PSA : plan de soutien à la filière automobile à revoir

Publié Par Contrepoints, le dans Entreprise et management, Transports

Est-ce que Montebourg prend les constructeurs auto et leurs milliers d’ingénieurs, de marketeurs et de vendeurs pour des abrutis ? On dirait.

Par Le Parisien Libéral

Merveilleux ! Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dit réfléchir à plusieurs mesures de soutien au secteur automobile, notamment à un renforcement du bonus-malus écologique en faveur des voitures hybrides et électriques. Des « contreparties » seront exigées, dixit Easybourse.

Il parait, selon le Figaro, que les constructeurs automobiles français disposent d’un «avantage compétitif très fort» sur ce type de véhicules qu’ils produisent surtout dans l’Hexagone. Du coup, Montebourg serait très tenté d’accentuer les mesures liées au bonus-malus écologique et de réfléchir aussi à «une bonne mesure» qui permette «d’accéder à la voiture moins chère» sans trop accentuer «l’endettement des ménages» (subprime de l’auto en vue ?)

Peut-être que c’est la Tribune qui pose la bonne question : Plan auto « verte » : les constructeurs français sont-ils prêts à répondre?

Et puis franchement, est-ce que Montebourg prend les constructeurs auto et leurs milliers d’ingénieurs, de marketeurs et de vendeurs pour des abrutis ? On dirait.

Montebourg, manifestement, ignore que PSA tente de vendre des petites voitures électriques, sans grand succès, note Hugues Serraf sur Slate.fr. Peut-être que Montebourg était trop occupé à rédiger ses beaux discours et pas assez focus sur la vie réelle quand Peugeot a lancé une 106 électrique, en 1996 déjà !
Le marché, c’est-à-dire les Français, a parlé : pour le moment, les voitures électriques, les gens n’en veulent pas !

Montebourg critique la stratégie de la famille Peugeot. O.K. Dans ce cas, puisqu’il est là pour donner des mauvais points à une entreprise privée, pourquoi ne parle-t-il pas de l’initiative de Vincent Bolloré, inventeur et promoteur de la Blue Car ? N’est-ce pas un véhicule électrique Made in France ? C’est bien une caractéristique de politicien étatiste : on préfère s’occuper des grands groupes plutôt que des petites PME de province, c’est plus simple à vendre aux médias.

Et puisque Montebourg pense que les constructeurs automobiles français disposent d’un «avantage compétitif très fort» sur les voitures hybrides et électriques, qu’il donne son avis sur ces productions d’outre-Rhin.

Le ministre du redressement productif pourra aussi s’exprimer sur les 118 grammes de CO2 de la BMW Serie 1 pour 143 chevaux, par rapport aux 119 grammes de CO2 d’une Renault Megane Coupé de 115 chevaux.

Pauvre Montebourg piégé par Hollande sur ce job impossible … heureusement qu’il y a des compensations, comme le fait d’être payé par les contribuables tout en étant inutile, ou les facilités pour trouver un top job aux Inrocks pour sa petite copine !


Qui osera dire Montebourg, ton plan, il sert à rien ? Manifestement pas grand monde, en dehors de l’Institut de Recherche Economique et Fiscale et des libéraux. On a même d’anciens ministres (UMP) qui militent pour plus d’intervention encore !

—-
Sur le web

Laisser un commentaire

  1. Il y a ceux qui savent, ceux qui ne savent pas, ceux qui savent ne pas savoir … et les plus dangereux ?
    Ceux qui ne savent pas, mais croient savoir.
    Un outil de production de ces personnages ? Nos grandes écoles. Et également toutes les pollutions idéologiques.

  2. Ben, comment on fait pour alimenter les voitures. Il faudra recharger la batterie, à l’aide du moteur ? le rendement inférieur à 1, donc consommation plus importante. Sur la prise électrique? Combien de centrales nucléaires? En demandant au Saint Esprit? Pourquoi pas. A mon avis c’est la seule solution viable après fermeture des centrales nucléaires et l’interdiction du gaz de schiste.
    C’est un rigolo le Monsieur, il prépare un one-man-chow ou quoi?

  3. Va-t-il vraiment favoriser les voitures françaises hybrides au détriment des Toyota, Honda et autres ?
    Qu’en pense l’OMC ?
    Ou alors, plus probablement continue-t-il à faire du vent pour complaire à Flamby ?
    Son attaque contre la famille Peugeot qui a toujours pratiqué à l’inverse de ce qu’il disait ne l’a déjà pas classé dans les plus clairvoyants.

  4. Qu’est-ce qu’on pourrait faire pour que Montebourg ferme son claque-merde ?
    Tonton Hollande avait donné au garçonnet un petit ministère pour qu’il se tienne tranquille. Eh ben non! Il fait rien qu’embêter les grandes personnes! Il crie des méchancetés, il casse ses petites autos (les Peugeot, surtout).
    On pourrait lui passer en DVD un dessin animé, c’est ce qu’il comprend le mieux, par exemple « L’apprenti sorcier » dans la version de Walt Disney. On voit Mickey prendre la baguette magique du sorcier et provoquer une grosse inondation. Lui, Arnaud, avec sa baguette de redressement magique, il a fait pire. En un rien de temps, il a provoqué l’effondrement du titre PSA à la Bourse et une augmentation verticale du coût des assurances-défaut. Ainsi, PSA est à la merci, à n’importe quel moment, d’une OPA.
    Il faudrait que Tonton Hollande lui dise que c’est pas bien, ce qu’il a fait et qu’il lui tire les oreilles. Après tout, Tata Ségolène l’avait bien fait en 2007 lorsqu’il s’était montré insolent dans une émission de Canal Plus.

    1. Il fait le boulot que Hollande lui a demandé de faire :
      Mettre Peugeot en Faillite pour ensuite pouvoir la Nationaliser à moindre frais.
      Hollande veut son « Renault » étatiste. Ce sera Peugeot !!!