Depardieu dans le Dernier Impôt, le film que toute la gauche déteste

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Primé jadis à la cérémonie des César pour avoir joué dans Le Dernier Métro, Gérard Depardieu est aujourd’hui brimé dans la fumisterie des Fuyards organisée par la gauche patriote, parce qu’il a joué Le Dernier Impôt.

Par Monsieur Z.

Primé jadis à la cérémonie des César en 1981 pour avoir joué dans Le Dernier Métro, Gérard Depardieu est aujourd’hui brimé dans la fumisterie des Fuyards, organisée par toute la gauche, tout cela parce qu’il a joué Le Dernier Impôt. « Minable », « déchéance », « scandaleux », les politiques se déchaînent dans leur rôle de critiques. Quoi de plus logique quand on est habitué à jouer la comédie démocratique ?

Le film : Paris, décembre 2012, Plukas Stailler, le grand acteur du Cinéma Français Éternel, a dû fuir parce qu’il est riche. Sa femme Marion reste en France et reçoit les menaces de virulentes personnalités politiques publiées dans « Je taxe partout », le journal dirigé par Fiscat dont l’ambition est de cacher aux citoyens les vraies causes de la Dette Publique Française. Et si, par amour pour sa patrie, Plukas Stailler avait fait semblant de quitter la France et était resté caché ?

Profitez des bonus de l’édition DVD « Le Dernier Impôt » :

- Commentaires et insultes par Jean-Marc Ayrault, Aurélie Filipetti, Michel Sapin et Yann Galut.

- Bonus et point Godwin avec Nicolas Dupont-Aignan « Les collabos de 1940 sont parmi nous ! ».

- Jean-Marc Ayrault parle du plaisir de donner 80% de ses revenus en impôts.

- Extraits de la « La nuit des Fuyards 1981″. François Mitterrand avait réussi à faire fuir de nombreux riches juste après son élection en 1981. Revivez cette formidable période de spoliation.

Faisant fi des critiques et des mises au bûcher démagogique, Gérard Depardieu termine en ce moment même le tournage de son prochain film, la suite d’un succès outre-atlantique avec « Green Card 2″, l’histoire incroyable d’un homme qui, désabusé par le collectivisme, ne s’est jamais servi de sa carte vitale pour assurer sa protection sociale. Nul doute que la gauche national-patriote va adorer !

Laisser un commentaire