Donner son mot de passe Facebook à un employeur pour avoir un job ?

Publié Par Pierre-Yves Saint-Onge, le dans Sujets de société

Un scandale qui a éclos cette semaine nous apprend que plusieurs employeurs aux États-Unis et au Canada ont réclamé en entrevue une nouvelle pièce d’information : votre nom d’usager et votre mot de passe pour votre compte Facebook.

Par Pierre-Yves Saint-Onge, depuis Montréal, Québec.

À chaque nouvelle invasion de la vie privée et des droits civils, les pauvres citoyens laissent passer en se disant que c’est nécessaire à la cause, et que comme ils n’ont rien à se reprocher, ils n’ont rien à dire.

Cette fois-ci, par contre, l’invasion se ferait par les employeurs. Un scandale qui a éclos cette semaine nous apprend que plusieurs employeurs aux États-Unis et au Canada ont réclamé en entrevue une nouvelle pièce d’information : votre nom d’usager et votre mot de passe de votre compte Facebook.

Cette mesure ne contrevient pas directement à la loi, mais scandalise beaucoup de personnes néanmoins. Avec cet accès, l’employeur pourra fouiller votre compte, vos amis et vos publications pour se faire une meilleure idée du type de personne que vous êtes. Information sûrement utile pour un employeur potentiel, mais tellement immorale…

La commission des droits humains de l’Ontario a déjà mis en garde les employeurs sur cette pratique, car par cette tactique l’employeur pourra en fait être confronté à des informations dont il n’a pas le droit de faire la demande, telles que l’orientation sexuelle, la religion ou l’âge de la personne, et se met dans une position où une poursuite légale pour discrimination pourrait être intentée contre lui.

Facebook, de sa part, a indiqué qu’il pourrait poursuivre les employeurs qui font cette demande pour bris de son accord de confidentialité des informations.

Source: National Post

Sur le web

Lire le reste de nos articles sur Facebook

Laisser un commentaire

  1. Mouais. Est-ce vraiment une violation de la vie privée ?
    Cet employeur a demandé à la personne comme condition pour se donner des chances d’obtenir l’emploi. Libre à elle d’accepter ou non de lui donner ce renseignement. Le droit à la vie privée n’est pas l’obligation à la vie privée.

    1. Ah. Et si un employeur demande à te sodomiser avant de te donner un travail, c’est normal aussi puisqu’on est libre de refuser, c’est ça ?

      1. Voilà.
        On peut à la fois défendre la liberté d’un employeur de demander quelque chose et celle de son employé de le lui refuser.
        C’est ça, le droit sans parti-pris.