Le grand racolage de Sarkozy et Hollande pour les électeurs FN

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Cinq années sur le confortable trône doré élyséen ça n’a pas de prix, même s’il faut racoler sur les trottoirs glissants des thèmes du FN.

Par Monsieur Z.

Pour Nicolas Sarkozy et François Hollande, cinq années sur le confortable trône doré élyséen ça n’a pas de prix. Certainement pas celui de la pudeur républicaine de façade, celle qui vous pousse à faire le nez et la fine bouche devant le ragoût populaire mijoté dans le bagout populiste .

Les électeurs FN c’est désormais un filon de plus de 6 millions de voix à exploiter pour rentabiliser l’exploitation de la France minée. Mais pour cela, il va falloir draguer le chaland et racoler dans les quartiers chauds sur les trottoirs glissants des thèmes du Front National.

racolageTout d’abord il convient de bien comprendre qui sont ses clients. Certes, avant le premier tour de la présidentielle, il y avait bien l’odeur mais le bruit des médias avait perturbé tous les sens. Maintenant que la réalité crue des 18% d’électeurs FN a remis les pendules sondagiques à l’heure sur tous les fronts, il faut très rapidement sortir les tenues et accessoires sexy des tiroirs pour aller tapiner 24/24 jusqu’au 6 mai.

Chez Hollande, on s’installe dans la fenêtre médiatique, vêtu d’une confortable petite nuisette glamour couleur rose pastel, allongé dans une position lascive sur une peau de bête égorgée sans souffrance, en regardant s’agiter la flamme bleu-blanc-rouge dans la cheminée. Le calme et la sérénité d’une prostituée au grand cœur qui saura calmer cette « colère de souffrance et d’inquiétude » chez son client.

Chez Sarkozy, c’est une invitation dans le donjon UMP, habillé d’un rutilant ensemble cuir/latex/métal pour jeux de soumission et de masochisme soft dans le registre « je te flatte, je te fouette mon cochon ». Le FN c’est « compatible avec la république » mais… « de ministres du Front national, il n’y en aura pas », mais en tout cas… il faut rendre honneur aux « grands pays qui réussissent » parce qu’ils « ont cru à la Nation et font respecter leur identité nationale ». Attention à ne pas choper une petite vérole identitaire.

Nul doute que les riverains risquent de se plaindre des nuisances générées par la présence accrue de tout ce beau monde sur les trottoirs ce qui nous pousse sérieusement à réfléchir à la réouverture de maisons closes uniquement réservées aux politiques. Pas en tant que client, je précise, ça ils pratiquent déjà depuis bien longtemps, aux frais de la princesse et du votant.

Laisser un commentaire