Libres !

Publié Par h16, le dans Édito

On reproche souvent aux libéraux de se cantonner à la seule critique du système, sans jamais se lancer dans l’action concrète et mesurable. Vu la nature profondément interventionniste des politiciens et vu l’opinion publique, façonnées par des journalistes majoritairement à gauche, toute tentative d’impacter un peu la politique française sera une bataille rude et épuisante, avec de faibles chances de succès. C’est à ce titre qu’une action comme celle du Collectif La Main Invisible doit être dignement saluée.

Ce collectif, fondé par Stéphane Geyres et Ulrich Génisson, est parvenu à rassembler dans un même ouvrage le travail d’une centaine d’auteurs libéraux, et deux cents parrains qui se sont engagés à aider à faire connaître et diffuser le livre résultant de cette fusion.

Le but de ce collectif est simple : en créant un ouvrage abordable tant intellectuellement que financièrement, il souhaite mettre à la portée de tous les bienfaits du libéralisme, les vertus et avantages de la liberté. Ce livre a pour simple ambition de créer une porte d’entrée sur le libéralisme, un accès pour ceux qui cherchent sincèrement à savoir ce que recouvre ce terme tant galvaudé depuis qu’on leur a demandé d’abandonner, progressivement, leurs libertés au profit d’un état-nounou toujours plus gros et plus exigeant.

De la même façon que l’équipe de campagne de Bastiat pour la Présidentielle de 2012 avait, en son temps, lancé une vidéo qui demandait si les citoyens n’avaient pas fait fausse route en réclamant toujours plus de droits, au profit d’une sociale-démocratie maintenant obèse, le Collectif La Main Invisible propose, par cet ouvrage, de titiller l’esprit des gens curieux et réellement ouverts d’esprit, en abordant, de façon didactique et claire, une grande quantité de sujets sous l’angle libéral.

Découpé en six grandes parties (les principes libéraux, le travail, les enfants, les décisions personnelles sur sa propre vie, les choix de société, et le rôle de l’état), l’ouvrage aborde en cent sujets, par la plume de cent auteurs différents, cent façons de voir la vie et la société, et comment la philosophie de la liberté répond aux défis actuels.

C’est d’autant plus pertinent qu’à la lecture, on se rend compte sans forcer que, pour chacun des sujets traités, les réponses apportées sont régulièrement celles qui sont combattues par des livraisons massives de prêt-à-penser des socialistes et thuriféraires de l’action étatique. Autrement dit, toute personne qui lira « Libres ! » ne pourra s’empêcher de remarquer la différence saisissante entre d’un côté les positions et thèses qui y sont défendues, et de l’autre, le discours permanent d’assistanat et de renoncement aux libertés que les médias en cheville avec le pouvoir et les politiciens s’emploient à distiller.

De façon inconsciente maintenant, les idéologies étatistes, interventionnistes, collectivistes ou socialistes sont devenues à ce point omniprésentes, ont à ce point envahi toute la pensée banale de tous les jours, que le moindre discours un tant soit peu libéral apparaît en contraste violent, comme des rayons de lumières colorées dans une pièce sombre dont les murs sont peints en camaïeux de gris.

La lecture d’un tel livre offrira donc un renouvellement franchement rafraîchissant à toute personne prête à entendre autre chose que le crin-crin habituel des médias. Et puis, pour ne rien gâcher, les deux cofondateurs ont réussi à impliquer des auteurs majeurs du mouvement libéral, comme Serge Schweitzer, Henri Lepage, Jacques de Guénin, Damien Theillier, Thierry Aschrift, Pascal Salin, Philippe Simonnot, Pierre Lemieux, Jean-Louis Caccomo, Vincent Bénard, Bertrand Lemennicier, et bien d’autres encore (qui me pardonneront je l’espère de ne pas les avoir cités ici).

Enfin, pour 12 euros seulement (prix non seulement démocratique, mais franchement libéral), il serait dommage de se priver d’une lecture de chevet facile à digérer. On pourra en faire l’acquisition (par cartons de 100, au moins) sur Amazon.fr, dans les Fnacs et toutes les bonnes librairies. D’autre part, la genèse du projet, qui aura occupé tout le temps libre, nuits agitées incluses, des deux co-fondateurs pendant l’année écoulée, est décrite en détail dans le dossier de presse (lisible ici) et qui permettra au lecteur intéressé de se rendre compte de toute la somme de travail qui fut investie dans cette production.

Je vous encourage tous à acheter, faire connaître et offrir « Libres ! » et à laisser un petit mot d’encouragement et de félicitations aux cofondateurs, Ulrich et Stéphane.

Bonne lecture !
—-
Sur le web

Laisser un commentaire

      1. pas la fnac malheureux, il n’y est pas encore dispo, les kommissaires censeurs n’ont pas donné leur feu vert ! dircetion amazon où le livre était déjà dans le top 3 cette nuit !