Wikibéral : 20 millions de pages vues !

Publié Par Alexis Vintray, le dans Internet, Liberaux.org

Wikibéral, l’encyclopédie libérale de référence, vient de franchir un nouveau record, avec plus de 20 millions de pages vues depuis 2005. 

Par Alexis Vintray.

Logo de Wikibéral

Wikibéral avait mis quatre ans à atteindre les 5 millions de pages vues et moins d’un an et demi (fin 2010) pour toucher les 10 millions. Le rythme s’accélère encore puisqu’il n’a fallu que deux ans pour dépasser les 20 millions, soit un nouveau doublement. Preuve qu’il y a un large public curieux des idées libérales qu’il ne trouvera que rarement exposées ailleurs.

En quelques années d’existence, Wikibéral est devenu l’une des plus grosses encyclopédies francophones en ligne. Elle dispose d’une richesse sans équivalent sur les sujets liés au libéralisme ou sur lesquels un éclairage libéral est utile. Quelques chiffres qui viennent l’illustrer :

  • 3950 articles
  • 21 140 000 pages vues depuis 2005
  • 82 000 modifications de page

Vous pouvez vous aussi contribuer à améliorer cette encyclopédie, en suivant les lignes directrices précisées ici. N’ayez pas peur de vous tromper, nous surveillons ce qu’il se passe et saurons vous aiguiller.

Nos lecteurs auront surement noté les renvois fréquents que Contrepoints peut faire à Wikibéral. Logique car Wikibéral est un autre projet de l’association Liberaux.org qui anime Contrepoints. Deux sites complémentaires, puisque l’encyclopédie permet en effet d’approfondir les sujets que l’actualité ne nous permet que de survoler.

Si vous appréciez l’action de l’association sur ces différents sites, soutenez-nous financièrement ! L’association refuse toute subvention pour rester indépendante et a donc besoin de vous pour financer serveurs et autres frais d’hébergement.

Voici pour finir les pages les plus lues sur l’encyclopédie :

  1. Accueil ‎(543 183 consultations)
  2. Droit naturel ‎(98 077 consultations)
  3. Loi de l’offre et de la demande ‎(84 574 consultations)
  4. Liberté d’expression ‎(64 039 consultations)
  5. Libertarien ‎(62 739 consultations)
  6. École autrichienne ‎(60 410 consultations)
  7. Friedrich Hayek ‎(58 313 consultations)
  8. Libéralisme ‎(54 310 consultations)
  9. Adam Smith ‎(52 262 consultations)
  10. Impôt ‎(45 657 consultations)
  11. Ludwig von Mises ‎(43 642 consultations)
  12. Agnès Verdier-Molinié ‎(42 626 consultations)
  13. Abrogation du monopole de la Sécurité Sociale ‎(42 217 consultations)
  14. État ‎(41 410 consultations)
  15. Capitalisme ‎(40 350 consultations)
  16. Droit au port d’armes ‎(39 703 consultations)
  17. Liberté ‎(39 527 consultations)
  18. Claude Reichman ‎(37 794 consultations)
  19. Éducation ‎(37 460 consultations)
  20. Murray Rothbard ‎(37 370 consultations)

Source des chiffres : statistiques Mediawiki, accessibles ici

Laisser un commentaire

      1. Moi je regarde simplement ce qui se fait sur Égalité Réconciliation, qui a d’une part des articles bien plus fournis, mais Soral possède également une maison d’édition qui édite des textes trop peu connus, et devinez quoi, ça marche.

        1. Et ? Vous allez pas lui reprocher de gagner sa vie quand même. Son oeuvre est avant tout pédagogique, et grâce à lui, on a pu redécouvrir d’excellents ouvrages comme celui d’Otto Weininger. Il rencontre du succès tout en étant pédagogique et en proposant une vision à contre courant de celle exposée par le système. Vous devriez peut-être en faire autant, présentez des livres, faites des vidéos chaque mois…

        2. « Le Sauralien »… inutile d’en dire plus, on a compris. Mais vous savez, à la fin du film, Luke Skywalker il arrive à la détruire l’étoile noir, Dark Vador… donc intuile de la ramener ;-)

  1. On peut mesurer l’influence de Wikibéral par sa position dans les réponses à des requêtes Google, sur des thèmes précis : « droit naturel », « démocratie totalitaire », « loi du plus fort », « loi de l’offre et de la demande », « État-providence », etc.

      1. En attendant, Soral a écrit des livres, produit des concepts, édité des ouvrages, fait vivre des gens…en comparaison, vous avez pas fait grand chose. Quand on veut avoir un peu d’influence sur la scène politique, faut se bouger, sinon ça sert à rien de se plaindre du fait que le monde soit pas « assez libéral ». Il y a pourtant une tradition libérale à l’esprit pamphlétaire, le meilleur exemple c’est Bastiat, intellectuel médiocre, mais très bon propagandiste.

        1. Le Sauralien: « en comparaison, vous avez pas fait grand chose. »

          Si, chaque fois qu’une liberté est défendue quelque part c’est nous. On est beaucoup même si la plupart ignorent qu’ils sont libéraux.

          Et de votre coté je vois que ça progresse bien du coté du nationalisme socialiste… on a son petit bouquin, ses petites outrances, ses ennemis déclarés, une bonne crise sociale arrive…

          Mais bon, comme dis plus haut à la fin dark vador il meure toujours.

          1. « Si, chaque fois qu’une liberté est défendue quelque part c’est nous »

            Ça va les chevilles ? Je ne parlais même pas de militantisme politique. Le fait est que Saural ÉDUQUE quand vous ne faites rien. Comparez à la situation du libéralisme aux États-Unis, vous êtes loin derrière.

            « ça progresse bien du coté du nationalisme socialiste »

            Et vous je vois qu’on en est encore à ressortir le coup du « ventre de la bête immonde ». Ce genre de réflexe palvovien prend pas avec moi. J’en suis même arrivé à me dire que se faire traiter de fasciste, c’est quelque part approcher de la vérité. Et par ailleurs, si vous voulez attaqués le fascisme, il va vous falloir de sérieuses connaissances, car c’est une pensée politique extrêmement aboutie, je ne m’en revendique pas, mais je sais reconnaître des adversaires de taille.

          2. Le Sauralien: « Et vous je vois qu’on en est encore à ressortir le coup du « ventre de la bête immonde ». »

            Bien loin de moi cette idée, je constate simplement que Saural est venu de l’extrême gauche pour tardivement adhérer aussi aux théories nationalistes de l’extrême droite.

            Le Sauralien: « Et par ailleurs, si vous voulez attaqués le fascisme »

            Quel rapport ?

            Le Sauralien: « Le fait est que Saural ÉDUQUE quand vous ne faites rien. »

            Le populisme et la dénonciation des « ennemis » a toujours eu un succès phénoménal qui a d’ailleurs laissé beaucoup de traces dans les livres d’histoire. Quand à qualifier cela « d’éducation » il y a des mots qui ne se marient pas bien ensemble.

            Pour le « rien », moi je vois un site des articles, une fréquentation et une adhésion en hausse malgré l’apparente difficulté des concepts et le fait que ne pas poser d’étrons en direct des JT est bien moins vendeur, peut-être votre écran est mal réglé ?