François Hollande : les aventures de Flan-Flan au pays de la dette

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Après les frasques de Nicolas Bling-Bling au royaume des taxes, voici les aventures de Flan-Flan au Pays de la dette.

Par Monsieur Z.

Ça y est, c’est validé pour cinq ans par le Conseil Constitutionnel, les Français vont manger du fromage de Hollande à 51,6% de matière grasse sur produit électoral grossièrement fini, soit seulement 36% sur extrait démocratique sec. Après les frasques de Nicolas Bling-Bling Sarkozy au royaume des taxes, voici donc les aventures de Flan-Flan au pays de la dette jouées par François Hollande.

Flan-Flan c’est le sympathique héros d’une saga passionnante. Son doux surnom trouve des origines diverses dans la mythologie politique et les légendes de couloir parlementaire. L’une décrit la moquerie laitière trouvée jadis par l’un de ses lieutenants, car il n’y a pas de mythe digne de ce nom sans une belle trahison de proche. Une autre s’attache aux promesses intenables qu’il distribue généreusement en portions de flan autour de lui. Une troisième insiste sur le côté plan-plan du personnage, car le changement, même maintenant c’est fatiguant, tandis qu’une vieille légende locale dépeint au contraire un courageux héros de Corrèze, rebelle et séducteur insoupçonné, le valeureux Flan-Flan la Tullipe.

Les aventures regorgeront sans nul doute de rebondissements, de mystères et d’interrogations qui ne manqueront pas d’exciter tous les téléspectateurs :
- François va-t-il ruiner le pays encore plus vite que Nicolas ?
- Les phares de la culture française vont-ils devoir chercher des cieux fiscaux plus cléments ?
- Martine Aubry sera-t-elle sollicitée pour pondre une connerie encore plus monumentale que les 35h ?
- Bayrou bénéficiera-t-il d’un fond de cabinet pour avoir appelé à voter Hollande ?
- Ségolène, la vice-première dame va-elle obtenir un peu de ministritude à défaut de mansuétude ?
- Y aura-t-il assez de socialistes pour un gouvernement complet s’il faut respecter tout à la fois la parité homme-femme, les quotas diversité, le non cumul des mandats et l’obligation de ne traîner aucune casserole judiciaire ?

À ne pas manquer, en lisant régulièrement Contrepoints bien sûr.

Laisser un commentaire