Marine le Pen sonne l’hallali sur la viande halal mais revient bredouille

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Marine le Pen se mélange encore les pinceaux dans les chiffres, cette fois-ci à propos du vaste complot d’invasion musulmane sanglante grâce à de la viande pas saignante.

Après s’être fait retoquer sur Canal Plus par Anne-Sophie Lapix pour des approximations budgétaires qui auraient pu faire rougir Henri Krazucki plus qu’il ne l’était déjà, voici qu’elle confond allègrement chiffres de l’abattage, chiffres de la distribution et chiffres de la consommation.

La production des abattoirs d’Ile-de-France est probablement inférieure à 5.000 tonnes par an, alors qu’on consomme au bas mot 200.000 tonnes de viande de boucherie par an en Ile-de-France. Ce sont les grandes régions d’élevage qui approvisionnent Carrefour, Auchan ou Casino, donc la Bretagne, la Normandie, les Pays de Loire, la Bourgogne…

a déclaré Pierre Halliez, directeur général du Syndicat des entreprises françaises des viandes (Sniv-Sncp).

Comme toujours, plier la réalité à l’idéologie, c’est ne pas s’embarrasser de la rigueur chez les politiques de tout bord. Malgré le crédit sincérité auprès de l’opinion publique dont elle se vante bruyamment, Marine le Pen ne déroge pas à la règle.

Vite ! Donnons une cahalalculette à Marine avant que les veaux ne soient sacrifiés selon le rite lepéniste dans les abattoirs électoraux en avril.

Laisser un commentaire

  1. desole, monsieur Z de vous contredire, jeudi soir dans envoye special, une emission franchement pas vraiment pro marine, les journalistes confirmaient que quasiment toutes les betes abattus en france le sont selon le rite hallal, c est a dire egorge dans avoir ete electrocute auparavant. ceci afin d eviter a avoir nettoye sterilise entre abattage normal et hallal.

  2. Comme d’habitude on pinaille sur les détails et la forme pour ne pas avoir à discuter du fond du problème : le fait qu’un (beaucoup trop) grand nombre d’abattages ne remplissent pas les normes de laïcité, d’hygiène et de respect de la souffrance animale. Comme on dit, montrez la lune à un idiot, il regardera votre doigt. Cet article en est la parfaite illustration.

      1. De la norme à l’énormité. Impossible de gérer des process différents car la laïcité est LA norme, mais sûrement pas la qualité, l’hygiène ou bien pire, la simple réponse à un besoin marché légèrement volumineux à quelques millions de (mauvais) consommateurs près.
        La France, modèle d’intégration. Pardon la norme !

  3. La France a la gauche la plus bête d’Europe, mais le niveau de la droite n’est pas meilleur : si le niveau intellectuel, le discours et les propositions du parti de droite (FN) étaient un peu au-dessus du niveau actuel (ras des pâquerettes) ce parti pourrait être beaucoup plus puissant et constituer une vraie alternative. Malheureusement en France la mentalité du jacobinisme interventionniste est présente dans tous les grands partis.
    Du coup, c’est la drôche UMPS qui rafle le pouvoir …

    P.S.
    Pour ceux qui ne veulent pas manger halal, faites comme moi : je ne mange que du cochon !

  4. Les normes d’abattage ont été établies au barycentre de nos besoins en hygiène, saveur, noter réalisme économique et notre aversion à la souffrance animale. Que le principe d’abatage rituel ait été promus par la France et donc adoptés par l’UE est assez choquant.
    Cela consiste à libérer les abattages industriels de certaines normes, sous des prétextes religieux (avec en plus subvention de culte à la clef). C’est une contravention à l’égalité devant la loi et la non reconnaissance des cultes : l’idée est qu’en subventionnant un culte, tu es soumis à moi de contraintes normatives que sans subvention au culte : hallucinant !

    1. Les politiques joue sur votre ignorance des coutumes étrangères afin de vous manipuler; il faut bien plus qu’un égorgement pour qu’une soit viande soit hallal ( il me semble des prières récitées vers la mecque, …) .
      Posez vous des questions !