Libres ! Avant-propos au livre aux cent auteurs

Publié Par Collectif La Main Invisible, le dans Lecture

En collaboration avec le collectif La Main Invisible, Contrepoints vous proposera chaque lundi (*) un des 100 textes de Libres !, le livre libéral aux cent auteurs. Vous pouvez dès à présent l’acheter sur Internet et dans toute bonne librairie !

Par Ulrich Genisson et Stéphane Geyres.

La France, dont la devise, au fronton de ses mairies, commence par « Liberté » et qui est un des berceaux historiques de la Liberté et des Droits de l’Homme, s’éloigne chaque jour un peu plus de cet idéal humaniste pour se rapprocher de la menace totalitaire. Pourtant, personne n’ose le dire. La campagne électorale qui bat son plein à l’heure où ces mots sont écrits le démontre.

La Liberté est pourtant en danger, et ceci en grande partie parce qu’elle est mal comprise de nos contemporains, dont une part toujours plus grande n’a rien connu d’autre que la sociale-démocratie égalitariste et jalouse de ses moutons. L’actualité nous donne pourtant chaque jour les indices de cette érosion croissante de la Liberté et des malheurs qui la remplacent.

Ainsi, l’artisan boucher dont la municipalité impose un nouveau plan de stationnement dans sa rue et qui perd 20% de son chiffre d’affaires d’un jour à l’autre. La grand-mère qui recueille une petite chevrette destinée à une mort certaine et qui se fait persécuter par l’administration au motif d’un animal potentiellement dangereux. La mère qui voit son fils irrémédiablement alité destiné à une longue agonie sans la moindre chance de vie, qui après la lui avoir donnée, voudrait l’aider à ne plus la subir. Cet architecte de 55 ans qui se suicide pour quelques dizaines de milliers d’euros devant l’hôtel des impôts de Créteil en ce début 2012, laissant ce mot à l’administration : « Vous voulez ma peau, vous l’avez ». Ce couple de kinésithérapeutes qui fin 2011 se suicide pour 196 000 euros que la caisse primaire d’assurance maladie leur réclame, suite à une suractivité vue comme forcément louche, laissant deux enfants orphelins.

Par ailleurs, il est devenu très difficile dans ce pays qui se veut libre de s’afficher libéral, sous peine de quolibets, mépris, honte ou insultes. Paradoxe, ou plus probablement illustration de la profonde méconnaissance dans laquelle bien des Français sont maintenus à l’égard de ce que le libéralisme est réellement. Il faut dire que les enjeux politiques sont forts, notre jacobinisme indécrottable et viscéral faisant assez mauvais ménage avec les principes individualistes et de « laissez-faire » de la – véritable – doctrine libérale.

Devant ces aberrations, cette inculture et ces dérives, nous avons eu l’idée d’un livre qui contribue à ramener la Liberté à l’ordre du jour en donnant la parole à cent libéraux de tous horizons pour qu’ils affirment, ensemble, mais chacun à sa façon, leur attachement à la Liberté et aident le lecteur à se réveiller.

Cent auteurscent sujets précis sur cent pages recto-verso pour éclairer le lecteur et l’amener à se rendre enfin compte combien la Liberté est naturelle, simple, compréhensible, morale et moderne et pourtant tellement méconnue. Cent auteurs, cent idées, cent fois deux pages pour se rassurer et se dire qu’on n’est pas seul à vouloir plus de liberté, à ne comprendre ni les politiques ni les politiciens. Mais aussi approfondir des questions très diverses mais toutes essentielles ou d’actualité et conclure que c’est encore la liberté qui constitue le meilleur socle à l’organisation sociale actuelle et future.

Le collectif « La Main invisible » n’est ni une association, ni un parti. Simplement des individus qui chérissent la liberté et qui se sont transformés en auteurs pour elle. Il fait référence à la célèbre image inventée par le grand économiste Adam Smith dès 1755, et rendue célèbre en 1776 dans La Richesse des Nations, pour illustrer le mécanisme abstrait et spontané du marché. Comme elle, notre groupe s’est formé spontanément, par bénévolat et adhésion à un projet d’ouvrage qui semblait évident et nécessaire. Nous avons eu l’immense honneur de coordonner les auteurs du Collectif pour produire ce livre.
Les auteurs sont des hommes et des femmes d’origines, professions, formations et cultures très diverses. Tous ont contribué bénévolement à ce projet, leur seule motivation commune ayant été de participer à une initiative de sensibilisation de nos concitoyens à la liberté et au libéralisme, tous étant convaincus de l’immense supériorité économique, sociale et morale d’une société libre.

Vous qui ouvrez ce livre, ce dont nous vous remercions déjà, nous souhaitons que vous le refermiez en ayant envie de parler de liberté autour de vous, ouvertement et en ayant confiance en l’Homme. Un libéral, c’est un individu qui croit en l’Homme, un humaniste convaincu qui a confiance en chacun et en la liberté. Nous comptons sur vous.
Cela suffirait à faire de ce projet un peu fou un véritable succès. Bonne lecture.

« La chance de la littérature, c’est d’être associée aux destins de la liberté dans le monde : elle reste une forme fondamentale de contestation et de critique de l’existence. »
Mario Vargas Llosa


Sur le web - Lien Amazon vers Libres!

(*) Il n’échappera pas aux plus observateurs que nous sommes jeudi. Décalage au démarrage du à la mise en route du projet.

Laisser un commentaire