Lejaby sauvé : fête du slip à Yssingeaux pour Wauquiez, Ministre du Cœur

Publié Par Monsieur Z, le dans Contrefout

Prenez un fabricant de dessous féminins qui n’a pas réussi à anticiper et s’adapter à l’évolution de son marché par rapport à ses concurrents, de la très forte perte de vitesse des détaillants indépendants à l’engouement de ces dames pour une lingerie pas cher et push-up, fabriquée dans de lointains pays qui font rien qu’à se développer au lieu de laisser leur population manger des cailloux.

Prenez un pays où la majorité populaire préfère, au nom du « Made In France », voir des quinquagénaires usées par plus de 20 ans de travail à la chaîne en atelier continuer à le faire pour des salaires misérables alors qu’il faudrait se demander pourquoi il est si difficile dans leur pays de trouver un emploi après 45 ans et/ou de changer de voie professionnelle avec sérénité.

Prenez un gouvernement dont le grand chef s’inquiète fortement pour ses chances de réélection tant le nombre de promesses non tenues et de déceptions qu’il a générées en 5 ans dans les classes dites moyennes est colossal.

Eh bien vous avez 3 des principaux ingrédients pour un nouveau programme de TV Irréalité : Les Ministres du Cœur, ceux qui, comme Laurent Wauquiez, mettent un blouson du plus beau rouge populo pour voler au secours des ouvriers en détresse dans leur circonscription.

Je le précise évidemment pour les mauvaises langues qui pensent que je n’ai qu’un morceau de charbon libéral à la place du cœur, je suis très content pour les salariées de Lejaby qui vont pouvoir continuer à travailler. Sincèrement.

J’espère seulement pour elles que l’agitation gouvernementale qui les fait crier de joie aujourd’hui ne les replongera pas demain dans la tristesse anonyme d’avant, quand la loupe déformante des médias n’avait pas encore grossi à outrance les basses manœuvres électoralistes qui cachent de probables lendemains difficiles.

Laisser un commentaire

  1. Comique dans un pays ou être/devenir riche semble être un tare du plus haut niveau. Finalement, heureusement qu’ils sont là pour acheter du luxe et faire vivre le made in France.