L’État Espagnol va prendre position dans Bankia à hauteur de 23,5 milliards d’euros

Publié Par Contrepoints, le dans Non classé

La banque a reconnu vendredi l’étendue de ses pertes.

Bankia, l’une des plus grosses banques espagnoles, a officialisé vendredi un plan de recapitalisation d’un montant de 19 milliards d’euro, auquel s’ajoute la conversion en action d’un prêt public de près de 4,5 milliards d’euros. L’État espagnol agirait via la structure FROB pour recapitaliser la holding BFA. Cette recapitalisation de Bankia a été rendue nécessaire par la dépréciation de ses 32 milliards d’euros d’actifs immobiliers douteux et par les nouvelles exigences prudentielles. D’autres banques sont dans une situation similaire suite aux 84 milliards d’euros de provision exigées par le gouvernement. L’État espagnol se trouve devant la difficulté d’un financement aussi considérable alors qu’il est déjà surendetté au point de devoir proposer un rendement de 6% pour emprunter sur les marchés financiers. Le gouvernement prétend néanmoins que le Fonds de solidarité européen ne serait pas sollicité.

Laisser un commentaire

  1. Parce que le gouvernement espagnol a un flingue sur la tempe pour accroître sa dette et sauver Bankia, peut-être ? Let it fall, et puis c’est tout.
    Les dettes des états sont celles des gouvernements écouillés qui ont empilé keynésiannisme sur socialisme pour le résultat que l’on sait. Le sauvetage des banques n’aura été qu’un coup de bonneteau.