Christine Boutin se retire pour chercher le Trésor de Sarkham le Bleu

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Sacrée Christine !
Malgré des idées lumineuses sur la monnaie pour augmenter la quantité de francs ou des idées racoleuses sur le droit du sang pour diminuer la quantité de pas très Francs, Christine Boutin se retire de la course au trône présidentiel.

Cela fera toujours plus de bruit médiatique que l’ensemble de sa campagne menée en sourdine jusqu’à présent, sur le rythme morne du non-évènement.

Christine jette les gants Hermès mais pense à son maroquin. Enfin, à ce qu’il sera possible de récupérer au milieu de la meute de loups ministrables aux dents longues, en monnayant un considérable volume de voix situé entre… 0 et 1%.

Dommage que sa théorie sur la multiplication miraculeuse des petites pièces d’eurofrancs ne s’applique pas au nombre d’électeurs.

En attendant Christine est en quête du…  Trésor de Sarkham le Bleu !

 

Laisser un commentaire

  1. J’aime le coté comique de votre article , mais il cache une rare malhonnêteté, Madame Boutin a toujours clairement dit qu’elle ne voulait pas de Maroquin, qu’elle était une candidate de conviction et de 1er tour.
    Ses convictions sont reprises, elles clivent depuis 10 jours le débat présidentiel autour des valeurs et du projet de societé , pour une candidate avec si peu d’intention de vote … Chapeau Bas !

    1. Christine Boutin est une femme de sacrifice c’est vrai. Après avoir dit de son futur ex-allié…
      « L’école, c’est la Bérézina de Sarkozy »
      « Sa politique familiale ? Le vide absolu »
      « désacralisation de la fonction présidentielle »
      « goût excessif pour l’argent »
      … madame Boutin prend sur elle, pour rien enfin… pour la France pardon.
      Le maroquin ne sera peut-être qu’un bonus c’est vrai, la cerise sur le gâteau, j’oubliais que beaucoup de discussions actuelles portent plus sur la répartition des circonscriptions aux législatives de juin.
      Quant à la « bombe atomique », il s’agissait visiblement d’une grève de la faim ! Une bombe anatomique plutôt.