Impôt sur le revenu 2012 : hausse mécanique pour les ménages !

Publié Par Contribuables Associes, le dans Fiscalité

En application du plan de rigueur voté en novembre dernier, que le collectif budgétaire s’est bien gardé de « détricoter », les impôts augmenteront pour toutes les personnes dont les augmentations de salaires auront suivi l’inflation.

Un article du Cri du Contribuable.

Réforme oubliée et votée sous Fillon, que le collectif budgétaire s’est bien gardé de « détricoter » : la non indexation sur l’inflation des seuils de l’impôt sur le revenu. Ou comment faire payer un peu plus à tout le monde, et trouver jusqu’à 200.000 nouveaux assujettis à l’impôt sur le revenu.

L’addition : 3,5 % de hausse moyenne de l’IR pour 2012

Traditionnellement, les barèmes fixant les seuils d’imposition des revenus sont indexés sur l’inflation. Le plan dit « de rigueur » voté en novembre dernier comportait une mesure de gel de ses barèmes au niveau 2011 pour 2012 et 2013. Mécaniquement, les impôts augmentent donc pour toutes les personnes dont les augmentations de salaires auront suivi l’inflation (2,5 %).

Une partie des ménages exonérés (rappelons qu’un peu plus de 50 % des ménages le sont) l’année dernière risque même de devoir payer l’impôt sur le revenu cette année si leur salaire a légèrement progressé. Plus de 100.000 personnes auront la surprise de verser un chèque au Trésor Public, jusqu’à 200.000 selon les estimations du principal syndicat de Bercy (Solidaires Finances Publiques).

Tout le monde sera perdant

Salariés : au moment de négocier vos primes ou augmentations de salaires, réfléchissez bien : vous risquez d’en voir une grosse partie absorbée par l’impôt sur le revenu l’année prochaine. Et pour ceux dont le salaire n’augmente pas, et bien l’inflation se tâchera de diminuer votre pouvoir d’achat. L’impôt sur le revenu, c’est comme le casino, on est certain de perdre. Bercy rafle donc  la mise et recevra 1,7 milliards d’euros de plus cette année.

—-
Sur le web.

Laisser un commentaire

    1. +1300%!
      Tu gagnes trop d’argent sur le dos de la collectivité qui est donc en droit de te spolier de tes revenus pour assurer le bien-être général.

        1. Oui, mais je crois que j’ai dépassé le plafond d’heures autorisées.

          Mon collègue gagne plus que moi, mais comme il ne fait quasiment pas d’HS, il ne doit aucun IRPP.