pour une fois, moi qui trouve ce gouvernement débile, je l’approuve. De même que j’approuvais l’interdiction du tabac dans les lieux publics. »
      ——————————
      Tout ça pour des phobies obscurantistes basées sur du vent, c’est bien triste. Quel prochain prétexte pseudo-sientifique des fascistes verts pour régenter toujours plus nos vies, l’interdiction des cheminées à bois ?
      Ah, on me murmure que ça a déjà commencé à Paris.

  6. Mais y a po « ce pays est foutu » ?
    lol
    Pourquoi ? :)
    Parce que c’est plus que jamais le cas…
    Dans quelque temps les français vont voter à droite « toute », mais pour en fait se retrouver avec les socialistes de l’autre bord, ceux de l’UMP.
    Tu parles si ça va changer…
    Parce qu’une fois de retour au pouvoir ces grosses merdes (on ne peut plus rester poli) ne vont toucher à rien, mais alors strictement à rien de ce qu’on fait ces enragés de la liberté, de l’égalité et de la fraternité…
    Y a plus de doute, on va vraiment passer par la case misère, les poumons propre certes, mais le compte en bank rempli de vide.
    Au moins les socialos de gauche ils font ce pourquoi ils ont étés élus. Mais les socialauds de droite sont pire, car tout en prétendant faire mieux, ils font la même chose !

    1. Dudul: « ne vont toucher à rien »

      Ne méprisez pas cette droite « que tous le monde nous envie » !

      Évidemment qu’ils vont toucher et plutôt deux fois qu’une ! Il vont détricoter toutes les mesures « de gauche » (ce qui va couter un fric fou) et instaurer des mesures aussi débiles, mais « de droite » (ce qui va couter un fric fou)

      C’est le double effet kiss-cool: chaque sodomisation coute et fait mal à l’aller, mais aussi au retour.

      1. Ilmryn si tu lisais « Marianne » tu pourrai connaitre de grands ideologues comme Michéa qui explique en toute clarté ce que tu n’as compris qu’à moitié

        1. Car oui Michéa est de ton avis, pour dire que l’UMP et le PS c’est quasiment pareil.
        2. Mais ce qu’il explique, et que tu ne comprends pas, c’est que le gouvernement PS fait semblant d’être socialiste pour s’attirer la sympathie du peuple ( en l’enfumant dans des débats de société secondaires) mais pour ce qui est de l’essentiel, en réalité les dirigeants du PS sont à la botte du capitalisme

        1. de connivence et uniquement de connivence….donc cela ne rapporte en fait qu’à eux même, et encore….ils sont capable de se saborder sans l’aide des autres. Ex les communes, toutes socialistes, toutes dans la misère la plus totale.

        2. turnover : « le gouvernement PS fait semblant d’être socialiste pour s’attirer la sympathie du peuple ( en l’enfumant dans des débats de société secondaires) mais pour ce qui est de l’essentiel, en réalité les dirigeants du PS sont à la botte du capitalisme »

          Ah, ah ! Bienvenue dans le monde réel turnover !

          Eh non, c’est toi qui ne comprends rien : le PS qui s’accoquine avec quelques grands patrons et enfume le peuple pour mieux l’entuber, c’est bien une pratique NORMALE des socialistes qui a toujours, de tout temps, été dénoncée par les auteurs libéraux.

          Ouvre les yeux, bon sang : on a suffisamment expérimenté les idéologies socialistes au cours du XXe siècle pour savoir qu’il n’existe que deux voies possibles de mise en œuvre :
          - la voie anti-capitaliste, c’est-à-dire le communisme : on sait désormais que ça se termine toujours très très mal pour le bon peuple, dans un bain de sang et de larmes
          - la voie qui accepte bon gré mal gré le capitalisme à condition qu’il soit régulé par l’État, c’est-à-dire la social-démocratie : on sait désormais que ça se termine toujours par un capitalisme de connivence entre grands patrons et hommes politiques, qui défendent main dans la main leurs privilèges sur le dos du bon peuple, qui évite certes cette fois-ci le bain de sang, mais certainement pas la tonsure fiscale qui le paupérise davantage.

          1. Raphaël Marfaux: « toujours par un capitalisme de connivence entre grands patrons et hommes politiques, qui défendent main dans la main leurs privilèges sur le dos du bon peuple »
            —————————————————————————————

            Voilà qui est clairement dit « Citoyens » tu devrais essayer de comprendre ça et de regarder en face quelques *faits* qui le démontrent parfaitement. Et évidemment ça donne du mauvais capitalisme, celui qui n’engraisse qu’une partie de la population sur le dos de l’autre.

            La seule chose qui marche en vrai c’est la démocratie directe parce que ça empêche un peu la formation d’une caste de dirigistes parasites et corrompus. (Le peuple payant disant régulièrement non à la grand distribution de leurs fric, la diminution de leurs liberté et aux collusions politiques avec les monopoles)

            Quand au « capitalisme » regarde les données mondiales, la richesse de tous a été sur-multipliée alors que le communisme c’est effondré sur les ruines de leurs population et les dirigismes (dictatures, caste restreinte) sont parmi les pires systèmes.

            Quand tu es humaniste ET réaliste tu es libéral, parce que c’est la seul chose qui marche sur le long terme.

        3. turnover : « Ilmryn si tu lisais « Marianne » tu pourrai connaitre de grands ideologues »
          ————————————————————————————

          A propos de Marianne j’ai une anecdote amusante : en 2003 j’étais encore diablement socialiste et je défilais contre la guerre en irak au cri de « no war for oil ».

          Pour dire si j’exécrais le gouvernement Bush et le « néo-libéralisme » ! (sic)

          Tout à ma haine j’ai lu un numéro spécial USA de Marianne et c’est la seule demi-heure cette année là ou j’ai ressenti une vague sympathie pour les USA de l’époque tellement Marianne en en rajoutait dans les amalgames foireux et les raccourcis douteux.

          Ce n’étais plus une analyse et une critique honnête (Et dieu sait si il y avait matière avec Bush) mais une propagande de merde sans aucun respect pour l’intellect des lecteurs (dont le QI moyen doit être de deux pour avaler une telle patée)

          Marianne est un journal pamphlétaire très politisé et Français, une référence « idéologique » pour le moins douteuse quand on veux comprendre les choses.

      2. Pas de liberté, pas de fraternité, pas d’égalité mais reste la vaseline et le tabasco. Le tout sur un nid douillet de rose rouge sang…hum, vous le sentez ce parfum de dictature qui arrive !? La particule de diesel en reste interloquée dans son FAP de dernière génération de ma voiture Française qui fait cling quand je ferme les portes…

  7. Mais on devrait faire plus court..comment calculez vous l’impôt ou la taxe juste?
    EN mettant en parallèles les « morts du diesel » et un niveau de taxe , le gouvernement nous permet d’évaluer à combien il estime les morts.

    Le justification donnée relève de la poésie.

  8. Une petite histoire : http://lafoncierenoyer.canalblog.com/
    «Où avez-vous passé vos vacances ? » demande-t-on gentiment à Dany. Certes, elle n’est pas très bronzée mais la question vient naturellement en cette période. « Je ne suis pas partie, répond-elle sèchement, j’ai tout annulé. Cette année, j’investis dans les impôts. »

    Dany fait partie des 1 500 habitants de la Gironde qui, en juin dernier, ont reçu une lettre de la direction générale des finances publiques leur annonçant que leur taxe d’habitation allait augmenter de façon très significative.

    « J’ai cru avoir la berlue, raconte Dany. Ma taxe foncière était de 778 euros l’an dernier, elle passe à 1 587 euros. Plus de 100 % d’augmentation ! Et il en sera de même pour la taxe d’habitation, cette dernière prenant en compte les mêmes bases. 1500 euros de plus à sortir. C’est ce que devait me coûter mes vacances. »

    Dany a vite couru au service des impôts pour demander des explications. Une erreur de calcul ? d’adresse ?… « Hélas non ! Je devrai bel et bien régler la somme indiquée. »

    1. Marre des taxes, une solution : devenir handicapé.

      L’exonération totale pour la taxe d’habitation et la contribution à l’audiovisuel public relatives à la résidence principale est réservée aux personnes :

      bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (A.A.H), ou infirmes ou invalides ne pouvant subvenir aux nécessités de l’existence ;

      1. Ou vieux :
        Si vous êtes âgé de plus de 65 ans au 31 décembre 2011, vous bénéficiez d’un abattement sur votre revenu imposable.

        Le montant de cet abattement dépend de l’importance des revenus que vous déclarez.

        L’ abattement est doublé si votre conjoint est également âgé de plus de 65 ans.

        Vous n’avez pas à indiquer cet abattement sur votre déclaration : il sera calculé automatiquement au vu de votre date de naissance et du montant de vos revenus.

        1. Un texte du web…
          “Quand on vit de la naissance à la mort avec de l’argent public, comme MM. Hollande, Ayrault, Sapin et quelques millions d’autres, que l’on ne paie pas ou peu de cotisations sociales, qu’on bénéficie d’un système de retraite réservé à sa seule catégorie, d’un système de placement financier défiscalisé, et qu’on n’a jamais investi un euro dans une entreprise mais tout placé dans des résidences secondaires, on doit au minimum avoir l’honnêteté de ne jamais prononcer le mot Égalité , ni d’exiger des autres, fussent-ils devenus riches, plus de solidarité qu’on ne s’en impose à soi-même”

          Gérard DEPARDIEU (je ne sais pas si c’est lui, mais peut être bien…)