Le plan italien de Mario Monti : un modèle ?

Publié Par Alex Korbel, le dans Non classé

Jean-Hippolyte Feildel publie sur le site Internet de la Fondation iFRAP – un think tank libéral – un texte court et descriptif traitant du programme de libéralisation du nouveau chef du gouvernement italien. Extrait :

Deux mois après son arrivée au pouvoir, Mario Monti, le nouveau chef du gouvernement italien emmène l’Italie dans un programme ambitieux de libéralisation. Vendredi 20 janvier, son gouvernement a adopté un décret majeur surnommé « Cresci Italia », pour relancer la croissance et répondre aux deux problèmes qui plombent l’Italie : la « concurrence insuffisante et l’inadéquation des infrastructures ».

Cette réforme structurelle vise en premier lieu les corporations dont la « sur-réglementation » empêche le développement et maintient les prix élevés. Elle porte aussi sur l’ouverture à la concurrence des services d’Etat ou proches de l’Etat. Grâce à ces réformes courageuses, Mario Monti espère gagner deux points de PIB.

Ce programme pourrait bien inspirer Nicolas Sarkozy à moins de cent jours de la présidentielle, estime l’auteur de l’article.

Lire l’article sur le site de la Fondation iFRAP.

Laisser un commentaire

  1. J’avais envoyé cet article au Think Tank italien, a Alberto Mingardi… il m’a répondu que certaines personnes ne devraient écrire que de ce qu’ils connaissent vraiment avant d’écrire certaines âneries…