Chávez fait la leçon à Obama

Publié Par Daniel J. Mitchell, le dans Amérique du Nord, Amérique latine

Hugo Chávez conseille au président américain nouvellement réélu de résoudre ses problèmes économiques et sociaux plutôt que de s’occuper de politiques internationales.

Par Daniel Mitchell, depuis Washington D.C., États-Unis.

« El Presidente, il vaut mieux piquer tout l’oseille que se contenter de 39,6% du magot. »

J’ai déjà croisé des mauvais perdants, mais jamais de mauvais gagnants.

Eh bien c’est ce qui m’est venu à l’esprit en lisant la façon dont le dictateur du Venezuela, soutien d’Obama durant la campagne présidentielle, reproche déjà maintenant au Président de ne pas prêter suffisamment attention aux affaires domestiques.

Eh oui, le voyou qui a présidé au cauchemar économique de son pays a le culot de donner des leçons à la Maison Blanche sur la façon de conduire sa politique intérieure.

C’est assez difficile à croire, mais Obama est accusé d’un zèle redistributif trop faible !

Voici un extrait de ce que Reuters écrit sur le sujet :

Le Vénézuélien Hugo Chávez a conseillé au président américain Barack Obama, récemment réélu, de se concentrer… sur la résolution de ses problèmes internes. « Il doit penser en priorité à sa propre nation qui a beaucoup de problèmes économiques et sociaux. C’est un pays divisé, caractérisé par une fracture sociale, avec une super-élite qui exploite le peuple », a déclaré jeudi soir le président socialiste lors de sa première réaction à la victoire d’Obama, cette semaine… Chávez, 58 ans, discret sur son âge ces temps-ci, après un an de traitement affaiblissant suite à ses deux épisodes de cancer, avait soutenu Obama contre son challenger républicain Mitt Romney dans la course à la Maison Blanche.

En tant que patriote non partisan, je pense qu’il est temps de se rallier derrière le président.

Chávez est un bandit méprisable et un illettré économique. Donc, s’il se lamente au sujet d’Obama, c’est le signe, au moins, que le président n’inscrit pas rapidement le pays dans la mauvaise direction.

Est-ce un compliment en demi-teinte ? Bien sûr.

Mais même si je critique régulièrement la politique d’Obama, je suis sûr à 99% que c’est une bonne chose que Hugo Chávez soit déçu.

—-
Sur le web.
Traduction : Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

Laisser un commentaire

  1. « le dictateur du Venezuela, soutien d’Obama durant la campagne présidentielle, reproche déjà maintenant au Président de ne pas prêter suffisamment attention aux affaires domestiques. »

    Le pauvret ne peut pas concevoir qu’aux USA, le rôle politique du président n’est pas de décider de tout du haut de son bureau de la Maison Blanche, en despote plus ou moins éclairé, mais simplement de diriger la politique extérieure du pays et nommer l’administration fédérale. Les affaires intérieures y sont gérées par les gouvernemetns des états et la chambre des représentants.

    Séparation des pouvoirs ? Etat de droit ? Ca ne veut rien dire pour l’ami favori des tyrans rouges.

  2. Premièrement , Chavez n’est pas un dictateur. Sa position est même beaucoup plus fragile que dans tous les pays (soi-doisant) « démocratiques » . D’ailleurs Etienne chouard avait bien analysé les institutions du Vénézuéla :
    http://www.youtube.com/watch?v=i2eSQN–LP0

    Et deuxièmement , à lire Chavez traité de « voyou qui a présidé au cauchemar économique de son pays » juste avec pour justification et preuve un vague lien vers un site américain juge de la démocratie et de la Liberté en tant que référence, là déjà je me marre : les USA qui passe des Acts à tir la Rigaud pour restreindre les libertés de ces propres citoyens et les mettre sous controle, voir imposer la loi martiale), je dirai que vous êtes soit idiot , soit intellectuellement corrompu (comme tout les autre journalisme français, (Allez voir Lenglet de BFM et sa non-planche-à-billet américaine ((dixit M. Le Pen vs Lenglet pour les présidentielles 2012)) , il cherche des cons comme vous pour animer BFM Businness ((face à O. Delamarche, on devrait bien rire, il vous rhabillerait pour l’hiver en 4 secondes chrono)) )

    Tertio, pour qui est du chapitre économique , cela fait déjà bien longtemps que l’or vénézuélien stocké aux USA a été rapatrié , et il semblerait que les idéologues américains n’aient pas apprécié. Et ce blog dont vous donnez les liens (danieljmitchell.wordpress.com) pue la propagande. Tous n’y est que suppositions. Pour ce qui est des tickets alimentaires , les USA feraient mieux de s’écraser !! (USA : presque 50 millions de citoyens y sont condamnés)

    pour résumer Raphaël Marfaux : vous êtes et une ordure propagandiste lobotomisé par les médias mainstream.

    1. Raphaël Marfaux n’est que le traducteur, pas l’auteur ; la distinction est-elle trop subtile pour un Chaviste ?
      Le « vague lien vers un site américain » n’est pas présenté comme une « preuve », c’est juste une auto-référence que l’auteur (Daniel Mitchell) fait à certain de ses précédents billets ; rien de moins, rien de plus. Et bien sûr cet auteur déplore autant et même plus que vous les  » Acts à tir la Rigaud (sic) pour restreindre les libertés de ces (re-sic) propres citoyens et les mettre sous controle (re-re-sic) », tel que le « Patriot act »
      Les preuves de la voyoucratie chaviste, vous devrez aller les chercher ailleurs, si vous osez.
      Quant à votre référence aux médias mainstream, c’est à mourir de rire. Sans être « underground », Contrepoint n’a pas l’exposition médiatique d’un immonde diplo :-)

    2. J’ai commecé a écouté M Chouard, mais quand il s’est mis a prendre pour exemple la constitution soviétique, celle avec laquelle mes profs communistes m’avaient bassiné il y a une trentaine d’année, j’ai tout arrêté, il s’est disqualifié a mes yeux: un beau texte jamais appliqué sauf pour la propagande au travers des idiots utiles d’occident et dont tous les promoteurs (sauf 1 je crois) ont été liquidés par la suite ça fait une belle référence.
      Et la grossièreté n’augmente pas la valeur d’une argumentation.

      1. Avez-vous au moins écouté ce qu’a dit Chouard?!!! « Cette Constitution n’a jamais été appliquée et Staline était un tyran. MAIS c’était une très belle constitution ». Qu’y a-t-il de choquant là dedans? A-t-il fait l’apologie de Staline, du système soviétique? non!

    3. Extrait d’un article – Inflation Samedi 15 mai 2010 – Le TEMPS
      Au Venezuela, le marasme s’invite sur les étals
      Par Vincent Taillefumier, Caracas

      Certains aliments manquent de façon récurrente dans le pays pétrolier, aujourd’hui à la traîne de l’Amérique latine.
      Après avoir dressé le procès-verbal, les fonctionnaires vénézuéliens, flanqués de la police militaire, ont invité Omar Cedeño à les suivre pour assister à un «cours». Le boucher, qui vendait au-dessus des prix maximums fixés par le gouvernement «révolutionnaire» d’Hugo Chavez, s’attendait à une admonestation. Il a passé presque deux jours en prison, comme des dizaines de ses collègues. «Ils ont fouillé mes vêtements, jusqu’au slip, puis m’ont fait passer dans une cellule», a raconté le commerçant à l’agence AP. La scène, vieille de deux semaines, symbolise l’impuissance de l’Etat pétrolier, cinquième exportateur mondial de brut, à sortir du marasme.

      1. La suite n’est pas triste non plus, on croirait entendre Robespierre, Saint-Just
        …Suivant les semaines, le sucre, le lait ou la farine se font rares dans les gondoles, au point que la Banque centrale tient à jour un «indice de pénurie»: il était le mois dernier de 14,3% à Caracas, ce qui signifie qu’il manquait des produits de première nécessité dans plus de 14 négoces sur 100. Hugo Chavez, qui a nationalisé plusieurs usines agroalimentaires et des supermarchés, dénonce une «conspiration de la bourgeoisie» et des «accapareurs», en vue des élections législatives de septembre, et prépare des mesures de contrôle du marché parallèle de devises. Parmi les «spéculateurs», certains des bouchers arrêtés risquent 2 à 6 ans de prison.

  3. Je suis désolé de devoir écrire que cet article est un tissu de mensonge, un morceau de propagande à la gloire des ultra-libéraux.

    1er mensonge: Hugo Chavez est un dictateur. F-A-U-X! Combien de fois faudra-t-il l’écrire? En son temps, Salvador Allende passait, lui aussi, pour un dictateur, si on écoutait les médias occidentaux. En quoi Hugo Chavez est-il dictateur s’il vous plaît? Sa démocratie est tout simplement l’une des plus avancées dans le monde! Un vote tous les ans en moyenne, une possibilité pour le peuple de demander un « référendum révocatoire » pour virer le président s’il le souhaite…ce qui a été fait en 2004, où Chavez a gagné le référendum (60%). Bref, plutôt que de critiquer la Constitution venezuelienne, nous ferions mieux de nous en inspirer pour la notre!

    2ème mensonge, encore plus énorme: « qui a présidé à la ruine économique de son pays »: FAUX! La pauvreté a été divisée par trois depuis le début de son mandat, la pauvreté extrême a quasiment disparue, des millions de venezueliens ont eu accès, pour la première fois de leur vie, à un logement digne (600.000 logements construits depuis 1998!), sont entrés dans une école, ont vu un médecin, ont tout simplement pu manger à leur faim! Pourquoi croyez-vous qu’Hugo Chavez ait été réélu avec 56% des vois face à un adversaire social-démocrate (l’équivalent en France aurait été un face à face Mélenchon-Hollande: imaginez Mélenchon l’emporter avec 56% des voix!). Pourquoi croyez-vous qu’en 2002, lorsqu’il a été séquestré par des militaires pro-américains, le peuple est descendu dans la rue pour libérer leur président?
    Tout simplement, peut-être, parce qu’après 50 ans de néo-colonisation ultralibérale de la part du FMI, qui a plongé le pays dans le chômage, la pauvreté et l’indigence, les Venezuéliens peuvent enfin, grâce au socialisme de Chavez, entrevoir l’espoir d’un avenir meilleur.

    Petite citation d’Hugo Chavez pour finir:

    « entre le fort et le faible, la liberté opprime, seule la loi libère »

    ça s’appelle le socialisme, et ça marche, la preuve avec Chavez, la preuve avec Evo Morales, la preuve avec Correa.

    1. Themistocle: « ça s’appelle le socialisme, et ça marche, la preuve avec Chavez »

      LOL !!!! On avait les même petit Français admirateur de Mao, indécrottable. Même quand les pays ce sont effondré depuis longtemps ils sont toujours là en rang serré avec leur petit drapeau rouge, leurs yeux brillant. (Et leurs main tendue vers le fric des autres)

      Les onzième producteur de pétrole mondial dont 60% de la population de Caracas s’entasse dans des Bidonville le tous avec une heure de discours présidentiel par jour à la télé (dont toutes les chaines d’opposition ont été muselée), quel succès, quel démocratie et quel bilan enviable effectivement !

      Mais un modèle quand même… on a super normal qui va donner un bon coup de pied socialiste à un pays au bord du gouffre.

      1. à El Gringo–>

        Ok, si je comprends bien, tu fais une analogie entre Chavez d’une part, Castro, Ahmadinejad et… Mao (!) de l’autre. S’il te plaît, trouve moi un article qui parle d’exécutions de prisonniers politiques (comme à Cuba), de répressions lors de manifestations (comme en Iran), de famines génocidaires (comme en Chine sous Mao). Ensuite je me tairais. En attendant, il faut que je réponde aux absurdités de ton camarade Ilmryn.

        à Ilmryn–>

        Les bidonvilles? Aucun président n’a autant oeuvré pour le logement de son peuple. Depuis dix ans, 600.000 immeubles ont été construits par le gouvernement. La « mision vivienda » se fixe pour objectif de construire 2 millions de logements durant les sept années à venir. Ce que certains considéreraient comme une dérive rouge pourrait bien finir par loger dignement tous les Venézuéliens. Tiens, petite question dérangeante: toi qui te plains du fait que les Venézuéliens soient mal logés, approuves-tu ce plan gouvernemental? Ou penses-tu que la bonne décision serait de laisser intervenir le FMI, pour qu’il privatise les immeubles, et renvoie à la rue les millions de gens que Chavez a logé? Va au Venezuela et demande ce qu’ils en pensent aux habitants, plutôt que de débiter des inepties mensongères derrière ton PC dont le prix suffirait à faire vivre une famille africaine pour un mois…

        MAis il faut que j’apporte des preuves. Sur le logement, ma source est le figaro (grand organe de propagande communiste, il est vrai…):

        http://www.lefigaro.fr/international/2011/10/17/01003-20111017ARTFIG00701-chavez-a-mise-gros-sur-la-construction-de-logements.php

        Montre moi ta source selon laquelle 60% de la population venezuélienne vit dans les bidonvilles s’il te plaît?

        Pour les médias, les journaux européens vous ont endoctriné pas de problème. Les journaux latinos, en revanche, ont eu plus de mal avec leur peuple, qui constate de leurs propres yeux les échecs des prétendues merveilles du modèle néo-libéral.
        Bref, j’ai une question à vous poser: trouvez-vous normal qu’une chaîne qui insulte fréquemment un Président, appelle à le tuer (oui, à le tuer) pendant une tentative de coup d’état, soit fermée après cette tentative? Parce que c’est ce qui s’est passé en 2002 au Venezuela. Ensuite, Chavez a en tout et pour tout fermé 34 chaînes TV et radio (oh mon dieu, quel crime!)…à une époque où les chaînes publiques totalisaient 2% des audiences! Aujourd’hui, elles totalisent 5% des audiences; sachant qu’en France, elles totalisent 37% des audiences, trouvez-vous que cela soit une vraie atteinte à la liberté d’expression?

        Voici ma source encore une fois:

        http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-12-14-Medias-et-Venezuela

        Mais il semble y avoir un paradigme sur ce site: état socialiste=dictature. Prouvez-moi, s’il vous plaît, que le Venezuela est une dictature? Un article, un témoignage, un écrit, qui déclare que les élections ont été truquées, par exemple? Non? Alors d’où sortez-vous toutes ces conneries? D’où??

        Enfin, vous ne semblez pas considérer le modèle ultra-libéral comme autoritaire. Pourtant, ce que demande le FMI aux pays du monde entier: libéraliser l’économie, baisser les aides publiques de l’Etat, etc…sous peine de sanctions économiques voire de coups d’Etats (Iran 1947, Chili 1973, Venezuela 2002, tentative en Bolivie, 600 tentatives de meurtre sur Castro, etc…) est, il me semble, une attitude plus qu’autoritaire: c’est une attitude impérialiste.

        J’ai une autre question: considérez-vous la souveraineté populaire comme un pouvoir légitime? Parce que les pays latinos comptent parmi ceux où l’on vote le plus, où l’on est le plus impliqué dans la vie politique. Si vous voulez que je vous en dise plus sur ces démocraties participatives, pas de problème. Ou alors considérez-vous que celle d’une élite « d’intellectuels et de banquiers », comme l’a dit votre muse Rockefeller, est préférable à l’autodétermination des nations. Dans ce cas, je comprendrais que vous justifiez l’impérialisme le plus agressif, que vous appelez dictature la démocratie, et que vous considérez comme un pouvoir légitime la dictature des banques.

        Dernière question dérangeante: soit, l’utopie libérale finira par niveler tout le monde vers le haut, au prix de quelques millions de morts certes, mais c’est le prix à payer pour l’émergence d’une nouvelle génération d’hommes créatifs, motivés, compétitifs. Soit. Tout le monde s’enrichira en tendant vers le statut de millionnaire, les plus pauvres aussi, soit…Tout le monde…hem…comment est-ce possible, alors même que si TOUS les hommes dans le monde vivaient avec le même niveau de vie qu’un Européen, il faudrait les ressources de TROIS planètes? Le même niveau de vie qu’un Américain, il faudrait les ressouces de CINQ planètes? On dirait que vous n’avez pas pensé au problème de la finitude des ressources. Je me trompe?

        Petite citation du grand Karl avant de finir:

        « l’histoire de l’homme et celle de la nature ne sont pas séparables. Tant qu’elles existeront, elles s’influenceront mutuellement ».

        Mais c’est vrai que la Banque Mondiale, qui crée de l’argent à partir du néant, va se mettre à créer de la nourriture, de l’eau potable, du pétrole, à partir du néant, suis-je bête! Et puis j’oubliai aussi que la « main invisible » de Dieu d’Adam Smith va arranger ça!

        Vive l’ultralibéralisme, Amen.

        1. Toujours cette fascination des gauchiste pour des leaders qui, objectivement et nonobstant leur étiquette « de gauche », ont un comportement, un programme et une action d’extrême-droite (non, l’action sociale, ou prétendue telle, n’est pas un marqueur de gauche ; les leaders de droite — Bismarck, Pétain, sans parler des plus sulfureux — aussi font dans le social)

          Pour le reste les crétineries habituelle sur l’ultra-libéralisme, on a l’habitude des ignares ; c’est un peu fatigant mais bon …

        2. Themistocle: « Ensuite, Chavez a en tout et pour tout fermé 34 chaînes TV et radio (oh mon dieu, quel crime!) »

          LOL ! 34 seulement ?! quel grand seigneur attaché à la liberté du peuple….

          Themistocle: « demande le FMI aux pays du monde entier: libéraliser l’économie, baisser les aides publiques de l’Etat, etc…sous peine de sanctions économiques voire de coups d’Etats[...] est, il me semble, une attitude plus qu’autoritaire: c’est une attitude impérialiste. »

          Le FMI fait des coup d’état… mais bien sur. Et réduire les dépense de l’état est corrélé avec l’obtention de prêt pauvre crétin, si t’est surendetté et claque le fric comme un gros bourge je vais pas t’en re-prêter. Tu ne sais même pas ce qu’est le FMI.

          Themistocle: « Petite citation du grand Karl avant de finir: »

          Les communistes auraient du disparaitre avec leurs petit collègue de massacre nazi. (Petit parce que 100 millions de mort et des dizaines de pays jeté dans la misère, quand même ! Les communiste ne boxent pas dans la même catégorie)

          Et toi t’arrive là avec tes camps de concentration, tes goulags, tes fosses communes et ton ignorance crasse, l’air de rien.

          1. Illmryn–> ça y est, les insultes…bon, je vais répondre proprement, poliment, rapidement, à ton tissu délirant.

            34 chaînes…PRIVEES, c’est à dire qu’elle sont dirigées par les banques…en quoi les banques sont-elles plus légitimes que le gouvernement, s’il te plaît? En quoi fermer une chaîne de TV…sur des centaines, et 34 chaînes de radios…sur des milliers, constitue-t-il une atteinte à la liberté d’expression? Au contraire, c’est en limitant la propagande ultralibérale que l’on fait respecter la liberté d’expression, mais bien sûr tu n’en parles pas…Et tu n’as toujours pas répondu à l’objection: que fait-on des chaînes qui insultent le président, appellent à le tuer ou à un coup d’Etat?

            Bon, alors pour le FMI (je parle de la finance internationale en général, à savoir FMI+OMC+CIA, etc….) et les coups d’Etat, je te conseille d’étudier ce qui s’est passé au Chili en 1973 et au Venezuela en 2002, pour ne citer que deux exemples (il y a aussi l’Iran, le Congo, Panama, etc…etc…etc…). Renseigne toi dessus, on en reparle ensuite.

            Mais décidément tu es de plus en plus comique…est-ce que tu as seulement étudié en quoi consistait ce « prêt »? L’effet d’un « prêt » sur u pays? Exemple: la BCE prête à la Grèce 100 millions d’€ avec 17% d’intérêt: la Grèce, grâce à ces 100 millions, rembourse 100 millions d’€ de dettes. Mais elle se trouve désormais endettée envers la BCE de…117 millions d’€, puisqu’il faut qu’elle rembourse les 100 millions prêtés + 17€ d’intérêts!
            Je crois que c’est toi qui ne sais pas ce qu’est le FMI. Tu ne sais pas non plus à quel point les Grecs souffrent: je te conseillerai de te lever de ton fauteuil, acheter un billet d’avion pour aller en Grèce et te promener à Athènes, au milieu des clochards et des mendiants: peut-être (si l’ordre globalitaire ne t’a pas trop endoctriné) que tu te rendrais compte que le FMI pousse le peuple grec à l’agonie et au désespoir.

            Je l’avoue, mes connaissances sur le FMI ne sont pas infaillibles. Par contre, les tiennes par rapport au communisme sont…inexistantes!
            As-tu au moins lu un bouquin du grand Karl (je tiens à l’appeler comme ça, il le mérite)? Lis juste le manifeste du PC, et dis moi ce que tu trouves de dictatorial/totalitaire/fasciste/nazi…etc, dedans. On en reparle après. Pfff, allez, dixième édition: Karl=partisan d’un communisme DEMOCRATIQUE, républicain. Lénine=partisan d’un communisme DICTATORIAL (pour schématiser). à partir de Lénine, tout a été permis, toutes les atrocités possibles et imaginables à partir d’une idéologie qui a été faussée, manipulée, distordue, de manière inimaginable…
            Par contre, tu ne parles jamais de toutes les fois que les communistes ont participé à un gouvernement de gauche. en France, ils nous ont fait obtenir les premiers congés payés en 36 (permettre à des ouvriers de…partir en vacances…sans être payés…quelle horreur!), toutes les avancées de 45…bref, je vais pas continuer là dessus: des communistes ont plusieurs fois participé à un gouvernement démocratique, toutes les fois qu’ils l’ont fait la pauvreté a diminuée et la confiance en la démocratie s’est accrue.

            Mon ignorance crasse? La tienne est écoeurante, dégueulasse, dans ce cas. Tu sais combien de personnes meurent tous les jours à cause de la pauvreté? 24.000! Alors que 40% des richesses mondiales sont concentrées dans 1% de la population. JE sais ce que tu vas me dire: si c’était pas le cas, il y aurait dix fois plus de pauvreté, parce que l’inégalité permet une croissance tellement énorme que même les plus pauvres en bénéficient, je connais l’argument de Rawls. Sauf que ces 1% en question ne font littéralement…rien, et qu’une immense partie de la pauvreté dans le monde trouve sa source dans la dette que les pays doivent aux banques; ça non plus, vous n’en parlez pas.

            Bref, vous n’avez toujours pas répondu: pourquoi les présidents latinos sont-ils réélus, pourquoi les Boliviens ont-ils réélus Evo Morales, les Venezueliens Hugo Chavez? Pourquoi, s’ils ont fait tant de mal à leur pays?

            L’espèce de clown en dessous (pecqror) qui m’a répondu me verra continuer le débat avec lui sur le régime venezuélien lorsqu’il aura trouvé une source plus fiable que ce torche cul qu’est le washingtonpost, et sur le référendum révocatoire lorsqu’il m’apportera une preuve plus convaincante qu’un article de wikipédia qu’il s’est sans doute amusé à modifier juste avant.
            Ensuite, je ne sais pas s’il se rend compte de sa propre stupidité et fait de l’ironie, si c’est un raisonnement dont je ne décèle pas la finesse ou s’il a cinq ans d’âge mental, mais l’argument qui consiste à dire:

            « Si TOUS les hommes dans le monde vivaient avec le même niveau de vie qu’un Européen ou celle d’un américain, il faudrait qu’une planète. Mais pour cela, il faudrait que cela soit la fin du socialisme, c’est tout. »

            m’a laissé sur le cul. Quelle crédibilité.
            La question, c’est celle de la finitude des ressources ,coco! 7 milliards d’habitants sur terre, qui utilisent de plus en plus de ressources, puisque leur économie et leur démographie connaît une croissance (vous aimez bien ce mot) énorme. Question: comment allez-vous faire pour élever le niveau de vie général des êtres humains du monde entier (c’est ça, votre utopie), alors même que si nous continuons à produire autant de gosses et de produits, dans 25 ans, il nous faudrait les ressources de 2 planètes si on continuait à ce rythme!
            Que faites-vous face à la finitude des ressources? Rien, vous n’y aviez pas pensé. Et si la Banque Mondiale est capable de créer des dollars à partir de rien, l’eau potable, la nourriture, le pétrole, le bois…ne sortiront pas des blanches à billet à partir du néant.

            Encore le grand Karl pour finir:

            « l’histoire de l’homme et celle de la nature ne sont pas séparables: tant qu’ils existeront, ils se conditionneront réciproquement ».

            Méditez là dessus! Ave.

          2. Themistocle: « Au contraire, c’est en limitant la propagande ultralibérale que l’on fait respecter la liberté d’expression »

            LOL ! Tout le communisme en action… « On est pour la liberté euh… mais pas celle des autres »

            Bon j’ai pas envie de discuter avec un communiste, je l’étais dans ma jeunesse c’est pas pour me re-farcir une fois de plus les mensonges et les théories à la con qui ont échouées partout.

            Themistocle: « Que tu te rendrais compte que le FMI pousse le peuple grec à l’agonie et au désespoir. »

            Ce n’est pas le FMI qui a fait une telle dette publique ubuesque et poussé le pays dans la merde si ? T’as qu’a prendre toi même un billet d’avion pour constater de visu ce qu’un gouvernement incompétent en économie peut faire à son propre pays.

            Déjà bien qu’on accepte de prêter notre fric (Oui parce que le FMI c’est le fric de nos impôts) à des types qui arrivent à 120% de dette publique, personne ne les forces il ont qu’a ce démerder sans notre argent si ces prêts sont LE problème selon toi.

            C’est tout les communistes ça: Le type bois toute son eau en plein désert, on lui en redonne de la notre (qui va nous manquer) avec la promesse qu’il ne boive plus tout d’un coup et c’est nous les méchants et le problème… LOL !

            Ensuite les taux ne sont pas de 17% mais bon, t’es un communiste, le mensonge et la déformation c’est une seconde nature chez vous.

          3. Illmryn–>Avec les inepties que tu racontes, je ne te crois pas lorsque tu dis que tu étais « communiste » dans ta jeunesse. Ou alors tu n’as jamais lu Marx et tu avais une vision grossière et caricaturale de cette grande idée. Je ne suis pas communiste pour info. Anti-libéral, oui par contre.

            Bon, toujours pas d’accord sur la TV…je crois que tu es bouché…avant Chavez, 98% des chaînes étaient privées, ça veut dire que 98% suivaient grosso modo la même ligne idéologique! Aujourd’hui, 95% sont privées, Chavez a nationalisé…3% de l’audience! En Europe, en comparaison, 63% de la presse seulement est privée! Alors, tu trouvez toujours que Chavez bride la liberté d’expression? Effectivement, on peut trouver qu’il n’arrive pas à la faire prospérer, puisque 95% de la presse est encore privée! Ouvre les yeux!

            Tu ne discutes pas avec les communistes? Tu as tort, c’est toujours enrichissant de parler, surtout avec ses adversaires; et quand ce n’est pas le cas, c’est souvent drôle de voir les délires à la chaîne qu’ils peuvent concevoir et exprimer, sur Contrepoints j’en ai croisé pas mal…

            Pour la Grèce, cher ami, j’ai pris un billet d’avion en avril dernier, et j’ai vu sur place les merveilles de la politique ultralibérale: clochards, mendiants, chômeurs à tout va, qui ne comprennent pas pourquoi, du jour au lendemain, on leur vole leur retraite, leur travail, on les met à la rue, on leur supprime leurs allocs…il faut aller sur place pour avoir une idée du désespoir des Grecs, de cette peur atroce du lendemain qui commence à les étouffer. C’est difficile derrière un écran d’ordi.

            Alors instruis moi: de combien sont les taux?

            Tu oublies un détail dans ta fable de l’eau et du désert, un détail crucial: on prête de l’eau à ceux qui s’y trouvent…à condition qu’ils nous la rendent, avec des intérêts, c’est à dire qu’une fois qu’ils l’auront consommée, ils devront se démerder pour nous rendre tout ce qu’on leur a donné (c’est compréhensible), plus une partir de l’eau qu’ils produisent eux-même (ça l’est moins): au final, qu’est-ce qu’emprunter de l’eau leur aura apporté? Rien, si ce n’est devoir se priver d’eau à l’époque du remboursement: au final, cet emprunt leur aura fait PERDRE de l’eau sur la somme totale, et les prêteurs en sont bien conscients! Mais cette fable s’applique à tout, sauf à la situation en Grèce: regarde comment a été contractée la dette: le peuple n’a jamais accepté du prêts de la part de la BCE, ce sont les gouvernements successifs qui ont emprunté de l’argent, de manière oligarchique et discrète. En France, c’est la même chose depuis 1973. Tiens, petite question dérangeante: considères-tu que toi et moi, l’ensemble du peuple, soyons responsable de l’endettement de la France auprès des banques qui a suivie la période de la loi de 1973? Est-il normal que l’on vienne au monde avec une dette de 3.000€, que l’ensemble du peuple doive payer pour les conneries qu’un ou deux dirigeants tordus (ou corrompus jusqu’à la moelle) ont faits auprès des banques? Que ces dirigeants-là remboursent eux-même la dette sur leur propre fortune, mais qu’ils laissent le peuple tranquille! Parce qu’au final, qu’est-ce qu’implique le fait de ne pas rembourser la dette? R-I-E-N, si ce n’est que quelques milliardaires qui possèdent déjà quantité de maisons, voitures de luxes et concubines cesseront de s’enrichir sur le dos des travailleurs, et pourront désormais s’acheter un nombre limité de maisons, voitures de luxes et concubines, ces mêmes riches qui accaparent, alors qu’ils ne forment qu’1% de la population mondiale, 40% des richesses, que vous, sur Contrepoints, défendez.
            J’ai une question: comment se fait-il que les pays dans lesquels ont a annulé la dette due aux banques, la pauvreté ait diminuée dans les années qui ont suivi l’annulation? Etudiez ce qui s’est passé en Equateur grâce à Rafael Correa, en Argentine et en Islande! Et lisez Rousseau aussi.

          4. Themistocle: « le peuple n’a jamais accepté du prêts de la part de la BCE, ce sont les gouvernements successifs qui ont emprunté de l’argent, de manière oligarchique et discrète. En France, c’est la même chose depuis 1973. Tiens, petite question dérangeante: considères-tu que toi et moi, l’ensemble du peuple, soyons responsable de l’endettement de la France »

            LOL, t’est un libéral qui s’ignore en fait. Pour nous c’est niet, pas de dette des états, pas de sauvetage des banques etc.

            Sauf que toi face aux saloperies des gouvernements la seule idée que t’as c’est plus de gouvernements avec plus de pouvoirs, plus d’argents et tout le contrôle. Clap ! Clap !

            Communiste quoi. Le truc qui à créé le malheur, la pauvreté et la privation de liberté partout ou il s’est établi. Mais la 1’000’001eme qui sait, sur un malentendu ça peut marcher ?

            « - L’ineptie, c’est de refaire la même chose et d’espérer un résultat différent. »

          5. Les lignes qui suivent constituent un énorme pavé. Si tu es courageux, tu peux t’aventurer à le lire, j’espère que tu en retireras quelque chose. Sinon, tu peux directement descendre à la fin du message et répondre aux deux questions que je t’ai posé.

            Il faudrait peut-être que je t’informe au préalable que je ne suis pas communiste. Anti-libéral, anti-mondialiste, oui, mais pas communiste. Mais j’imagine que cette distinction est trop subtile pour un esprit aussi caricatural. Décidément j’ai l’air de te faire bien rire, mais cette répétition de trois lettres qui ne cessent de revenir témoignent peut-être également d’un profond malaise dû au fait que tu commences à te rendre compte que l’idéologie libérale n’est pas sans contradictions ni inepties, comme toute idéologie d’ailleurs.

            Mais je crois que tu ne lis pas ce que j’écris. Je te conseillerai de revoir tes cours de philo, de lire le manifeste du PC de Marx, pour voir si, dans l’idée originelle du communisme, tu trouves le germe d’un embryon d’une possibilité de dictature.
            Ensuite, revois tes cours d’histoire. Le PC a gouverné deux fois en France avec le PS, en 1936 et en 1981. Est-ce qu’on a été privé de liberté depuis? I don’t think so.
            Le communisme n’est pas dictatorial dans son essence, c’est un modèle économique et non politique. Il a, en revanche, été utilisé par divers dictateurs auteurs d’une Révolution, au mieux (Lénine, Castro), d’un coup d’Etat beaucoup plus souvent (Kim il-Sung, Mao, etc…), afin de justifier la domination d’une élite sur l’ensemble du peuple, qui était censé bénir ses oppresseurs.
            Je te prie de croire qu’il n’y a pas plus sensible que moi aux millions de morts provoquées par le communisme dictatorial. Que je distingue fondamentalement du communisme démocratique.

            C’est un petit peu comme si je te disais: tu es libéral, Hitler était libéral, donc tu es d’accord avec ce qu’Hitler a fait. Do you understand?
            ça s’appelle un sophisme.

            Tu ressemble à cet esclave africain, qui dans le récit de je ne sais plus quel auteur, se met à rêver qu’il est libre, et se complaît dans son rêve, qu’il cherche inconsciemment à rallonger afin de retarder le moment où il se réveillera. Je crois que la mondialisation capitaliste pourrait devenir, à terme, le totalitarisme le plus absolu et le plus efficace, puisque ses chiens de garde se créent eux-mêmes, et deviennent rapidement plus endoctrinés que n’importe quel cadre du PC dans la pire dictature communiste…

            Mais j’imagine que tu dois en avoir marre de lire mes pavés. Et moi, accessoirement, de les écrire, ce n’est pas impossible non plus.

            Alors bref, deux questions.

            -POURQUOI considères-tu que l’expérience socialiste au Venezuela, en Bolivie et et Equateur sont désastreuses, alors que tout le monde, même chez les plus réac, s’accorde pour dire que la pauvreté a diminuée, que l’éducation, la santé, et la DEMOCRATIE ont fait de formidables progrès?

            -Pour l’argument de l’écologie…quid?

          6. Themistocle: « pour voir si, dans l’idée originelle du communisme, tu trouves le germe d’un embryon d’une possibilité de dictature. »

            Tu prend visiblement les millions de lecteurs de Marx avant toi pour des crétins sanguinaires, des imbéciles qui n’ont rien compris et mal suivi « le plan » alors que seul le grrand Themistocle à la clé de lecture qui mène vers le paradis. Quel prétention !

            Mais tentons une sortie:

            Le problème fondamental c’est que le capital est l’ensemble des biens accumulé par le travail ou les compétences d’un ou plusieurs hommes. Pour le distribuer « équitablement » il faut les lui arracher d’abord et si tu n’y vois toujours aucun problème tu m’envoie ton ordi, ton ipod ton vélo et tout tes jeux vidéos gagnés par tes bonnes notes ou tes jobs d’été et je te promet de les redistribuer à des travailleurs bien plus nécessiteux que toi. C’est de la justice sociale tu as mille fois plus qu’eux.

            Un autre encore c’est qu’aucun homme ne va se crever le cul à donner le meilleurs si le premier imbécile venu gagne les fruits de ses efforts et que lui ne récolte rien de plus que l’imbécile en question.

            Rien que ces deux faits, du au naturel humain autant qu’aux impératifs biologique, font qu’il faut invariablement « pousser gentiment » les un à donner ce qu’ils ont et les autres à ce crever pour des clopinettes alors que les branleurs ont la même chose sans rien faire tout en tapant sur les malins qui ce débrouillent toujours pour avoir un peu ou beaucoup plus que les autres voir tes collègues sensé redistribuer les richesses qui ce les redistribuent à eux.

            Tout part en couille dans une telle société et les neuneus qui l’ont promus voient des ennemis de leur jolie symphonie partout: D’abord le riche qui ne veut pas donner, mais ça tombe bientôt sur le simple ouvrier qui ne bosse plus assez, ne correspond pas au plan ou les millions de gens qui n’estiment pas recevoir à leurs juste valeurs et grognent contre le plan etc. etc….

            Et voilà, échec et mat.

            Soit la société s’effondre d’elle même sans faire de bruit soit les petits idéologues incapable de comprendre à quel point ils tordent la nature se mettent à faire des génocides avec l’aide d’autres imbéciles aussi arrogant que toi qui sombrant dans la paranoïa et la logique de « lutte des classes » se mettent à voir des ennemis partout.

            C’est patent avec tes dires sur le fait que « 34 radio c’est pas grave », et puis lui non plus « c’était un salaud de riche », et puis « la liberté d’expression d’acord mais pas pour eux », boah, « on-fait-pas-d’omelette-sans-casser-des-oeufs » n’est ce pas ? une conception de la liberté et des droits des gens à géométrie variable qui de dérive en dérive te fait passer de plus en plus de gens aux pertes et profit.

            Maintenant si tes actes sont en accord avec tes « idées géniales », tu lève ton cul et tu donne tes biens à de plus nécessiteux. Et ne la ramène pas avec « tes modestes bien », tu as mille fois plus qu’une bonne partie des gens, t’amputer ne serait ce que 50% n’est que de la justice sociale à destination des frères prolétaires.

            Si tu ne le fait pas tu as ta réponse: voila (entre autre) ce qui merde chez Marx.

          7. Ilmryn…grand, crétin, imbéciles sanguinaires, millions…j’emploie souvent ces mots, mais pas dans ce sens là.
            Je prends régulièrement les millions d’anti-communistes qui osent comparer le grand Karl à Hitler pour des crétins sanguinaires et des imbéciles effectivement (j’ajouterai les termes de larbin, moutin, automates, unltraconformistes, psychopathes en puissance, fascistes inconscients) et je l’assume totalement. Toi, par exemple, j’ose espérer que pour dire de telles absurdités sur le communisme, tu as au moins lu le manifeste du PC! Non? Alors tu comprends que tout ce que tu dis sur le communisme ne peut être pris au sérieux, j’éspère?

            Pour info, il a existé une forme de « communisme primitif »: avant le néolithique, les sociétés étaient parfaitement égalitaires; elles étaient constituées de villages de quelques centaines d’habitants, et les tombes contenaient des richesses absolument égales. L’inégalité est naturelle? Non, elle a un commencement et une histoire. à quand la fin?

            T’envoyer mon i-pad (je n’ai pas d’ipad), mon pc, mon vélo, mais jeuxvidéos (je n’ai pas de jeux viéos) pour les envoyer à des nécéssiteux? Mais cela ne changerait rien, cher ami. Sauver deux ou trois personnes pour quelques temps ne servirait à rien (je fais souvent quelques chèques aux assocs qui oeuvrent pour l’Afrique tout en sachant que ça ne sert à rien). Par contre…si l’Etat me prenait mon i-pad, mon pc, mon vélo, mes jeux-vidéos, ainsi qu’à tous les autres (à toi aussi, cher ami) pour les donner aux nécessiteux, je te jure que j’applaudirai des deux mains.

            Echec et mat?

            Mais cher ami, tu confonds tout, et rien que quelques pages de Marx suffisent à détruire ton argumentation!

            1) Tu fais un amalgame léniniste-maoïste polpotiste absolument immonde et tu appelles ça du marxisme? Une telle candeur me ferait presque sourire si elle n’avait pas un écho politique aussi important.

            « L’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes », « la République est la forme de gouvernement du Parti Communiste ». Marx ne s’est jamais écarté de cette pensée, il a milité toute sa vie pour une instauration Républicaine d’une société sans classes. J’espère que tu comprends que ces clowns sanguinaires que furent Mao, Staline ou Polpot représentent l’ANTITHESE du marxisme, à présent? C’est bon?

            Mais je ne te lâcherai pas là dessus. Hitler était un capitaliste. Tu sais combien de personnes sont mortes sous son règne? Je crois que oui. Alors comment est-ce possible qu’après ça, des tarés soient encore capitalistes? Pourtant, on ne fait aucun amalgame entre capitalisme démocratique et dictature. Pourtant, on fait un amalgame entre communisme démocratique et dictature. Pourquoi?

            J’entrevois déjà l’argument débile que tu vas m’opposer, je le vois clairement, aussi clairement que les lettres que j’écris, et je prépare déjà la réponse…à supposer que j’ai le temps de revenir ici.

            2) La nature humaine…la nature humaine…la nature humaine…pfff, je ne comprends pas comment on peut encore croire en de telles conneries au XXIème siècle! Bon, un exemple simple: prends deux bébés jumeaux, n’importe lesquels. Mets en un dans une famille de financiers américains. Un autre chez des moines bouddhistes. Vingt ans plus tard retrouves-les, et compares-les: l’un sera devenu un millionnaire qui aspire à devenir milliardaire, l’autre un pur esprit dont le seul but sera de finir sa vie dans l’harmonie et la pauvreté, etc…ces deux-là auront deux modes de pensées, deux visions du monde, deux formes de désirs, de buts, deux conceptions du bonheur différentes…deux NATURES HUMAINES différentes. Et c’est biologique, c’est pas un délire philosophique, ça s’appelle l’épigénétique. « épigénétique », retiens-bien ça: les gènes mutent lors de la vie de l’individu, et particulièrement lors de la petite enfance, pour modifier en profondeur et sa constitution physique, et sa constitution psychologique. Regarde ça, c’est extrêmement enrichissant. http://www.youtube.com/watch?v=pj3Q9H6c44w
            à partir de la 8 ème minute je crois, ça parle de la nature humaine. Et si tu avais lu l’idéologie allemande de Marx, tu l’aurais su, car Karl l’avait pressent, bien avant que les premières découvertes scientifiques ne le prouvent: la nature humaine est un « produit historique », ce n’est pas « la conscience qui détermine la vie » mais « la vie qui détermine la conscience », ainsi on peut « démontrer l’origine matérielle de l’égoïsme ».
            Change la société, et tu changeras les consciences. Si jamais le consommateur du XXIème siècle est aussi égoïste et individualiste, c’est parce qu’il est entouré de produits de luxes, de pubs, de médias, qui saturent ses sens et exacerbent son désir de possession depuis sa plus tendre enfance. Rousseau l’avait déjà analysé, tu devrais lire « origine de la science et des arts », c’est vraiment intéressant.

            Le problème, c’est que tu prends l’homme européen du XXIème siècle, tu l’extrait de son contexte socio-économique…et tu fais comme si c’était l’homme à l’état de la nature! FAUX! Tu comprends l’absurdité? L’homme du XXIème siècle n’est pas l’homme tel qu’il est à l’état de nature: c’est l’homme, c’est la nature humaine qu’a créé le capitalisme! Alors, si le capitalisme l’a tourné de cette façon, en changeant l’éducation, pourquoi ne pourrait-on pas la tourner d’une autre façon? En la poussant vers l’altruisme, la compassion, l’amitié comme forme de bonheur?

            Là aussi, je pressens déjà l’argument qui va venir. Je te devance: je n’ai aucune sympathie pour les formes de communismes dictatoriaux (même s’il faut aussi reconnaître les points positifs des régimes de Fidel et Lénine).

            Tu ressembles à ces hommes dans la caverne de Platon, qui lorsqu’on les détache et leur montre la réalité, refusent d’y croire, se débattent, veulent absolument être enchaînés à nouveau et retourner dans leur illusion. C’est humain. Ce n’est pas une raison pour que j’abandonne, et que je ne te remette pas une telle absurdité devant les yeux.
            34 chaîne sur des milliers…34 SUR 1000! ça fait du 3.4% si mes faibles connaissances mathématiques ne m’ont pas abandonnées: trouves-tu que ce soit un crime de fermer 3.4% des chaînes de radio? Quand il reste 96.6%? Vraiment? Demande au Venezuelien moyen s’il s’est même rendu compte qu’on a fermé 3.4% de ses chaînes!

            Mais tu ne parles pas des insultes que ces chaînes profèrent contre le Président, ni des appels au meurtre! Trouves-tu normal qu’une chaîne appelle à tuer un Président lors d’un coup d’Etat? Tu n’a toujours pas répondu, c’est un point important c’est pourquoi j’insiste.

            Et visiblement, soit tu as gardé l’esprit infantile d’un gosse de quatre ans, soit ton but est de me faire gaspiller un peu de mon temps, soit tu es d’une mauvaise foi qui ferait pâlir celle de George Marchais lorsqu’il déclarait que l’expérience communiste a été globalement positive en URSS (et encore je suis très, très gentil): 37% de l’audimat français concerne des chaînes PUBLIQUES. 5% de l’audimat venezuélien concerne les chaînes PUBLIQUES (autrement dit, de l’Etat). Le Venezuela est une dictature? Mais alors, cher ami, nous vivons dans un totalitarisme, puisque l’Etat français contrôle 32% de chaînes de plus que l’Etat venezuelien…non? Oui, non? je ne sais pas ce que tu vas encore me sortir, j’attends le reste avec impatience, ça devient comique.

            Alors maintenant, si tu es honnête tu ne t’esquiveras pas non plus sur ces points:
            -quand ais-je dis qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs (par contre, tu ne parles pas des 24.000 morts par jour tués par la pauvreté, aparemment nécéssaires pour que chaque européen puisse consommer et vivre sa vie de petit bourgeois)
            -quand ais-je dit que la mort d’un riche n’était pas grave (par contre celle d’un pauvre ne semble pas grave à la tienne, puisque tu ne fais aucun cas de ces 24.000! Mais j’oubliais que votre dieu Adam Smith avait déjà prédit ce genre de génocides, donc ça doit être la volonté de Dieu. Amen).
            -Quand ais-je dit que la liberté d’expression n’était pas bonne? (par contre, tu sembles trouver normal qu’au Venezuela 95% des chaînes soient encore privées, tu sembles trouver normal qu’Hugo Chavez n’ait fermé que 3% de chaînes de radio privées…à moins, bien sûr, que tu ne penses que la presse contrôlée par les banques représente la seule presse légitime?).

            Pas un mot sur la réduction incroyable de la PAUVRETE au Venezuela (j’oubliais, pour vous un pauvre est un insecte morveux qui vit dans la merde parce qu’il n’a pas travaillé). Pas un mot sur la nouvelle réélection de Chavez. Bref, bêtises, conformisme, effet mouton de panurge…l’archétype du libéral aveugle qui nie la réalité pour suivre sa pensée unique.
            Bravo l’ami, le système capitaliste a bien fait son travail de lavage de cerveau sur toi. Le problème, c’est qu’il a réussi sur presque tout le monde.

            Quitter mon mode de vie pour aller rejoindre celui de mes camarades plus pauvres? Mais j’y pense sans cesse, cher ami. Et dès que j’aurais obtenu une indépendance financière après mes études vis à vis de mes parents, je vais oeuvrer pour améliorer le sort d’un maximum de gens qui souffrent dans cette société pourrie, ne t’inquiète pas. En attendant, écoute plutôt Lucie Aubrac.

            « RESISTER SE CONJUGUE AU PRESENT »

          8. Themistocle: « blablabla »

            Aucun régime communiste n’a jamais marché, pas une seul fois.

            Tu peux chanter, réciter, tordre la réalité et mentir tout ce que tu veux ça ne change rien.

            Tu as des excuses et des explications foutraque au kilomètre mais pas un seul exemple de régime communiste qui aie marché et ce n’est pas faute d’avoir essayé.

            Même les chinois ce sont reconvertis au capitalisme et ils engrangent +15% de salaire sur la classe moyenne par année. (après avoir eu 20 millions de morts du au communisme, à chaque idéologie sa spécialité)

            Tu parle de miracles et de monde enchanteur pendant des pages, mais tu ne peux rien contre la réalité: Aucun régime communiste n’a jamais marché, le postulat de base est faux et tes écrits sont complètement en dehors des réalités.

            Je l’avais dis dès le début, discuter avec un communiste c’est comme apprendre l’alphabet à une huitre. Hors les huitres poète c’est comme les régime communiste qui ont marché: ça n’existe pas.

          9. Argh! Au secours! Je suis étouffé par le poids de ton argumentation qui pèse sur ma poitrine comme un camion de dix tonnes, mes poumons se broient, je perds ma respiration…

            « Aucune société communiste n’a jamais fonctionné… » « Aucune société
            communiste n’a jamais fonctionné… » « Aucune… » Tu devrais te relire plutôt que de montrer à tout le monde que tu raisonnes avec autant de justesse qu’un disque rayé.

            Primo: avant le néolithique, la plupart des sociétés étaient égalitaires. Si on en croit les fouilles, chaque sépulture contenait ni plus ni moins les mêmes décorations funéraires que chaque autre. C’est avec l’apparition du néolithique que les premières inégalités sont apparues, lorsque les sociétés se sont agrandies. écoute Jean Paul Demoule qui en parle dans son livre « on a retrouvé l’histoire de France », plutôt intéressant: « l’inégalité et la violence ont une histoire ».

            Mais peu importe. Tu devrais lire les textes politiques d’avant 1789. Tu verrais des monarchistes utiliser comme arguments contre des démocrates: « mais la démocratie ne PEUT pas marcher, elle n’a jamais été essayée! » « vous n’avez aucun exemple de régime démocratique dans l’histoire qui ait jamais fonctionné. Et le seul essai, en Angleterre, s’est terminé avec la tyrannie de Cromwell » etc, etc, etc…Heureusement que des gens sensés ont fini par faire taire ces crétins et ont instauré une forme de démocratie!
            Ces arguments…ne te rappellent-ils pas légèrement les tiens? Tu prends l’horizon visible à tes yeux pour les bornes du monde.
            Il me vient à l’esprit une citation de Lamartine:

            « une utopie est une vérité prématurée ».

            Seulement, les seuls régimes communistes qui ont été fondés l’ont été à partir d’un coup d’Etat (Chine, Corée…), ou, au mieux, d’une Révolution (URSS, Cuba), et ça a fini en dictature. Ce qu’il n’y a jamais eu, c’est un peuple qui vote majoritairement pour un parti communiste. Et c’est peut-être ça l’utopie: que 50% d’un peuple choisisse de vivre dans un pays communiste. Et je l’accepte, c’est pourquoi je ne suis pas communiste.

            D’un autre côté, il faut reconnaître que le communisme démocratique n’a en lui aucun germe dictatorial: dans la plupart des pays où l’on a restreint la liberté économique, on a fait fleurir la liberté politique (regarde en Amérique du Sud, au Venezuela: demande aux Venezuéliens si socialisme et démocratie ne vont pas de pair!)

            Mais bref, peu importe. J’imagine qu’après l’argument des tombes pré-néolithiques tu vas vouloir m’accuser de retourner à l’ère préhistorique, ce à quoi je te rétorquerai: je-ne-suis-pas-communiste. Et je l’ai écrit au moins deux fois. Sauf que pour un automate dont le cerveau a été aussi malmené par le système capitaliste que celui d’un nord-coréen par le régime stalinien, les subtiles différences entre léninisme (communisme dictatorial, pour schématiser), communisme démocratique (marxisme), socialisme, ne sont pas prises en compte. Je plaide pour la troisième voie, à savoir une société fondée sur la petite propriété, avec des inégalités supportables pour les plus pauvres, et dans laquelle, plus important que tout, les plus riches auraient des relations d’égal à égal avec les plus pauvres et les fréquenteraient quotidiennement. Le plus important, c’est ça: mettre fin à la ségrégation sociale engendrée par l’inégalité des richesses, car ce qui rend l’homme heureux, ce n’est pas l’argent ni la propriété, c’est l’altruisme. Et l’altruisme fleurit dans l’égalité.

          10. Themistocle: « Argh! Au secours! Je suis étouffé par le poids de ton argumentation qui pèse sur ma poitrine »

            Ça ce comprend, on a essayé tes méthodes des dizaines de fois et dans le meilleurs des cas ça a juste fini avec une pauvreté généralisée mais pas de massacre…. Mais ça c’est le meilleurs des cas.

            Du coup t’as l’air un peu con avec ton poison qu’il faut réessayer « parce que ce coup ci ça va marcher, si si, promis ! »

          11. Themistocle: « car ce qui rend l’homme heureux, ce n’est pas l’argent ni la propriété, c’est l’altruisme. Et l’altruisme fleurit dans l’égalité. »

            Le suicide en direct du type bourré de biens superflu qui ne croit même pas lui-même à son argumentation :)

            Guignol !

          12. Ton argumentation se limite à ça? Oui, ça fait mal de voir qu’un gouvernement socialiste peut avoir réalisé des merveilles et est soutenu par son peuple. ça change de ce qui se passe aux US, non? et ça te met en rogne, car ton égo ne souffre pas que l’on puisse concevoir que l’idéologie néolibérale contienne des failles.

            Pour les chaînes fermées, une dernière fois, je te repose cette question:

            lorsque le Venezuela était menacé d’un coup d’Etat, en 2002, trouves-tu normal que le présentateur TV d’une émission regardée par des millions de Venezuéliens appelle à TUER Chavez? Un peu comme si David Pujadas disait soudain: « Mort à Hollande, tous à l’Elysée! ». Trouves tu cela normal? Oui ou non? Après je te lâche, promis. Bien que j’aime brûler une victime à petit feu, la ridiculiser de plus en plus à mesure que je lui montre que ses arguments ne valent rien et sont basés sur du flanc, je n’ai pas envie de perdre du temps avec toi à ce petit jeu facile. Promis, lorsque tu m’auras répondu sur cette question, je te lâche.

            Viva Chavez!

          13. Themistocle: « Ton argumentation se limite à ça? »

            100 millions de morts, des centaines de millions de gens pauvres ou déchu de leurs droits fondamentaux c’est ce que tu appelle « se limiter à ça » ?

            Le fait que t’est accroché à ton iPod et tout tes autres gadgets capitaliste comme une moule sur un rocher plutôt que vivre dans le sain partage avec tes frères travailleurs c’est aussi ce que tu appelle « se limiter à ça » ?

            En gros le grrrrand collectivisme c’est surtout que -les autres- te donnent ce qu’ils ont, pas l’inverse visiblement…

            Guignol !

            Un dérapage d’un journaliste c’est tout ce que tu as pour justifier la complète perte de la liberté de la presse ? On connais la justice communiste mais tu exagère là… J’ose pas penser ce qui arriverait si un camionneur éclabousse ton grrand conducator.

            D’ailleurs pour ta gouverne Chavez n’a JAMAIS fait fermer aucune télévision:
            http://www.dailymotion.com/video/xawrs5_chavez-et-medias-demonstration-de-m_news

            LOL Super menteur… comme tout les communistes.

            -Classé 115e pays sur 168 par Reporters sans frontières
            « Il existe de très fortes inégalités sociales au Venezuela. Ainsi, près de 60 % des habitants de Caracas s’entassent dans des barrios (quartiers pauvres), alors que de 10 à 20 % des Vénézuéliens n’auraient pas accès à l’eau potable et que, dans le même temps, le Venezuela est le pays ayant le plus de millionnaires en Amérique latine. L’essence à la pompe est la moins chère du monde (au 10/12/2010, 1,2 centimes d’euros le litre de super 95). »

            Super guignol !

        3. Themistocle: »S’il te plaît, trouve moi un article qui parle d’exécutions de prisonniers politiques (comme à Cuba) »

          http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/02/28/AR2010022803492.html

          Et pour le référendum révocatoire:
          L’opposition a de nouveau réuni le nombre suffisant de signatures pour permettre l’organisation du référendum révocatoire. Dans un climat très tendu, le gouvernement a accepté la liste de signatures présentée par l’opposition. Mais cette acceptation n’a pas été sans suite pour l’opposition: la liste Tascon a été créée. Elle dénonce tous ceux qui y figurent et donne lieu à des représailles au niveau des emplois à l’état: tous sont licenciés du jour au lendemain et ceux qui voudraient postuler par la suite à un poste de fonctionnaire voient leur candidature évincée d’office.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch%C3%A1vez#Le_r.C3.A9f.C3.A9rendum_r.C3.A9vocatoire_de_mi-mandat_.282004.29

          1. Themistocle: »Tout le monde…hem…comment est-ce possible, alors même que si TOUS les hommes dans le monde vivaient avec le même niveau de vie qu’un Européen, il faudrait les ressources de TROIS planètes? Le même niveau de vie qu’un Américain, il faudrait les ressouces de CINQ planètes?  » (délire écolo, en plus!)

            Si TOUS les hommes dans le monde vivaient avec le même niveau de vie qu’un Européen ou celle d’un américain, il faudrait qu’une planète. Mais pour cela, il faudrait que cela soit la fin du socialisme, c’est tout.

          1. merci pecqror pour ton réalisme sur la situation au vénézuela, je voudrai rajouté que bien sur Chavez n’est pas parfait, lui même le dit, il a encore des choses à faire, mais faut voir dans quel sac de noeuds il a récupéré le pays fin 98, les mafieux locaux alliés des occidentaux qui dirigeaient le pays, toutes la magistrature, les hauts fonctionnaires anti chavez, la dessus on rajoute la Colombie qui, avec les USA fait tout pour destabiliser le pays, donc Chavez navigue en pleine tempête mais il garde le cap! et son cap s’appelle justice, éducation, emploi, solidarité et fierté

          2. « et son cap s’appelle justice, éducation, emploi, solidarité et fierté »

            Qu’il aie des difficultés et d’anciens problèmes voir des mafia c’est indéniable, pour les autres méchants faut voir, « ils » sont partout et y a des pays pour qui ça merde systématiquement et d’autres qui s’en sortent tout aussi systématiquement. Question de culture (Et donc d’histoire) probablement.

            Mais son « grand plan socialiste pour le bonheur du peuple » n’a jamais marché. Nul part, jamais, pas une seul fois, même pas une demi-fois.

            Et coté justice, hem !…. museler la presse n’est pas du tout un bon indicateur, quand on fait taire la liberté de s’exprimer c’est que c’est le pire des socialismes qu’on applique.

            Je rappel que la justice et la liberté ce n’est ni uniquement pour les riches, les pauvres ou ceux qui nous plaisent mais pour toutes les catégories sans aucune distinction. Faire fermer arbitrairement 34 médias c’est un dénis de justice.

            Le bonheur qui commence par le « ta gueule » c’est pas bon du tout.

    2. « la preuve avec Chavez, la preuve avec Evo Morales, la preuve avec Correa »
      Et Fidel Castro? Le socialisme marche pourtant super bien à Cuba, non?Et Mahmoud Ahmadinejad? Il est quoi lui en plus de copain avec Chavez, socialiste ou pas? Dictateur ou pas?

    3. « ça s’appelle le socialisme, et ça marche »

      Bah oui, ça marche du tonnerre chez Chavez :

      « La criminalité et l’insécurité se situent à un niveau extrêmement préoccupant, et font du Venezuela un des pays les plus dangereux du monde. »

      Afin de limiter les incidents liés à la criminalité, il vous est conseillé d’observer à tout instant les mesures de précaution suivantes :
      • évitez les quartiers défavorisés des grandes villes (« barrios » ou « zonas rojas ») ;
      • ne portez pas de signes ostentatoires de richesse (pc, gsm, montre, bijoux, etc.) ;
      • limitez vos déplacements le soir / pendant la nuit dans les grandes villes et évitez de vous déplacer seul ;
      • faites appel aux compagnies de taxis officielles (à réserver par téléphone) ;
      • pendant les trajets en voiture, gardez les fenêtres et les portes verrouillées ;
      • évitez la pratique du camping sauvage et de l’autostop ;
      • effectuez vos retraits d’argent durant la journée et à des endroits fréquentés ;
      • ne confiez pas vos cartes de banque à autrui et limitez leur usage ;
      • portez sur vous une copie de vos documents de voyage ;
      • cherchez à contacter prioritairement votre Ambassade en cas de démêlés avec les services de l’ordre ;
      • en cas de vol, ne résistez pas et remettez immédiatement aux agresseurs ce qu’ils demandent.

      http://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/amerique_latine_caraibes/venezuela/ra_venezuela.jsp

      Il n’y a pas à dire, le socialisme à la Chavez, ça roxe !

      1. Oui, je dois le reconnaître. J’ai tort. Ah merde, on peut pas se balader avec son smartphone au Venezuela, c’est con…hein, on peut pas se balader dans les quartiers pauvres en costard? Mais pourquoi?! Je me suis renseigné sur Chavez, et j’avoue que j’ai eu tort. J’étais dans l’erreur. Je pensais que la démocratie c’était accrue pendant son mandat. Mais the New York Times m’a dévoilé ce que ma pensée avait d’hérétique, en m’informant qu’Hugo Chavez était un dictateur! De même, je pensais que la pauvreté avait diminuée sous Chavez: mais un milliardaire rescapé d’un goulag venezuélien, interviewé dans the Economist, m’a assuré que tout le monde crevait de faim! J’ai même appris qu’Hugo Chavez a installé un harem dans son palais (qu’il a fait bâtir avec des esclaves), dans lequel sont retenus prisonniers 25.000 enfants capturés par la Stasie venezuélienne…en tout cas c’est le journal de Wall Street qui le dit, donc c’est vrai.

        Sérieusement les gens, sérieusement: expliquez moi pourquoi, pourquoi, pourquoi les Venezuéliens ont réélu Hugo Chavez à 56% devant un candidat de centre gauche? Pourquoi?! Si sa tyrannie avait été aussi terrible, pourquoi n’ont ils pas voulu ouvrir leur pays à la main invisible du marché? Pourquoi?!

        1. @Themistocle

          Quel plaisir de vous lire ! Auriez-vous un blog ou quelques tribunes publiées quelque part sur la toile ? Ce que vous écrivez ici est vif, juste, bien argumenté et vous parvenez à rester calme et constructif face au déchaînement de la horde dogmatique… Je suis vraiment admiratif !

  4. Mitchell, libertarien de l’establishment, veut nous faire tomber dans le piège classique des Etats démocratiques : pointer du doigt les saloperies des régimes autoritaires pour mieux cacher (et continuer) leurs propres saloperies, alors que la différence n’est que jamais que de degré, pas de nature.

    1. « pointer du doigt les saloperies des régimes autoritaires pour mieux cacher (et continuer) leurs propres saloperies »

      C’est vrai que contrepoint vibre des odes, des chants et des cantiques à la gloire de l’état Français. La semaine prochaine on publie d’ailleurs un recueil de poème à la gloire de nos élus si bon, si gentils et on organise une lecture publique avec bougie, encens et guirlande.

      Venez nombreux frère, communier dans la grâce du saint état populaire démocratique de France.

      Vous êtes tellement con les communistes qu’on se demande si vous reconnaitriez un simple @*%!&& de pigeon.