L’opposition au gaz de schiste : une croisade sans raisons ?

Publié Par Conor Sanwel, le dans Matières premières et énergie

Reconnaître l’importance du gaz de schiste serait un véritable coup de poignard pour les écologistes qui ont aidé François Hollande à accéder à la présidence. Même si certains ministres du gouvernement Ayrault tergiversent sur la question, on peut dès lors penser que le gaz de schiste n’est pas prêt d’abonder en France.

Par Conor Sanwel.

Pour rappel, la France fut en 2011 le premier pays au monde à interdire l’exploitation du gaz de  schiste par fragmentation hydraulique, une bonne nouvelle pour les écologistes au grand dam de tous les autres qui voient leur facture de gaz augmenter chaque année. On remerciera d’ailleurs encore une fois l’ancien gouvernement Fillon pour le gel des prix du gaz qui oblige aujourd’hui les Français à une augmentation bien plus conséquente.  

Histoire finie pourrait-on croire, mais ce serait sans compter sur Arnaud Montebourg qui sans être pour le gaz de schiste voudrait un « débat apaisé » sur la question lors de la conférence environnementale du 14 et 15 septembre 2012. Une avancée ? Sûrement pas car avant de prendre des décisions il va falloir passer par la case commission avec ses interminables réunions « d’experts » grassement payés qui concluront (enfin !) que le gaz de schiste permettrait à la France d’augmenter sa souveraineté énergétique à moindre coût. Sauf que reconnaître l’importance du gaz de schiste serait un véritable coup de poignard pour les écologistes qui ont aidé François Hollande à monter sur le trône français. De fait on laisse à Delphine Batho le loisir de souligner son obscurantisme en s’opposant à la simple idée de discuter de la présence de ce gaz salvateur sur le sol de la « France verte » : « À aucun moment, il n’a été question de gaz de schiste cet après-midi avec les partenaires avec lesquels je prépare la conférence environnementale ». Bon, après tout, si elle a été désignée ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, c’est que son bagage scientifique doit être plus que satisfaisant n’est ce pas ? Apparemment non, un bac littéraire doublé d’études incomplètes en Histoire avant de se consacrer à la sécurité et la lutte contre le racisme, aucune mention d’une quelconque étude qui rendrait crédible son raisonnement sur l’environnement. Mais qu’importe la crédibilité tant que les médias peuvent distribuer la « bonne parole écologique » quitte à forcer un peu le trait, comme disait Paul Watson, cofondateur de Greenpeace : “It doesn’t matter what is true, it only matters what people believe is true.” (La vérité est sans importance. Ce qui importe, c’est  que les gens y  croient).

Surtout c’est une perte de légitimité que risque la gauche en acceptant la fragmentation hydraulique car les militants auraient l’impression d’être sacrifiés sur l’autel du vilain capitalisme destructeur, même si cela permet à une large majorité de Français de dépenser moins. Imaginez, ce serait comme si Jean-Luc Mélenchon reconnaissait que l’absence de droit du travail en Danemark a pour conséquence un taux de chômage officiel de 4,7% en 2011… impossible ! L’heure est donc aux mots tabous mais il est vrai que les écologistes d’EELV ont clairement une longueur d’avance à ce niveau. Dès lors, on peut aisément supposer que le gaz de schiste n’est pas prêt d’abonder en France. Nous préférons acheter du gaz russe en nous disant que c’est meilleur pour la planète, car oui l’environnement en Russie ça ne compte pas pour un écologiste français… En vérité, nous sommes l’exception qui bombe le torse tandis que la Pologne ou les États-Unis par exemple emploient et baissent les coûts du gaz grâce au gaz de schiste. Décidément la France est bien la seule à croire qu’elle est en avance sur les autres.

Laisser un commentaire

  1. Le problème n’est pas le gaz en lui-même, mais le procédé d’exploitation qui pollue les nappes phréatiques en diffusant le gaz par les micro-fractures créées alors.
    Je pense personnellement que le gaz de schiste est un bon moyen pour la France d’être un peu plus indépendant énergétiquement, mais ça ne peut pas se faire au dépend des autres ressources naturelles Ô combien plus importantes.

    1. En fait le problème, c’est surtout l’absence de discussion et de débat :
      « La fragmentation, ça pollue ». Point final. The science is settled.
      C’est possible et même probable, mais si on n’essaie pas, si on ne cherche pas à connaitre les niveaux de risque, si on ne cherche pas comment minimiser ces risques, alors, je pense qu’on se trompe lourdement.

      1. « mais si on n’essaie pas »

        Les USA ont un demi-million de puits depuis dix ans le premier remontant à 1821.

        Évidemment aucune catastrophe, sauf dans quelques docu fiction des haineux.

      2. « The science is settled. »
        C’est exactement ça : le même dogmatique, même incompétence crasse et même absence de preuves scientifiques qu’avec la blague du réchauffement climatique.

    2. à quelle profondeur typique situez-vous les nappes de gaz ? RE = ?
      à quelle profondeur se trouvent généralement les nappes phréatiques?

      Quels géologues réputés ont prédit ce genre de « pollution » française ?
      Comment fait-on pour étanchéifier le tubage des forages en eaux profondes?
      Comment se font les mêmes sur terre pour jouer une stratégie spécifique « schiste » ?

      Quelle est la compétence moyenne des activistes de Greenpeace et des zozos de la mouvances Verts-Europe ? Sur quelle expérience propre s’étaient-ils basés pour décréter la fin du monde et l’arrêt de toute recherche?
      Mr & Mme les anti-tout sont de parfaits incompétents, forts en babillage d’hémicycles, nullement en conception et exploitation industrielle ! Faudrait tordre le cou à une série de mythes mensongers dont ils se font les propagandistes … en ne suggérant rien de constructif …

      A propos des énergies « alternatives » les avez-vous lus quant à la perspective des « recyclages et coûts de démantèlement » de ces solutions-mirages dont ils proposent l’installation off-shore sans savoir où ça mène un continent ?
      Avez-vous connaissance du taux de pollution que représente sur les fumeux GAS ce NF3 utilisé dans la fabrication des panneaux photovoltaïques? Soit 17.000 fois les risques attribués fictivement au CO2 anthropique. Qu’en penser lorsque 2/3 des volumes en question sont issus de Chine, là où le laxisme est vite présent (et les Verts inopérants)?

      Bon j’arrête, les « ressources naturelles » sont surtout le verbiage du fond de commerce des multinationales telles Greenpeace, des WWF et d’innombrables filiales onusiennes prêtes à diffuser n’importe quelles fadaises sous un aura pseudo-sciences…
      Il y a sur terre des risques sociétaux bien pires que le CO2 et la poudre de perlimpinpin verte. Voudriez-vous nous en donner le liste et la période de survenance prévisible ? Grand merci de votre attention

      J’espère que vous comprenez l’exacte portée de notre non-engagement!

  2. La France a sombré dans l’obscurantisme : gaz de schiste, OGM…. ses leaders scientifiques sont José Bové et Mr.Ushuaïa.

    La déchéance ET la décadence.

  3. « les militants auraient l’impression d’être sacrifiés sur l’hôtel du vilain capitalisme destructeur » : et l’impression d’être dans une mauvaise passe…
    « autel », peut-être ?

    Contrepoints >> effectivement, c’est corrigé.

  4. Une autorité mondiale, la « Royal Society » de Londres a publié un rapport, estimant que l’extraction du gaz de schiste ne posait aucun problème pour les nappes phréatiques.

  5. Comme si il n’y aurait que la fracturation hydraulique qui poserait problème !! et que dire des boues toxiques qui remontent à la surface chargées en métaux lourds et en radionucléïdes ? Connait-on un procédé pour traitée l’eau radioactive ? Il est peut-être temps de penser à la sobriété énergétique… en développant d’autres types d’énergies qui permettrait de développer beaucoup d’emplois et ne polluant pas l’eau souterraine, l’air et les sols. Perso, entre avoir plus d’énergies fossiles et sauvegarder l’eau pour les générations futures mon choix est vite fait !!!

    1. « en développant d’autres types d’énergies qui permettrait de développer beaucoup d’emplois »

      Lesquels? L’éolien, la marémotrice, le panneau solaire… Ne créent pas d’emplois. Ils en détruisent, au contraire.

      Imaginer qu’on peut vivre sur la terre sans avoir d’impact est stupide.

      C’est quoi le rapport entre la fracturation hydraulique et la radioactivité?

      Pour les métaux lourds il suffit de filtrer.

      Vous êtes à l’Ouest complet, mon vieux.

      1. Si, si, il y a l’énergie cyclomotrice : des milliers et des milliers d’emploi, zéro pollution.
        Pour les transports, les galères, ou le halage manuel le long rivières.
        pour le transport aérien, heu…

    2. « et que dire des boues toxiques qui remontent à la surface chargées en métaux lourds et en radionucléïdes ? »

      Et les cyclones, n’oublions pas les cyclones !

      « Il est peut-être temps de penser à la sobriété énergétique… en développant d’autres types d’énergies »

      Mais on y pense mon vieux, on y pense, le malheur c’est que ça ne marche pas bien actuellement et il reste 4 milliards de gens qui n’ont pas les moyens de ce payer ces choses qui ne résolvent rien.

      Reste la sobriété individuelle: ce passer d’électricité, de déplacements, de ces milles objets qui agrémentent notre quotidien.

      Vous commencez quand ?

      1. « Vous commencez quand ? »
        ———————–
        Il commencera quand il aura pris des cours de français et d’orthographe, càd à la St Glinglin.

        Le problème des victimes de l’EdNat comme mystyson, c’est qu’ils sont prêts à sauver les générations futures mais pas à acquérir quelques bases de logique et de raisonnement.

  6. Je n’aimerais pas trouver du radium 226 dans mon eau potable …
    voir témoignages : http://www.youtube.com/watch?v=dEB_Wwe-uBM

    => Donc si extraction il doit y avoir, alors très très loin de toute nappe et possibilité de fuite !!

    Que l’Etat donne son accord pour extraction est normal je trouve (cf.code minier) car des risques réels peuvent être avérés.

    La qualité de mon eau potable n’a pas de prix, l’eau c’est la vie !
    (le gaz on peut s’en passer même s’il devient super cher (je prends des douches des douches froides en été :)
    De plus le bio-méthane se développe bien actuellement..

    Donc oui à la liberté économique, mais pas contre notre santé et celle de notre environnement
    (le prix des assurances ne semble pas suffisant, le principe pollueur payeur n’étant pas encore assez strictement implémenté)

    Pub : Avec http://hydroconfidence.com plus de soucis ! (ironique)
    (capteurs hitechs proactifs pour réduire l’atteinte à l’eau potable)

    Risque encourus en fonction des fluides :

    1,2 benzisothiazolin-2-one / 1,2-benzisothiazolin-3-one
    1,2,4 triméthylbenzène
    1,4-dioxane
    1-eicosène
    1-hexadécène
    1-octadécène
    1-tétradécène
    (1-tetradecene)
    2,2 dibromo-3-nitrilopropionamide
    2,2 ‘-azobis-{2 – (imidazlin-2-yl) propane-dichlorhydrate}
    2,2-Dobromomalonamide
    polymère acide de sel de sodium 2-acrylamido-2-méthylpropane
    Chlorure 2-acryloyloxyéthyle diméthylammonium (benzyl)
    2-Bromo-2-nitro-1,3-propanediol ou Propane-1,3-diol
    2-butoxyéthanol
    2-dibromo-3-Nitriloprionamide (2-monobromé-3-nitriilopropionamide)
    2-éthyl hexanol
    2-propanol / alcool isopropylique / isopropanol / Propane-2-ol
    Homopolymère de 2-propène-1-aminium, N, N-diméthyl-N-2-chlorure de propényl
    Homopolymère de sel d’ammonium / acide 2-propènoïque
    Polymère d’Acide 2-propénoïque (Acide acrylique) avec 2 p-acrylamide, sel de sodium / Copolymère d’acrylamide et d’acrylate de sodium
    Acide 2-propénoïque polymérisé avec phosphinate de sodium (1:1). Rem : Le phosphinate de sodium est également nommé « Sodium hypophosphite »
    2-propénoate télomérisé avec sulfite d’hydrogène de sodium
    2-propyn-1-ol / Alcool de Progargyl
    3,5,7-Triaza-1-azoniatricyclo[3.3.1.13,7]decane, 1-(3-chloro-2-propenyl)-chloride )
    3-méthyl-1-butyne-3-ol
    4-nonylphénol ramifié polyéthylène glycol éther / nonylphénol éthoxylé / oxyalkylé phénol. Rem : Les nonylphénols sont fortement suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.
    Acide acétique
    Acide acétique, hydroxy-, et produits de réaction avec la triéthanolamine
    Anhydride acétique
    Acétone
    Acrylamide, etc..

    1. Guillaume Besset : « La qualité de mon eau potable n’a pas de prix, l’eau c’est la vie ! »
      ———————————–
      Bah si, ça a un prix ! On vous facturerait 10€ le litre d’eau et vous boirez votre pisse, gros hypocrite.
      Et on attend toujours de voir un exemple, UN SEUL d’eau soit-disant polluée par le gaz de schiste (source, réf., rapport d’analyse avec dosage, dates, lieu…).
      Mais avec les menteurs escrologistes, on peut toujours attendre.

      1. bah il suffit de lire, il y a 95 références, articles, études etc…

        http://en.wikipedia.org/wiki/Environmental_impact_of_hydraulic_fracturing_in_the_United_States

        le vérité est que certaines FI (une très grand minorité !) ont été mal faites; peut être par manque de chance (le sous sol était différent), peut être par négligence, mais du coup cela a discrédité une industrie entière… !
        ensuite le secret sur les produits chimiques utilisés n’arrange pas les choses, si l’industrie était plus transparente je suis sur que cela jouerait en sa faveur.

        enfin la France n’a pas interdit l’exploitation pour toujours heiiin, arrêtons de pleurer, la loi est assez flexible pour que si une entreprise arrive à prouver qu’elle peut monter une exploitation avec des technologies plus avancées et sures, mais aussi avec plus de transparence elle obtiendra surement les autorisations nécessaires !

        1. plouf : « bah il suffit de lire, il y a 95 références, articles, études etc… »
          ——————–
          Il n’y a pas 95 références sur la pollution de l’eau par le gaz de schiste, pourquoi mentez-vous ???
          Je demande une référence, UNE SEULE, je ne la vois toujours pas. Et il n’y a aucun « secret » sur les produits chimiques utilisés, il suffit d’aller les consulter sur internet, d’ailleurs, un de vos co-religionnaires les a listés plus haut. Là encore, vous mentez, effrontément.

          Si les détracteurs du gaz de schiste ont raison, on se demande bien pourquoi ils sont obligés de mentir et d’exagérer en permanence ?

          1. Je vis en pleine cambrousse, avec un forage. Viens me bouziller l’eau et je te crame ta boutique… L’essence je sais m’en servir… Avis à tous les pseudo-ingénieurs qui n’ont plus assez tuer depuis l’amiante…

        1. Vous pourrez jouer avec les mots autant que vous voudrez, vous n’en aurez pas moins toujours tord.

          Vous en êtes à faire des blagues minables. Que se passe t’il, on tombe à cours d’argument? On commence à douter?

    2. Guillaume Besset, ce que vous dites n’a aucun sens : l’eau est potable ou elle ne l’est pas, c’est tout. Avec ou sans radium. Et de l’eau potable avec du radium, il y en a tout plein en France, dont certaines des plus réputées http://www.iphc.cnrs.fr/IMG/pdf/ICP-MS_Alpha.pdf )

      Avec du gaz on a l’énergie pour rendre potable même de la pisse (c’est pas plus compliqué que de faire de l’eau potable avec de l’eau de mer) , avec de l’eau vous ne produirez aucune énergie. Le gaz est plus précieux que l’eau parce que le gaz permet de fabriquer de l’eau alors que l’inverse n’est pas vrai. Et ça se reflète dans leur prix respectif.
      Même si il fallait sacrifier une nappe phréatique (et ce n’est même pas le cas !) pour exploiter le gaz, ça resterait la chose rationnelle à faire.

  7. A G. Besset: surtout, ne respirez plus, non plus; les analyses de l’air sont terrifiantes (surtout avec WWF ou goodplanet, ONG très objectives). Pour la Pologne, désinfo habituelle; même le Fig titre « La Pologne déchante sur ses réserves »; c’est vrai, les pauvres n’ont « que » 60 années de réserves. Et ces malheureux sont farouchement « pour ». En France,une décision politiquement correcte interdit même la recherche de gaz et leur mode d’exploitation. « Inquisitio », à côté, c’est de la rigolade. Enfin, pour l’eau: avez-vous réfléchi qu’on peut boire celle du robinet toute l’année pour 2 euros? Oups, c’est vrai qu’elle est mortelle! C’est pourquoi je n’en mets jamais dans mon whisky.

  8. Bonjour,
    c’est assez déconcertant ces personnes qui se moquent des conséquences à long terme de leurs actions. Messieurs/dames, pensez à fukushima et autres pollutions avant de défendre des procédés dangeureux. Arrêtons de gaspiller l’électricité et investissons massivement dans des énergies un peu plus saines.

      1. Non car l’idée c’est une réflexion à long terme sur les énergies et leurs impacts sur l’environnement. Je prend fukushima comme exemple pour souligner la pollution de certaine énergie dites sures et aussi que chez eux le coût de l’électricité maintenant ils s’en foutent royalement.

        1. Dés lors qu’on dépasse un petit groupe de gens, la réflexion à long terme est impossible.

          C’est en partie pour ça que toutes les expériences collectivistes se cassent la gueule.

        2. « Je prend fukushima comme exemple pour souligner la pollution de certaine énergie dites sures »

          Faudra penser à museler les volcans qui émettent plus de radioactivité que les catastrophe nucléaire:
          http://energie.lexpansion.com/climat/-le-nuage-du-volcan-eyjafjoll-plus-radioactif-que-tchernobyl_a-35-4448.html

          Enfin bref, quand 80’000 personnes meurent simplement d’infection nosocomiale en EU chaque année, Fukushima, l’antre du diable, l’alpha et l’oméga de la méchante humanité c’est quasi un non-événement.

          « h16: Ca ne vous dérange pas d’amalgamer tout et n’importe quoi  »
          « delmas: Non ! »

          Bien évidemment non, ce n’est pas parce qu’on est un ignorant congénital qu’il faut ce taire.

          1. Heu voui voui voui… vous les avez fabriqué les volcans? on les utilisent pour l’énergie ? que pensez-vous d’utiliser les infections nosocomiales comme carburant ? Ignorant peut-être mais vous avez-vous lu l’article ?
            « Un non évènement »…pas mieux bravo, congénital ça commence par quoi déjà ?

          2. delmas : « Heu voui voui voui… vous les avez fabriqué les volcans? on les utilisent pour l’énergie ? »
            —————————–
            Le Monsieur t’a parlé de volcans, pas pour dire qu’on les fabrique ou qu’on les utilisent pour l’énergie mais pour montrer que la soit-disant radioactivité de la soit-disant « catastrophe » de Fukushima est totalement négligeable par rapport à ce qu’on trouve naturellement autour de nous sans que ça soulève la moindre protestation des escrologistes.
            Au lieu de volcans, il aurait pu tout aussi bien parler d’endroits très fortement radioactifs comme Ramsar, le Kerala, ou Guarapari où des millions de gens vivent en prenant dans la tronche chaque année une dose de radioactivité (tu sais, les valeurs en mSv, qui a été inventée pas pour les chiens) bien plus massive que tout ce que les « liquidateurs » de Fukushima ont pris toute leur vie, NATURELLEMENT, sans qu’on ait pu trouver la moindre victime.
            T’es con ou t’es génital pour ne pas comprendre un fait aussi simple et incontestable ???

            D’ailleurs, on attend toujours que tu nous montre un seule mort, malade ou blessé de radioactivité à Fukushima, au lieu de brasser du vent, tu pourrais nous citer un exemple, UN SEUL. Mais bon, autant attendre la St Glinglin.

          3. Delmas: « Heu voui voui voui… vous les avez fabriqué les volcans »

            MiniTax: « mais pour montrer que la soit-disant radioactivité de la soit-disant « catastrophe » de Fukushima est totalement négligeable »

            Voilà !

            Les aveugles ont le braille, les sourds ont la vue mais pour les mal-comprenant congénitaux y a rien qui marche, démonstration à l’appui.

    1. Au propagandiste anti-Fukushima:
      Si votre niveau de culture ne vous permet pas de séparer le faux du vrai, on vous pardonne, mais alors cessez de dégoiser les conneries.
      Savez-vous au moins ce que représentent les 20mSv/an ? 8 fois la dose naturelle moyenne (et en Iran elle monte à 50mSv/an) et juste la dose qu’un seul examen médical au scanner nous dépose.
      Si votre culture scientifique vous permet d’aborder ces questions, alors vous n’êtes pas sincère mais un propagandiste idéoloqique et inscrivez-vous à EELV

  9. Voilà ce que Lisa Jackson, l’administratrice de l’EPA, une agence on ne peut plus écolo-hystérique au sujet du gaz de schiste, avait déclaré en mai 2011 :
    « Je ne connais aucun cas prouvé de contamination de l’eau par le procédé de fracking ».
    (“I’m not aware of any proven case where the fracking process itself has affected water.” http://www.youtube.com/watch?v=L4RLzlcox5c )

    Pourquoi cette escrologiste en chef dit qu’elle ne connaît AUCUN cas de contamination de l’eau, tout en laissant ses sbires répandre des rumeurs de contamination ? Parce qu’elle était interrogée sous serment devant le congrès, et donc qu’elle ne peut pas recourir à ses mensonges et exagérations habituels, voilà pourquoi.

    Eh oui, ça se résume à ça les preuves de « contamination de l’eau » des escrologistes : ZERO.

    1. parce qu’il faut regarder la vidéo en entier et qu’elle dit qu’il n’y a aucun cas prouvé; pour le moment; mais que des études sont en cours !

      c’est qui l’escroc là ? ou vous avez besoin de cours d’anglais peut être ?

      donc la vidéo date de mai 2011 et en décembre 2011 on a enfin les premiers résultats:
      http://yosemite.epa.gov/opa/admpress.nsf/1e5ab1124055f3b28525781f0042ed40/ef35bd26a80d6ce3852579600065c94e

      puis encore au sujet de votre vidéo, il suffit de lire:

      As development of natural gas wells in the U.S. since the year 2000 has increased, so too have claims by private well owners of water contamination. While the EPA recognizes the potential for contamination of water by hydraulic fracturing, EPA Administrator Lisa Jackson testified in a Senate Hearing Committee stating « I’m not aware of any proven case where the fracking process itself has affected water… ».[78] One reason for a seeming lack of documentation is the current practice of sealing the documents after a court case. While the American Petroleum Institute « dismissed the assertion that sealed settlements have hidden problems with gas drilling, » some feel it represents an unnecessary risk to public safety and health.[79] Despite these setbacks, there are, however, documented incidents of contamination. As early as 1987, an E.P.A. report was published that indicated fracture fluid invasion into James Parson’s water well in Jackson County, West Virginia. The well, drilled by Kaiser Exploration and Mining Company, was found to have induced fractures that created a pathway to allow fracture fluid to contaminate the groundwater from which Mr. Parson’s well was producing. There still however exists much contention between the oil and gas industry and the E.P.A. on the accuracy and thoroughness of this report.[79] In 2006 drilling fluids and methane were detected leaking from the ground near a gas well in Clark, Wyoming; 8 million cubic feet of methane were eventually released, and shallow groundwater was found to be contaminated.[2]

      c’est pas assez clair ?

      alors une étude sur la trop grand concentration de méthane dans les puits d’eau autour des puits de FI:
      http://www.pnas.org/content/early/2011/05/02/1100682108

      et on pourrait continuer…

      enfin je tiens à rappeler ce qui j’ai écris plus haut: ces cas avérés de contamination ne concernent qu’une minorité de puits. Il s’agit, donc, soit de malchance, soit de négligence, mais maintenant l’industrie entière souffre de ces cas… Il s’agit maintenant de perfectionner le procédé, le rendre plus sur et de rétablir la confiance !

      ps: un petit plus non négligeable: une corrélation entre certains séismes et la FI a aussi été étudiée:
      http://www.ldeo.columbia.edu/news-events/seismologists-link-ohio-earthquakes-waste-disposal-wells

      1. plouf : « donc la vidéo date de mai 2011 et en décembre 2011 on a enfin les premiers résultats:
        http://yosemite.epa.gov/opa/admpress.nsf/1e5ab1124055f3b28525781f0042ed40/ef35bd26a80d6ce3852579600065c94e »
        ————————-
        Il n’y a aucun résultat, gros menteur ! Il s’agit d’un « draft » (brouillon) de l’EPA, qui a conclut précipitamment en se basant sur… 4 forages (!) et dont les conclusions, non revues par les pairs, sont tellement pourries que l’EPA a décidé … de faire des analyses complémentaires et de les soumettre à un peer review digne de ce nom, décision du 8 mars 2012 : http://yosemite.epa.gov/opa/admpress.nsf/d0cf6618525a9efb85257359003fb69d/17640d44f5be4cef852579bb006432de!opendocument
        Autant dire que ce soit-disant « résultat », qui fait pourtant les gorges chaudes des escrologistes, repose sur du vent. Du vent, c’est tout ce que les escrologistes ont contre le gaz de schiste !
        Mais évidemment, cette décision de l’EPA de remettre en question les conclusions de son propre « brouillon » à 2 balles, vous n’en parlez pas ! En bon propagandiste, vous espérez que plus votre mensonge est gros, plus il a de chance passe. Ratage intégral, ou pour parle simplement, plouf, ploufffff.

        ———————————————————-
        plouf : « alors une étude sur la trop grand concentration de méthane dans les puits d’eau autour des puits de FI:
        http://www.pnas.org/content/early/2011/05/02/1100682108 »
        ———————————————————-
        « Trop grande concentration » de méthane, qui est un gaz totalement inoffensif et donc la concentration négligeable citée dans l’étude est totalement ridicule par rapport à ce qu’on trouve NATURELLEMENT dans l’eau de n’importe quelle région marécageuse ou de production agricole intensive où le méthane biogénique est omniprésent. Bref, nouveau ratage intégral pour votre pathétique tentative d’enfumage.
        Du reste, voici une conclusion principale qu’on peut lire justement dans cette étude : « nous n’avons trouvé aucune preuve de contamination d’eau potable par la fracturation » (« We found no evidence for contamination of drinking-water samples with deep saline brines or fracturing fluids. »). Conclusion qu’évidemment, en bon propagandiste, vous balayez sous le tapis.

        ———————————————————-
        plouf : « ps: un petit plus non négligeable: une corrélation entre certains séismes et la FI a aussi été étudiée:
        http://www.ldeo.columbia.edu/news-events/seismologists-link-ohio-earthquakes-waste-disposal-wells »
        ———————————————————-
        « Petit plus » infinitésimal, vu que ces « certains séismes », totalement anecdotiques par rapport aux dizaines de milliers de fracturations déjà faites, sont plus faibles que ce que provoque le passage d’un camion. Bref, de nouveau plouf, ploufff. Argument caniveau typique de la mythologie escrologiste => poubelle.

        Eh oui, c’est ça le genre de « preuve » scientifique des escrologistes contre le gaz de schiste. Si ce n’est pas de l’obscurantisme, j’aimerais bien qu’on m’explique ce que s’appelle.

        1. « draft » (brouillon)

          oui c’est bien ce qui j’ai écrit: « les premiers résultats » et pas les conclusions… les études sont longues car beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour être sur d’où viennent les produits…

          « Conclusion qu’évidemment, en bon propagandiste, vous balayez sous le tapis. »

          non je ne balaye rien, l’étude montre que le méthane (qui n’est pas inoffensif d’ailleurs) est présent en plus grande quantité près des puits et que cela pourrait même créer des explosions souterraines !
          la phrase que vous traduisez dit qu’il n’ont pas trouver les produits chimiques de la fracturation… mais l’eau a quand même était contaminée au méthane donc contamination il y a !
          enfin oui vous avez raison on peut aussi trouver du méthane dans des eaux à l’état naturel… mais là n’est pas la question: on dit juste que la fracturation a contaminé des eaux qui avant ne contenaient pas de méthane !

          les séismes sont peut être anecdotiques pour vous donc je vous propose d’aller dire ça au gens qui ont eu des dizaines de secousses entre 4 et 5 sur l’échelle de Richter à cause de la fracturation… et puis les dégâts à leurs maisons et autres propriétés… on s’en fout ?

          et arrêtez de dire que je suis un escrologistes !
          je ne fait que répéter depuis le début que ces quelques exemples de contamination, de séismes, qui restent très minoritaires ont malheureusement discrédité une industrie entière !!
          je veux juste que vous admettiez qu’ils ont eu lieu ! d’ailleurs vous n’avez pas commentez mon long paragraphe en anglais… il vous dérange ?

          admettez donc maintenant que ces quelques cas existent ! ensuite il faut que l’industrie remette en confiance toute le monde et améliore sa technique pour la rendre plus sure et tout le monde sera content !

          c’est comme si on arrêtait tout transport de pétrole par bateau dès que le premier cargo qui en transportait faisait naufrage !
          ça n’est pas la bonne solution ! une fracturation plus sure et transparente est possible il faut juste que l’industrie admette certaines erreurs du passé…

          1. plouf : « oui c’est bien ce qui j’ai écrit: « les premiers résultats » et pas les conclusions… les études sont longues car beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour être sur d’où viennent les produits… »
            ——————————————————————————
            Vos « les premiers résultats », ça concernerait QUOI alors ???
            Quand à votre histoire « d’études longues », vous la sortez du chapeau. Soit l’eau est contaminée par des produits chimiques de fracturation et on peut faire des détection au picogramme près de nos jours en analyse de routine, soit elle ne l’est pas, point barre. Si l’EPA, les écolos et toutes les ONG anti-gds n’ont toujours rien trouvé dans l’eau potable, malgré des dizaines de milliers de forage sur plus de 10 ans, c’est bien parce qu’il y a que dalle à trouver. Vous avez beau insinué, exagéré, déformé les faits, quand vous avez rien, c’est rien, point barre.

            ——————————————————————————
            plouf : « non je ne balaye rien, l’étude montre que le méthane (qui n’est pas inoffensif d’ailleurs) est présent en plus grande quantité près des puits et que cela pourrait même créer des explosions souterraines ! »
            ——————————————————————————
            Ca « POURRAIT » créer des explosions souterraines ??? Et si les cochons avaient des ailes, ils POURRAIENT voler. En attendant, à part des rumeurs, des insinuations à 2 balles, vous n’avez toujours rien. Nada, que dalle.
            Et oui, le méthane est bien totalement inoffensif aux concentrations citées et même aux contrations 100x supérieures, bien moins que le méthane que vous pétez tous les jours à l’insu de votre plein gré. Et ce n’est pas parce que vous ignorez les notions de science les plus élémentaires comme les ordres de grandeur, la comparaison dans le contexte, le seuil de toxicité… que c’en est autrement.

            —————————————
            plouf : « les séismes sont peut être anecdotiques pour vous donc je vous propose d’aller dire ça au gens qui ont eu des dizaines de secousses entre 4 et 5 sur l’échelle de Richter à cause de la fracturation… et puis les dégâts à leurs maisons et autres propriétés… on s’en fout ? »
            —————————————
            Non, on ne s’en fout pas des dégâts des séismes dus aux fracturations. Mais d’abord, il faut que vous disiez QUELS GENS, QUELS dégâts, source, réf, date, coût, nombre de victimes ???? Pour l’instant, tout ce que vous avez montré, c’est des rumeurs-de-dégâts, bref, comme dab, vous continuez de mentir et d’exagérer, bref, poubelle.

            —————————–
            « d’ailleurs vous n’avez pas commentez mon long paragraphe en anglais… il vous dérange ? »
            —————————–
            Votre « long paragraphe en anglais » parle d’un cas de contamination ***probable***… en 1987 qui n’a jamais été tiré au clair, et du cas du Wyoming qui est de la pure propagande basée sur du vent et qui a été mis à la poubelle par l’EPA. Bref, vous avez que dalle et vous n’avez de toute évidence pas la moindre idée de ce qu’il y a dans ce que vous avez copié/collé, quelle surprise !

            ——————————————————–
            plouf : « admettez donc maintenant que ces quelques cas existent ! ensuite il faut que l’industrie remette en confiance toute le monde et améliore sa technique pour la rendre plus sure et tout le monde sera content ! »
            ——————————————————–
            NON, il n’y a aucun cas de contamination de l’eau potable par le fracking. PAS UN SEUL. Et ce n’est pas parce que vous les sortez de votre chapeau que ça existe.
            Quant à vos fatuités sur la « sûreté », c’est la rhétorique classique des escrologistes et c’est d’un banal à pleurer. Si vous voulez nous faire croire qu’il y a quelque chose de plus sûr que le gaz de schiste, citez la. Si vous voulez nous faire croire que les escrologistes peuvent être un jour « content », montrez un exemple, un seul où ils seraient contents hormis le seul cas où ils arrivent à tout arrêter. Pour l’instant, vous n’avez pas un seul exemple, pas un seul, à montrer, vous vous contentez de brasser du vent, encore et encore.

            ———————————————————-
            plouf : « et arrêtez de dire que je suis un escrologistes ! »
            ———————————————————-
            J’arrêterai de dire que vous êtes un escrologiste quand vous arrêterez de mentir, d’exagérer et de déformer les faits. Càd jamais.

  10. @miniTruc Comment peut on argumenter avec un mec qui nie la dangerosité de la radioactivité émise par la centrale de fukushima…Y a rien d’autre à dire même sur le gaz de schiste. Débat stérile avec des têtes de mule comme ça.

    1. « Comment peut on argumenter avec un mec qui nie la dangerosité de la radioactivité émise par la centrale de Fukushima »

      Les mines de charbons font entre 6000 et 20’000 mort par année. Alors oui la radioactivité, sujet de tout les fantasmes depuis Hiroshima c’est pas génial pour cette petite zone (En comparaison de celles contaminée par les volcans), mais quel est l’impact *réel* de ce que vous listez comme un problème majeur du monde ?

      Négligeable ? insignifiant ?

      Vous avez une idée des millions de tonnes de produits toxiques des usines et autres emportés par le tsunami et déposé un peu partout en mer et sur terre sur des milliers de km2 ? Qui en parle ? pas vous ! Depuis quand la dioxine c’est cool ?

      « Y a rien d’autre à dire même sur le gaz de schiste »

      Bah non, la y a vraiment rien, pas plus pas moins en tous cas que sur les millions d’autres forages qui ont servis à fabriquer l’ordinateur sur lequel vous écrivez vos puériles inepties.

      Un moment de sa vie il faut arrêter les fantasmes simplistes de gamin.

      1. @Ilmryn
        juste le fait que :
        le commentaire de miniTAX : »D’ailleurs, on attend toujours que tu nous montre un seule mort, malade ou blessé de radioactivité à Fukushima, » niait cette dangerosité. Ce qui laisse douter de son ouverture d’esprit.
        ou voyez vous dans mes écrits que je le liste comme un problème majeur du monde ?
        « Y a rien d’autre à dire même sur le gaz de schiste » (avec des gens qui racontent des mensonges sur la radioactivité)
        En sortant les phrases de leur contexte vous n’amenez rien au débat.
        @moi Vous avez raison MÔsieur, restez entre vous, votre ouverture d’esprit est bien trop large pour laisser passer une idée contraire aux vôtres.
        Sinon petite question à vous deux vous représentez quel lobby ?

        1. delmas: « ou voyez vous dans mes écrits que je le liste comme un problème majeur du monde ? »

          Ici:

          « Messieurs/dames, pensez à fukushima et autres pollutions avant de défendre des procédés dangeureux. »

          Tu peux tordre dans tous les sens il va être difficile de faire passer ça pour un simple exemple anodin pris au hasard.

          « Sinon petite question à vous deux vous représentez quel lobby ? »

          Oh oh oh !

          Quand y a rien c’est un complot pour « cacher la vérité » et ceux qui nuancent les choses finissent toujours en « vendu aux [insérez les méchants de l’époque, juifs ou multinationales] ». Classique.

          En attendant il y a un demi-million de puits au états-unis, on attend toujours les preuves de cette catastrophe majeures provoqué par cette « énergie si dangereuse ».

          Pour ce qui est de « l’ouverture d’esprit » c’est assez tordant après ta collection de lieu commun sans une once de réflexion derrière. Une voix anonyme qui hurle avec la foule sans savoir exactement ce qu’il raconte. Un ignorant commun quoi.

        2. delmas : « Sinon petite question à vous deux vous représentez quel lobby ? »
          —————————–
          Le lobby des anti-cons. Il est armé et il est méchant.

  11. En tout cas et pour finir vous l’ouvrez souvent sur ce site pour tous les articles pro gaz de schistes et développer la même stratégie de rabaissement des commentaires opposés aux vôtres avec une redondance dans l’argumentation.
    ex :
    Parce que ton ordi il ne vient pas d’un derrick d’une usine ou d’une mine lointaine dont tu te fou complètement ?
    Pourtant la France est le 5eme exportateur mondial de blé et dans les dix premières places pour les autres productions.
    Pour améliorer les méthodes il faut commencer par les appliquer, un demi-million de puits existent aux états-unis, on attend toujours les témoignages sur les « régions sinistrées » et les villages « dévastés ».
    Bonne continuation.

    1. « En tout cas et pour finir vous l’ouvrez souvent sur ce site pour tous les articles pro gaz de schistes et développer la même stratégie de rabaissement des commentaires opposés aux vôtres avec une redondance dans l’argumentation. »

      Auxquels on nous répond par une redondance dans l’argumentation, des tentatives de victimisations, des « vous êtes méchants », des insultes et de la mauvaise foi éhontée. En fait, à peu près tout sauf de réponses aux questions posées. Ça devient lassant.

    2. Que tu renifle et te plaigne de notre méchanceté je m’en balance complètement, dans le genre paille/poutre t’est encore un champion. (on est des quoi congénitaux déjà ? vendu à qui ?)

      Mais tu devrais réfléchir à tout les arguments pertinent qui t’ont été donnés au lieu de répéter bêtement les lieux communs de la populace de l’époque.

    3. On t’a demandé un exemple de personne malade ou morte à cause de la radio-activité de Fukushima. Tu ne peux toujours pas nous en fournir au moins un?
      On a essayé de te faire comprendre qu’il existe de la radio-activité NATURELLE plus importante que celle de Fukushima. Qu’en conclues-tu donc sur la radio-activité à Fukushima?
      On t’as expliqué que, par exemple, les mines de charbon en Chine sont beaucoup beaucoup beaucoup plus de morts que les centrales nucléaires. Pourtant on ne t’a pas entendu réclamer un moratoire sur ou la fin des mines de charbon.

      De même, on t’a demandé des exemples (crédibles, sérieux) de contamination de l’eau potable par le fracking. Tu ne peux toujours pas nous en fournir au moins un?

      1. Pour ce qui est des morts à Fukushima attendons quelques années et on en reparlera.
        Ne pas connaître la différence entre la radioactivité naturelle et artificielle qui n’ont absolument pas la même incidence sur l’homme me fait conclure que vous êtes ignorant.
        Restons sur le sol Français mon garçon. Et pays plus pollué que la Chine tu meurs.
        Vous décriez tous les organismes qui ont fait des relevés et qui disent qu’il y a déjà eu contamination.
        Le « on » sous entend que vous pensez tous la même chose ?

        1. « Pour ce qui est des morts à Fukushima attendons quelques années et on en reparlera. »

          Rien que dans 4 ans le charbon aura fait entre 24’000 et 80’000 mort, t’imagine dans 15 ans date éventuelle ou le bruit de fond des cancers risque de montrer une légère augmentation ? (ou pas)

          Tu en parle ? ben non le charbon c’est pas le méchant à la mode. Il l’a été note. Comme toute nouvelles technologies t’as les arriérés et les religieux de service qui gueulent, ça n’a jamais manqué. (sauf pour les agrafes et encore)

          « Ne pas connaître la différence entre la radioactivité naturelle et artificielle qui n’ont absolument pas la même incidence sur l’homme »

          LOL ! De la part du type qui compare Fukushima aux gaz de schiste et ignore le sens des mots nuance, dose, contexte ça vaut son pesant de cacahuètes. Voilà le retour du gentil naturel. Bientôt la vengeance de Gaïa et la colère de Zeus en prime ?

        2. delmas : « Ne pas connaître la différence entre la radioactivité naturelle et artificielle »
          ———————————–
          Ha ha ha, collector !!!
          C’est bien connu, les rayons alpha, beta et gamma, ils sont gentils quand c’est naturel et très méchants quand c’est artificiel.

          La science des radionucléides et toute la médecine nucléaire (qui sauve des millions de gens chaque année par irradiation « artificielle ») n’ont qu’à bien se tenir, delmas & co débarquent !

        3. Aïe, je crois que tu as perdu une belle occasion de te taire là…

          En attendant, toujours pas d’exemple de contamination de nappe phréatique par le fracking?

          Les morts des les mines de charbons sont-ils « moins graves »?

          1. Bah non… En tout cas, moi je ne suis pas miniTAX, Ilmryn ou « Moi ».

            Et sinon, toujours pas d’argument de fond? Toujours pas d’exemple de contamination de nappe phréatique par le fracking? Toujours rien à dire sur les morts dans les mines de charbon? La radio-activité naturelle est-elle toujours aussi gentille comparé à la radio-activité artificielle?

  12. En parcourant les annonces médias de l’EPA sur le lien cité par le propagandiste « plouf », voici ce qu’on trouve il y a deux jours, au sujet de la soit-disant contamination de l’eau du site de Dimock par la fracturation, site qui figure en première place dans la mythologie escrologiste, notamment dans le film de propagande Gasland : http://yosemite.epa.gov/opa/admpress.nsf/0/1A6E49D193E1007585257A46005B61AD

    On y lit notamment : « suite à la demande des résidents, l’EPA a fait des mesures de l’eau dans la zone pour s’assurer qu’il n’y a pas présence importante de contaminants. En se basant sur les résultats des analyses, l’EPA a trouvé que les niveaux présents de contaminants ne nécessitent pas l’intervention de l’Agence ».
    (« following requests by residents EPA took steps to sample water in the area to ensure there were not elevated levels of contaminants. Based on the outcome of that sampling, EPA has determined that there are not levels of contaminants present that would require additional action by the Agency. »)

    Pour les escrologistes malcomprenants (pléonasme) : aucune contamination détectée, zéro, nada, QUE DALLE. Mais c’est sûr que ce genre de news, on ne risque pas de les entendre crier sur les toits. Selon leur logique tordue, il suffit d’ignorer un fait pour le faire disparaître. Abracadabra ! Ou plutôt plouf, ploufff !

    1. miniTAX
      replied:2 weeks ago
      EPA, un modèle de rigueur, pouaaaah ! C’est peuplé d’écolo-radicaux et d’activistes anti-capitalistes, pour la rigueur, on repassera.
      Quand ça vous arrange tous les arguments sont bon pour votre cause. Vous bossez dans quoi déjà ?

      1. @delmas,
        Oui, EPA est bien un nid d’écolos radicaux et malgré ça, ils n’ont toujours trouvé aucun cas de contamination par la fracturation. Rien de rien, nada, que dalle !!! Et ce n’est pas un « argument bon pour ma cause », c’est un FAIT que visiblement, ça te fait mal au Q de reconnaître.

        Parce que contrairement à des hystériques obscurantistes comme toi, activistes qu’ils sont chez l’EPA, ils ne peuvent quand même pas sortir du chapeau des contaminations qui n’existent pas ou des théories alakon du genre la-radioactivité-naturelle-n’est-pas-pareille-que-la-radioactivité-artificielle parce qu’ils risquent de devoir fournir des preuves. Donc il y a des limites à leur malhonnêteté, contrairement à chez toi.

        Dans quoi je bosse ? Dans le lobby des anti-génitaux, aux côté du lobby des anti-cons. Je ne suis pas armé mais je suis dangereux.
        Et toi, j’espère que Poutine te paye bien, pour répéter sa propagande anti-gaz-de-schistes pour mieux vendre son gaz sibérien (c’est bien connu, il y a une différence entre le méthane sibérien et le méthane du gaz de schiste, comme il y a une « différence entre la radioactivité naturelle et la radioactivité artificielle », copyright delmas & co).

      2. Et sinon delmas, toujours pas d’argument de fond? Toujours pas d’exemple de contamination de nappe phréatique par le fracking? Toujours rien à dire sur les morts dans les mines de charbon? La radio-activité naturelle est-elle toujours aussi gentille comparé à la radio-activité artificielle?

  13. Conor Sanwel Apprenti libéral à l’école autrichienne, prosélyte en puissance…

    C’est flippant votre truc, vous avez des écoles? Vous vous reproduisez ensemble?

    1. Encore un qui a perdu une belle occasion de se taire! Quand on parle « d’école », il ne s’agit pas d’écoles comme celle où on enseigne/apprend, mais de courants de pensée. On parle « d’école de Chicago », « d’école néo-classique » ou encore « d’école autrichienne » ou « d’école de Vienne »? Pourquoi? Car les instigateurs de ce courant de pensée étaient autrichiens…

      Bref, quand on ne sait pas, on s’écrase.

      1. Ça ne me fait pas mal ça me fait sourire. D’être à ce point trop sur de soi, trop sur des thėories que tu avances sans jamais ėmettre l’hypothèse de te tromper, tous tes commentaires et ils sont lėgion sur ce site ne remettent jamais en causes les thėories libérales extrêmes. Allez voir tes commentaires sur les changement climatique donne toute la mesure de ta détermination à jouer au troll libéral.

        1. « D’être à ce point trop sur de soi, trop sur des thėories que tu avances sans jamais ėmettre l’hypothèse de te tromper »

          Si vous pensez qu’on se trompe, à vous de le prouver. Vous voudriez qu’on fasse votre boulot à votre place?

          Du reste, vous manquez vous-même visiblement beaucoup de confiance en vous, puisque vous êtes si peu sûr de vos arguments et qualités de débatteurs qu’il vous faut moquer et rabaisser vos adversaires.

          Remarquez, vos arguments, vous devriez les sortir un jours, n’ayez pas peur, je suis sûr qu’ils ne sont pas aussi risibles que vous le craignez.

          1. Je ne rabaisse pas je constate, nuance (terme avec lequel vous n’êtes pas tres familler avec vos gentils petits pseudonymes.)
            Des années auparavant vos congénères auraient milité pour l’amiante inoffensive…

          2. Accusations de multi-compte, maintenant?

            Hum, hum…

            « Du reste, vous manquez vous-même visiblement beaucoup de confiance en vous, puisque vous êtes si peu sûr de vos arguments et qualités de débatteurs qu’il vous faut moquer et rabaisser vos adversaires. »
            Ou bien, du coup, porter atteinte à leur intégrité, c’est le même genre de procédés.

            Entre rabaisser et constater, ce n’est pas une affaire de nuance, il ne s’agit pas du tout de deux degrés distincts du même concepts.

            Vous constatez peut-être, c’est tout à fait possible, mais vous rabaissez pas mal aussi…

            Concernant l’amiante, quand on s’est rendu compte de sa nocivité, on a arrêté d’en mettre, je ne vois pas ou est le problème. Reste que ça ne prouve en rien la dangerosité de l’exploitation du gaz de schiste.

        2. C’est bien, c’est bien. Et sinon, toujours pas d’arguments de fond? Toujours pas d’exemples de contamination de nappe phréatique par le fracking? Toujours rien à dire sur les morts dans les mines de charbon? La radio-activité naturelle est-elle toujours aussi gentille comparé à la radio-activité artificielle?

      2. Je me demande pourquoi on a supprimé le plomb dans le carburant si on a les meilleurs ingénieurs au monde… Ils auraient du le savoir il y a un siècle si ça avait été dangereux non ? Ils sont tellement supérieurs ceux qui ont bac + 15… Moi y’en a tout juste sorti de la brousse…

        1. Multicomptes ? Je vois juste que vous êtes à la pointe des techenologies. Hélas non. Je n’ai pas besoin de m’appeler trucmax ou moi ou ltrrrr pour parler en mon vrai nom sans avoir la tache d’inonder le web de présupposer. Vous ne voyez pas le pb de l’amiante tout comme vous ne voyez pas la vie. Mince ça a tuer des gens mais c’est rien. Allez on peut bien se tromper sous le couvert de la rentabilité. Réveil toi bonhomme!

          1. Pas mal, deux boulettes en un seul post. Vous prouvez mieux que personne et pas vous-même que vous n’êtes pas foutus de comprendre une phrase simple.

            « Multicomptes ? Je vois juste que vous êtes à la pointe des techenologies. Hélas non. Je n’ai pas besoin de m’appeler trucmax ou moi ou ltrrrr pour parler en mon vrai nom »

            Je ne vous accuse pas de multi-compte, je constate que VOUS M’accusez de multi-comptes.

            Et (celle-là, encore mieux):

            « Vous ne voyez pas le pb de l’amiante tout comme vous ne voyez pas la vie. Mince ça a tuer des gens mais c’est rien. »

            « QUAND ON S’EST RENDU COMPTE DE SA NOCIVITÉ, ON A ARRÊTÉ D’EN METTRE, je ne vois pas ou est le problème »

            (Petit indice, j’ai mis la partie clef en majuscule.)

            Je vois mal comment vous vous y prenez pour en déduire que je défend l’amiante.
            Quoique si, en fait je sais: Vous êtes un con. Comme vous venez de le prouver. Deux fois. En un poste.

          2. Et l’amiante maintenant…

            C’est d’un logique… LOL !

            On croit avoir affaire à un type juste peu informé mais en fait ce n’est qu’un sombre crétin qui nous sort tout les poncifs à la con et les amalgames les plus puérile.

            Alors mon petit delmas, on à son petit égo tout chiffonné et ça bloque toute réflexion ? On trouve rien sur le gaz de schiste alors on dévie sur tout et n’importe quoi juste pour l’ouvrir et ce ramasser encore plus ?

            On devrait faire des paris avec celui-là… quel ânerie conventionnée il va bien nous sortir ensuite… ?

        2. Frédéric : « Je me demande pourquoi on a supprimé le plomb dans le carburant si on a les meilleurs ingénieurs au monde… »
          ———————
          Ce n’est pas parce qu’on a supprimé le plomb dans le carburant (pour le remplacer des additifs bien plus toxiques) que le plomb serait dangereux aux doses utilisées. Tout comme ce n’est pas parce qu’on n’a PAS supprimé la cigarette (un monopole et vache à lait gardé jalousement par l’Etat, soit dit en passant, preuve que celui-ci s’en préoccupe beaucoup de la santé de ses citoyens n’est ce pas ?) que la cigarette ne serait pas dangereux. Tout comme ce n’est pas parce que le taux d’amiante NATUREL à Corte ou à Bastia, bien plus élevé que dans les couloirs de Jussieu, qu’il faille désamianter la Corse.
          Toi y’en a pas savoir ça ? Toi y’en a qu’à rester dans ta brousse.
          Et à part ça, toi y’en a d’autres amalgame foireux à pondre ?

  14. Ce qui est rigolo est de voir un prétendu « écolo » se débatre comme un insecte pris dans une toile d’araignée quand le bon sens des autres lui a clos le bec en cassant une par une ses conneries. Il aurait mieux fait de se renseigner, de choisir avec son intelligence l’angle d’attaque que personne n’a encore vu et de foncer.
    Non !
    On rabache des idées écologiques toutes faites mais déjà éculées et on finit sous les rires des autres!

  15. Plutôt que de décider de suite et sans appel Pour ou Contre le fracking, pourquoi ne pas procéder graduellement en limitant seulement à quelques puits expérimentaux en France dans une zone moyennement riche ?
    On pourraît s’adresser aux problèmes potentiels (eaux rejets, conséquences de fuites hydrocarbonée dans la colonne au niveau des phréatiques, restreindre la gamme de produits dans l’eau de fracking, etc..)
    Et en même temps rester ouvert à étudier de nouveaux problèmes surgissant en cours d’exploitation.
    Raisonnable?