Le désamour des français pour l’assurance-vie se confirme

Publié Par Charles Sannat, le dans Bourse et investissements, Fiscalité

La dégringolade se poursuit pour les assurances vie : les Français ont visiblement de moins en moins confiance (à raison) dans ce placement financier, avec un nouveau désinvestissement net en mai 2012.

Par Charles Sannat.

Collecte nette d’assurance vie sur un an (jusqu’à avril 2012) : un bilan négatif

La dégringolade se poursuit pour les assurances vie : les Français ont visiblement de moins en moins confiance (à raison) dans ce placement financier.

Le mois de mai s’est conclut par une nouvelle décollecte. Traduction : il y a eu plus de retraits que de versements, et pas qu’un peu vu que la différence est de 1,5 milliards d’euros !

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : sur les dix derniers mois on observe neuf décollectes ! Presque un sans faute !

Les bons pères de famille, comme on les appelle, ne croient donc plus vraiment à la sécurité de ce placement. A cela s’ajoute le fait que le régime fiscal de l’assurance-vie est de moins en moins avantageux. Un joli cocktail.

Beaucoup d’incertitude autours de l’avenir de l’assurance vie donc ! Cela justifie des retraits massifs : les ménages préfèrent désormais, à juste titre, sécuriser leur épargne dans des actifs non financiers et plus tangibles ! L’or s’impose ici comme un « substitut » de choix et reste une assurance beaucoup plus fiable !

Sur le web

Laisser un commentaire

  1. Incertitude d’autant plus que l’apprenti sorcier Flamby lorgne cette fois sur une ponction du capital car les intérèts sont quasi négatifs et leur taxation ne rapporte plus rien, 1400 milliards d’assurance vie ,ça fait rever.