La sale semaine de Monsieur Z : du 4 au 10 mars 2012

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Par Monsieur Z (Contrefout).

4 mars : François Fillon, grand disparu de la scène politico-médiatique a obtenu un court droit de parole qu’il a immédiatement gaspillé en idioties philosophico-religieuses de comptoir. Nous aurions apprécié une envolée courageuse telle que  « Les politiques doivent réfléchir au maintien de pratiques qui n’ont plus grand chose à voir avec l’état de la société aujourd’hui, l’état de la dette publique, les problèmes sociaux. On est dans un pays collectiviste, il y a des archaïsmes qui sont révoltants alors qu’ils correspondent depuis toujours à de honteuses privations de liberté. » Après cinq ans de détention comme otage ministériel par Nicolas Sarkozy, Fillon souffre à la fois du syndrome de Stockholm et du syndrome d’Alger (ou de Tel Aviv) qui trouble l’esprit au point de fourrer son nez dans la culotte confessionnelle de chacun.

5 mars : Révélation incroyable sur Sarkozy et Hollande ! Ils seraient cousins d’après le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot. Cousins sur l’arbre familial certes, mais sur l’arbre politique ils sont plutôt frères siamois dans leur propension à taxer à droite ou à gauche, à étouffer la moindre bulle de liberté par action obligatoire de l’état (« l’étaffement ») et à recaser les copains du sérail, qui dans un cabinet ministériel, qui à la tête d’une grosse entreprise du système capitaliste connivent. L’équipe de campagne de Frédéric Bastiat 2012 – le seul candidat libéral pour 2012 – avait vu très juste.

5 mars : Progression alarmante de l’analphabétisme en France qui touche toutes les catégories socio-professionnelles et surtout les animateurs radio/TV qui, à force de lire des prompteurs et de ne pas se documenter sur ce qu’ils racontent, à l’instar de nombreux journalistes d’astreinte, sont capables d’enterrer vivant l’acteur Maurice Barrier à la place du chansonnier Ricet Barrier.

6 mars : Jean-René Lecerf et Michel Houel, deux clowns tristes de l’UMP (Un Machiavélique Pouvoir) auront donc réussi à faire adopter une loi de fichage généralisé des empreintes biométriques de l’ensemble de la population dans une seule base. C’est super rassurant pour les gens honnêtes non ? Sachez que vous n’avez rien à craindre, jamais, non jamais de telles informations ne pourraient être recoupées, utilisées à de mauvaises fins, volées ou tout simplement perdues comme en Angleterre en 2007. Joli coup de l’UMP (Une Malléable Population) qui voit finalement que les gens se préoccupent plus de l’égorgement des bestiaux que de leur propre abattage. Il y a pourtant là une pratique réellement sanglante et barbare, parée des vertus de la protection citoyenne grâce au zèle sécuritaire des soldats de l’UMP (Une Monstruosité Parlementaire).

6 mars : Révoltant ! La grande pauvreté recule nettement dans le monde. Oui, c’est révoltant au regard de la frustration immense et de la déception énorme que cela va générer chez tous les indi-niais qui nous bassinent avec leurs complaintes anti-mondialistes au lieu de se préoccuper de la vacuité de leur existence de petit-bourgeois blasé.

7 mars : Après la boue des hippodromes, Eric Woerth s’enlise sur le parquet. Pardon, je m’y perds, le parquet de Senlis va recevoir une plainte contre Eric Woerth pour « financement illégal de campagne électorale, détournement de fonds publics, complicité et recel ». Heureusement que la démission et le lâchage en règles avaient été anticipés, cela aurait fait tâche sur la photo de famille électorale. Là ça passe plutôt inaperçu aux infos. Et bien comme moi, dites non à l’awoerthement et aux scandales tués dans l’oeuf.

7 mars : Nicolas Sarkozy souhaiterait virer Nathalie Kosciusko-Morizet, son actuelle porte-parole de campagne. Les colporteurs de vilaines rumeurs n’ont rien compris. Il s’agissait d’œuvrer symboliquement pour la libération d’une femme de plus, la veille de la grande journée qui leur est consacrée. La rumeur ne dit pas si NKM rentrera en métro, maintenant qu’elle connaît enfin le vrai prix que paye le bon peuple pour un ticket.

8 mars : Puberté, égalité, paternité, c’est la journée de la femme. Voilà, voilà. Cela fait 35 ans que cette journée a été officialisée et pas une seule ingrate pour remercier Jacob Christian Schäffer ou plus récemment Nathaniel Briggs d’avoir plus fait pour la libération des femmes en quelques plans et brevets du lave-linge mécanique  que toutes les hordes de ligues féministes qui monologuent bêtement avec leur vagin sans aucune réponse en retour.

8 mars : A ceux qui nous rabattent les oreilles avec l’oligarchie et tous les pistons familiaux qui propulsent indûment fistons, fifilles z’et neveux incapables aux prestigieuses manettes du pays, sachez que chez les Sarkozy on est pour l’équilibre social. Le petit dernier, Louis Sarkozy bientôt âgé de 15 ans a déjà tracé sa modeste voie professionnelle sans aucune aide de papa. Il sera clown, épicier ou marionnettiste chez Guignol ou les trois à la fois peut-être puisqu’il s’est exercé à jeter des billes et des tomates depuis la cours du palais présidentiel sur Gnafronne, une gardienne de la paix affectée à la surveillance des usagers. Excuses du président himself ainsi qu’une promesse de mutation facilitée si elle le souhaite (mais surtout si Nicolas Sarkozy est réélu). Les tomates n’ont pas pu être sauvées du massacre.

9 mars : La Chine vend moins de voitures depuis début 2012. Mais nos amis Chinois sont plein de ressources et nul doute qu’ils s’activent déjà pour exploiter à l’export et notamment en France l’énorme filon de tous les équipements nuisibles et cauchemardesques que les politiques écolo-boboïdes nous imposent comme moyens de transport, vélos lourdingues subventionnés, vélos à moteur hors de prix, rollers, trottinettes et autres gadgets pour adultes en régression, tout cela pour mieux saboter la circulation en voiture, ce magnifique engin de liberté et de confort moderne égoïstement utilisé par les salauds qui bossent au lieu de flâner en ville l’esprit partagé entre le sauvetage de la planète et l’acquisition du nouvel Ipad.

10 mars : Nicolas Sarkozy à Villepinte. « Français, je vous ai compris, mais je vous ai menti ».

10 mars : Henri Masson, professeur émérite à l’Université d’Anvers jette un pavé de plus dans la mare boueuse des prévisions douteuse du GIEC sur le climat et décrit à quel point les modèles utilisés sont orientés et aberrants. Espérons que sa voix sera écoutée, ainsi que celle des milliers de scientifiques qui depuis plusieurs années osent chercher de travers, montrant ainsi que le consensus du GIEC sur le climat est plutôt proche du nonsensus.

Ouais, encore une sale semaine mais je continuerai à lire Contrepoints quand même.

Laisser un commentaire