Une redevance télé sur les résidences secondaires… au nom de la justice sociale !

Publié Par Thibault Doidy de Kerguelen, le dans Fiscalité

La télévision publique coûte cher. L’an prochain, vous serez plus nombreux à payer et certains paieront plus cher !

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

La télévision publique coûte cher. Il y a deux moyens de pallier ce défaut. Soit reconsidérer le périmètre d’intervention de la télévision publique (parmi toutes les chaînes existantes, n’y en aurait-il pas deux ou trois dont le succès tout relatif justifierait la fermeture ? N’y en a-t-il pas deux ou trois qui se chevauchent ?) et son mode de gestion (rappelez-nous combien a coûté le passage de Christine Ockrent, compagne de M. Kouchner alors ministre des Affaires Étrangères, à la tête de France 24 et pour quel résultat…) ou augmenter la pression fiscale sur le redevable. Dans la logique qui semble être la sienne, devinez ce qu’a choisi le gouvernement.

Le président de la Commission culturelle de l’Assemblée nationale, Patrick Bloche, fait le show en annonçant qu’il va déposer une motion proposant la création d’une redevance télé sur le résidences secondaires. Son raisonnement est que les recettes de cette redevance doivent augmenter, mais, a-t-il déclaré  lors des assises de l’audiovisuel organisée par la Scam (Société civile des auteurs multimédias), s’il est « favorable à une augmentation du volume de la redevance« , il considère que « cet accroissement de la redevance doit se faire dans un souci de justice sociale et pourrait passer par la restauration de la redevance sur les résidences secondaires« .

Justice sociale, le mot est lâché. Tout le monde sait que les « riches », possesseurs de plusieurs maisons ont aussi le don d’ubiquité, qu’ils ont la capacité d’être à plusieurs endroits à la fois et que ce sont de grands consommateurs de programmes télévisuels publics. Il est agaçant ce verbiage gouvernemental ! Pourquoi ne pas assumer ses choix idéologiques ? Pourquoi se sentir obligé de déguiser ses choix de lutte de classe derrière une pseudo notion de « justice » ? Ça dévalorise complètement et le mot et le concept. La justice, c’est justement l’égalité des citoyens devant la loi. Fixer le coût d’une redevance à un service non en fonction du service mais en fonction des revenus du cotisants, c’est tout sauf de la « justice » ! Ou alors, il faut aller jusqu’au bout de son raisonnement et considérer qu’il s’agit d’un service public et à ce moment-là en fiscaliser le financement et l’intégrer dans le budget de l’État.

Ceci étant, le camarade Bloche fait l’artiste, mais la décision est déjà prise au ministère. Filippetti a tranché. La redevance des résidences secondaire sera de 50% de celle des résidences principales. Je suis donc en mesure de vous en annoncer les montants : la redevance 2013 s’élèvera à 128€ pour votre résidence principale et 64€ pour votre résidence secondaire.

Mais ce n’est pas tout, le projet, que nous avions déjà évoqué, de soumettre les résidences qui, bien que ne disposant pas de tuner, d’antenne ou de poste de télévision, sont équipées d’ordinateurs connectés est retenu. Dès l’an prochain, si vous possédez un ordinateur connecté, vous serez redevable, même si vous n’avez pas de télé. Le moyen de recoupement fiscal sera l’abonnement ADSL ou au câble. Bien évidemment, nous ne voyons pas comment l’administration peut recouper la possession d’une clef 3 (ou 4) G ni un ordinateur portable. Enfin, voilà, vous êtes prévenus, la redevance à l’audiovisuel public (c’est son nom officiel) ne va pas augmenter de manière faciale, mais va élargir son assiette aux ordinateurs et aux résidences secondaires.

—-
Sur le web.

Laisser un commentaire

  1. Certes , je crois aussi me souvenir , qu’il y a deux ou trois ans , un député UMP qui se classait en libéral , avait soumis au parlement un e proposition de loi identique à celle de Filippetti …

    1. Mais où avez-vous vu des libéraux à l’UMP ?
      Concernant « ces gens qui nous gouvernent », ils sont toujours dans l’idéologie de la lutte des classes…Pendant que le Monde bouge autour d’eux…Le réveil va être dur…La sanction aussi !

      1. Bien sûr , il y aune aile libérale à l’UMP , confidentielle comme il se doit pour un mvt étatiste et état providence , son pb étant qu’elle est souvent autant pour le développement de l’état que la partie socialiste de l’Ump !!!

  2. Il y a une troisième option : la pub
    A l’heure actuelle les programmes commencent à 20h45 ou 20h50 sur les chaînes publiques, soit exactement au même horaire qu’avant la suppression de la pub.
    CA estimé du rétablissement de la pub entre 600 et 700 millions d’euros.

    Cet aveuglement idéologique ne laisse rien présager de bon sur le reste des mesures à venir.

  3. On devrait leur suggérer, qu’au lieu de parler de « justice sociale », ils parlent de « justice socialiste ». Et là, on serait tous d’accord, sauf que ça mettrait M. de Kerguelen au chômage (sur cet article, lol).

  4. Hum hum …

    J’attends de voir comment l’état va trouver une solution pour me soumettre à la redevance alors que j’ai un abonnement internet sans forfait télévision? Je suis curieux.

    Que l’on soumette à la redevance tous ceux qui ont en forfait triple play, j’entrevois le moyen … mais ceux qui ont un forfait simple ou double play?

    Et quid du débit?
    Je vous rappelle à titre indicatif que l’on peut obtenir une réduction de la redevance quand on se trouve dans une localité « défavorisée » coté réception des ondes radio … quid du débit ADSL ne permettant pas de recevoir? Quid de la HD?

    ça sent bon l’usine à gaz et les QPC cette histoire.

    En attendant, moi, je béni le passage à la TNT … ma télé n’est plus éligible à la redevance … un petit bonheur ;-) à plus de 120€ par an.
    Et ça ne me manque pas

    sam

    ps: A l’auteur : quid des connexions internet d’entreprise? Si on ne les taxe pas, il suffit de se faire auto-entrepreneur demain et de prendre une connexion pro chez OVH ou équivalent

    1. @Sam00

      Bonjour,

      Concernant votre première question, le ministère a tranché, vous avez accès aux programmes de France Télévision via l’internet. Et en direct, et en programme à la demande (ne comptez pas sur mois pour vous donner l’url, il suffit de taper « France Télévision » dans votre moteur de recherche préféré. La qualité est moins bonne? Qu’importe, ce n’est pas la qualité que vous payez, c’est le contenu…
      Concernant votre seconde question, elle est intéressante. Comment comptablement imputez vous votre abonnement? 100% activité pro, ou est ce que votre société de gestion ou votre comptable, dans un esprit de rigueur et de déontologie dispatche, comme votre véhicule en leasing, une partie du coût sur activité pro et activité perso?

      1. @TDK1

        Ah les tocards!
        Même sans abonnement télé dans le forfait d’accès internet ils vont venir me réclamer leur foutue redevance?
        Soit, je n’étais pas au courant de ce point là.

        Mais un doute me viens … pourquoi alors ne pas taxer tous les français au titre de la redevance? parce que je ne vois pas trop qui pourra y échapper entre la télé, les abo 3G, les abo internet fixe …
        Je pense qu’il va rester des moyens d’y échapper.

        Pour ce qui est de la remarque sur l’abonnement pro, ce que vous dites est très pertinent. Mais entre nous, même 50% c’est toujours ça de gagné.
        Si je peux soutirer ne serais-ce qu’un seul euro de la main du percepteur quand il vient me faire les poches, je le fais.

        Merci pour vos précisions fort utiles.